Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/03/2011

Ch. 29.k - Les trésors de l'existence : La Lune

 

Symphonie de l'Harmonieux - Mélodie de l'existence

-

Carnet de notes de cinquante années de réflexions sur

la motivation d'exister et la valeur de nos croyances

-

Avant d'aborder l'essentiel de mon propos de ce jour, je tiens à relayer l' appel angoissé du professeur Christian de Duve, prix Nobel de médecine, lancé dans les colonnes du journal la Libre Belgique, ce 20 février 2011 en appui de celui du 21 mars 2010 et de son dernier livre, pour une prise de conscience par les autorités de notre planète du danger que représente la prolifération de l'espèce humaine ... en péril d'autodestruction ...

Je suggère à ceux qui me font l'honneur de me lire, de profiter de l'ampleur d'audience que constitue les blogs de la « Libre » pour provoquer un effet « boule de neige » en transmettant le message par un simple « copier-coller » de l'appel du professeur, reproduit ci-dessous :

« Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie »

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. »

« L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit »

« Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. »

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. »

« La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. »

« La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. »

« Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains  par la sélection naturelle. »

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. »

-----

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ...

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient « leur fonds de commerce » dans un sens plus conforme aux réalités futures afin d'éviter « une sélection naturelle » par le massacre des plus faibles ...

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!!

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

-----

Voir aussi un article du journal La Libre Belgique, de  Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l'explosion »  donnant l'essentiel d'un rapport de l'ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité ... Voir le lien ci-après  :  http://www.lalibre.be/actu/international/article/645934/p...

-----

Propos d'un octogénaire provenant

d'un milieu foncièrement chrétien,

élevé dans cette foi et en ayant bénéficié

de tous les avantages, mais subi les contraintes,

et qui a consacré les dix années

qui viennent de s'écouler à

s'interroger sur les motivations d'exister

et la valeur des croyances.

Il s'avoue agnostique par loyauté de pensée

avec l'athéisme comme hypothèse de réflexion.

-------

Publication tous les vendredis à 9 heures 15

Les matières publiées sont reprises dans la liste des DOSSIERS (à droite)

créés dans le site (e-monsite) permettant la consultation

de sujets traités dans l'ouvrage ou ailleurs

Cliquez sur le poste pour l'obtenir immédiatement

-----

 

Ch. 29k  -  Les trésors de l'existence : La lune.

 

La lune est une planète satellite de la terre, qui décrit autour de celle-ci une orbite elliptique en 27 jours 7 heures 43  minutes et 11 secondes(révolution sidérales) (Grand Robert).

Diamètre : 3.474 km ... Distance moyenne terre-lune : 384.400 km ... soit un peu plus d'une seconde-lumière ... elle s'éloigne de la Terre d'environ 3,8 centimètres par an ...

La Lune présente, vue de la Terre, une face cachée et une face visible ... qui provient de sa rotation orbitale particulière due à un phénomène qui s'est produit antérieurement,  provoquant un freinage de sa rotation due aux marées et aux forces conjuguées résultant de sa gravitation autour de la Terre et du Soleil ...

La Lune, n'étant plus active, est beaucoup plus « refroidie » que la Terre, toujours en fusion sous sa croûte ... C'est ce qui donne à la Terre une température favorable à la vie et à la liquéfaction de l'eau ...  Il y a plus de 4,5 milliards d'années, la surface de la Lune était un océan de magma liquide ...  Éteinte, la croûte lunaire est composée d'une grande diversité d'éléments : thorium, uranium, silicium, oxygène, magnésium, titane, fer, calcium, hydrogène, potassium et aluminium ...  La croûte lunaire est recouverte d'une couche poussiéreuse appelée régolite, inégalement répartie sur sa  surface, variant de 3 à 5 mètres dans les mers lunaires à 10 à 20 mètres sur les hauts plateaux  ...  Il semblerait qu'un petit noyau existerait, plus ou moins fluide ...

Il est à signaler que le terme mers lunaires ou maria lunaires, provient d'une fausse appréciation des premiers astronomes qui avaient estimé que les larges et sombres plaines basaltiques révélées par leurs lunettes,  étaient de vrais mers et océans comme sur la Terre ... De là, le nom latin de maria au pluriel et mare au singulier qui veut dire mer ...

Les voyageurs de l'espace : dénommés astronautes (du grec astron, étoile) pour les pays anglo-saxons,  cosmonautes (du grec Kosmos,univers)  pour les Russes, spationautes (du latin spatium, espace) pour les européens et taïkonautes (du chinois taïkong, espace) pour les Chinois) ...

