Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/10/2010

Ch. 29.1c - Conclusions et synthèse.

&quo

 

Symphonie de l'Harmonieux - Mélodie de l'existence

-

Carnet de notes de cinquante années de réflexions sur

la motivation d'exister et la valeur de nos croyances

-

Je tiens aussi à prolonger une « action de solidarité » envers les malchanceux de la terre en profitant de toutes les occasions qui se présentent pour entretenir l'appel de s'(impôt)ser une contribution régulière mensuelle (un ordre permanent de quelques euros en période de crise) en faveur des ONG (Offices Non Gouvernementaux) qui sont indispensables et ne peuvent rien faire sans nous (Contacter votre organisme financier). Cliquer sur le repère en début de  « Dossiers » (colonne de droite) pour obtenir l'appel que j'ai lancé antérieurement. « Il vaut mieux allumer une chandelle dans l'obscurité que maudire l'obscurité » disait Confucius, aussi appelons l'action « chandelle ». L'idéal serait de provoquer un effet "boule de neige" en francophonie en faisant circuler le message parmi les internautes

Afin de bien documenter cet appel, voici un lien important qui permet de mieux sensibiliser tout un chacun sur la nécessité d'une action utile de solidarité envers les malchanceux du monde et plus particulièrement ceux d'Haïti.

http://asautsetagambades.hautetfort.com/media/02/00/17752...

-------

Propos d'un octogénaire provenant

d'un milieu foncièrement chrétien,

élevé dans cette foi et en ayant bénéficié

de tous les avantages, mais subi les contraintes,

et qui a consacré les dix année

x;">qui viennent de s'écouler à s'interroger

sur les motivations d'exister

et la valeur des croyances.

Il s'avoue agnostique par loyauté de pensée

avec l'athéisme comme hypothèse de réflexion.

-------

Les 850 pages de l'ouvrage seront publiés par blog

d'environ 10 à 20 pages, deux fois par semaine.

 

Des repères entre petites accolades {} ont été créés et placés au début de certains paragraphes. Ils permettent de retrouver des passages ou de se référer à un « aperçu-résumé » avec table complète des matières et repères. (Voir le premier poste de la liste des DOSSIERS, à droite, que j'ai créée dans le site (e-monsite) permettant de consulter des sujets traités dans l'ouvrage ou ailleurs.)

Cliquer sur le dossier recherché, dans la liste des dossiers, pour l'obtenir immédiatement

 

-----

 

Ch. 29.1c - Conclusions et synthèse


E = mc2 : Cette formule révèle le mécanisme de notre univers « connu », perceptible avec des moyens limités de « terriens ».

 

Numériquement dans le système international d'unités, la formule peut se traduire ainsi :   E ... est l'énergie exprimée en joule (unité pour quantifier notamment l'énergie) ... m ... est la masse en kilogrammes ... c ... est la vitesse de la lumière dans le vide, soit 299.792.458 m/s.

 

1.    Notre univers c'est de l'énergie en perpétuelle transformation ... Jusqu'à preuve du contraire notre univers est soumis à cette loi de la transformation de l'énergie ... : la matière peut être transformée en chaleur et en force par désintégration (pile atomique)

 

Suivant la théorie avancée actuellement par Brian Greene), notre univers ne serait qu'un univers-bourgeon qui se serait développé accidentellement et en excédent dans un univers-total dont nous ignorerions et les lois et le mécanisme.


2.        Notre univers c'est aussi de la matière en expansion continue (le facteur c au carré). La loi de l'expansion de la matière contribue à sa complexité ... chaque étoile a sa vie propre en fonction de sa « naissance » en nébuleuse dans un espace « étiré » qui la crée et de sa « mort » en fin d'existence en trou noir stellaire.

 

3.        Notre planète « terr e » est un « excédent partiellement éteint » détaché de notre étoile, le soleil ... qui orbite autour de celui-ci avec Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune j usqu'à leur « effondrement&nb sp;» en trou noir lors de la fin de la vie du soleil.

