Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/09/2015

Le bonheur ça s'apprend

L’art de vivre heureux malgré les vicissitudes de la vie.

Étude approfondie des sujets.

 -

Le bonheur ça s’apprend

 

Le Grands Robert renseigne qu’une définition ancienne se réfère à l’étymologie du mot « bonne heure » c’est-à-dire chance, événement heureux, …mais que depuis le XVème siècle il a pris le sens  de l’état de la conscience  pleinement satisfaite (Béatitude, bien-être, félicité, plaisir, prospérité, contentement, enchantement, euphorie, extase, joie, satisfaction etc..

Le bonheur est un état subtil et inconstant. … A sa naissance, le nouveau-né et la maman souffrent énormément. … Vous enfanterez dans la douleur dit l’ancien testament. … Le bébé pleure pour manifester son inconfort, c’est son seul moyen de communiquer avec le monde extérieur. … Cette souffrance-inconfort cessera quand il sera nourri ou dans les bras de sa maman. … Peut-on appeler ça le bonheur ? … il s’agit plutôt d’un sentiment furtif de satisfaction. …

L’enfant est constamment contrarié, il a cependant  des périodes de joies dans ses jeux, ou aussi lorsqu’il reçoit un cadeau et mange des friandises. … Peut-on appeler ça le bonheur ? …  il s’agit plutôt d’un sentiment furtif de satisfaction. …

Le jeune enfant et l’adolescent subissent les contraintes de leur éducation. … S’ils sont collectifs, avec  la rivalité et l’échec, les périodes de jeux sont également génératrices de beaucoup de moments  de déception, … Ils y trouvent cependant les joies de la camaraderie, de l’amitié et de l’émerveillement. … Peut-on appeler ça le bonheur ?...  il s’agit plutôt d’un sentiment furtif de satisfaction.

L’adulte, quand il est jeune, doit faire face aux contraintes de la rivalité, de l’incertitude de l’avenir et de la déception amoureuse. … Quand, à la trentaine, il atteint le confort de la sécurité et de la réussite, il ressent les aléas de l’emploi tout en se réjouissant de s’y maintenir … A la quarantaine et à la cinquantaine, il endurera la contrainte des problèmes de la famille, de l’éducation et de l’avenir de sa descendance. .. Cependant il se réjouira, si c’est le cas, de la réussite de celle-ci et de celle des siens. …  A la soixantaine et septantaine, il aura atteint l’âge de la retraite avec le  vieillissement de son état physique et les problèmes de santé y inhérents. Cependant, il se réjouira de l’abondance de ses loisirs et sa disponibilité. … A la fin de sa vie, que les progrès de la médecine rendent de plus en plus longue, Il ressentira l’angoisse d’un avenir incertain dans le temps, marqué par les infirmités de la vieillesse et le deuil des êtres chers. … Cependant, il aura le plaisir de choyer ses enfants et petits-enfants et d’atteindre la philosophie que lui a procurée une longue existence … aussi aura-t-il la lucidité, en retournant dans son passé d’en déduire, que son bonheur fut futil et artificiel et que les souvenirs qui lui en restent ont été embellis par son imagination.

Ce long préambule veut mettre en exergue, le caractère très aléatoire de l’existence de l’être vivant qui a développé un cerveau jusqu’à l’intelligence, … cette faculté lui permet de ressentir les joies et les souffrances et de les exprimer avec le langage très élaboré que la sélection des meilleurs et des plus adaptés a créée.

L’évolution du langage jusqu’à nous, fut une très longue histoire. … Il fut d’abord limité aux nécessités de notre adaptation au milieu. … Quant aux animaux, ils n’ont développé qu’une intelligence conditionnée par leur habitat et leur reproduction …

Les facultés de certains furent performantes,  (Le flair du chien, le chant des oiseaux, l’intelligence collective de certains insectes et animaux, le vol ailé et le déplacement dans les milieux marins, les performances de la vue et de l’ouïe etc.)

L’intelligence des humains fut une très longue histoire. … Les prédécesseurs de l’homo sapiens poussaient des cris comme tous les animaux évolués ou se manifestaient par certaines attitudes. … Une mutation de l’homo sapiens vers l’homo sapiens sapiens le rendit capable de penser. … La pensée évolua  vers le langage, d’abord sommaire ensuite de plus en plus élaboré …

Le langage favorisa la communication et le cerveau développa la mémoire intelligente, celle qui permet de déduire et de créer des concepts. … Quant aux autres êtres vivants, ils développèrent la mémoire génétique qui est indispensable à leur adaptation à leur milieu. …

Ce long préambule était nécessaire pour bien situer ce sentiment furtif du bonheur propre à l’homme intelligent qui ne peut s’acquérir et se développer qu’en dominant l’instinct de souffrance physique ou morale qui conditionne l’existence des êtres vivants …

Cette attitude à acquérir ne peut s’obtenir qu’en s’appliquant à adopter une attitude positive dans toutes les difficultés de la vie. … Je peux affirmer que je suis arrivé à ce « nirvana » prétendument utopique.

Je signale que ce travail me fut demandé par ma fille, infirmière psychiatrique, dont la profession est précisément l’adaptation des étrangers en souffrance mentale résultant de leur situation précaire ou de leurs difficultés à s’intégrer dans un milieu  déconcertant et souvent hostile.

Je réalise que cette démarche est d’autant plus difficile que ce groupe social subit les plus grandes difficultés morales dues à la précarité de leur situation matérielle. … Cependant, une gestion positive du psychique leur permettra d’être plus performant dans la recherche d’un emploi et d’y demeurer.

Pour conclure d’une manière imagée : Le bonheur se construit briques après briques … A la naissance  nous n’avons que les quelques briques que nous apportent nos parents, … Tout au long de la vie, nous ramassons par-ci, par là quelques briques pour bâtir l’édifice du bonheur, souvent branlant et qui se construit mal. … Nous le détruisons ou il se fait détruire par les conséquences aléatoires de la vie ou par la méchanceté des autres et ce qu’il en reste est branlant et difforme … Il arrive parfois, que découragés ou défaitistes, nous ne le reconstruisons plus et rejoignons la horde des aigris. … A la fin de notre existence, notre bonheur sera beau ou minable, branlant ou solide tel que nous l’aurons construit ou reconstruit au fil de notre vie  …

Aussi, ce travail n’a-t-il pas d’autres prétentions que de fournir les conclusions d’une étude dictée par l’expérience et la réflexion de son auteur.

 

-----

 

Les contraintes physiques.

1.  La nourriture et les régimes alimentaires

 

Le régime alimentaire est une contrainte que subissent beaucoup de monde, forcés de modifier leurs habitudes alimentaires. … Quand il est prescrit pour soigner, il ne faut pas se lamenter. … Au contraire, on doit, positivement, se documenter sur la manière de le subir avec plaisir. …

Oui, avec plaisir, …car la nourriture dépend du milieu dans lequel on évolue. … Dès l’enfance, nos éducateurs s’efforcent à nous habituer à consommer les mets de leur milieu … Certains mangent de tout, d’autres restent difficiles. …

Il est important de signaler que le choix de la nourriture est dépendant du milieu dans lequel on évolue … Ce comportement est donc très aléatoire et subjectif. …

De par le monde, les menus les plus divers et les plus rebutants existent … En voici quelques exemples :

Biscuit de guêpes (Omachi – Japon) – Œufs de fourmis (aspect riz – Laos) – Poissons séchés traités à la lessive (Lutfisk – Norvège) – Filets de hareng avariés puants (Alaska) – Embryons de canard bouilli vivant (Baut – Philippine) – Fromage avec asticots vivants (Casu Marzu – Italie) – Œufs bouillis dans de l’urine de garçon de moins de dix ans (Zong Zi Dan – Chine) viande de chat (Chine, Pérou et Suisse – transformée en boulettes et servie avec une soupe de Chat) – Soupe de scorpions (Chine – coloro)

Et j’en passe, il y en a plus de cent différents. …

Dans cette liste figure des mets considéré comme répugnants dans le monde, mais un délice pour nous. … Ainsi le steak tartare, appelé en Belgique « américain » (pourquoi ce nom) dont  personne n’ignore que les américains en  particulier ont horreur de manger de la viande crue. … les huitres, les fruits de mer et les moules ne sont dégustés qu’en France et Belgique et un peu en Hollande. … Les escargots de Bourgogne et autres ne sont appréciés qu’en France et Belgique, pourtant leur bave est dégoutante, aussi la camoufle-t-on  avec du beurre aux fines herbes … Aux alentours de la Grand place de Bruxelles, les escargots sont cuits par des marchandes ambulantes les présentant dans un bouillon de légumes et d’herbes les aromatisant. …

Cette longue démonstration référencée veut confirmer notre assertion que l’alimentation des humains dépend du milieu et  s’éduque dés la naissance. … Le bébé n’aime que le lait de sa mère. … Toutes les femelles mammifères du règne animal nourrissent leurs petits du lait qu’elles produisent. … Par la suite, elles s’efforcent d’éduquer leur progéniture à consommer une nourriture propre à leur milieu … Chez les humains, les mamans s’efforcent avec beaucoup de patience et d’amour à apprendre à leurs petits enfants « à manger de tout»

Cette alimentation  traditionnelle est souvent contrariée par les régimes imposés. … Ainsi, dans mon enfance, perturbée par une maladie du foie, je lorgnais avec envie les assiettes de mes voisins baignant dans la sauce. …

Comme je ne cesse de le répéter, pour atteindre cette aura du bonheur permanent à laquelle je suis arrivé,  il est nécessaire d’éloigner tout ce qui le contrarie, ce qui n’est pas aisé. …

Pour l’atteindre, il faut pratiquer ce que j’appelle le réflexe du positif. … Prendre l’habitude d’ignorer le négatif … et se brancher immédiatement sur les aspects positifs de la situation. … Il y en a toujours, mais il faut les mettre en évidence,  et même s’ils ne sont pas immédiats, il faut les espérer en imaginant le bonheur qu’il va nous procurer …

Certains événements de la vie sont durs et cruels, tels les souffrances graves, souvent à la limite du supportable,  des proches ou leur décès. … Le dernier chapitre s’efforcera de positiver quand même la situation en insistant sur le rôle utile de celui qui accompagne et ne sera efficace que s’il possède l’entièreté de ses moyens d’assistance. …

J’aimerais terminer ce chapitre en relatant une expérience personnelle. … Ma situation cardiaque m’imposait un régime alimentaire sans sel et sans sauce. … Je me suis efforcé  de rechercher dans la nourriture naturelle, à peu près telle qu’elle sort de l’étal des commerçants,  la saveur propre à chaque aliment avant sa préparation … Ce fut une expérience gustative passionnante et enrichissante. …

Cependant, je me délecte toujours des bons plats et me permet d’y toucher régulièrement avec plaisir. … C’est une excellente « vaccination » qui habitue l’organisme aux écarts mesurés et réguliers. … Cette « violation du régime » doit toujours se faire avec l’accord de son médecin quant à la fréquence et le contenu de l’assiette, … au début en tous cas, pour arriver à ce que l’organisme en supporte les excès. … Cette manière de gérer son « régime » me permet de répondre sans contraintes aux invitations et de les apprécier. …

 

 -----

 

 

10/08/2015

L' art de vivre heureux

L’ART DE VIVRE HEUREUX MALGRÉ LES VICISSITUDES DE LA VIE

CONSEILS DICTÉS PAR L’EXPÉRIENCE D’UN VIEILLARD ALERTE DE 86 ANS

 

Je pense rendre service à ceux qui comme moi n’ont pas été épargnés par la maladie et les infirmités. … Ce mauvais sort perturba mon existence dès l’enfance. … Le lecteur intéressé trouvera ci-après des suggestions de réactions positives.

Cette étude m'a été demandée par ma fille, infirmière psychiatrique à Louvain-la-Neuve, qui a choisi de se consacrer aux exilés et étrangers en souffrance psychique, afin qu'ils trouvent dans ces conseils une manière de s'adapter et de supporter leur sort.

1. S’adapter à un régime alimentaire sévère.

Éviter de lorgner l’assiette de son voisin avec envie … au contraire, trouver dans son régime les avantages gustatifs qui s’y trouvent , … s'adapter à un menu sans sauce ou sans adjuvant qui flattent le palais, … rechercher le goût d’une nourriture sans sauce ou sans sel.

A l’âge de 9 ans, en 1938,  un empoisonnement du foie m’a imposé un régime sévère. … A cette époque, l’enfant que j’étais en a souffert, lorgnant les assiettes de mes frères. … Maintenant, par discipline alimentaire, j’y ai trouvé le plaisir de goûter l’aliment sans assaisonnements, ce qui ne m’empêche pas d’être souvent un bon convive qui aime la bonne table. … Les écarts de régime « vaccinent » l’organisme en l’exposant régulièrement à ce qui lui est néfaste.

2. Endurer une maladie grave positivement.

A l’âge de 15 ans, les privations alimentaires de la guerre, si elles ont guéri le foie,  m’ont affaibli tellement que j’en  contractai  la tuberculose, maladie très grave et contagieuse à l’époque.

Trois mois au lit, avec traitement journalier de piqures intraveineuses de calcium, pratiquée par un vieux médecin qui venait tous les jours à pied. (pas de voiture en cette période de fin de guerre).

Ensuite, quatre mois de soins dans un sanatorium belge, à Buizingen (disparu depuis, la maladie se traitant maintenant à domicile avec des antibiotiques), en attendant un transfert dans un sanatorium suisse.

Dans cet établissement, j’ai connu le pneumothorax qui se pratiquait en enfonçant régulièrement dans la poitrine du patient un trocart, pour insuffler de l’air entre les deux plèvres, afin de comprimer le poumon et ainsi  favoriser la cicatrisation des « cavernes» creusées par le bacille dit de Cock.

Je fus terriblement ébranlé par ce premier contact avec le monde de la souffrance morale et pour certains physique. … J’étais très jeune et n’avais pas acquis l’équilibre dont je jouis maintenant. … Aussi, je tiens à communiquer à  ceux qui  vivent ce genre de maladie et les contraintes qui en résultent, l’optimisme dans les moments difficiles.

J’y trouvai, cependant, les avantages pour un gosse qui n’aimait pas l’étude, de disposer de grands loisirs en lecture et en bricolage que le sanatorium s’ingéniait à alimenter en matériel de toutes sortes. … Quant à moi, je reçu le cuir et les outils nécessaires pour fabriquer de la maroquinerie (portefeuille et porte-monnaie).

 

3.  S’adapter positivement à un milieu difficile et rebutant.

Mes séjours dans un « sana » belge suivi d’un autre dans les montagnes suisses, à Montana dans le Valais,  m’ont fait subir une existence pénible avec comme fond sonore les toux interminables et les expectorations des tuberculeux dans un crachoir émaillé blanc, accompagné du bruit sinistre des couvercles se rabattant qui ponctuait le long gémissement du malade.

Un des soins imposés à celui-ci, pour aider la cicatrisation des cavernes creusées par le bacille de Cock, était, à l’époque, le pneumothorax, procédé archaïque consistant à insuffler de l’air entre les deux plèvres pour comprimer le poumon .

L’appareil est constitué d’un montage de matériel de laboratoire « bricolé » de deux cornues reliées l’une à l’autre. … A la faveur du principe des vases communicants, l’eau se trouvant dans l’une passe dans l’autre, transférant entre les deux plèvres l’air qu’il contient, au moyen d’un « trocart » relié au montage par un tube en caoutchouc.

Ce fut quand je me trouvais en sanatorium suisse, que je subi  l’intervention de la section des brides occasionnées accidentellement entre les deux plèvres par le pneumothorax.

L’opération consistait à introduire deux tubes en inox pour atteindre et couper la « bride » se trouvant dans l’espace entre les deux plèvres. … Cette intervention se pratiquait à vif avec l’appui unique d’une légère piqure de morphine.

L’un des trocarts servait à couper la bride, l’autre à voir, grâce à une sorte de périscope inversé, les brides qui empêchaient la cicatrisation et de réaliser l’opération de section de celles-ci avec un fil chauffé au rouge  (intervention remarquable pour l’époque).

Par contre le pneumothorax était un procédé archaïque consistant à insuffler de l’air entre les deux plèvres pour comprimer le poumon.

Cette période de deux ans au contact d’une humanité très diversifiée fut très pénible, mais enrichissante … L’établissement qui appartenait à l’ordre missionnaire des Spiritains, pour y soigner ses prêtres et séminaristes, était important …  L’ordre y accueillait également des « civils » qui venaient de tous les horizons.

Ce séjour forcé de deux ans fut pour moi la meilleure formation à la vie et à la connaissance intellectuelle qui soit … J’y fréquentai, aimai, admirai des êtres exceptionnels … J’ai connu l’amitié profonde et sincère de celui que j’admirais et qui devint mon premier maître à penser.