Youri Gagarine  fut en 1961, le premier cosmonaute ou astronaute à voyager dans l'espace avec le vol le plus court en une seule orbite ...  La première femme dans l'espace fut Valentina Terechkova en 1963 ... Depuis lors,  le 10 décembre 2006, le cap symbolique du millième astronaute a été atteint par l'américain Mark Polanski ... Ces missions ont été accomplies par 449 personnes différentes, soit 280 Américains, 99 Russes et 64 de différentes nationalités, dont 31 européens (9 Français et deux Belges) ...  Le plus jeune avait 25 ans  (Herman Titov) et le plus âgé (John Glenn) avait 78 ans ...  Sur les 449 personnes, il y avait 44 femmes dont une française (Claudie Haigneré) ... 12 astronautes ont marché sur la Lune sur les 24 faisant partie des missions (tous américains), le premier étant Neil Armstrong le 21 juillet 1969 (mission Apollo 11) ... On ne prévoit plus l'alunissage de l'homme avant une bonne dizaine d'années ...  Malheureusement, on déplore le décès en mission spatiale de 18 personnes ...  L'Homme a  passé 29.927 jours dans l'espace soit près de 82 ans ...

L'établissement de missions lunaires de longues durées est liées à la possibilité d'exploiter les glaces d'eau, cependant les radiotélescopes braqués sur les cratères polaires révèlent que ces glaces d'eau sont plus rares qu'escomptées  et de plus, une étude des échantillons de sol ramenés, en août 2010, par la mission Apollo relance l'hypothèse que la Lune serait très sèche...

L'origine de la Lune est au cœur d'un débat scientifique qui évoque de nombreuses hypothèses dont la plus acceptée est celle d'un impact géant du à la collision entre la jeune Terre et Théia, un objet de la taille de Mars que la Terre aurait éliminé par impact, en l'éjectant dans l'espace et en le détruisant ...  environ 2 % de l'impacteur resté en orbite, aurait produit un anneau et par accrétion de cet anneau aurait formé la Lune ... Les conséquences de cette collision auraient été majeures pour notre planète et serait à la base du développement de la vie complexe ...

On peut dire que la Lune est la sœur de la Terre et que Théia est son père, sacrifié pour l'engrosser de la vie ...  en effet :

1. Cette collision aurait permis à la Terre de devenir plus massive par l'absorption de sa jumelle ...

2. La gravité de la Terre s'est accrue par l'impact ... On peut estimer que la « proto-Terre » avant cet impact géant était très semblable à Vénus (troisième planète du système solaire par sa masse et sa taille et presqu'aussi grande que la Terre ... (périmètre équatorial 38.025 km, celui de la Terre 40.000 km.) L'accroissement de la gravité a permis de mieux retenir les gaz de l'atmosphère primitive avec la conséquence que les comètes qui nous ont heurtés se sont désintégrées pour faire place à une quantité d'eau équivalente à toute celle présente sur Terre ...

3. Cet impact aurait été vital pour notre planète en grossissant son noyau ... Combiné à la rotation de la Terre, l'impact est à l'origine  de la magnétosphère (région entourant un objet céleste dans laquelle les phénomènes physiques sont dominés ou organisés par son champ magnétique comme la Terre, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune) ... La magnétosphère nous protège des radiations mortelles du vent solaire ...

4.  Suite à l'accroissement du noyau devenu plus massif et diffusant une plus forte énergie, la roche en fusion du manteau serait montée vers la surface en créant des volcans ... libérant des gaz et provoquant l'effet de serre qui permit à la Terre de se réchauffer et de provoquer de la vapeur d'eau et des nuages ...  l'autre moitié de toute l'eau volcanique serait retombée sur la Terre sous forme de pluie ...

5. Théia aurait également contribué à la stabilité des climats et des températures ... Après avoir été pulvérisée en nous heurtant, Théia aurait laissé des débris en orbite autour de la Terre, provenant  d'elle-même et du manteau de la « proto-Terre » ... Ces débris ont d'abord produit un anneau qui s'est ensuite amalgamé pour former la Lune ... L'attraction de la Lune sur la Terre provoque le phénomène de « précession des équinoxes » qui est le lent changement de l'axe de rotation de la Terre ... qui dure environ 25.800 années en décrivant une sorte de cône ... Il est provoqué par le couple qu'exercent les forces de marées de la Lune et du Soleil sur le renflement équatorial de la Terre ... Ce phénomène aurait déjà été découvert pas Hipparque aux environs de 130 avant J-C. ...