 

4.        La croute terrestre est constituée de roches, d'eau, de matières diverses et de sédiments résultant de l'évolution de la vie, d'une épaisseur de 35 kilomètres sous les continents, 5 à 7 km sous les océans et 60 km sous certaines chaînes de montagne (cordillère des Andes), autour  d'une masse  mobile ou  en fusion de 6344 kilomètres (centre de la terre = 40.000 kilomètres divisé par 3,14 divisé par 2 = le rayon d'environ 6379 kilomètres - 35 kilomètres de croute terrestre   =  6344 kilomètres).

 

5.       C'est sur cette « pelure faite de matières refroidies, d'eau et de restes de vie » de 35 kilomètres que la vie a évolué pour aboutir après bien des avatars, dont la disparition des grands sauriens, à « l'homme intelligent » que nous sommes.

 

-----

 

Fondé en 1952 par 12 états européens, le Cern (Centre européen pour la recherche nucléaire) établi près de Genève, a construit à 100 mètres sous terre, depuis 1996, le plus grand collisionneur de Hadrons (LHC) existant  au monde (un anneau de 27 kilomètres refroidi pendant deux ans pour obtenir  -271,3° (presque le zéro absolu) qui créerait les conditions qui prévalaient dans les millièmes de secondes qui ont suivis le Big Bang.

 

0n y traque le Boson de Higgs Rappelons que les chercheurs, l'anglais Higgs et les belges Englert et Brout, avancent une théorie suivant laquelle la découverte de cette particule, (tellement cachée qu'il faut un instrument de la taille de celui que l'on a construit à Genève pour la traquer - certains ont  la taille d'une cathédrale sous terre - et aurait dû donner des résultats en 2009 si un problème de fonctionnement n'avait pas provoqué un retard d'un an) permettrait de connaître la taille de notre univers et de mieux le comprendre.

 

Le 30 mars 2010, le LHC est entré en fonctionnement : des groupes de particules circulant à grandes vitesse (faisceaux) sont entrés en collision, démarrant le programme de recherche du LHC. Il sera le plus puissant des accélérateurs de particules au monde.  Des protons (ou des ions) de haute énergie circulant dans deux faisceaux tournant à contre-sens se choqueront les uns contre les autres, dans le but de rechercher des indices de la supersymétrie, de la masse noire et de l'origine de la masse des particules élémentaires.

 

Cet outil permettra de s'attaquer à des grandes énigmes de la physique moderne comme l'origine de la masse, la grande unification des forces et la présence abondante de la matière noire dans l'Univers primordial, mais surtout de traquer le boson de Higgs qui permettrait de mieux comprendre notre univers.

 

Conclusions personnelles

Si on admet la théorie de Brian Greene, notre  univers ne serait qu'un univers-bourgeon, survenu accidentellement sur un univers-total beaucoup plus complexe dont nous n'imaginerions même pas les lois.  Cette thèse apporterait une solution au dilemme d'Einstein concernant la mise en concordance de ses théories sur la relativité restreinte et relativité générale, puisqu'il existerait d'autres lois que nous ne pouvons pas appréhender. Cette conception de l'Univers parait fort vraisemblable ...

...ce qui démontrerait davantage encore notre insignifiance.

-----

Ceux qui voudraient approfondir ou vérifier « ce condensé » écrit par un modeste profane « Monsieur Toulemonde » pourront consulter la documentation suivante :

-          Les différents sites de Wikipédia sur Internet

-          Le site Internet de vulgarisation sur la mission Planck (planck.fr) qui doit mesurer avec grande précision un certain rayonnement présent dans l'univers, appelé le rayonnement fossile.

-          L'émission E = mc2 produite par ARTE (adaptation française)

-          Les articles sur le Grand Collisionneur de Guy Duplat dans la Libre Belgique

-          Le livre de Brian Greene, La Magie du cosmos  (Robert Laffont)

-          http://www.lhc-france.fr/  : cliquer sur le lien pour les dernières nouvelles.

 

-----