Je lui dois la réussite intellectuelle et une saine philosophie qui enrichirent ma vie et me permirent de surmonter les nombreuses épreuves et surtout m’apprirent à aimer, pardonner, rechercher la grandeur et réussir l’existence.

Il est décédé, il y a peu de temps, après avoir réussi une carrière d’indépendant qui lui permettait de trouver le temps de s’occuper de troupes scoutes de jeunes infirmes et  handicapés ainsi que de conseiller les jeunes en désarroi.

4.  Combattre le découragement occasionné par une rechute de maladie grave.

J’avais 20 ans, … rentré de Suisse depuis deux ans où je complétai mon pauvre bagage intellectuel en français par des cours que me dispensais des professeurs malades. …  J’acquis les autres connaissances en autodidacte.

Après cette période de soins médicaux de trois ans, je fus contraint au chômage. … Le contrôle se faisait chaque jour à des heures et dans des bureaux différents pour contrarier les tricheurs. … Nous étions nombreux à faire une longue file.  … C’était pénible et humiliant, les passants nous regardant avec mépris. … Le chômage était avilissant à l’époque. … Maintenant, les syndicats sont parvenus à faire supprimer ce « pointage » journalier, avec l’inconvénient de faciliter la vie des tricheurs.

Nous étions forcés d’accepter les emplois que le chômage trouvait. … En ce qui me concernait, c’était ce que je recherchais.… Après quelques mois, le bureau de placement  m’en imposa un que ma culture disparate et mon jeune âge intéressait. … C’est ainsi que je trouvai un boulot d’employé dans une société française « La Soie », qui comme son nom l’indique, vendait de la soie importée de France. … Très petite, elle ne faisait pas passer d’examen médical d’embauche.

Je n’y fis pas long feu, car après quelques mois dans cette société, je me mis à cracher du sang, signe indubitable d’une rechute. …  Le poumon droite après le gauche  était attaqué. … le médecin qui me « trouait la carcasse » toutes les semaines,  fut forcé de le faire à l’autre poumon, si bien que cette réjouissance se produisit deux fois par semaine.

Le « pneumo » comme l’appelait ceux qui le subissait, ne peut se refaire après son abandon,  les plèvres se ressoudant. …  Je subi donc cette intervention par précaution, tantôt une fois, tantôt deux fois par semaine, pendant douze ans.

Le médecin m’imposa une période de convalescence de trois ans à la maison. … Cet arrêt forcé me permit de  suivre des cours du soir dans le but d’obtenir le diplôme de comptable industriel.

Avide de connaissances, j’occupai mon temps libre, devenu abondant, en «survolant» toutes les connaissances humaines. … Cette activité passionnante pour un « intellectuel curieux »  de mon genre me permit de supporter un découragement inévitable devant un avenir si compromis (faiblesse physique et curriculum vitae de primaire).

 5. Vaincre les handicaps avec obstination et optimisme et saisir sa chance.

Après quelques tentatives réussies dans d’importantes sociétés de Bruxelles, chaque fois refoulé à un examen médical angoissant, lorsque je subissais avec terreur la radioscopie imposée aux candidats par la plupart des employeurs, révélant le « pneumo ». … En me présentant après les épreuves écrites, orales et tests psychotechniques brillamment réussis, j’avais la déconvenue habituelle d’un examen médical négatif.

La chance me sourit cependant lors d’une épreuve passée devant un médecin qui ne possédait pas d’appareil radioscopique, que je parvins à distraire pendant l’auscultation au stéthoscope, qui révélerait le poumon comprimé par le pneumo. …  Ce fut la chance de ma vie, car il me délivra un certificat attestant que je n’avais jamais été atteint d’aucunes maladies graves du genre tuberculose (sic).

C’est ainsi que j’entrai dans une société pétrolière, la  Petrofina, reprise il y a quelques années par la société française Total, intéressée par mon jeune âge et la qualité de mon diplôme de comptable que j’avais réussis brillamment, grâce à mes loisirs de malade convalescent qui avait étudié les matières avec acharnement et minutie. 

Malgré la pauvreté de mon curriculum vitae, j’y fis une carrière brillante en devenant le directeur, responsable du département administratif et chef du personnel de la société de recherches du groupe le plus important de Belgique. … Cette société de chercheurs et techniciens employait un personnel de plus de cinq cents personnes …

Ce résultat ne s’obtint que par un travail acharné prouvant que j’étais le meilleur. … La médiocrité de ma formation professionnelle et la concurrence des diplômés me contraignirent à toujours me surpasser et tenter d’être le meilleur au détriment de ma santé et de mes loisirs.

 Ma  merveilleuse épouse supporta cette longue période qui encombrait mes soirées, mes week-ends et mes vacances. …

6.  Maîtriser le stress des professions à responsabilités.

Il est essentiel pour réussir une carrière de toujours veiller à dominer le stress, celui-ci résultant des décisions à prendre qui incombent à ceux qui exercent des professions à responsabilités. … C’est ce qui m’a manqué dans ma carrière au préjudice de mon équilibre physique et nerveux qui provoqua des problèmes d’obstruction des artères cardiaques.

A 47 ans, âge critique pour beaucoup, je me réveillai, très tôt au matin, avec une douleur vive et intolérable dans la région de l’estomac. … Mon épouse, à la vue de mon état affolant, appela notre médecin qui s’amena au plus vite, soupçonnant un infarctus du myocarde. … Il me fit la piqure adéquate et  appela une ambulance qui me conduisit aux soins intensifs de la clinique Saint Jean, énorme complexe universitaire de Bruxelles.

Paradoxalement, ce fut une des périodes les plus agréables de ma vie … A part les premiers moments de la crise, je n’ai jamais souffert … Au contraire, la médication euphorisante qui est administrée, place le patient dans une sorte de halo de bonheur.

On m’installa dans une toute nouvelle unité qui traitait une douzaine de patients. … Elle était confortable et agréable, avec un local vitré d’où deux infirmières avenantes et pétulantes nous surveillaient en lorgnant des appareils de contrôle  cardiaque. … Les douze devinrent vite des copains qui créèrent une ambiance joyeuse et agréable.

J’y restai un mois pour être hors de danger et renvoyé chez moi pour une convalescence de deux mois au fauteuil en chambre avec interdiction de la quitter. …  Maintenant, on reste en clinique peu de temps et la convalescence est très rapide.

Le cardiologue me conseilla un médicament euphorisant à prendre tous les jours pour dominer le stress de ma profession, il se révéla avec le temps néfaste pour la mémoire. … Je le supprimai, après une dizaine d’années, avec aucune conséquence, mon psychique ayant profité du traitement.

J’en ai acquis une philosophie de vie qui me permet d’être heureux en permanence. … Aussi, cette manière de vivre, je la transmets au plus grand nombre afin qu’ils y trouvent comme moi le vrai et authentique bonheur.

Pourtant, je ne suis pas épargné par la souffrance physique et les handicaps : épaule gauche arthritique, hanche droite douloureuse, coussinets du genou abimés, perte de la moitié de la vue, mémoire déficiente avec confusion d’orientation (prendre la droite pour la gauche) et difficulté de calcul  et de mémoire des chiffres…  

Le cardiologue me conseilla de faire de la gymnastique avec une kiné et pratiquer le jogging pour fortifier le cœur.

7.  S’adapter à une infirmité et s’efforcer d’y trouver des avantages.

Le jogging, que je pratiquais quatre fois par semaine, me permit de trouver un cœur performant. …  Je me mis à courir les 20 km de Bruxelles dont celui du 5 juin 1983,  il faisait très chaud ce jour-là. …  La veille, je m’étais assez fatigué dans le potager de ma maison de campagne.  …  Le jour même, je commis deux erreurs, l’une de me présenter  longtemps à l’avance, pour me trouver dans les premiers et l’autre de boire très peu. … La déshydratation qui s’en suivit, a fait qu’à un kilomètre de l’arrivée, je ressenti une douleur au creux de l’estomac. … Craignant l’infarctus, je me suis précipité vers une des ambulances disposées le long du parcours. … La suite fut une succession de malchances. … La clinique universitaire Saint Luc qui avait été prévue avec le personnel adéquat fut débordée par l’afflux des déshydratés par la chaleur. …  Aussi les derniers défaillants furent-ils dirigés vers Saint Pierre, autre clinique universitaire, neutre en dépit de son nom.  

Les jeunes médecins de garde de la clinique, appelée  depuis Érasme, pris de panique et trop peu nombreux, commirent une erreur d’identification. … Mon épouse et mon fils aîné qui étaient accourus se trouvèrent devant un homme nu avec mon nom épingle au pied du lit. … « Ce n’est pas mon mari » s’est écriée ma pauvre épouse d’où grand branlebas pour corriger la méprise.

On avait changé les lits, mais pas les rapports médicaux. … Si bien que je fus soigné avec le diagnostique de l’autre patient. … « Il a beaucoup de fièvre, » prétendait un jeune carabin, se fiant au rapport d’entrée qui concernait l’autre patient. …  Mon épouse, thermomètre, qu’elle m’avait placé, en main, prouvait le contraire. …  « C’est nous qui sommes médecins », répondit le jeune médecin sans l’écouter.

Par confusion de diagnostic, on me mis sur un lit de glace pour éviter un problème cardiaque provoqué par un excès de température qui ne me concernait pas. …  La nuit que je passai sur la glace et fenêtres ouvertes provoqua un infarctus du cerveau qui me fit perdre la moitié du champs visuel et de gros problèmes de mémoire.  … L’infirmité visuelle qui m’accable, appelée hémianopsie, est très handicapante. … Les yeux n’ont rien et transmettent ce qu’ils voient, l’image s’arrête à la connexion au cerveau qui ne se fait pas … 

C’est intellectuellement très handicapant, la lecture devient difficile. … Comme un enfant, je suis un texte avec les deux doigts, l’un pour signaler la fin de ligne et l’autre pour repérer le début de la suivante. … La lecture et l’écriture deviennent vite fatigantes. … La conduite d’une voiture est devenue difficile. ... Le champ visuel droit étant absent, j’éprouve des difficultés à bifurquer vers la droite. … J’eus beaucoup d’accidents, causés par des « queues de poisson » toujours dans mon droit, évidement.

L’informatique m’a sauvé. … Je peux réduire la largeur du texte à mon champs visuel gauche et repérer la ligne avec la souris … Je peux même prétendre que j’y ai trouvé l’avantage de disposer d’un temps énorme pour écrire les « Propos d’un octogénaire » que j’ai le plaisir de présenter dans les blogs de la Libre Belgique.

La reprise du travail après trois mois d’arrêt devint pénible … Ma fonction de directeur administratif et chef du personnel sur deux sites (La PetroFina ayant décidé de créer un deuxième centre de recherches à Feluy dans le Brabant wallon) devint d’autant plus difficile que ma fonction m’obligeait à me rendre deux fois par semaine sur le second site. … Le trajet en voiture devint difficile et stressant. ... Le manque de vision à droite m’empêchait d'éviter ceux qui me faisaient des "queues de poisson". ... J'ai eu beaucoup d'accrochage, toujours dans mon droit évidemment. ...

8.  Subir une intervention chirurgical importante et ses suites avec moral et courage.

J’arrêtai mon travail stressant à Fina Research à l’âge de 56 ans sans perdre mes rentées financières, la société  complétant l’intervention de la mutuelle.

J’avais le cœur abîmé. … Aussi après un arrêt de travail d’un an, je dus subir la grave opération de pontages coronariens. … Trois chirurgiens s’y employèrent pendant pratiquement une journée, l’un pour prélever la veine de la jambe et de la cuisse droite que les deux autres devaient fixer sur le cœur pour doubler ses artères déficientes. … Cette intervention délicate se pratique sur un organe arrêté, remplacé par une machinerie remplissant la fonction absente.

Au départ,  Je fus très détendu, mes expériences antérieures m’aidant et je m’endormis tout de suite sous l’effet d’une piqure calmante. … Après l’intervention, au réveil, je crus que l’anesthésie avait échoué et que j’allais la subir éveillé. … C’était cependant terminé et les infirmières me le signalèrent. … Je fus « bloqués » par des tas d’instruments dont l’un, enfoncé dans la gorge permettait aux infirmières d’aspirer les mucosités que l’organisme rejetaient. … J’étouffais à chaque intervention.  

La convalescence fut le début d’un long calvaire d’environ trois mois. … La malchance voulut que des complications se produisirent. … Des épanchements péricardiques se produisirent .

D’autre part, les pneumothorax de ma jeunesse, ayant  soudé et durci les plèvres par endroit, rendaient la ponction du liquide difficile et les praticiens n’arrivaient pas à les éliminer. … De guerre lasse, on me renvoya chez moi, espérant qu’avec le temps, tout s’arrangerait.  

Ce ne fut pas le cas, mon état empirait. … Mon médecin se précipita chez le chirurgien en s’écriant « si vous n’intervenez pas, mon client va mourir ». … Je fus hospitalisé et un vieux chirurgien, patiemment, ponctionna les poches pendant plusieurs jours, en injectant à la place des antibiotiques jusqu’à résorption quasi totale du liquide.

Cette période pénible me fit connaître une souffrance physique intolérable qui m’avait été épargnée dans mes autres problèmes de santé. … Pendant cette période quasi insupportable, Je me suis efforcé de trouver  psychiquement les moyens de l’endurer, comme le fond les fakirs et autres acteurs de foire …  N’aimant pas me faire remarquer, je suis parvenu à ne pas exprimer cet état intolérable qui me rendaient hagard (manque de sommeil, nausées permanentes et douleur intenable aux reins) ce qui suscita l’admiration de mon entourage. 

9. Maîtriser une pudeur excessive, préjudiciable à un bon équilibre social.

Par timidité et éducation religieuse pointue, j’étais d’une pudeur excessive. … Dans ma jeunesse, me déshabiller à l’internat en dortoir commun, était compliqué tellement je voulais cacher le bas-ventre.

Ce sentiment fut corrigé magistralement par des problèmes de prostate et leur intervention chirurgicale … Hospitalisé quinze jours pour un élargissement de l’urètre par voies naturelles, j’appris alors à maîtriser  ce sentiment de pudeur excessive, l’organe étant manipulé, ausculté, traité par des infirmières aguerries

Cependant, cette période qui normalement devait être très agréable, sans souffrances et confortablement installé, avec l’entourage d’un personnel hospitalier accorte et avenant, fut contrarié par l’appréhension que j’éprouvais au souvenir de l’accident cardiaque mortel survenu à mon beau-père qui venait de subir la même intervention.

Une nuit, je dérangeai même le personnel qui vint avec l’appareillage sophistiqué adéquat pour constater que je n’avais rien, si ce n’était un léger problème de digestion.

10.  Déficiences cardiaques importantes avec placement d’un pacemaker.

A 84 ans, je fus hospitalisé en urgence, en danger mortel suite à un malaise cardiaque. … Depuis quelques temps, j’éprouvais de grosses difficultés à monter les escaliers et faire le moindre effort physique .

A la clinique, je fus pris en charge par le service de cardiologie qui fit le nécessaire pour corriger une tension tellement basse qu’elle aurait pu être mortelle … Pendant les huit jours que je fus soigné, un  cardiologue spécialisé s’employa à corriger la défaillance cardiaque, en tentant par voie sous-clavière de corriger cet état. … Il y réussit brillamment et je pus retourner chez moi.

A peine rentré de dix jours, nouvelle alerte et retour en clinique pour « objectivation d’une bradycardie, dyspnée brutale au repos, rythme cardiaque descendant  à des nadirs  de 35 minutes »  … appellation médicale sophistiquée pour définir une situation dangereuse … d’où surveillance une huitaine de jours avec décision de placer un pacemaker à double chambres … j’ai retrouvé depuis un bon rythme cardiaque et une tension parfaite …

Quatre mois plus tard, je suis retourné en clinique huit jours,  pour suivi cardiaque et recherche d’une médication adéquate, mon cœur rencontrant des problèmes importants de fonctionnement …

Je me porte bien maintenant, avec le  moral du centenaire que je veux devenir. … J’ai gardé, cependant, des difficultés de me mouvoir et un manque d’équilibre.

CONSIDÉRATIONS FINALES

J’améliore tous les jours ma condition physique en m’imposant, au lever de 7 heures, une douche glacée, suivie de la plus chaude possible.  … Ce choc thermique que je pratique, depuis trente trois ans suivi  d’une séance de mise en forme d’une heure, consistant en massages vigoureux manuel et au gant de crins ainsi qu’une gymnastique mobilisant tout le corps.

Je m’astreins aussi à une promenade journalière d’une demi-heure, difficile à cause d’un équilibre instable, d’une vision tronquée et d’une hanche droite déficiente.

Je peux affirmer que malgré une vie perturbée et difficile, j’ai trouvé le bonheur profond et le plaisir de vivre. … Mes journées (trop courtes) de 8 heures non stop me permettent d’écrire et d’enrichir mes connaissances, en alternance avec du bricolage et des activités manuelles. … Cette utilisation  de mon temps m’apporte le plaisir de la découverte et de la création. … Écrire cet essai  entretient la mémoire et maintient le cerveau performant.