SANS CETTE LUNE SI MASSIVE, l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre serait chaotique, oscillant de façon irrégulière à l'échelle des temps géologiques, quasiment de 0 à 90°, LES CLIMATS CHANGERAIENT DU TOUT AU TOUT, CE QUI AURAIT ÉTÉ TRÈS DÉFAVORABLE AU DÉVELOPPEMENT DES FORMES VIVANTES ÉVOLUÉES, surtout sur les continents, biotope de l'homme ...

 

-----

 

La Lune dans le passé : en 450 avant J.C, Démocrite y voyait « des montagnes élevées et des vallées creuses » ...  Pour  Aristote (-384 à -322) la Lune est une sphère lisse et inaltérable et son disciple Cléarque de Soles, explique les taches lunaires par le fait que la Lune est un miroir qui réfléchit le paysage terrestre, malgré Plutarque cette théorie prévalut jusqu'à Galilée au 15 ème siècle avec la théorie d'un monde imparfait sous la Lune et parfait au-dessus ... Plutarque (46-125) pensait que c'était une terre céleste, les zones sombres et régulières étant remplie d'eau  (en latin Maria : mers au pluriel) et les hauts plateaux de couleur claire furent baptisés Terrae  ...  Galilée (1564-1642) en développant sa lunette, a découvert en observant la Lune, qu'il s'y trouve des montagnes qu'il estime hautes de 7.000 mètres ...

-----

 

Le chant de la Lune.

 

Voyeuse inassouvie, présente en son ciel noir

Compagne de la nuit qui se pique d'étoiles,

Tu lorgnes les amants, qui se cachent le soir

Cherchant la passion qu'ils trouvent sous le voile.

 

Les oiseaux de la nuit ont les yeux grands ouverts

Pour guetter lapereaux et tendres tourterelles

Tièdes endormies sous de grandes tonnelles,

En rêvant encore de beaux espaces verts.

 

La lune attend le jour,  en début d'accordailles

Avec les matins clairs,  qui animent les coqs,

Et  les semeurs debout, déjà prêts aux semailles,

Les laboureurs penchés sur le fer de  leur soc.

 

Douce amante du ciel, toute belle de nuit

En coiffe d'étoiles, et habit de déesse

Qui se drape de soie, en très belle princesse

Qu'on fêtera le soir, à l'heure de minuit.

 

Amie de nos nuits, veillant notre sommeil

Comme une compagne, belle amante attentive,

Gardienne du repos, en quête d'un réveil

Par songes malveillants,  troublant nos nuits festives.

 

-------

 

Citations d'auteurs célèbres qui ont évoqué la  Lune et lui ont donné ses lettres de noblesse en la nommant « Reine de la Nuit » :

La gloire, astre tardif, Lune sereine et sombre qui se lève sur les tombeaux.  (Victor Hugo)

La lune est pleine et on ne sait pas qui l'a mise dans cet état.  (Alphonse Allais)

De deux choses lune ... l'autre, c'est le soleil.  (Jacques Prévert)

Ce que je préférerais, c'est d'aimer la terre comme j'aime la lune et de n'effleurer sa beauté que des yeux.  (Friedrich Nietzsche)

La preuve que la lune est habitée, c'est qu'il y a de la lumière.  (Francis Blanche)

La lune de miel est finie quand le mari cesse d'aider sa femme à faire la vaisselle et qu'il la fait tout seul.  (Robert Rocca)

La lune est le soleil des statues.  (Jean Cocteau)

L'homme qui aime normalement sous le soleil, adore frénétiquement sous la lune  (Guy de Maupassant)

La lune est le rêve du soleil.  (Paul Klee)

Le génie de Newton a consisté à dire que la lune tombe, alors que tout le monde voit bien qu'elle ne tombe pas.  (Paul Valéry)

La rêverie est le clair de lune de la pensée. (Jules Renard)

Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt.  (Proverbe chinois)

Il ne sert à rien à l'homme de gagner la lune s'il vient à perdre la Terre.  (François Mauriac)

Visez toujours la lune.  Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles.  (Les Brown)

J'aime penser que la lune est là, même si je ne la regarde pas.  (Albert Einstein)

Les mathématiciens étudient le soleil et la lune et oublient ce qu'ils ont sous les pieds. (Diogène)

 

-----

 

Je tiens aussi, comme je le fais chaque semaine, à soutenir une « action de solidarité » envers les malchanceux de la terre en profitant de toutes les occasions qui se présentent pour lancer un appel de s'(impôt)ser une contribution régulière mensuelle (un ordre permanent de quelques euros en période de crise) en faveur des ONG (Offices Non Gouvernementaux) qui sont indispensables et ne peuvent rien faire sans nous (Contactez votre organisme financier) « Il vaut mieux allumer une chandelle dans l'obscurité que maudire l'obscurité » disait Confucius, aussi appelons l'action « chandelle ». L'idéal serait de provoquer un autre effet "boule de neige" en francophonie en faisant circuler le message parmi les internautes

Afin de bien documenter cet appel, voici un lien important qui permet de mieux sensibiliser tout un chacun sur la nécessité d'une action utile de solidarité envers les malchanceux du monde et plus particulièrement ceux d'Haïti.

http://asautsetagambades.hautetfort.com/media/02/00/17752...

 

-----

18/02/2011

Ch. 29.9h - Les trésors de l'existence : Notre planète

Symphonie de l'Harmonieux - Mélodie de l'existence

-

Carnet de notes de cinquante années de réflexions sur

la motivation d'exister et la valeur de nos croyances

-

Je tiens à soutenir une « action de solidarité » envers les malchanceux de la terre en profitant de toutes les occasions qui se présentent pour lancer un appel de s'(impôt)ser une contribution régulière mensuelle (un ordre permanent de quelques euros en période de crise) en faveur des ONG (Offices Non Gouvernementaux) qui sont indispensables et ne peuvent rien faire sans nous (Contactez votre organisme financier) « Il vaut mieux allumer une chandelle dans l'obscurité que maudire l'obscurité » disait Confucius, aussi appelons l'action « chandelle ». L'idéal serait de provoquer un effet "boule de neige" en francophonie en faisant circuler le message parmi les internautes

Afin de bien documenter cet appel, voici un lien important qui permet de mieux sensibiliser tout un chacun sur la nécessité d'une action utile de solidarité envers les malchanceux du monde et plus particulièrement ceux d'Haïti.

http://asautsetagambades.hautetfort.com/media/02/00/17752...

-------

Propos d'un octogénaire provenant

d'un milieu foncièrement chrétien,

élevé dans cette foi et en ayant bénéficié

de tous les avantages, mais subi les contraintes,

et qui a consacré les dix années

qui viennent de s'écouler à

s'interroger sur les motivations d'exister

et la valeur des croyances.

Il s’avoue agnostique par loyauté de pensée

avec l’athéisme comme hypothèse de réflexion.

-------

Publication tous les vendredis à 9 heures 15

Les matières publiées sont reprises dans la liste des DOSSIERS (à droite) créés dans le site (e-monsite) permettant la consultation de sujets traités dans l’ouvrage ou ailleurs

Cliquez sur le poste pour l’obtenir immédiatement

-----

 

 

 

Ch. 29.9h  -  Les trésors de l'existence : notre planète

 

LA TERRE est la surface sur laquelle l'homme, les animaux se tiennent et marchent, qu'il s'agisse de la surface terrestre, à l'état naturel ou aménagé, du sol d'une construction, d'une habitation, d'un véhicule et c'est aussi la matière qui forme la couche superficielle de la croûte terrestre, considérée dans sa surface (Grand Robert).

Données utiles : Circonférence orbitale : 924.375.700 km.  ... Vitesse orbitale moyenne : 29,783 km ... Satellite : la lune ... Rayon équatorial : 6.378,137 km ... Superficie : 510.067.420 km² ... Azote N2 : 78,084 % volume sec ...Oxygène O2 : 20,946 %  volume sec ...  Argon Ar : 0,9430  % volume sec ...  Vapeur d'eau H2O : 0,4 % volume global ...

La planète terre est constituée d'une croûte de 35 km, sous les continents, de 5 à 7 km, sous les océans et à 60 km dans la Cordillères des Andes en Argentine, alors que son sommet culmine à 6962 mètres par rapport au niveau de la mer ...  En dessous de cette croûte se trouve une partie solide en plaque, la lithosphère de 100 Km qui glisse et peut plonger jusqu'à 700 Km. dans un manteau de consistance plastique, l'asthénosphère (du grec asthenos, sans résistance) ...