Je n’ai pas parlé de certaines contrariétés physiques insignifiantes de la vie. … Les plus importantes étant celles d’un traitement d’élimination de polypes dans le gros intestin sous anesthésie locale que je pouvais diriger, ainsi qu’une intervention chirurgicale, également sous anesthésie locale sans hospitalisation pour enlèvement de tissus douteux au nez (cancer bénin).

Afin de bénéficier d’une large plage de temps pour accomplir les nombreuses activités qui me donnent la joie de vivre et le bonheur, je me suis imposé une hygiène stricte et une philosophie positive.Cette discipline de vie consiste en un régime alimentaire favorisant le transit intestinal et en apport vitaminé en mangeant beaucoup de fruits, en exercices physiques dont une promenade d’une demi-heure, en douches glacées puis brulantes et enfin en une gymnastique matinale de près d’une heure et promenade d’une demi-heure.

Je termine en signalant que je compte compléter ces activités en publiant régulièrement des études que je vais entreprendre pour aider davantage ceux qui sont éprouvés par la malchance et les épreuves, subissent le découragement et qui cherchent secours.

En voici la liste non exhaustive et dans le désordre : Le bonheur ça s’apprend – apprécier les régimes alimentaires – gérer l’exclusion des maladies contagieuses – être cardiaque – la timidité – la pudeur – la vie de couple – l’éducation des enfants – les contacts sociaux – l’art d’être grands parents – le travail professionnel et les responsabilités – les loisirs - la vieillesse – l’amour et la fidélité  - subir positivement la souffrance des êtres chers et le deuil de leurs décès -

 

-o-o-o-o-

02/07/2015

Exister (étude)

 Exister (étude)

 

Dans une approche non scientifique du sujet, les réflexions suivantes viennent à l'esprit dans une logique qui se veut  approfondie et fondamentale :

 

1.  - Exister impose le mouvement

     -  L’état statique est improductif, immobile, sans avenir  

     -  L’existence en mouvement ne peut être qu’infinie dans l’espace et dans le temps

     -  Le temps n’a pas d’origine, ni de fin, il est éternel

     -  Le temps et l’espace sont des concepts découlant de la logique humaine

     -  Le néant philosophique absolu est une notion qui définit l’absence de tout

     -  L’exploration de l’espace est devenue performante et sophistiquée

     -  Elle se fait par l’observation des photons émis par les corps célestes

     -  Les voyages interplanétaires permettent la constatation de l’espace sidéral     

 

2.  -  L’homme perçoit l’Univers par ses sens sur sa planète et dans l’espace

     -  L’Univers dans le temps et l’espace est une production de l’observation

     -  Le cerveau humain crée un Univers perçu par ses moyens cérébraux

     -  L’homme crée les lois de l’Univers selon sa perception cérébrale

     -  Les lois de l’univers sont produit par la  déduction  et l’observation 

     -  Notre Univers est probablement le « bourgeon » d’un système total

     -  L’Univers est un  phénomène fondamental perçu par nos sens

     -  La vision humaine de l’Univers est anthropomorphique

     -  L’univers et « ce qui est » sont probablement différents

     -  La réalité fondamentale échappe à l’intelligence de l'homme                                                        

 

3.  -  L’espace est une « construction » du cerveau humain

     -  Dans l’espace, l’homme perçoit son environnement par ses sens

     -  Ce sont ses sens qui construisent son environnement

     -  L’environnement spatial de l’homme est artificiellement créé par ses sens

     -  La réalité de « ce qui est » est un concept anthropomorphique

 

4.  -  Le temps et l’espace sont des concepts humains

     -  Le temps et l’espace font partie d’un ensemble de mouvements fondamentaux

     -  L’observateur humain ne peut investiguer ces mouvements

     -  Son déplacement dans l’espace est une réalisation de ses moyens physiques

     -  La réalité fondamentale est difficilement explicable par l’intelligence humaine

     -  Le temps ne peut se concevoir sans l’espace

     -  L’Univers est un des multiples phénomènes qui occupent l’espace dans le temps

     -  L’intelligence humaine ne peut préjuger de leur forme et contenu

 

5.  -. La vie et l’intelligence humaine sont un accident

     -  Il s’est produit sur une planète insignifiante            

     -  L’homme cherche à comprendre le mécanisme de son environnement  

     -  Ses moyens cérébraux sont très limités

 

6.  -   Il s’est adapté à un milieu hostile en développant ses facultés cérébrales

     -   Il  subit les dures lois de la sélection pour s’adapter

     -   Sa constitution fragile l’a poussé à développer des facultés spécifiques

     -   Ces facultés sont  la station debout, l’habilité des doigts, l’intelligence

     -   L'intelligence a produit la parole, l’écriture, le calcul

    -    Elle a développé le raisonnement, la création et l'invention

    -    La faculté d'inventer lui est venue grâce à l’imagination créatrice

     -   Elle a produit la transformation de la matière, la mécanique, la chimie

     -   L'homme a créé  la pensée artificielle avec l’informatique

     -    Le volume cervical à la gestation nécessita les naissances prématurées

     -    Patience du temps et sélection font surmonter la fragilité physique

    

7.  -   Une élite intellectuelle humaine  s’est constituée de chercheurs et de politiques

     -   Les chercheurs atteignent les sommets de la découverte

     -   Les politiques leur donnent les moyens de travailler

     -   Les autres humains les servent localement ou végètent et disparaissent

     -   La rivalité entre états est un facteur de croissance et de découverte

     -   Le regroupement des états en unités performantes améliore la prospérité

 

8.  -   Einstein a découvert les lois fondamentales de la matière

     -   Les découvreurs manipulent dangereusement la matière

     -   Ces découvertes menacent notre habitat

     -   Les pires catastrophes menacent l’humanité qui pourrait disparaître    

     -   Il est à rapprocher de celui qui provoqua l’anéantissement de la vie terrestre

     -   L’intelligence de l’homme le rend capable de détruire sa planète

     -   Proliférer est le moteur des religions et croyances

     -   Elles assurent leur hégémonie par la prolifération de leurs adeptes 

 

 

 9. -  La  prolifération incontrôlée saturera la planète                

     -  Une progression anarchique provoquera l’élimination des plus faibles

     -  La fission nucléaire est une découverte qui dépasse l'équilibre de la matière

     -  Elle peut être utilisée dans des armes menaçant la vie et la matière

     -  Cette arme peut provoquer la fin de l’humanité

      -  Seule une solution de gestion intelligente de la planète peut sauver l’humanité

      -  Le prix Nobel de physiologie, Christian de Duve, traite de la question

-----

                                

Cette démonstration appelle les commentaires suivants :

 

1.  Dans l’absolu du raisonnement exister n’a pas d’autres alternatives … Rien ou le néant absolu est un concept prouvé par l’observation …Le néant absolu est un concept philosophique définissant l’inexistant …L’état statique définit l’absence de mouvement, il est donc sans avenir …Le temps est une notion  créée par le cerveau humain pour expliquer sa condition mortelle et l’évolution de la matière … Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme (Antoine Lavoisier 1743-1794) … la matière tourne en boucle … Notre planète a une durée d’existence restante d’environ un million d’années … Elle retournera dans le fondamental qu’il nous est impossible  d’investiguer … Notre exploration de l’espace ne peut se faire que par l’observation des photons émis par le soleil nous renvoyant ceux qui l’atteignent  … Ils sont émis en permanence depuis l’origine de l’Univers et sont toujours décelable dans la matière …  Ils permettent d’évaluer l’âge de l’Univers, estimé à environ 13 milliards d’années … Il devrait disparaître dans autant d'années

   

2.  L’homme perçoit l’Univers par ses sens … La vue lui  permet avec des instruments optiques et informatiques performants d’atteindre des corps révélés par les photons … On peut en conclure que le temps et l’espace sont des productions de l’observation humaine … Son cerveau de primate évolué le rend capable de raisonner et interpréter les données reçues avec un mécanisme mis en place avec ou par son évolution cérébrale … On peut en conclure que la réalité est tout autre et échappe à  notre entendement … Nous n’avons pas la possibilité de comprendre le mécanisme fondamental de l’existence et du tout spatial … C’est la raison pour laquelle, dans ses théories, Einstein ne pouvait établir de corrélations entre l’infiniment grand et l’infiniment petit … Notre Univers est vraisemblablement la production d’un tout qui est probablement régit par des lois qui dépassent notre entendement et notre compréhension …

 

3.   L’intelligence de l’homme lui a permis de constater l’espace quand il se déplace… Ses sens lui permettent  de  percevoir son environnement et d’y évoluer … Son cerveau interprète les données qu’il reçoit avec une intelligence adaptée au milieu artificiel qu’il a créé parce que construit par lui avec ses moyens de perception … La réalité est tout autre,  en dehors de notre compréhension cérébrale … Avec nos moyens physiques et intellectuels, il nous est impossible d’imaginer le fonctionnement du tout …   et même de le comprendre … Nous ne pouvons qu’admettre l’évidence de son existence …

 

4.  Le temps et l’espace sont des concepts qui ont été créés par l’animal humain avec l’évolution de son cerveau de primate … Il a développé cette faculté avec le temps et l’adaptation à un milieu hostile - … Comme les autres êtres vivants, il a échappé, par la mutation  et  le développement de facultés nouvelles, aux contraintes d’un milieu saturé … Ses facultés d’observation et de déduction lui permettent d’investiguer pour expliquer les concepts qu’ont créé ses possibilités de raisonnement … Le temps et l’espace font partie de mouvements fondamentaux que l’homme n’a pas la possibilité d’investiguer avec ses moyens physiques et scientifiques … La réalité fondamentale lui échappe et son intelligence limitée et conditionnée ne dispose d’aucunes références pour comprendre un système fondamental Il ne peut comprendre le temps sans l’espace … L’univers est sans doute un des multiples phénomènes que l’homme n’a aucune possibilité de comprendre parce qu’ils sont en dehors des concepts d’espace et du temps perçus par lui  …

 

5.  La vie  et l’intelligence humaine sont un accident qui s’est produit sur une planète insignifiante …L’homme cherche à comprendre le mécanisme de son environnement avec des moyens cérébraux très limités parce que dépendant de l’évolution de ses neurones, celles-ci sont les cellules des centres nerveux (15 milliards dont 9 pour le cerveau) avec de nombreux prolongements et  de multiples arborescences,  … Le développement du cerveau et l’utilisation des neurones sont différents suivant l’évolution des individus dépendant de leur facultés particulières et de l’entourage culturel … , et d’autre part le développement du cerveau provient de l’évolution des êtres vivants qui sont forcément conditionnés d’une manière aléatoire par un mécanisme provenant de celui-ci.

 

6.   En évoluant, « L’animal » humain a développé ses facultés pour s’adapter à un milieu hostile ... Il a subit comme tous les êtres vivants les dures lois de la sélection … La fragilité de sa constitution physique l’a forcé  à développer ses capacités cérébrales … Cet handicap n’a pu être surmonté qu’avec la patience du temps et le hasard des mutations ... Elles lui ont permis de développer un physique adapté aux besoins de son intelligence (la station debout, l’habilité des membres supérieurs, le développement du volume cervical qui a provoqué les naissances prématurées nécessitées par un crâne devenu trop volumineux pour franchir le passage utérin) … 

 

7. Les plus performant ont atteint les sommets de la découverte et constituent une  élite qui conduit le monde…  Les autres les servent localement ou bien végètent  et disparaissent … La rivalité entre les milieux locaux (les états) est un moteur de croissance … Avec le regroupement des états, ils deviennent des entités puissantes et performantes pour échapper aux handicaps de la dispersion politique (rivalité, faiblesse des moyens, orgueil national, dialogue difficile, fragilité des unions) …

 

8.  Depuis qu’Einstein a mis les physiciens sur la voie de découvertes dans le mécanisme fondamental de la constitution de la matière , de nombreux chercheur progressent remarquablement et dangereusement… Les pires catastrophes menacent l’humanité  …  Avec son intelligence, ce produit de l’évolution pourrait détruire son propre habitat … Cet événement serait à rapprocher de celui qui a anéanti la vie terrestre en détruisant la faune et la flore gigantesque d’une époque reculée  …Seuls la vie et la flore sous-terrestre ont échappé au désastre et reconstruit ce qui est notre environnement actuel

 

 9. L’habitat terrestre de l’homme est menacé de saturation, si celle-ci n’est pas contrôlée … La surpopulation humaine est un fait et ses conséquences peuvent être dramatiques … Ce seront les populations fragiles et primaires qui seront menacées d’extermination pour faire place aux autres …La politique de croissance financière et scientifique a permis d’augmenter la durée de vie ce qui n’arrange rien … Seule une solution du genre de celle que propose certains, c’est-à-dire une humanité qui s’est débarrassée de son atavisme de sélection au profit des plus forts pour faire place à une humanité solidaire qui gérerait l’utilisation de l’espace terrestre … Quels que soient nos moyens, chacun de nous a le devoir envers sa descendance de soutenir cette action

 

NOTE FINALE

 

     La planète sera sauvée ! … Les grandes puissances,  consciente du danger d’un monde ingérable, feront tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter une telle extrémité … Les grandes nations évoluées, telle que l’Europe, la Chine et la Russie s’entendront en temps voulu pour organiser le monde en mettant en place les structures nécessaires, obligatoirement imposée a l’ensemble des populations terrestres … Les religions devront s’adapter et un pouvoir international aura les moyens policiers nécessaires pour faire respecter ses décisions et neutraliser les opposants…

  

Quels qu soient ses moyens, chacun de nous a le devoir envers  sa descendance de se mobiliser pour soutenir ceux qui ont les moyens politiques de faire comprendre l'urgence de se préoccuper de l'avenir de l'humanité en péril si on ne fait rien

 

-o-o-o-o-'

 

22/02/2015

Complément à mon appel du 12 février

L’appel que j’ai rédigé le 12 février, dans ma chambre de clinique, était très dithyrambique … c’était une manière de garder du moral pour des problèmes cardiaques et que physiquement, je n'allais pas bien du tout ...  Aussi je demande à ceux qui m’ont lu, d’excuser certains excès euphoriques, parfois incontrôlés …

Que devient l’espèce humaine qui n’a pas voulu abandonner son atavisme d’animal … ?

Ces occupants de la planète ont  développé l’intelligence pour survivre dans des conditions à la limite de l’extinction … Cette faculté les a amenés à dominer toutes les espèces et à saturer leur espace vital  …

La plupart restent accrochés aux prescrits de leurs croyances qui favorisent, dans un but d’accroissement étatique et de domination, la puissance du nombre d’un territoire autonome, tel qu’il est actuellement représenté à l’ONU

J’ai toujours été enthousiasmé par la théorie de  Christian de Duve, qui préconise d’utiliser l’intelligence de l’homo, faculté que lui permet  son évolution … Dans cet esprit, Le célèbre Prix Nobel, suggère de développer  un nouveau pouvoir que l’humain créerait à partir des enseignements du passé ...

Ce nouveau pouvoir, gérerait le maintien de la population mondiale dans les limites d’occupation que notre planète pourrait tolérer 

Il est évident que, dans un premier temps, il faudra tenir compte de la masse réticente au système qui resterait, en quelques sortes, « parquée » sur l’espace terrien jusqu’à sa conversion au nouveau pouvoir …

Cependant, les terriens « parqués » rejoindront rapidement le paradis de paix et de solidarité que le nouveau pouvoir aura créé, car  son espace sera devenu « l’enfer », avec les guerres et les asservissement, que les plus pessimistes des prévisionnistes prévoient, avec paroxysme dans une centaines d’années …

Il est incontestable que l’espèce humaine atteindra dans peu de temps le plafond des moyens dont elle dispose sur la planète  … (espace disponible, épuisement des ressources fossiles, etc. …)  

Le « nouveau pouvoir », omnipotent et désintéressé, deviendra le nouvel ONU … Il sera doté de tous les moyens de contrôle de l’évolution et des agissements des humains restés sous le régime naturel du plus fort éliminant ou isolant le plus faible

Cette humanité de la dernière chance ne sera possible qu’à condition d’abandonner le « libre arbitre » auquel beaucoup de "bien nantis" tiennent … L’individu deviendra dépendant d'un « comité des sages » qui gérera le maintien de la population mondiale dans les limites que notre planète pourra tolérer

Une balance des entrées et sorties (les naissances et les décès) devra être surveillée pour tenir compte du nombre d’individu que la planète pourra supporter … en prévoyant des possibilités d’augmenter ce nombre en fonction des découvertes de la science et de l’ingénierie  …

Les croyances, elles aussi, devront s’adapter à ces nouvelles donnes … Un grand espoir est né avec l’avènement du pape François et de son probable successeur Mgr Pietro Parolin, tous deux formés dans le creuset de la misère des pays sous-développés …

Ces deux « idéalistes désintéressés » auront la tâche difficile d’adapter leurs dogmes et leurs enseignements à ces contraintes difficiles …

Il est incontestable que les descendants de l’homo sapiens ont proliféré de manière telle qu’ils ont saturé la planète … la rendant invivable à court ou moyen terme  …

La loi du plus fort, déviée par le développement de l’intelligence et de la créativité, conduira, tôt ou tard, l’espèce humaine à sa perte, mettant même en danger l’existence de son environnement  …

Il n’est pas trop tard mis il est temps disait feu le professeur de Duve et, déjà, Paul-Henri Spaak au sortir de la dernière guerre …

 

Un grand-père qui veut sauver sa descendance et notre humanité avec ses beautés mais aussi ses horreurs …

 

 

 

12/02/2015

Relai de l'appel du professeur de Duve pour sauver la planète.