Le concept d'asthénosphère apparaît à la fin des années 1960 avec la révolution de la tectonique des plaques en même temps que le concept de mésosphère ... L'asthénosphère est comprise entre la lithosphère et la mésosphère La profondeur de l'asthénosphère dépend donc directement de l'épaisseur de la lithosphère. Elle varie entre environ 100 km sous les océans (quelques km au niveau des rifts océaniques) et environ 170 km sous les continents ...

Viennent ensuite le noyau externe (2270  km. d'épaisseur) et le noyau interne ou graine (1216 km. d'épaisseur) pour trouver le centre de la terre.

Le mont Everest est le plus haut sommet à 8848 mètres d'altitude par rapport au niveau de la mer ... Le plus haut point du globe par rapport au centre de la Terre est le Chimborazo en Équateur qui culmine à 6268 mètres d'altitude par rapport au niveau de la mer ... La Terre ayant une forme ellipsoïdale avec un rayon 21 km plus important à l'équateur qu'aux pôles, la proximité avec l'équateur de Chimborazo le rend plus proche du centre de la Terre que l'Himalaya ...

La terre est la surface et le milieu de la vie qui est née dans l'eau et s'est développée dans l'eau pour se répandre ensuite hors de l'eau ...

La vie s'est créée «elle-même » un terreau dont se nourrissent les végétaux et les animaux en cycles (appelés aussi cycles du carbone) pour retourner à l'inerte organique et le développer en transformant matière et énergie, selon la loi fondamentale de l'équilibre des forces qui régit l'Univers. (E=mc²)

Ce concept fut illustré par Lavoisier, en 1789, qui reformula une phrase d'Anaxagore de Glazomènes (500-428 avt J.-C) : « Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau »

La Terre est la plus massive des quatre planètes telluriques (Terre, Vénus, Mercure et Mars - tellurique vient du latin tellus : sol, solide, non gazeux comme Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune) ...  Elles possèdent en général trois enveloppes concentriques (noyau, manteau et croute)  ...  Leur surface est solide et elles sont composées principalement d'éléments non volatils (roches silicatées, 97 % de la croûte terrestre) ... Les planètes telluriques sont beaucoup plus petites que les planètes gazeuses, mais ont une densité beaucoup plus élevée car elles sont composées de fers et de silicates  ...

Age et formation de la Terre : La terre ainsi que les autres  planètes du système solaire se sont formées il y a 4,467 milliards d'années à partir d'une nébuleuse solaire (masse de poussières et de gaz en forme de disque détachée du soleil en formation)  ... Initialement en fusion, la couche externe de la Terre s'est refroidie pour former une couche solide ... Plus tard, les impacts d'astéroïdes ont causé de nombreux changements sur l'environnement à la surface ...

L'activité volcanique intense de cette époque a produit une atmosphère primitive et de la vapeur d'eau condensée, mêlée à de la glace apportée par des comètes (petit corps du système solaire constitué d'un noyau de glace et de  poussière) ... Les océans et une activité chimique intense dans un milieu hautement énergétique ont produit des molécules capables de se reproduire, il y a environ 4 milliards et demi d'années ... La vie serait apparue 500.000 ans plus tard ...

L'apparition de la  photosynthèse met ensuite l'énergie solaire au service de la vie ... C'est un processus bioénergétique qui permet aux plantes et à certaines bactéries de synthétiser de la matière organique en exploitant la lumière du Soleil ... La feuille est l'organe spécialisé dans la photosynthèse chez les plantes vertes ... A l'échelle planétaire, ce sont les algues et le phytoplancton (plancton végétal) qui produisent le plus d'oxygène, suivi des forêts ...

La couche d'ozone ou ozonosphère désigne la partie de la stratosphère contenant une quantité relativement importante d'ozone (un pour cent mille) ... A haute altitude,  elle a pour effet de d'absorber la plus grande partie du rayonnement solaire ultraviolet, dangereux pour les organismes vivants ...

L'accumulation de dioxygène (O2) dans l'atmosphère favorise la vie animale et végétale ainsi que le développement d'une couche d'ozone (O3) dans la haute atmosphère (O2 devient O3), protégeant la surface de la planète de l'agression des rayons ultraviolets (5 % de l'énergie solaire) qui « tuent » la vie ...

Sans cette couche d'ozone, la vie n'aurait été possible que dans les océans à une profondeur suffisante de la surface des eaux, les ultraviolets ne pénétrant qu'en surface.