 

Message  destiné à recevoir la plus grande publicité possible … Il est publié sur internet (Voir mon site : dont les références sont reprises en dernières pages) …  il est adressé personnellement à tous ceux qui ne disposent pas de cet avantage …  C’est le cri d’angoisse d’un grand-père qui veut sauver ses petits-enfants dont l’avenir est gravement menacé, si nous ne maîtrisons pas notre prolifération. … L’appel qui suit met en avant le pape  François  et ses partisans parce qu’ils sont les seuls idéalistes influents qui peuvent mobiliser des forces pour sauver l’humanité en grand danger d’extinction dans les pires malheurs … Cet appel est d’autant plus urgent que l’intolérance et la haine grandissent, avec le massacre des journalistes de Charlie hebdo, menaçant les libertés de notre civilisation occidentale.

*****

Je demande à tous de propager ce message autour d’eux, afin de sensibiliser le plus de monde possible en provoquant un effet « boule de neige » … Que tous les grands-parents prennent conscience de cet avenir dangereux pour leur descendance … Le célèbre et regretté grand savant qu’est le professeur de Duve, prix Nobel, n’a cessé de le dénoncer dans ses nombreux livres et entretiens pendant les dix dernières années de son existence.

 

*****

 

Appel solennel à tous pour sauver l’humanité en grand péril d’anéantissement, en relais des cris d’appel du professeur émérite, Christian de Duve, prix Nobel de physiologie (la science de la vie) .

-------------

 

Il n’est pas trop tard, mais il est temps … L’espèce humaine est à son déclin par  saturation de son espace vital …

Soyons cependant très optimistes … N’ayant pas le choix, l’humanité va se trouver face à sa seule initiative si elle ne veut pas sombrer dans le chaos de l’extermination de l’espèce par auto saturation …

 Il faut prévoir qu’un ultime sursaut de l’instinct de conservation va sauver l’espèce de cette fin anarchique

Contrairement aux autres êtres vivants, l’homme a développé l’intelligence …  ce qui lui a permis d’étendre ses connaissances et performances, dans ses instituts, ses laboratoires, et ses universités … ce qui a amené son intelligence à son paroxysme de découvertes et de savoir…

- Sursaut de survie de l’espèce Homo, pour éviter sa disparition.

Cette masse intellectuelle énorme produit une avancée des connaissances telle qu’un sursaut de survie va se créer  …  remettant en question l’instinct atavique d’élimination des plus faibles par les plus forts …

 Ce sursaut de survie  va pousser l’humanité à se réfugier dans un réflexe  d’exister par tous les moyens  …

 La seule  issue raisonnable ne peut être que celle que préconise le Prix Nobel de physiologie, Christian de Duve, c’est-à-dire, la solidarité … seule  alternative à une fin de l’espècle, inéluctable, dans l’état actuel de l’évolution consciente du monde qui va à la saturation de son espace vital …

 L’humanité est face à son destin et ne se sauvera que par mutation vers un nouveau pouvoir,  celui que prévoit Christian de Duve, dans ses ouvrages et écrits …

- Un nouveau pouvoir doit être mis en place, ce sera celui de la solidarité, imposée par une espèce nouvelle,  seule « planche de salut » de l’humanité

Ce nouveau pouvoir proviendra d’une « mutation » de l’espèce … qu’autorise l’évolution exponentielle du  cerveau des descendants de « l’homo sapiens » … devenu  tellement performant  qu’il se débarrassera de  son atavisme de mammifère évolué, (qui ne connait qu’une seule loi, l’élimination des plus faible par les plus forts) au profit d’une faculté nouvelle que l’homme développera  en tant qu’individu « hors nature » avec ses spécificités telles que décrites dans le dernier ouvrage du professeur de Duve …

 Cette ultime « planche de salut » proviendra d’une nouvelle donne  la solidarité  que permettent les performances de son évolution mais qui suppose une mutation vers une espèce nouvelle basée sur la qualité de « fraternité solidaire » …

Il s’agit-là d’un sursaut « de la dernière chance » que permet l’évolution performante des capacités intellectuelles de l’espèce humaine,  à condition, bien entendu qu’elle se débarrasse du carcan de l’atavisme en mutant vers une nouvelle civilisation, celle de la solidarité imposée telle que le prévoit le célèbre professeur dans ses écrits …

- Le maintien de l’équilibre de population

Pour la mise en place d’un tel processus, l’espèce humaine devra adapter son mode de vie aux contraintes indispensables au maintien d’une démographie en équilibre …

Il est évident que la population mondiale de la planète doit, en amont comme en aval, garder l’équilibre entre les naissances et les décès … de manière telle que la population humaine se stabilise à la douzaine de milliards d’individus que la planète peut supporter dans des conditions de vie et de confort acceptable, si pas idéale …

- Cette démographie en équibre devra tenir compte du déficit des ressources planétaires

Il sera aussi « indispensable » que cette humanité de la dernière chance tienne compte des effets nocifs de l’utilisation anarchique des produits et ressources fossiles de la planète …  

Le bilan actuel de ces ressources nécessaires à alimenter l’industrie et la recherche est largement déficitaire … ce qui veut dire que l’homo ne disposera plus d’énergie pour poursuivre toutes ses activités …

Selon les prévisionnistes les plus sérieux, un déficit total est à prévoir d’ici une centaine d’années

Aussi est-il indispensable que le nouveau pouvoir, dans sa mutation, soit soumis à  une  tutelle absolue exercée par un aréopage d’hommes de science intègres qui géreront les ressources encore disponibles, les économiseront et se chargeront d’en trouver des nouvelles …

Il faut ainsi profiter des avancées scientifiques prodigieuses dans des tous les domaines qui atténueront le déficit énergétique important prévu, en utilisant les forces non fossiles

- Le professeur de Duve, dans ses écrits et travaux, suggère la mise en place d’une autorité intègre et contraignante qui gèrerait la nouvelle humanité

Dans ses écrits, le célèbre « Prix Nobel » recommande la mise en place d’une autorité intègre et contraignante, (par exemple l’ONU) qui serait  accréditée de tous pouvoirs pour établir de nouvelles règles de « solidarité » …

L’ordre naturel s’est instauré  en appliquant  la loi du plus fort éliminant le plus faible avec comme éventuelle défense l’adaptation à un nouveau biotope, comme l’herbivore muté en carnassier …

Pour éviter cet écueil, le professeur préconise de se débarrasser de la règle naturelle de l’élimination en créant un nouveau règne basé sur la solidarité … seule échappatoire à  l’égoïsme …

 Ce règne sera difficile à instaurer, tellement l’humain actuel est de plus de plus en plus égoïste, centré sur sa seule personne ou le cercle fermé de ses proches ...

Pour être efficace, ce nouveau pouvoir devrait bénéficier d’une liberté d’action et l’autorité lui permettant d’imposer ses règles, au détriment des libertés individuelles de chacun …

 Ces libertés » notre « talon d’Achille » seront vraisemblablement réduites à néant, le nouveau pouvoir basé sur la solidarité avec abandon des  privilèges, implique l’acceptation d’une nouvelle organisation contraignante avec pouvoir absolu…

- L’humanité va mal à cause de l’instinct de domination qui sélectionne les plus performant en augmentant leur puissance

L’humanité va mal … l’instinct de domination par la croissance s’exaspère jusqu’au paroxysme démentiel d’une surpopulation inconsciente du danger que représente une planète saturée  …

Les chiffres les plus optimistes, ne nous donnent que peu de temps pour éviter le malheur de l’humanité acculée à la confrontations des plus forts avec les plus faibles en éliminant ceux-ci pour faire de la place

- L’Occident évolué est particulièrement fragilisé par sa « démocratie excessive » allant jusqu’aux aberrances médiatiques de l’affaire « Charlie Hebdo »

L’Occident « évolué » est particulièrement fragilisé par sa démocratie « extrême » … allant jusqu’aux aberrations de l’événement « Charlie Hebdo » … Les milieux religieux occidentaux ont dû se soumettre (à contrecœur) à cette nouvelle donne insensée, devenue contraignante …

Si nous extrapolons, on constate avec effroi que cet occident permissif et inconscient est particulièrement fragilisé dans sa compétition pour l’hégémonie mondiale … Il est à prévoir que des nations puissantes « autocratiques » telle la Chine et son « communisme opportuniste » sont les mieux placés pour s’assurer le leadership de la planète.

Il est même probable que ces nouveaux maîtres, élimineront les plus dangereux comme l’Occident démocratiques à cause de leurs découvreurs performants qui risquent de nuire à leur expansion et à leur hégémonie.

Il est donc urgent d’agir dans le sens que le prix Nobel, Christian de Duve, n’a cessé de le recommander pour sauver la planète …

Comme le célèbre homme de science n’a cessé de le clamer dans ses nombreux ouvrages et écrits, c’est la seule issue raisonnable pour sauver la planète en grand danger de catastrophes, … tant qu’il en est encore temps  Le généticien signale que ce « sauvetage » de la « dernière chance » est la seule possibilité de sauver notre espèce …

Il prévoit  l’émergence de   l’ultime réalité qui verra l’apparition d’une nouvelle génération « hors nature » qui régularisera la prolifération de l’espèce par un contrôle imposé des entrées et sorties, de manière à maintenir un équilibre de population supportable par la planète Terre  …

Il faudra qu’une autorité omnipotente comme les Nations Unies, par exemple, représentant toutes les régions soit nantie de  tous les pouvoirs nécessaires à son action …

Il va de soi que les libertés individuelles seront anéanties pour faire place à un pouvoir « autocratique absolu, mais démocratique » avec tous les moyens disciplinaires efficaces  pour  accomplir sa mission.

- Le sort des « récalcitrants »

Certes,  cette « révolution » des mœurs pour certains individualistes attachés à leur indépendance, voire leur fantaisie, sera difficile à accepter …Le nouveau pouvoir devra sanctionner durement cet acte égoïste en le considérant comme un crime contre l’humanité

Ils seront isolés dans une zone close, jusqu’à ce que certains comprennent et s’aligne sur les nouvelles mœurs … les autres auront la chance de ne pas disparaître, mais de « vivoter » dans leur isolationQuant aux criminels, au passé ténébreux et irresponsable, il est possible qu’ils se convertiront à une réalité qu’ils découvriront, à condition  que des meneurs réalistes leur fasse comprendre, d’autant plus qu’ils garderont leurs croyances

- Les raisons de rester optimiste.

Nous devons rester optimistes  malgré l’ampleur démesurée de la tâche Au bord du gouffre, l’élite mondiale va s’entendre pour imposer cette seule alternative à l’anéantissement de l’espèce

Il est réaliste de prévoir que les années à venir verront empirer les crises, famines et autres misères … Il est incontestable que le monde va de plus  en plus mal dans  son inconscience des lendemains

Aussi, l’angoisse me tenaille quand je pense à un avenir très proche  qui me concerne… celui de la génération de mes petits-enfants qui subiront cette dégradation de l’humanité, allant sans doute jusqu’à sa disparition totale …

- Un espoir : L’autorité religieuse de Rome qui garde  un prestige et une influence sur le monde occidental  …  

Un espoir va peut-être se concrétiser, aussi improbable qu’il puisse paraître, avec l’avènement du pape François qui n’a que deux ans pour agir … Il a mission de préparer le terrain de son successeur choisi, Mgr Pietro Parolin, âgé de septante  ans, qui pourrait provoquer dans un premier temps une assemblée des représentants de toutes les croyances pour réfléchir en profondeur à l’avenir de l’humanité, en grand péril de disparition …

Ce débat sera d’autant plus aisé que chaque religion gardera ses lois et traditions, parallèlement aux agnostiques et incroyants

Ses théologiens et décideurs auront la lourde tâche d’adapter leurs prescrits ou dogmes à cette nouvelle organisation …

- L’avenir de notre occident arrogant est compromis par ses faiblesses démocratiques qui le mette en péril d’éradication pure et simple.

Quant à l’avenir de notre occident de « Biens Nantis », il est fragilisé par sa démocratie individualiste, portée à l’excès depuis l’affaire « Charlie Hebdo » …

Il s’agit là du « talon d’Achille » de notre système … Il est fort probable que la ou les nations dominantes, telle la Chine, au pouvoir absolu, anéantira cet occident gênant avec ses performances scientifiques dangereuses, en le neutralisant purement et simplement, sans aucuns scrupules

. – Une seule solution, la solidarité imposée, préconisée par le professeur de Duve, bouleversant l’ordre établi arbitrarement par la nature.

Une seule et unique solution pour éviter cette « éradication » : … appliquer sans retard les recommandations du professeur de Duve, célèbre prix Nobel, qui préconise de se débarrasser de l’instinct primitif du plus fort qui extermine le plus faible … c’est l’implacable loi de la vie … avec la seule alternative consistant à  établir ce que le célèbre généticien appelle la « solidarité imposée » en bouleversant l’ordre que la nature a établi du plus fort contre le plus faible …

Il s’agit-là d’une révolution d’un mode de vie dont nous bénéficions et qui nous convient parce qu’elle ne contrarie pas nos habitudes, notre confort et notre indépendance …

Cependant on n’a pas le choix, c’est ça ou la fin de l’humanité dans les pires cataclysmes … La seule alternative (il n’y en a pas d’autres) sera  d’organiser l’espace vital terrien de manière à ce qu’il se maintienne dans des normes de population tolérable par la planète Terre … ce qui implique le changement du mode de vie traditionnel avec abandon de certains avantages de « bien nantis » 

- L’avenir sera différend, mais avec les facultés d’adaptation de l’Homo Sapiens, un monde nouveau basé sur la solidarité connaîtra un avenir différend mais heureux

Il sera nécessaire de s’adapter à la nouvelle donne avec ses privations … ce qui n’ira pas sans mal … En compensation on va découvrir une qualité riche en satisfactions : la fraternité avec l’avantage de relations personnelles enrichissantes et très agréables …

o-o-o-o-o

Nous devons, dès maintenant, nous habituer à cet avenir peut engageant, pour sauver nos petits-enfants et notre descendance …

Il n’est pas trop tard, mais il est temps, disait déjà un homme célèbre, au sortir de la guerre …

Les générations futures devrons, sans tarder, prendre les mesures nécessaires à préparer le terrain …

Je tiens à terminer ma requête, en rappelant la théorie du  professeur de Duve,  qui est depuis toujours mon maître à penser, et qui dans ses nombreux ouvrages et publications préconise une modification de notre style de vie, pour nous adapter à une nouvelle donne, basée sur la solidarité, ce qui sous-entend « l’amour de l’autre » …

Cette modification de notre manière de vivre n’ira pas sans d’énormes inconvénients dont celui de perdre toute liberté … cependant, on n’aura pas le choix, l’humanité ne subsistera que si nous abandonnons nos privilèges et que nous confions notre destin à une autorité intègre de personnalités de haute qualité morale…

Il y aura une période douloureuse et difficile à passer, avant que cette nouvelle manière de vivre se mette en place … Une organisation parfaite et idéale mettra un certain temps à réaliser, c’est la raison pour laquelle, il faut agir en urgence et maintenant, si nous voulons sauver nos enfants et petits-enfants …

Il est certain que l’humanité commence son déclin, les crises se succèdent, la misère surtout chez les plus faibles, tue et creuse les ventres …

Il est du devoir de chacun de secouer son indifférence pour propager ce message de la dernière chance, tant qu’il en est encore temps …

Si on « laisse aller » notre descendance connaîtra les affres d’une fin horrible …

J’implore tous mes lecteurs ou correspondants de bien vouloir lui donner la publicité la plus large possible

Merci pour nos petits-enfants et notre descendance,  …

 

16/01/2015

Voeux et message de fin d'année - Relai de Duve pour sauver la planète

Message de fin d’année destiné recevoir la plus grande publicité possible … Il est publié sur internet (Voir mon site : dont les références sont reprises en dernières pages) …  il est adressé personnellement à tous ceux qui ne disposent pas de cet avantage …  C’est le cri d’angoisse d’un grand-père qui veut sauver ses petits-enfants dont l’avenir est gravement menacé, si nous ne maîtrisons pas notre prolifération. … L’appel qui suit met en avant le pape  François  et ses partisans parce qu’ils sont les seuls idéalistes influents qui peuvent mobiliser des forces pour sauver l’humanité en grand danger d’extinction dans les pires malheurs … Cet appel est d’autant plus urgent que l’intolérance et la haine grandissent, avec le massacre des journalistes de Charlie hebdo, menaçant les libertés de notre civilisation occidentale.