Le rayon de la Terre est variable : en effet le globe terrestre n'est pas parfaitement sphérique et le rayon réel équatorial est supérieur d'une vingtaine de kilomètres au rayon polaire ... Effet étonnant : le Mississippi dont la source se situe près des Grands Lacs, se déverse dans le golfe du Mexique à un niveau (distance du centre du globe) plus élevé que celui de sa source ... Si on évaluait l'altitude par rapport  au centre de la Terre, l'eau s'écoulerait donc du point le plus bas vers le point le plus haut ... En réalité le niveau des mers étant toujours pris comme référence des altitudes, le raisonnement en terme d'énergie mécanique est bien valide ...

-----

La terre ... nous la possédons ...  nous la travaillons ... nous la regardons transpirer dans le soleil ... nous y enfonçons nos doigts pour la fouiller amoureusement ... nous pénétrons sa glaise pour la façonner  ...  Elle est meuble, légère, grasse, lourde, maigre, vierge, arable, humide,

Elle se laboure pour les semailles ...  elle se cultive, elle se moissonne, elle se défriche, elle se fume, elle se pâture, elle s'enclave, elle se boise ...

Son argile est un cadeau des dieux : elle est en nos maisons, elle est en nos chaumières ... elle est au feu comme au four ...  elle est sur notre table en habit de porcelaine, elle est dans nos temples en vases antiques ... elle est de céramique sur nos murs ...

 

-----

 

Le chant de la Terre.

 

Ô toi, bout d'étoile, que Phébus nous donna

Pour susciter la vie dans la mer en veillée,

Dormant dans un lagon, creuset qui façonna

Le départ du vivant en mer ensoleillée.

 

Ô doux et chaud limon, précieux nid de la vie

Accorde en tes sillons la faveur des moissons

Qui montent vers le ciel, prières en unisson

Du pain de mes enfants et la joie de ma mie.

 

O toi, douce amante, qui nous endort le soir,

Chaude des feux du ciel et toute tiède encore,

Sois notre lit d'amour, notre couche d'espoir

Dans la nuit d'étoiles d'un ciel qui se décore.

 

Ô toi, sœur de la mer, qui guette les bateaux

Avec tous les enfants et l'épouse en manteau,

Celle qui tend les bras et celle qui s'empresse

De retrouver l'absent qui attend ses caresses.

 

Ô toi, planète bleue, orgueil de l'univers,

Qui étale au soleil sa vie exubérante,

Ses beaux jardins de fleurs, ses moissons abondantes

Donne-nous le printemps, éloigne les hivers.


-----

 

Pour parfaire cette évocation de celle qui nous porte et nous nourrit, je cède la place à nos grands hommes qui n'ont pas manqué de l'évoquer.

La terre nous en apprend plus long sur nous que tous les livres, parce qu'elle nous résiste.  L'homme se découvre quand il se mesure avec l'obstacle.  (Antoine de Saint- Exupéry)

L'homme suit les voies de la Terre, la Terre suit les voies du Ciel, le ciel suit les voies de la Voie, et la Voie suit ses propres voies.  (Lao-Tseu)

La Terre seule demeure immortelle, la mère d'où nous sortons et où nous retournons. (Émile Zola)

Il ne sert de rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre.  (François Mauriac)

Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté (Saint Luc)

Il est dans la nature de l'homme de piétiner ce qui est à terre.  (Eschyle)

Il y a tant de choses entre le Ciel et la Terre que les poètes sont seuls à les avoir rêvées  (Friedrich Nietzsche)

La loi d'amour est dure, mais tout injuste qu'elle soit, il faut néanmoins la subir, car elle uni le Ciel et la Terre depuis l'origine des temps  (Pétrarque)

Le nez de Cléopâtre, s'il eût été plus court, toute la face de la Terre aurait changé (Baise Pascal)

Il n'y a aucun pays de la Terre où l'amour n'ait rendu les amants poètes. (Voltaire)

L'autre jour j'ai rêvé que je me trouvais devant les portes du paradis.  Et saint Pierre me disait : « retourne sur Terre, il n'y pas de bidonville ici » (Mère Teresa)

Comment savez-vous si la Terre n'est pas l'enfer d'une autre planète ? (Adlous Huxley)

On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres (Voltaire)

Vous oubliez que les fruits sont à tous et que la Terre n'est à personne (Jean-Jacques Rousseau)

Un souvenir heureux est peut-être sur Terre plus vrai que le bonheur (Alfred de Musset)

L'Église dit que la Terre est plate, mais j'ai vu l'ombre sur la lune et j'ai plus foi en l'ombre qu'en l'Église (Fernand de Magellan)

 

------

 

Je ne voudrais pas terminer sans me faire, une fois de plus, l'écho de l'avertissement que lance le professeur Christian de Duve, prix Nobel de médecine, dans son livre : « Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie » en reproduisant les « bandeaux »qu'il y met en exergue ...