 

*****

 

Je demande à tous de propager ce message autour d’eux, afin de sensibiliser le plus de monde possible en provoquant un effet « boule de neige » … Que tous les grands-parents prennent conscience de cet avenir dangereux pour leur descendance … Le célèbre et regretté grand savant qu’est le professeur de Duve, prix Nobel, n’a cessé de le dénoncer dans ses nombreux livres et entretiens pendant les dix dernières années de son existence …

 

*****

 

Propos d’un octogénaire – Chapitre. 00.0l – appel à la solidarité et vœux de fin d’année.

J’ai préféré attendre que la période des fêtes soit passée pour me manifester, afin que mon message ne soit pas perdu dans la masse de ceux que chacun adresse à ses proches et amis …

Si je tiens à ce que mes souhaits d’heureuse année soient lus et pris en compte par  le plus grand nombre … c’est que  j’aimerais joindre mes faibles moyens aux actions de ceux qui sont conscients du danger imminent de surpopulation qui menace nos petits-enfants et descendants …  Le regretté professeur de Duve, si célèbre prix Nobel, de même que tous les prévisionnistes et intellectuels sérieux ne cessent de le prévoir à courte échéance …

La seule solution envisageable - et on réalise avec angoisse qu’il n’y en a pas d’autres - consiste à organiser le monde de manière telle que chacun trouve sa place dans une société d’entraide et de solidarité, à l’encontre de l’instinct égoïste du chacun pour soi …

Ce n’est pas parce que cette tâche de réorganisation politique imposée au monde semble utopique et insurmontable, qu’il ne faut pas mettre tout en œuvre pour la réaliser … Il n’est pas trop tard, mais il est temps disait déjà Paul-Henri Spaak, au sortir de la dernière guerre mondiale, en incitant les nations à s’unir …

Le professeur de Duve, un des hommes les plus érudits et les plus clairvoyants de  notre époque n’a cessé de démontrer que notre espace vital se confine de plus en plus et que seule peut l’endiguer la gestion planétaire de notre prolifération

Cette action de la dernière chance ne peut réussir sans un bouleversement total et révolutionnaire de l’organisation de notre société … Il est indéniable que cette action  ne pourra se faire qu’au détriment des libertés individuelles de chacun, si chères à nos civilisations occidentales …

Il est donc indispensable que les Nations Unies - puisque nous avons la chance de son existence - aussi compliquées et difficiles que ne soit actuellement son fonctionnement, son action et sa cohérence, disposent de tous les pouvoirs discrétionnaires nécessaires pour imposer une gestion efficace du maintien de la population de notre si belle planète dans des limites acceptables, … sans massacres ou cataclysmes provenant d’une gestion désordonnée …

 Le professeur de Duve, par ses écrits et interventions, a remué ciel et terre pendant ces dernières années pour alerter le monde et les responsables politiques et religieux de cet avenir catastrophique …  ceux-ci ne l’ont écouté que d’une oreille inattentive, trop préoccupés qu’ils sont par  les problèmes immédiats  … mais surtout effrayés de l’effet négatif  et impopulaire d’une action politique restrictive du confort outrancier dont notre société moderne ne peut se passer …

De guerre lasse, j’ai entrevu une légère lueur d’espoir à l’avènement du pape François … Enfin un homme désintéressé, qui a vécu en Amérique latine, pauvre parmi les pauvres, qui continue a vivre modestement dans quelques pièces d’habitation, … qui réprouve les fastes exorbitants du Vatican, tout en les subissant à contrecœur …  qui a pu porter la limite d’âge de l’éligibilité d’un pape à 80 ans , éliminant ainsi de vieux cardinaux farouchement traditionalistes …  âgé de 78 ans,  il n’a que deux ans pour mener à bien les nombreuses réformes dont l’Église a besoin …

Il vient de nommer 20 nouveaux cardinaux, choisis dans ce qu’il appelle « les périphéries de l’Église » … dont seulement cinq européens mais trois d’Asie, trois d’Amérique latine, deux originaires d’Afrique, deux d’Océanie et trois simples évêques venant du Panama, du Cap Vert  et des îles Tonga …

J’ai écrit au pape François, en respectant d’abord l’hiérarchie catholique de mon pays,  personnifiée par Monseigneur Léonard, le primat de Belgique, qui m’a répondu deux fois gentiment en me conseillant de m’adresser directement au pape lui-même, ce que j’ai fait par l’intermédiaire de Monseigneur Pietro Paolin qui a l’avantage de parler couramment le français … Le souverain pontife en a fait son bras droit … ce « premier ministre du pape » n’a que 58 ans … il est à souhaiter que le prochain consistoire en fasse le futur pape pour parachever l’action de François 1er

Orphelin à dix ans, Pietro Paolin  a enduré pauvrement la vie laborieuse des gens de la petite classe moyenne d’une bourgade de Vénétie … il est polyglotte, connaît la France et la langue française … C’est la raison pour laquelle je me suis adressé à lui pour transmettre ma supplique au pape … sa carrière passée dans les pays les plus pauvres et les plus éprouvés par les guerres, les conflits et les problèmes politiques en a fait le meilleur conseiller du pape dans une action de « mobilisation des croyants » pour sauver le monde … »

François 1er  m’a fait le grand honneur de me répondre lui-même par l’intermédiaire du nonce de Belgique, comprenant l’inquiétude d’un grand-père pour ses petits-enfants … Sa réponse, en homme de foi, sera de s’en  remettre  à la Providence qui jugera de ce qui est bon pour l’homme et agira en conséquence

Cependant, aide-toi, le ciel t’aidera, dit l’adage … Aussi, il est à prévoir que ce pape clairvoyant ne manquera pas d’utiliser son prestige et sa popularité pour donner un coup de main à la « Providence » afin de conjurer cette atroce destin.

Jorge Mario Bergoglio, le nouveau pape, chef de l’Église, dite romaine, depuis le 13 mars 2013,  aura 78 ans le 17 décembre 2014 … Il ne lui reste donc que deux ans pour réaliser cet audacieux programme …

Cependant, la colère gronde chez de nombreux cardinaux et chrétiens traditionnalistes … Pourra-t-il, en si peu de temps poser les assises de cette vaste action rénovatrice ? …

Le pape François est le 266ème  pape de la chrétienté … Il est né à Buenos-Aires de parents expatriés italiens venus chercher du travail en Argentine … c’est dire la modestie de ses origines … son père était un modeste cheminot … son épouse élevait au foyer le futur pape et ses quatre frères et sœurs …

Il est de santé fragile et fut opéré de l’ablation d’un poumon  pour soigner un mal qui l’avait atteint à l’âge de 20 ans … Moi qui ait combattu la tuberculose pendant dix ans, à l’âge de 16 ans (7 ans avant lui) peut supposer qu’une intervention aussi grave de l’ablation du poumon - qui ne se faisait alors que dans les cas extrêmes  -  n’avait été décidée que dans une situation très critique …

Comme à cette époque, rares étaient les jeunes malades qui vivaient difficilement plus d’une dizaine d’années,  on doit en déduire que cet homme est robuste et doué d’une volonté et d’un courage exceptionnel, pour avoir pu  réaliser, dans ces conditions précaires et difficiles, un parcours aussi laborieux que  n’est le sien…

José Mario Bergoglio a d’abord  entrepris des études de technicien chimiste … pour ensuite en 1958, décider de devenir jésuite … L’ordre dit de Jésus est dévoué  à la papauté et impose à ses membres de longues études … Le pape François ne terminera sa formation qu’en 1969, alors qu’il avait  37 ans … après onze ans d’études …

Insatiable, le futur pape étudiera pendant une quinzaine d’années de nombreuses matières dont la théologie, la philosophie et la psychologie … Il parle couramment l’italien, la langue de ses parents, l’espagnol, la langue de son pays d’adoption et l’allemand, mais se débrouille très bien aussi dans de nombreuses langues, dont le français …

Très austère, il se lève à 4h30 pour se coucher à 21 heures … Modeste, le jour de son élection, il refusera les fastes d’une voiture prestigieuse avec chauffeur, pour monter dans le minibus des cardinaux …

En 2001, à l’hôpital de Buenos Aires, lors d’une visite, bravant la contagion,  il lava les pieds de douze malades atteint du sida, répétant symboliquement l’action de Jésus à la fin de sa vie… en déclarant que « la société oublie les malades et les pauvres » …

Il a défini la pauvreté comme une « violation des droits de l’homme » … Il sera surnommé le pape des pauvres … Nommé archevêque en Argentine, il refusa le somptueux palais auquel il avait droit pour se contenter d’un appartement modeste … Mieux, il s’est installé un certain temps dans les bidonvilles pour soutenir un prêtre, menacé par les trafiquants …

Il a choisi le nom de François en référence à saint François d’Assise, religieux d’origine italienne, de famille aisée qui se voua à soulager la misère, en assistant les pauvres et les exclus et en se mêlant dangereusement aux lépreux …

Ses détracteurs le disent conservateur … Pourtant, en 2012, il a qualifié d’hypocrites les curés argentins qui refusaient de baptiser les enfants nés hors mariage … Mais, il est contre le mariage homosexuel et le droit pour les transsexuels de changer d’état civil …

Ses détracteurs argentins, sans preuves, l’accuse d’avoir soutenu la dictature des années 1976-1983 … Cependant …  sa vie exemplaire de don de soi et de pauvreté milite en faveur  de son intégrité et de son désintéressement … contredisent ces calomnies

Cet homme dévoué à la pauvreté peut poser les premiers jalons d’une action de sauvetage de la planète et de notre civilisation … Si j’ai pris la peine de consacrer autant de lignes à détailler son parcours, c’est que je tenais à bien détailler les faits qui prouvent son désintéressement, sa bonté et son audace dangereuse en contradiction de toutes les calomnies que ses adversaires argentins et même anglais (il a pris parti pour l'Argentine dans le conflit des îles Maldives)

Il est à souhaiter que le successeur de François 1er  soit celui qu’il semble avoir désigné comme son dauphin, et dont il a fait son bras droit, Monseigneur Pietro Paolin (voir références plus haut) …

Un autre « révolutionnaire » de l’immobilisme traditionnel de l’Église romaine, qu’il serait souhaitable de voir comme prochain pape, est l’évêque belge d’Anvers, Monseigneur Johan Bonny qui a publié une étude de 23 pages en format quarto destinée au  Synode des évêques qui s’est tenu de 5 octobre au 19 octobre et qui s’intitule : « Défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation » …

L’évêque s’est efforcé de comprendre les réponses qu’il avait sollicitée à ce sujet, venant de tous les horizons de son diocèse … Voir ci-après en quelques lignes l’essentiel de ce message au synode des évêques … (Ceux qui ont internet trouveront une étude complète de ce document  en consultant mon blog – voir le chapitre  00.0i de mes interventions pour sauver la planète)

Voici maintenant les autres points essentiels de ce message du 1 septembre aux évêques réunis en synode du 5 octobre au 19 octobre :

- La paternité responsable et le contrôle des naissances sont à retrouver dans une large tradition de l´Église qui a reçu une nouvelle forme et un nouveau contenu tout au long de son histoire 

- Jésus n’a-t-il pas lui-même écouté et compris ceux qui se trouvaient en dehors des lois religieuses de son temps et surtout les a aimé !

- Les croyants ne peuvent plus se retrouver dans les textes doctrinaux et les déclarations de Rome

- Il est urgent de prendre conscience du danger imminent de la saturation de l’habitat

- Il faut distinguer ce qui est bien ou mal, vrai ou faux, juste ou injuste, situations régulières et irrégulières et les droits aux sacrements qui en découlent.

- Il y a contradiction entre la tradition occidentale et orientale en ce qui concerne le mariage des prêtres.

- Il est important que la participation des divorcés remariés à l’eucharistie soit autorisée -  rappel à ce sujet de la variété significative de ceux qui partagent le repas de Jésus, qui déclare qu’il n’est pas venu pour parler aux  justes de conversion, mais pour s’approcher des pécheurs et les aimer

- Il est indispensable et même charitable de permettre le sacrement de confirmation aux enfants issus de famille recomposée et l’eucharistie à  ceux qui sont en situation irrégulière (deuxième mariage, divorcés remariés)

- Il définit trois lignes de défis :

a) La part essentielle de notre bonheur doit être liée à la famille, à son partenaire, à ses enfants et petits-enfants et non  à la productivité, la performance et l’excellence

b) La valeur du mariage doit être fondée sur un lien pour la vie … les communautés paroissiales devraient aimer et accompagner convenablement les (jeunes) familles

c) La société et l’autorité civile ne doivent pas s’occuper seulement des citoyens individuels, mais auront à cœur de promouvoir  le rôle de ce qu’il appelle des  « sujets sociaux » … les jeunes et les personnes  âgées ne doivent pas être abandonnées

- Conclusions : beaucoup de questions et de défis constituent un programme tellement large qu’il faudra plusieurs synodes pour les aborder valablement …  Il faudra que des évêques, des théologiens, des canonistes, des pasteurs, des scientifiques et des hommes et femmes politiques, et surtout des gens mariés et leur famille se sentent partie prenante dans cette action

-----

Si je me suis permis d’allonger mon appel à la solidarité de tous pour entreprendre des actions qui pourraient contribuer à sauver nos petits-enfants,  ainsi que leurs descendants, c’est que nous sommes tous menacés des pires catastrophes… J’ai essayé de sensibiliser les hommes politiques (je leur ai écrit personnellement à tous) aucun ne m’a répondu,  préoccupés de leur intérêt électoral immédiat qui exclue toutes  les restrictions  … Aussi je me suis tourné vers un homme désintéressé, élu depuis deux ans comme chef de l’Église catholique romaine…

On pourra s’étonner que l'agnostique convaincu que je suis donne une telle audience à une institution qu’il a abandonnée, mais rappelle que son action de soutien des théories du professeur de Duve n’étant pas prises en compte par les politiques, , il s’est accroché au seul espoir d’être entendu par un homme courageux et clairvoyant, tel le pape François, pour le sensibiliser au destin de l’humanité compromis par sa surpopulation, inévitable dans des délais courts, et que, si nous ne nous organisons pas, il sera  vraisemblablement nécessaire d’éliminer les moins protégés de notre planète par tous les moyens guerriers ou autres disponibles.

Comme l’a préconisé le célèbre prix Nobel, il faut que l’humanité prenne les dispositions nécessaires pour gérer sa prolifération … Seule une modification de notre instinct animal d’éliminer les plus faibles, remplacée par une action de solidarité active permettra de dominer notre surpopulation … Comme l’avoue le professeur émérite, il s’agit là d’une modification difficile d’un instinct atavique que seule peut permettre un remède de gestion difficile et long à réaliser, appliqué en profondeur à la base de la société et de la famille … Il sera nécessaire que l’ONU soit nantie de tous les pouvoirs discrétionnaires pour mener à bien cette action au détriment de la liberté individuelle chère à notre société occidentale …

Ce sera aux éducateurs et aux parents de s’attacher à entreprendre en profondeur cette action d’éducation à la fraternité pour sauver leur descendance d’un destin catastrophique …

----

NB : Pour ceux qui ont Internet : voir mes coordonnées à la fin du texte

 

Référence de mes travaux en  relai du professeur de Duve :

00.0a -  Travaux sur l’origine de la matière – ce qui est fondamental dans la pensée

00.0b – Rappel de l’avertissement du prof.de Duve

00.0c – A la recherche du bonheur : amour de l’autre et solidarité

00.0f – Lettre au pape François

00.0g – Lettre ouverte à Mgr Schoojans, référence de l’Église en matière de foi

00.0h – En relai des avertissements de feu le professeur de Duve, prix Nobel

00.0i  - Intervention d’un évêque progressiste, Mgr Bonny, au synode des évêques

00.0j -  Fin du synode – déception des chrétiens

00.0k -  Message du pape à la communauté européenne

00.0l  -  Vœux de fin d’année et appel à la solidarité

 

Pour m’atteindre :

phmailleux@skynet.be

philippemailleux@gmail.com

phmailleux@schelma.com

BLOG : http://phmailleux.blog.lalibre.be

SITE : http://phmailleux,e-monsite.com

Avec un moteur de recherche :

PROPOS D’UN OCTOGÉNAIRE

-----

Pour accéder à mes travaux :

Ouvrir le blog et cliquer dans la colonne de droite sur le dossier recherché, ce qui permet d’accéder au site et d’atteindre les autres dossiers en cliquant sur le dossier dans la colonne de gauche du site

-----

Relai prof de Duve pour sauver la planète

00.0a et suivants

Le fondamental de l’existence

00.05 et suivants

Table des matières et diverses études

01.1 et suivants

Toujours se relever (le récit d’une vie)

02.0 à 24c

Travaux sur les croyances

25.a / 25.g – 22.r1 / 22.r3

04.3 et 04.4

Les pétroliers Petrofina et Fina Research absorbés par le français Total

01.4 – 15.01 – 16.02 – 16.03 -17.01

17.02 -17.03

Et tout le chapitre 29 (études et réflexions

Sur la métaphysique et la vie.