 

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. »

« L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit »

« Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. »

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. »

« La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. »

« La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. »

« Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains  par la sélection naturelle. »

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. »

-----

 

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ...

 

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient « leur fonds de commerce » dans un sens plus conforme aux réalités futures afin d'éviter « une sélection naturelle » par le massacre des plus faibles ...

-----

 

 

 

 

 

19/10/2010

Ch. 29.1c - Conclusions et synthèse.

&quo

 

Symphonie de l'Harmonieux - Mélodie de l'existence

-

Carnet de notes de cinquante années de réflexions sur

la motivation d'exister et la valeur de nos croyances

-

Je tiens aussi à prolonger une « action de solidarité » envers les malchanceux de la terre en profitant de toutes les occasions qui se présentent pour entretenir l'appel de s'(impôt)ser une contribution régulière mensuelle (un ordre permanent de quelques euros en période de crise) en faveur des ONG (Offices Non Gouvernementaux) qui sont indispensables et ne peuvent rien faire sans nous (Contacter votre organisme financier). Cliquer sur le repère en début de  « Dossiers » (colonne de droite) pour obtenir l'appel que j'ai lancé antérieurement. « Il vaut mieux allumer une chandelle dans l'obscurité que maudire l'obscurité » disait Confucius, aussi appelons l'action « chandelle ». L'idéal serait de provoquer un effet "boule de neige" en francophonie en faisant circuler le message parmi les internautes

Afin de bien documenter cet appel, voici un lien important qui permet de mieux sensibiliser tout un chacun sur la nécessité d'une action utile de solidarité envers les malchanceux du monde et plus particulièrement ceux d'Haïti.

http://asautsetagambades.hautetfort.com/media/02/00/17752...

-------

Propos d'un octogénaire provenant

d'un milieu foncièrement chrétien,

élevé dans cette foi et en ayant bénéficié

de tous les avantages, mais subi les contraintes,

et qui a consacré les dix année

x;">qui viennent de s'écouler à s'interroger

sur les motivations d'exister

et la valeur des croyances.

Il s'avoue agnostique par loyauté de pensée

avec l'athéisme comme hypothèse de réflexion.

-------

Les 850 pages de l'ouvrage seront publiés par blog

d'environ 10 à 20 pages, deux fois par semaine.

 

Des repères entre petites accolades {} ont été créés et placés au début de certains paragraphes. Ils permettent de retrouver des passages ou de se référer à un « aperçu-résumé » avec table complète des matières et repères. (Voir le premier poste de la liste des DOSSIERS, à droite, que j'ai créée dans le site (e-monsite) permettant de consulter des sujets traités dans l'ouvrage ou ailleurs.)

Cliquer sur le dossier recherché, dans la liste des dossiers, pour l'obtenir immédiatement

 

-----

 

Ch. 29.1c - Conclusions et synthèse


E = mc2 : Cette formule révèle le mécanisme de notre univers « connu », perceptible avec des moyens limités de « terriens ».

 

Numériquement dans le système international d'unités, la formule peut se traduire ainsi :   E ... est l'énergie exprimée en joule (unité pour quantifier notamment l'énergie) ... m ... est la masse en kilogrammes ... c ... est la vitesse de la lumière dans le vide, soit 299.792.458 m/s.

 

1.    Notre univers c'est de l'énergie en perpétuelle transformation ... Jusqu'à preuve du contraire notre univers est soumis à cette loi de la transformation de l'énergie ... : la matière peut être transformée en chaleur et en force par désintégration (pile atomique)

 

Suivant la théorie avancée actuellement par Brian Greene), notre univers ne serait qu'un univers-bourgeon qui se serait développé accidentellement et en excédent dans un univers-total dont nous ignorerions et les lois et le mécanisme.


2.        Notre univers c'est aussi de la matière en expansion continue (le facteur c au carré). La loi de l'expansion de la matière contribue à sa complexité ... chaque étoile a sa vie propre en fonction de sa « naissance » en nébuleuse dans un espace « étiré » qui la crée et de sa « mort » en fin d'existence en trou noir stellaire.

 

3.        Notre planète « terr e » est un « excédent partiellement éteint » détaché de notre étoile, le soleil ... qui orbite autour de celui-ci avec Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune j usqu'à leur « effondrement&nb sp;» en trou noir lors de la fin de la vie du soleil.

 

4.        La croute terrestre est constituée de roches, d'eau, de matières diverses et de sédiments résultant de l'évolution de la vie, d'une épaisseur de 35 kilomètres sous les continents, 5 à 7 km sous les océans et 60 km sous certaines chaînes de montagne (cordillère des Andes), autour  d'une masse  mobile ou  en fusion de 6344 kilomètres (centre de la terre = 40.000 kilomètres divisé par 3,14 divisé par 2 = le rayon d'environ 6379 kilomètres - 35 kilomètres de croute terrestre   =  6344 kilomètres).

 

5.       C'est sur cette « pelure faite de matières refroidies, d'eau et de restes de vie » de 35 kilomètres que la vie a évolué pour aboutir après bien des avatars, dont la disparition des grands sauriens, à « l'homme intelligent » que nous sommes.

 

-----

 

Fondé en 1952 par 12 états européens, le Cern (Centre européen pour la recherche nucléaire) établi près de Genève, a construit à 100 mètres sous terre, depuis 1996, le plus grand collisionneur de Hadrons (LHC) existant  au monde (un anneau de 27 kilomètres refroidi pendant deux ans pour obtenir  -271,3° (presque le zéro absolu) qui créerait les conditions qui prévalaient dans les millièmes de secondes qui ont suivis le Big Bang.

 

0n y traque le Boson de Higgs Rappelons que les chercheurs, l'anglais Higgs et les belges Englert et Brout, avancent une théorie suivant laquelle la découverte de cette particule, (tellement cachée qu'il faut un instrument de la taille de celui que l'on a construit à Genève pour la traquer - certains ont  la taille d'une cathédrale sous terre - et aurait dû donner des résultats en 2009 si un problème de fonctionnement n'avait pas provoqué un retard d'un an) permettrait de connaître la taille de notre univers et de mieux le comprendre.

 

Le 30 mars 2010, le LHC est entré en fonctionnement : des groupes de particules circulant à grandes vitesse (faisceaux) sont entrés en collision, démarrant le programme de recherche du LHC. Il sera le plus puissant des accélérateurs de particules au monde.  Des protons (ou des ions) de haute énergie circulant dans deux faisceaux tournant à contre-sens se choqueront les uns contre les autres, dans le but de rechercher des indices de la supersymétrie, de la masse noire et de l'origine de la masse des particules élémentaires.

 

Cet outil permettra de s'attaquer à des grandes énigmes de la physique moderne comme l'origine de la masse, la grande unification des forces et la présence abondante de la matière noire dans l'Univers primordial, mais surtout de traquer le boson de Higgs qui permettrait de mieux comprendre notre univers.

 

Conclusions personnelles

Si on admet la théorie de Brian Greene, notre  univers ne serait qu'un univers-bourgeon, survenu accidentellement sur un univers-total beaucoup plus complexe dont nous n'imaginerions même pas les lois.  Cette thèse apporterait une solution au dilemme d'Einstein concernant la mise en concordance de ses théories sur la relativité restreinte et relativité générale, puisqu'il existerait d'autres lois que nous ne pouvons pas appréhender. Cette conception de l'Univers parait fort vraisemblable ...

...ce qui démontrerait davantage encore notre insignifiance.

-----

Ceux qui voudraient approfondir ou vérifier « ce condensé » écrit par un modeste profane « Monsieur Toulemonde » pourront consulter la documentation suivante :

-          Les différents sites de Wikipédia sur Internet

-          Le site Internet de vulgarisation sur la mission Planck (planck.fr) qui doit mesurer avec grande précision un certain rayonnement présent dans l'univers, appelé le rayonnement fossile.

-          L'émission E = mc2 produite par ARTE (adaptation française)

-          Les articles sur le Grand Collisionneur de Guy Duplat dans la Libre Belgique

-          Le livre de Brian Greene, La Magie du cosmos  (Robert Laffont)

-          http://www.lhc-france.fr/  : cliquer sur le lien pour les dernières nouvelles.

 

-----