 

 

 


 

27/11/2014

Ch.00.0k - Message du pape Nicolas 1er à Strasbourg

CH.00.0k – Message, en trente minutes, du pape à Strasbourg, siège de la communauté européenne, commentaires tiré de l’article de Guy Duplat de la Libre Belgique.

Ce 25 novembre, le pape a délivré un message à l’intention du monde, dans lequel il veut faire appel à l’Église et au monde occidental, pour que ses responsables prennent conscience du rôle essentiel qu’ils peuvent jouer en tant que leader historique du monde civilisé. Cinq points importants furent abordés :

1.- Un monde global - François 1er, lui qui vient d’Amérique latine, aimerait que l’Europe soit moins frileuse et mieux intégrée dans un « monde interconnecté et globalisé », offrant l’image d’un continent « un peu vieilli et comprimé, dans un contexte qui la regarde avec distance, méfiance et parfois avec suspicion » … « il faut en revenir à la ferme conviction des « Pères fondateurs » qui ont souhaité un avenir  fondé sur la capacité de travailler ensemble pour dépasser les divisions »

2. – Une Europe humaine pas seulement politique ou économique -  L’homme étant « une personne dotée d’une dignité transcendante » qui proviennent de ses racines « la riche rencontre  de la Grèce et de Rome, de fonds celtes, germaniques et slaves et du christianisme qui l’a profondément pétrie, donnant lieu justement au concept de personne »

3. – Pas d’Europe grand-mère, ni féconde, ni vivante – rongée par la bureaucratie « L’être humain risque d’être réduit à un simple engrenage d’un mécanisme qui le traite à la manière d’un bien de consommation » L’apostolat du pape gravite autour des plus faibles avec une Église moins triomphante … lui-même a troqué son palais épiscopal contre un petit appartement.

4. – Vaincre la « culture du déchet » - Respect de « la dimension transcendante de la vie » qui « n’est pas un danger pour la laïcité des États ni pour l’indépendance des institutions de l’Union » …  Cependant difficulté d’intégrer toutes les dimensions de l’Europe hyper sécularisée pour un représentant du continent resté le plus catholique du monde.

5. – « On ne peut tolérer que la mer Méditerranée devienne un grand cimetière » … « L’absence d’un soutien réciproque au sein de l’UE risque d’encourager des solutions particularistes aux problèmes, qui ne tiennent pas compte de la dignité humaine des immigrés, favorisant le travail d’esclave et des tensions continuelles » L’Europe peut faire face aux problèmes de l’immigration « si elle sait proposer avec clarté sa propre identité culturelle et mettre en acte des législations adéquates et garantissant l’accueil des migrants » … Connaissant mieux que quiconque l’hémisphère Sud, François 1er demande qu’elle contribue mieux au développement des pays dont ces migrants sont issus car « il est nécessaire d’agir  sur les causes et non les effets » Une manière de répondre  à la « pression du fondamentalisme religieux et du terrorisme international ». Un appel à la paix qu’il réitéra au Conseil de l’Europe.

-----

 

« Providentiel », le pape François place lentement mais avec détermination les jalons d’une action de modification des mentalités d’une société qu’il faut bien taxer de décadente … «  Festina lente » bâte-toi lentement disaient les anciens, … Cet homme populaire, dans son intervention de 30 minutes, a posé quelques jalons essentiels à soigner notre société décadente centrée sur le « pain et les jeux » comme le fut sur sa fin la Rome antique …  la gastronomie, le sport et la vidéo des temps modernes … Les programmes TV, la radio et les journaux en font leur « choux gras » …

Commentaires personnels sur les différents  points de ce message :

1. – « Travailler ensemble pour dépasser  les divisions », le pape  François pose là un premier jalon de main tendue vers les autres croyances ou institutions …  Si, déjà, dans son court pontificat, il arrivait à provoquer la mise en place d’un organe de concertation qui « décortiquerait » le problème, il conscientiserait les responsables, endormis dans leur certitude, sur un danger de saturation de l’espace planétaire …

La seule solution pour  éviter le désastre d’une extermination des plus faibles par les plus forts, ne peut consister, comme n’a cessé de le proclamer le célèbre professeur émérite, Christian de Duve, que dans une modification fondamentale d’un instinct atavique animal d’élimination des moins performants …

La seule solution praticable, comme le défend le célèbre prix Nobel de physiologie, aussi utopique qu’elle puisse paraître, étant le remplacement d’un instinct naturel d’égoïsme par celui de la solidarité … L’amour de l’autre » déjà proclamé par Jésus de Nazareth

 

2. – Pour réaliser ce vaste programme, à notre niveau d’Européen repu, le chef de l’Église romaine, recommande la « dignité transcendante » de nos racines historiques, donnant dans le meilleur de sa philosophie, la plénitude du « concept de personne ».

 

3. – Le Souverain Pontife s’élève contre « une Europe grand-mère, ni féconde, ni vivante », bureaucratique, avec prévalence de la technicité et de l’économie au détriment du  « concept de personne »

L’Europe doit devenir le terreau fertile d’une nouvelle civilisation solidaire devant le danger d’extermination, qui s’organiserait efficacement pour gérer la planète est ses habitants, d’où sortirait un gouvernement planétaire capable de promouvoir son action. .

Ce programme est immense et ne peut se concevoir qu’avec la lenteur nécessaire à changer des mentalités pourries par la décadence … Il n’est pas trop tard, mais il est temps de sauver l’avenir de nos descendants …

 

4. – Le pape plaide aussi pour le respect de « la dimension transcendante de la vie »Il s’agit là d’un débat délicat et difficile, tellement l’Église se cramponne à la dimension religieuse d’un problème de fond en ce qui concerne l’apparition de la vie, qui, pour les croyants, sous-entend la présence de l’âme qu’on ne peut traiter qu’avec respect et dévotion comme étant la manifestation de la présence de Dieu dans l’entité humaine …

 

5. –   « On ne peut tolérer que la mer  Méditerranée devienne un grand cimetière » … Nicolas 1er est issus d’une famille de l’émigration … il a vécu en Amérique latine, pauvre parmi les pauvres … Il s’élève contre le sort réservé aux émigrants dont il faut préserver la dignité humaine … Il faut privilégier un juste équilibre de population avec justice sociale et droits civiques … Problème d’actualité, l’injustice sociale, bien que trop présente est en régression … La seule solution imposée par l’avenir d’une population en surnombre, reste l’entente mondiale de partage des richesses et de contrôle de la natalité, comme le préconisait le professeur émérite, Christian de Duve …

-----

 

21/10/2014

Ch.00.0j - FIN DU SYNODE CE 19 OCTOBRE - Déception des chrétiens ...

FIN DU SYNODE CE 19 OCTOBRE  :  Déception des chrétiens quant aux avancées en matière d’ouverture aux divorcés et homosexuels.

D’aucuns s’étonneront sans doute qu’un agnostique, avec  une hypothèse de réflexion privilégiant l’athéisme, soutienne avec persévérance les efforts des pratiquants de l’Église romaine qui cherchent à faire modifier fondamentalement leurs pratiques et l’enseignement  qu’ils reçoivent afin de les adapter aux données nouvelles de la vie en société …

Si je poursuis ce combat avec persévérance, c’est que je continue à croire que c’est de cette institution prestigieuse que pourrait venir l’initiative de réunir les dirigeants des forces morales du monde aux fins de trouver une solution acceptable de planification d’une planète en danger de saturation par  l’espèce humaine et ses conséquences environnementales …

Cette importante réunion de deux cents des plus hauts dignitaires de L’Église catholique romaine, convoquée en synode par le pape François, n’a pas eu d’avancées significatives d’adaptation aux nouvelles donnes d’une société en matière de sexualité et de vie en société …

Aux dires de la plupart des chrétiens, l’Église se cantonne dans sa traditionnelle rigidité et matière de morale sexuelle  Les sujets sensibles de  l’accès aux sacrements des divorcés remariés et  l’ouverture aux homosexuels n’a pas reçu la majorité de 75 % requise pour être adoptés … d’où profonde déception du clergé et des pratiquants occidentaux qui tous les jours sont confrontés à cette problématique de société …

Les milieux  conservateurs estiment qu’on va trop loin … Positivement cependant, on peut se réjouir de trouver, sous-jacente dans cette assemblée, un soutien au pape François qui a manifesté sa volonté d’adopter une attitude pastorale plus miséricordieuse et plus ouverte sur les questions du mariage et de la famille, dans un contexte de tolérance et d’adaptation aux nouvelles donnes,   

Il était à prévoir que ces avancées sur des sujets aussi délicats n’auraient pas l’accord  de  75 % des pères de l’Église … Ce qui est important c’est que des sujets aussi sensibles, caractéristiques d’une époque de grandes ouvertures à tous les autres, avec l’amour de prochain comme seule attitude valable, aient pu être abordés

La problématique des divorcés et des homosexuels qui veulent conserver leur foi doit être considérée avec  intelligence, respect et compréhension, ce que réalisent les « hommes de terrains » … Jésus lui-même s’est penché avec amour et compréhension sur les exclus …

Ancien chrétien convaincu et obéissant,  j’ai souffert, dans ma jeunesse, des contraintes rigides attachées à la sexualité … Or la sexualité est une fonction physique nécessaire qui apporte satisfaction et plaisir, comme boire, manger et dormir …  C’est « le Livre » qui a inventé la faute sexuelle  et ses conséquences en matière de vie de couple physiquement harmonieuse …

Le pape François est un homme habile, patient et déterminé … Il fera progressé l’institution  « festina lente » … Il n’a malheureusement  que quelques années pour se faire entendre dans l’intention de moderniser et actualiser une institution archaïque trop empêtrée dans ses dogmes et ses certitudes

-----

Note : Voir aussi la note précédente qui produit la lettre du pape François en réponse à la mienne, dans laquelle il se dit, lui aussi, préoccupé de l’avenir de l’humanité, mais qu’en tant que croyant, il s’en remet à la Providence …Espérons que celle-ci donnera aux dirigeants de la planète la sagesse nécessaire pour éviter l’extrémité catastrophique de l’anéantissement des plus faibles ou des plus nombreux par les plus forts

-----

 

Pour m’atteindre : Téléphone 32(0)2.736.43.97

phmailleux@skynet.be

philippemailleux@gmail.com

phmailleux@schelma.com

BLOG : http://phmailleux.blog.lalibre.be

SITE : http://phmailleux,e-monsite.com

Avec un moteur de recherche :

PROPOS D’UN OCTOGÉNAIRE

-----

Pour accéder à mes travaux :

Ouvrir le blog et cliquer dans la colonne de droite sur le dossier recherché, ce qui permet d’accéder au site et d’atteindre les autres dossiers en cliquant sur le dossier dans la colonne de gauche du site

-----

Relai prof de Duve pour sauver la planète

00.0a et suivants

Le fondamental de l’existence

00.05 et suivants

Table des matières et diverses études

01.1 et suivants

Toujours se relever (le récit d’une vie)

02.0 à 24c

Travaux sur les croyances

25.a / 25.g – 22.r1 / 22.r3

04.3 et 04.4

Les pétroliers Petrofina et Fina Research absorbés par le français Total

01.4 – 15.01 – 16.02 – 16.03 -17.01

17.02 -17.03

Et tout le chapitre 29 (études et réflexions

Sur la métaphysique et la vie.

 

12/10/2014

Ch.00.0i - Le pape François II répond à ma supplique et Intervention progressiste d'un évêque belge au synode sur la famille-

Le pape François a répondu à ma lettre qui tentait de le convaincre de réunir les responsables des religions du "Livre", afin de chercher des solutions aux problèmes de la surpopulation mondiale, en accord avec les enseignements, dogmes et traditions de chacun.

Depuis deux ans, dans l’intention de prolonger l’action de feu le professeur de Duve, je m’efforce de sensibiliser les responsables de la Terre sur l’avenir compromis de notre si belle planète …

Dans cet esprit, j’ai tenté d’atteindre individuellement tous les responsables politiques de mon pays sans obtenir la moindre réponse …,  j’ai bien compris l’embarras dans lequel je les mettais avec des considérations aussi restrictives et pessimistes sur l’avenir de l’humanité, car leur popularité est fonction des actions qu’ils mènent pour un avenir meilleur de confort sans les restrictions que préconisent les prévisionnistes.

De guerre lasse, devant l'inefficacité d’une action individuelle auprès des politiques, je me suis tourné vers les autorités religieuses du monde et de préférence vers ceux que je connais le mieux, les responsables de la religion catholique romaine, que j’ai servie, avec conviction et zèle, une bonne partie de ma vie …

Un grand espoir m’est venu, il y a un an, avec l’avènement de François 1er … Les chrétiens, diront que c’est la Providence qui l’a porté à la tête de l’Église …

Aussi, c’est avec courage et conviction, que je me suis efforcé de l’atteindre, lui qui a vécu modestement avec les plus pauvres en Amérique latine … Mieux que quiconque, il peut entreprendre une action de mobilisation de toutes les autorités de notre monde en vue de se pencher sur le problème avec détermination et diligence,  car le temps presse, nos petits-enfants si pas nos enfants, sont en danger, si on en croit les prévisionnistes les plus optimistes …

Étant moi-même, ancien cadre de la plus grosse société de Belgique, empreint du respect de la hiérarchie, je mes suis d’abord adressé à Monseigneur Léonard, actuel primat de Belgique, qui m’a répondu, deux fois très gentiment, en me conseillant, si pas de m’adresser au pape, d’écrire à un grand spécialiste de ces problèmes Mgr Schooyans … Cette initiative n’a pas eu de suite, ce que je peux comprendre, mais déplorer …

J’avais aussi alerté de mes actions Gabriel Ringlet, ancien vice-recteur de l’Université de Louvain-la-neuve, qui m’a agréablement répondu en mettant, comme moi, beaucoup d’espoir dans le Pape François, tout en m’encourageant à m’adresser directement à lui, convaincu qu’il est aussi préoccupé de l’avenir de la planète et qu’il entreprendra toutes les actions nécessaires pour tenter de solutionner le problème … (Voir plus loin dans le blog la correspondance échangée à ce sujet avec les précités)

Avec grande émotion et reconnaissance, j’ai reçu, il y a quelques jours, une réponse de François 1er , par l’intermédiaire du Nonce Apostolique en Belgique, que je reproduis in extenso ci-après :

-----

Le 27 août 2014.

Monsieur,

Au mois de janvier de cette année, vous avez adressé une lettre au Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État, avec en annexe d’autres documents, parmi lesquels une missive pour le pape François.

La secrétairerie d’État du Vatican m’a chargé de vous assurer que les documents sont bien arrivés à leurs destinataires et qu’ils ont été lus avec une grande attention.

Vous avez reçu une éducation chrétienne et, avec votre longue expérience, il est compréhensible que vous ressentiez de l’anxiété et que vous soyez préoccupé pour le futur de vos petits-enfants et de l’humanité.  Mais, face aux maux qui nous entourent et qui nous angoissent, nous qui croyons en Christ, nous sommes appelés à avoir foi en Dieu qui a envoyé dans le monde son divin fils, lequel n’a pas hésité à donner sa vie pour sauver l’humanité.  C’est cette foi de l’amour que Jésus-Christ a mis comme fondement de son enseignement et de sa vie. Nous sommes tous appelés à la mettre en pratique.  C’est l’unique qui peut nous faire espérer dans un mon de meilleur.

Je vous prie de croire, Monsieur, à mes salutations distinguées

Ciacinto Beloco - Nonce Apostolique.

-----

Cette réponse du Pape honore ma démarche … J’aurais très bien compris qu’un sujet aussi délicat fut resté sans suite … Ce message a été lu avec grande attention aussi bien par le Souverain Pontife que par son conseiller et bras droit …  Loin de mettre « la tête dans le sable » comme la plupart des intellectuels et des responsables, les deux leaders de la chrétienté réfléchissent au problème et avec la prudence indispensable à un sujet aussi délicat pour la gestion de leur Église et son avenir ... tout en ne balayant pas son enseignement, ils donnent la réponse la plus raisonnable qui soit, en se référant à la foi qu’ils ont au Dieu auquel ils croient … car, Lui, en bon pasteur, n’abandonnera pas ses brebis … 

Il n’en reste pas moins qu’il faut aider la « Providence » - (aide-toi, le ciel t’aidera) – en s’efforçant de lui faciliter la besogne, ... en menant des actions d’organisation d’une planète surpeuplée en vue de faire face à la saturation de son habitat

Peut-être serait-ce déjà un signe de réponse à cet appel (en tous cas pour les chrétiens), quand on apprend que l’évêque diocésain d’Anvers, Johan Bonny, a publié une étude destinée au Synode des évêques qui se tient actuellement à Rome du 5 octobre au 19 octobre à  qui s’intitule : « Défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation »

Ce travail répond à un questionnaire aux évêques qui a reçu un large écho dans le monde et a été diffusé dans tous les diocèses francophones et flamands du pays … Il a reçu 1589 réponses qui ont été étudiée par l’UCL Louvain-la-Neuve et la KU Leuven, parmi lesquels 5 théologiens liés aux deux universités et transmis à Rome … D’autres initiatives ont été prises par divers groupement pastoraux de Belgique … D’autre part, le secrétariat romain du Synode des évêques a publié « l’instrumentum Laboris » dans lequel sont retravaillées toutes les réponses issues des cinq continents …

D’une manière succincte et imparfaite, je vais tenter de retirer ce que je crois être l’essentiel de ce document dans sa traduction française, comportant 23 pages de format quarto …

-----

 - L’évêque a lu attentivement et essayé de comprendre les réponses venant de tous les horizons et surtout celles de ceux qui vivent aujourd’hui leur relation, leur mariage ou leur famille dans la lumière de l’Évangile et en lien avec la communauté d’Église …

- Depuis sa formation de prêtre en 1973 et son expérience dans une époque de renouveau, il a constaté que les croyants ne pouvaient plus se retrouver dans les textes doctrinaux et les déclarations morales de Rome

- Il déplore que le Concile réservé à la collégialité des évêques fut lié presque exclusivement à la primauté de l’évêque de Rome, confirmé par la suite et même renforcé … Dés aujourd'hui, il faut restaurer le lien entre la collégialité des évêques et la primauté de l’évêque de Rome, comme il s’était réalisé pendant le Concile…

 -  Mgr Bonny aborde aussi le problème délicat de la paternité responsable et du contrôle des naissances … Il déplore que, timorée, les autorités de l’Église se sont plus attachés à l’application de la doctrine plutôt qu’à son contenu … Il se pose la question suivante  : comment la conscience arrive-t-elle à une décision responsable ? … comment la conscience peut-elle connaître la loi que Dieu a déposée dans nos cœur ? … 

A cela l’évêque répond que la doctrine de l’Église catholique sur le mariage et la  famille est à retrouver dans une large tradition qui a reçu de nouvelles formes et un nouveau contenu tout au long de l’histoire, en se conformant à ses nouveaux défis … Sans cesse, elle doit oser relire son enseignement à la lumière de toute la tradition ecclésiale … L’éthique chrétienne a besoin de plus d’espace pour juger et décider que ne le permet l’approche statique d’aujourd’hui … : elle doit attacher une grande importance à la formation d’un jugement de conscience personnelle et motivé …

- Quant à la doctrine de l’Église, certains donnent l’impression que le Synode ne pourra parler que de l’application de la doctrine et pas son apodictique (l’évidence de droit et pas seulement de fait) de la loi naturelle …

- Un autre élément de la tradition théologique est le sens de la foi des croyants chrétiens …Le pape François a écrit dans « Evangelii Gaudium » : « L’Esprit guide (le peuple de Dieu) dans la vérité et le conduit au salut.  Comme faisant partie de son mystère d’amour pour l’humanité, Dieu dote la totalité des fidèles d’un instinct de la foi – le sensus fidei -  qui les aide à discerner ce qui vient réellement de Dieu.  La présence de l’Esprit donne aux chrétiens une certaine connaturalité avec les réalités divines et une sagesse  qui leur permet de comprendre de manière intuitive, même s’ils ne disposent pas des moyens appropriés pour les exprimer avec précision »

- Un autre élément doctrinal est lié à l’évolution de la théologie dans la période post-conciliaire … Après « Humanae Vitae et Familiaris Consortio », la doctrine de l’Église catholique s’est trouvée liée presque exclusivement à une école de théologie morale, bâtie sur une interprétation propre de la loi naturelle Des éminents théologiens avaient collaboré aux fondements théologiques du  Concile et sa mise en œuvre dans leur enseignement et leurs publications … Ils plaçaient la personne humaine  et  son développement vers une plus grande dignité humaine, à la lumière de la raison et de la révélation … Malheureusement, dans les années qui suivirent Vatican II, ils furent repoussés sur le côté …aussi faut-il rétablir le dialogue avec la large tradition de théologie morale de l’Église et qui a toujours évolué …

- Dans un paragraphe émaillé d’exemples vécus, intitulé : l’Église comme compagnon de route, le prélat s’est attaché à  nous faire participer à son expérience de pasteur qui s’est toujours efforcé de recueillir des témoignages et aider les consciences en désarroi … tout en évitant les « à priori », les poncifs, les idées toutes faites qui encombrent inutilement leurs propos et ne peuvent aider leurs interlocuteurs … Il a souffert et s’est interrogé sur le sens à donner à ces problèmes de société confrontés aux exigences de la morale chrétienne … il rappelle que Jésus, lui-même, a écouté et compris ceux qui se trouvaient en dehors des lois religieuses de son temps et surtout les a aimé … Le pasteur  abandonne son troupeau pour sauver la brebis perdue  … Mais il mettra en exergue, avec des faits vécus, l’héroïsme de chrétiens qui endurent une vie difficile, tout en restant fidèles à leur engagement de chrétiens …

- Parmi les nombreuses relations de faits vécus décrits par l’évêque d’Anvers, relevons les plus émouvants ou les plus interpellant … : ainsi,  cet indépendant qui a fermé son entreprise pour soigner sa femme atteinte d’Alzheimer qui ne  communique que par les yeux … de même, cette catéchiste qui a deux enfants, divorcée civilement et remariée avec un nouvel époux et reste très active dans l’équipe paroissiale qui l’apprécie … et cette jeune femme de vingt ans active dans les œuvres pastorales qui a un ami croyant qui ne se sent pas chez lui dans l’Église ... elle participe seule à l’eucharistie mais elle aime son compagnon et veut partager son existence avec lui … et ces parents d’un couple homosexuel qui accueillent ceux-ci comme les autres enfants : aussi ont ils du mal avec le point de vue de l’Église … et aussi la détresse des étrangers en mal de leur famille, des pères ou des mères venus de pays pauvres lointains, pour sauver de la misère les leurs restés au pays …

- Conclusions du pape François : « Il est nécessaire d’aider à reconnaître que l’unique voie consiste dans le fait d’apprendre à rencontrer les autres en adoptant le comportement juste, en les appréciant et en les acceptant comme des compagnons de route , sans résistances intérieures.  Mieux encore, il s’agit à découvrir Jésus dans le visage des autres, dans leur voix, dans leurs demandes. C’est aussi apprendre à souffrir en embrassant Jésus crucifié quand nous subissons des agressions injustes ou des ingratitudes, sans jamais nous lasser de choisir la fraternité » …

-  Au chapitre 5, le prélat aborde le problème délicat des « situations régulières et irrégulière »  en remarquant que la distinction qui doit être faite entre les deux repose sur des motifs de théologie morale et entraîne des conséquences en droit canon, entre autres dans le domaine des sacrements, tout en signalant qu’il n’entre pas dans ses intentions de nier la légitimité de cette distinction … Il fait remarquer qu’il faut être très prudent en utilisant cette distinction entre « régulier et irrégulier » … La réalité est souvent plus complexe que peuvent recouvrir  deux concepts opposés : bien ou mal, vrai ou faux, juste ou injuste … Cette manière bipolaire de penser fait rarement droit à tous le récit de la vie des gens et à la situation dans laquelle ils se trouvent. ...

- De nombreux exemples interpelant documentent ce constat … Il termine en signalant que ce sacrement est le moins évident et qu’il a fallut des siècles jusqu’au douzième, avant que le mariage soit définitivement repris dans la liste des sept sacrements … La question de savoir à partir de quand le mariage doit-il être considéré comme indissoluble fut longtemps l’objet de discussion … et que dans la tradition latine de l’Église catholique, ce n’est pas le prêtre qui est le ministre du mariage, mais ce sont les mariés eux-mêmes qui s’administrent ce sacrement

- L’Évêque d’Anvers relève aussi qu’il faut tenir compte de l’incidence de nombreuses évidences qui interpellent ou sont matières à réflexion : - ainsi le mariage des prêtres dans la tradition orientale en contradiction avec  le célibat obligatoire occidental – Depuis la Révolution française, mariage et divorce ont été institués, créant un nouveau contexte légal – de même que la reconnaissance légale du mariage entre personnes du même sexe – le problème de la surpopulation et du contrôle des naissances – celui de la propagation du virus  HIV  - de l'allongement de la vie et de la fidélité – de la maturité des jeunes filles mineures ...

- Le chapitre 6 aborde la problématique des divorcés remariés et leur exclusion de  la communion eucharistique … à ce sujet, il avance plusieurs réflexions :

- la première réflexion concerne le lien étroit  de la doctrine de l’Église entre le sacrement de mariage et celui de l’eucharistie … L’eucharistie étant la façon concrète de réaliser l’alliance de Dieu avec l’homme, tandis que le mariage établit l’alliance entre deux créatures qui peut être rompu …  Il s’agit donc de dimensions qui ne sont pas comparables …

- La deuxième réflexion porte sur la participation à l’eucharistie … Selon la doctrine et la discipline actuelles, des divorcés remariés ne peuvent pas recevoir la communion parce que leur nouvelle relation par suite du mariage brisé n’est plus « signe » du lien interrompu entre le Christ et l’Église, cependant les divorcés remariés ont également besoin de l’eucharistie pour croitre en l'alliance avec le Christ et la communauté d’Église …

- La  troisième réflexion porte sur la question de savoir si l’exclusion de l'eucharistie des divorcés remariés répond réellement à l’intention de Jésus … Il y a dans l’Évangile tant de paroles et de gestes de Jésus dont l’Église prétend, depuis l’époque des pères de l’Église, qu’ils ont  aussi une signification eucharistique … A ce propos, Mgr Bonny  rappelle la variété significative de ceux qui partagent un repas avec Jésus depuis les publicains et les pécheurs ... où interpellé, Jésus, répond qu’il n’est pas venu pour appeler les justes à la conversion mais bien pour les pécheurs … que le pain à manger est pour ceux qui viennent à lui, même de loin … qu’il faut inviter avant tout les estropiés, les boiteux et les aveugles … A son dernier repas il lave les pieds de ses disciples et leur dit de suivre son exemple …

- Il n’est pas rare que des prêtres et des animateurs pastoraux  soient confrontés à des situations irrégulières  pour lesquelles un jugement prudent est nécessaire … Quant aux enfants et le sacrement de confirmation dont la plupart sont ceux d‘un deuxième mariage ou d’une famille recomposée, le prélat fait remarquer que la confirmation rassemble la famille et a une signification forte pour le lien  religieux entre les générations … Nombreux sont ceux qui s’approchent de l’eucharistie sans en remplir les conditions de validité en raison de leur situation irrégulière de mariage, comme les divorcés remariés, ... pourtant cette action a une large signification de  resserrement des liens que la communauté chrétienne doit établir avec ceux qui se sont exclus de l’Église …

- Le chapitre sept traite de l’annonce de l’Évangile en rappelant que le Synode a reçu l’intitulé complexe de : « Les Défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation » … en soulignant que tous les domaines pastoraux sont reliés entre eux et que dans chaque domaine surgissent des questions plus vastes que celui du mariage et de la famille … qui doivent forcer l’Église à sortir de son traditionnel modèle défensif et antithèse …

- L’Église doit s’ouvrir, comme Jésus le faisait,, aux gens de toutes sortes qui qu’ils soient : il entrait en dialogue avec des partenaires inattendus et se laissait inviter à la table avec des hôte à la réputation suspecte … et, à ce propos, l'évêque cite une fois de plus le pape François : « Toute la vie de Jésus, sa manière d’agir avec les pauvres, ses gestes, sa cohérence, sa générosité quotidienne, et simples, et finalement  son dévouement total, tout est précieux et parle à notre propre vie (…) Séduits par ce modèle, nous voulons nous intégrer profondément dans la société, partager la vie de tous et écouter leurs inquiétudes, collaborer matériellement et spirituellement avec eux dans leurs nécessités, nous réjouir avec ceux qui sont joyeux, pleurer avec ceux qui pleurent et nous engager pour la construction d’un monde nouveau, coude à coude avec les autres.  Toutefois, non pas comme une obligation, comme un poids  qui  nous épuise, mais comme un choix personnel qui nous remplit de joie et nous donne une identité »

- Le dernier chapitre avant la conclusion, traite du « Synode comme un défi » et s’attache à développer trois lignes de défis que  le synode pourrait avancer :

- La première ligne concerne notre niveau de vie confortable et notre échelle de valeurs d’occidentaux ...  Qu’est-ce qui rend l’homme heureux ?... Notre société moderne nous offre ce qui pourrait devenir le moteur de notre sentiment de bonheur qui a des ratés … Nous sacrifions notre bonheur à la productivité : compter et exceller … alors qu’un part essentielle doit être réservée à la famille, à son partenaire, à ses enfants et petits-enfants … Les soins particuliers que les membres de la famille se rendent, surtout dans les jours difficiles, peuvent être facteur de grandeur humaine et source de paix intérieure …

- La deuxième ligne est celle de la communauté d’Église qui croit en la valeur du mariage, fondé sur un lien pour la vie … L’Église voit le mariage et la famille  comme un des principaux lieux où vivre l’alliance fidèle et miséricordieuse de Dieu avec ce monde … Il est difficile d’accomplir ce cheminement avec ses propres forces, on a besoin des autres pour ensemble réaliser un projet de vie … et sur ce point l’Église manque certainement sa cible … Les communautés paroissiales ne sont plus souvent à même d’animer  et d’accompagner convenablement les (jeunes) familles …

- La troisième ligne est celle de la « société et de l’autorité civile » … Les gouvernements préfèrent  s’occuper des citoyens individuels et de leurs aspirations … Les engagements de groupes et les mouvements ou la réussite d’une famille n’est pas leur premier souci … L’évêque d’Anvers alors reprend le texte avancé par «  l’intrumentum laboris », qui est un outil de travail du synode qui avance la famille comme sujet social :  - « Les familles ne sont pas seulement  des objets de protection de la part de l’État, mais ils doivent retrouver leur rôle comme « sujets sociaux »  Bien des défis apparaissent dans ce contexte pour les familles : le rapport entre la famille et le monde du travail, entre la famille et l’éducation, entre la famille et la santé ; la capacité d’unir entre elles les générations, de sorte que les jeunes et les personnes âgées ne soient pas abandonnés ; le développement d’un droit de famille qui tienne compte de ses relations spécifiques ; la promotion  de lois justes, comme celles qui garantissent la défense de la vie humaine dès sa conception et celles qui favorisent la bonté sociale du mariage authentique entre l’homme et la femme » ...

- En conclusion, Mgr Johan Bonny dit avoir découvert la complexité de beaucoup de questions et de défis, tant au plan théologique que pastoral et constate que ce programme est bien trop large pour ne faire l’objet que d’un et même deux synodes … Plutôt que de déposer rapidement quelques conclusions pratiques, il vaudrait mieux que le plus de personnes se sentent partie prenante : des évêques, des théologiens, des canonistes, des pasteurs, des scientifiques et des hommes ou femmes politiques, et surtout  les gens mariés et les familles dont il s’agit.

 -----

Je me suis permis de rédiger ce long « résumé » du travail de Mgr Bonny pour souligner le défaut d’actualisation de l’Église catholique romaine trop engoncée dans ses traditions, héritées d’un passé paralysé par sa dogmatique … Il est à souhaiter que des hommes clairvoyants et de terrain comme ce prélat se fassent entendre en nombre et en qualité, sous la haute autorité du pape François qui devrait les appuyer et les soutenir pour le plus grand bien de leur institution …

On pourra s’étonner que l'agnostique convaincu que je suis donne une telle audience à une institution qu’il a abandonnée, mais rappellera que son action de soutien des théories du professeur de Duve n’étant pas prise en compte par les politiques, en raison de leur intérêt électoral immédiat, il s’est accroché au seul espoir d’être entendu par un homme courageux et clairvoyant, tel le pape François, pour le sensibiliser au destin de l’humanité compromis par sa surpopulation, inévitable dans des délais court, et qu’il sera  vraisemblablement nécessaire d’éliminer les moins protégés de notre planète par tous les moyens guerriers ou autres disponibles …

Comme l’a préconisé le célèbre prix Nobel, il faut que l’humanité s’organise pour gérer sa prolifération … Seule une modification de notre instinct d’éliminer les plus faibles, remplacée par une action de solidarité active permettra de dominer notre surpopulation … Comme l’avoue le professeur émérite, il s’agit là d’une modification difficile d’un instinct atavique que seule peut permettre un remède, difficile et long à réaliser, appliqué en profondeur à la base de la société et de la famille …

Ce sera aux éducateurs et aux parents de s’attacher à entreprendre cette action d’éducation à la fraternité pour sauver leur descendance d’un destin catastrophique …

-----

Notre Terre, si accueillante,

  Saturée  par les humains,

 N’aura de destinée brillante

 Que si on gère son lendemain.

 

 Transformons les hommes égoïstes

 En gais compagnons solidaires

 Qui couvriront la terre  entière

 De leurs actions altruistes.

 

 Le monde, alors, sera si beau

 Que le loup deviendra agneau,

 Que la bise deviendra douce

 Et la joie rira aux frimousses.

 

-o-o-o-o-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

06/04/2014

Ch.00.0h - SAUVER LA PLANETE

SAUVER LA PLANÈTE

TENTATIVE DE SENSIBILISATION DE L’HUMANITÉ AU DESTIN CATASTROPHIQUE DE LA PLANÈTE SI ON NE MODIFIE PAS NOS COMPORTEMENTS SOCIAUX.

RELAI DES AVERTISSEMENTS DE FEU LE PROFESSEUR de DUVE, PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE

APPEL AU PAPE FRANCOIS ET AUX AUTORITÉS POLITIQUES ET RELIGIEUSES  DU MONDE.

 

Conscient de l’importance de l’influence médiatique du pape François qui dans sa rencontre récente avec le « charismatique » Barak Obama n’a certainement pas manqué d’évoquer le problème, j’ai pris l’initiative, respectant l’ordre hiérarchique en vigueur dans l’Église catholique romaine, d’échanger un courrier dans l’intention d’atteindre les responsables de la planète pour une action de mobilisation de toutes les forces morales pour « étudier le problème », tant qu’il en est encore temps.

 

-----

 

Voir, en annexe, la lettre que j’aimerais faire parvenir au pape pour lui suggérer d’entreprendre une action de sensibilisation des autorités morales du monde à la problématique de l’avenir de la Terre en grand danger de surpopulation, entraînant une élimination des plus faibles et des populations sous-développées …

 

-----

1. Choix des moyens.

Réalisant que cette action sera difficilement soutenue par les leaders religieux, en raison de son caractère négatif dans le cadre de leur rivalité d’accroissement de leurs adeptes, je comprends qu’un leader, tel François 1er, puisse difficilement prendre position dans un sens qui nuirait au progrès en nombre de sa propre institution.

Aussi, faute d’interlocuteurs responsables, c’est à la base, comme le soulignait Christian de Duve, qu’il faut mener une action en profondeur…

Il est incontestable que le pape François et son « bras droit » Pietro Parolin, idéalistes réalistes sont « providentiellement » capables de lancer, par delà les leaders religieux engoncés dans leurs certitudes, un mouvement de solidarité mondiale pour sauver notre monde et l’avenir de nos enfants …

 Cependant, préoccupés prioritairement par l’avenir de leur institution « en perte de vitesse », et contestés quant au fond historique de l’origine de l’enseignement qu’ils promeuvent, ces deux nouveaux « patrons », n’ont pas d’autre alternative que de défendre leur institution et même la promouvoir …

Et comme eux, tous les leaders religieux et politiques du monde, en concurrence de recrutement, sont contraints de s’employer surtout a accroître leur nombre, tout en restant sourd aux prévisionnistes les plus optimistes qui prédisent une saturation inévitable et dangereuse de la planète par notre espèce en prolifération exponentielle constante…C’est, à la suite de ce constat, que j’ai l’audace d’entreprendre une action, la plus large possible sur le plan médiatique, de sensibilisation de l’humanité, à l’importance du danger et à son imminence, en utilisant tous les moyens à ma portée …

 

----

 

2.  Appel à ceux qui sont conscients de l’imminence du danger

L’espèce humaine qui a développé l’intelligence et la pensée, … qui a inventé la conscience de l’individualité, … qui a dominé et transformé la matière,… qui a joué dangereusement avec des forces qu’elle maîtrise difficilement, … qui a rêvé à l’impossible, … qui a imaginé le futur et qui a inventé le bonheur et le malheur dont elle peut prendre conscience, … cette descendante des anthropoïdes devrait être capable de maîtriser son expansion en surmontant un instinct naturel atavique de rivalité de clan et d’élimination des faibles pour faire place à une politique planétaire de solidarité « universelle » …

Ce qui fut l’apanage, autrefois, des « idéalistes » et autres « rêveurs », tel Jésus de Nazareth,  devient maintenant la motivation des réalistes et de ceux qui sont conscients qu’il n’y a pas d’autres alternatives pour « sauver leurs descendants » de ce qui peut devenir la fin atroce de leur « monde »

Un vieux bonhomme, conscient du danger qui menaces ses enfants et petits-enfants, vous en conjure : … un grand mouvement doit se créer, … tel le filet d’eau qui grossit de l’apport de tout petits ruisseaux, pour former des  « rivières et des  fleuves » de nouvelles initiatives et actions que la « toile » peut susciter partout dans le monde …  

Un énorme réseau de « sauveur de notre descendance » peut ainsi se créer pour ébranler les autorités « morales » du monde, davantage rendues conscientes du danger qui menace la planète …

Ce vieux bonhomme de 84 ans vous conjure de croire en l’avenir, … l’humanité doit se réveiller de la torpeur de son bien-être  « de pain et de jeux » qui les motivent principalement mais les endort, pour soutenir ceux qui veulent sauver l’humanité en militant en faveur de cette seule chance de sauver l’espèce humaine … elle est loin d’être utopique si on s’y prend à temps et si on se résout à modifier fondamentalement nos mœurs …

La foi soulève les montagnes … Les petits ruisseaux font de grandes rivières et des fleuves qui font les mers …

La toile est un outil prodigieux, qui vient à point nommé pour favoriser une mobilisation générale de tous ceux qui sont conscients de ce danger …

Que les parents, ceux qui sont le plus immédiatement concernés par l’avenir de leurs enfants et petits-enfants, se mobilisent pour soutenir toute action qui milite en faveur de cette prise de conscience d’un danger planétaire. … pour aboutir à ceux qui ont le pouvoir de changer le monde, les religieux et les politiques, rassemblés dans un colloque mondial d’étude du problème …

Que les grands « idéalistes », souvent traités de rêveurs, se mobilisent eux aussi pour apporter le soutien de leurs adeptes et de ceux qui les suivent pour mener des actions allant dans le même sens …

Si des initiatives existent dans le monde, qu’elles se manifestent pour unir les forces ! …

----

 

3.  Seule solution logique : maîtriser les excédents, réguler la fécondité

Quand on analyse le problème, la seule solution logique est de stopper l’accroissement  en maîtrisant les excédents et en régulant  la fécondité

La nature ne cesse de nous fournir des exemples d’espèces en surnombre s’autodétruisant dans des endroits confinés … Le phénomène a même été reproduit en laboratoire avec des souris …

Notre morale et l’éthique de l’homme civilisé ne peut se résoudre à telle extrémité.  La seule solution qui va à l’encontre de l’instinct atavique de se reproduire n’est autre qu’une politique solidaire de régulation de la fécondité …

C’est là, que nous rencontrons la difficulté majeure d’une opposition des religions et des états qui perdent leur principal moyen d’extension et de renouvellement de leurs forces vives, d’autant plus que celui-ci diminuera en raison des avancées de la science quant au prolongement de la durée de vie, qui devra tenir compte du maintien de l’équilibre entre naissances et décès …

La seule solution envisageable sera donc de modifier fondamentalement nos règles et concepts de vie en société qui devront s’adapter à cette nouvelle situation d’adaptation à l’espace vital disponible …

Une stricte régulation des naissances devra impérativement être imposée par un organisme central « mondial », gérée, par exemple, par l’ONU qui sanctionnerait et aurait les moyens de son action …

Les prévisionnistes les plus réalistes prédisent que la situation démographique actuelle conduit tout droit à la saturation de l’espace vital de l’humanité.

Aussi, faudra-t-il, en amont, tenir compte de l’incidence de l’allongement de la durée de vie, en  raison des avancées de la science et des nouvelles techniques médicales de guérisons et de prolongement de l’existence,

et en aval, pour garder une démographie contrôlée, il sera nécessaire d’assurer  l’efficacité d’un contrôle stricte du nombre de naissances assuré par un organisme supérieur omnipotent …

Une question d’éthique viendra naturellement à l’esprit  : Le futur sera-t-il celui de « l’homme éprouvette » renouvelé en fonction des besoins ? … nos descendants étant contraints de s’adapter à ces nouvelles donnes …

Quant à l’émigration vers d’autres habitats, est-elle concevable ?

 

-----

 

4. Soyons cependant optimiste : si nous nous organisons,  dès que possible, nous irons vers un monde différent mais meilleur parce que solidaire …

Il faut rester optimiste quant à cet avenir, parce qu’il apportera à l’homme une vie meilleure, organisée dans l’entente et la promotion des valeurs …

Abandonnant nos modes de vie actuels, axés sur l’égoïsme et le profit, le monde de demain devra, dans un esprit compétitif de concurrence des valeurs, privilégier une collaboration émulative

Il ne s’agira plus d’éliminer un adversaire, mais de faire prévaloir ses objectifs concurrentiels … tranché par un arbitre, en cas de contestation …

L’humanité doit s’organiser socialement en privilégiant « l’amour de l’autre », autrement dit dans un langage technique et social  :  en considérant l’autre comme un « collègue  » dans le sens social de celui qui poursuit un même objectif, c’est-à-dire  la fraternité  en vue de rendre possible la vie sur une planète saturée …

En conclusion, nous devons faire face au grand danger futur des conflits exterminateurs, pour faire de la place aux plus forts, en exterminant les faibles et les sous-développés …

Seuls, un bouleversement de nos traditions de vie en société toujours axées sur le « chacun pour soi » et le profit, peut sauver l’humanité en péril d’anéantissement dans un futur lamentable et douloureux ...

Pensons à notre descendance qui nous reprochera cette apathie …

 

----

 

5.  Une solution : partir de la « base ».

C’est « à la base », qu’il faut en priorité agir,  auprès des « éducateurs » qui devraient, dès la maternelle, idéaliser davantage  les enfants à l’estime de l’autre … ne plus le considérer comme un adversaire, un concurrent … il est un collaborateur avec des moyens différents, même s’ils sont inférieurs …, ce qui sous-entend une saine et  loyale rivalité de moyens en fonction des capacités et ambitions de chacun …

Cependant, il est indéniable que ce sont les parents qui, les premiers, forment le caractère de leur enfant … C’est même chez eux que l’action devrait commencer, dès qu’il sort d’une conception identitaire centrée sur son « moi », instinct primitif naturel et indispensable à l’évolution des êtres vivants, favorisant la sélection des plus performants …

Il est évident que, dans nos sociétés avancées actuelles, ce sont les parents et les éducateurs qui prioritairement et essentiellement forment le cerveau de l’enfant en quête de ses « espaces » et de son entourage matériel et humain,

C’est alors que celui-ci doit considérer l’autre non plus comme un rival ou un adversaire, comportement naturel et atavique, mais en faire le complément indispensable à sa vie en société dans la quête de ses espaces et de son environnement.

Cette démarche est capitale mais sous-entend le rejet de l’instinct naturel atavique du plus fort qui écarte, élimine ou asservit le plus faible …

On peut constater  que l’enfant, dès ses premiers contacts sociaux, cherche à éliminer un adversaire, en le « tuant » …

Dès que les hommes se sont regroupés pour se défendre ou s’étendre, les guerres, les conflits armés entre bandes rivales n’ont pas eu d’autres objectifs que de « supprimer» l’adversaire … en le tuant, le diminuant physiquement ou le réduisant à l’esclavage …

Dans les jeux aussi, on résout la rivalité par l’élimination physique de l’adversaire … les jeux vidéo les plus recherchés sont ceux qui « liquident » l’adversaire en le « tuant » ou le détruisant, … Cette action est moralement malsaine, mais établie voire encouragée … elle devrait être remplacée par  l’écartement provisoire du perdant …

Les conflits quels qu’ils soient ne devraient plus aboutir à l’élimination de l’adversaire … La supériorité de l’autre doit être reconnue, dans un contexte de discipline ou d’accord tacite … Notre société doit adapter sa morale et son « modus vivendi » à cette donne essentielle, devenant même fondamentale.

 

-----

 

6.  Suggestions et références : ce qui devrait changer.

L’essentiel du message que nous a laissé le professeur de Duve, peut s’exprimer ainsi : la conception traditionnelle et atavique  de la vie en société doit être remplacée par une nouvelle attitude, privilégiant la solidarité, seule capable de sauver l’humanité de l’autodestruction

Les paroles que le professeur retient de « Jésus de Nazareth » sont pour lui essentielles : « Aimez-vous les uns, les autres » 

Ce slogan, leitmotiv du christianisme, exprime le grand mouvement de solidarité qui devrait mobiliser les êtres humains … D’autres sages ont tenu des discours analogues, axés sur la considération et le respect de nos semblables … excluant la haine et l’agressivité …

Les lois nouvelles de ce monde nouveau devraient prioritairement condamner pénalement toute transgression de cette règle.

Il faut, cependant, reconnaître que la justice des nations évoluées actuelles est devenue performante et les magistrats du troisième pouvoir, le judiciaire (les autres étant l’exécutif et le législatif) sont bien organisés et disciplinés pour appliquer une justice équitable.

Le pouvoir législateur, quant à lui, devrait dans son code déontologique prévoir l’absence de solidarité comme un manquement grave à la vie en société et le sanctionner sévèrement et efficacement…

L’indifférence sociale doit être une faute grave qui ne pourrait plus être tolérée … Des règles strictes de vie en société devraient être établies, comportant des obligations sociales pour le bien-être de tous et de chacun en particulier …

L’égoïsme est le pire des maux sociaux … Il est atavique, aussi cet instinct primitif devra-t-il être combattu vigoureusement et condamné.

L’histoire d’une humanité guerrière remplit nos manuels et sont relatés avec emphase et complaisance à la gloire du pays des enseignants … Les conflits sont montés en épingle, décrivant avec orgueil les exploits des chefs de guerre et des potentats ambitieux ce n’est que depuis peu de temps que les malheurs et les misères qui les ont accompagnés ou suivis, sont relatés prudemment

Les deux dernières guerres mondiales ont rivalisés d’horreur et de souffrances …

Cependant, il faut reconnaître que, depuis une bonne soixantaine d’années, à part quelques conflits locaux, le monde connaît une paix relative, surtout à cause de la menace atomique qui anéantirait les belligérants et probablement une bonne partie de la planète …

Il n’en reste pas moins, qu’à l’heure actuelle, on constate que notre monde est principalement malheureux, la plupart espérant un bonheur que lui promettent les croyances, en le situant après notre mort, dans un au-delà hypothétique …

En ce qui concerne les moyens mondiaux d’établir des règles, la charte des Nations Unies a bien tenté, dans l’euphorie des idéalistes de l’après-guerre, de légiférer des principes fondamentaux, qui furent jugés par la suite trop machistes … Depuis, les textes ont été modifiés dans tous les sens sous pressions politiques diverses, mais ne sont pas appliqués en réalité …

Peut-être serait-il utile que les spécialistes et les responsables  de ces institutions se rencontrent et s’efforcent de rédiger des textes cohérents des grands principes malgré les désaccords inhérents à la multiplicité philosophique et sociale des participants …

 

-----

 

7.  Conclusion : apprenons le bonheur pour un futur heureux.

Nous devrions adopter le slogan : « Apprenons le bonheur pour un futur heureux »

Apprendre le bonheur est le plus important des enseignements futurs, les maîtres et les parents doivent en faire l’essentiel de leur action éducative … ils doivent l’intégrer dans toutes leurs actions … Toutes les matières doivent être revues et rédigées dans ce sens …

Si nous cherchons à définir le bonheur et que nous nous référons au Grand Robert, il lui donnera comme premier sens datant de 1121 : chance ou événement heureux (bon et heur) … dans un deuxième sens, datant du XVème siècle, il le définira comme étant l’état de la conscience pleinement satisfaite …

C’est relever toute l’ambigüité de la situation …, aussi, Lafaye dans son dictionnaire des synonymes s’efforcera-t-il de nous fournir les précisions suivantes :

« ce qui, dans l’usage, distingue surtout le bonheur de ses synonymes, c’est la fréquence de l’emploi que l’on en fait : il peut servir à définir les autres mots de cette famille (…) Le plaisir est le bonheur d’un instant, un élément du bonheur (…) Le bien-être est le bonheur physique, sorte de bonheur qu’on goûte (…) sans avoir besoin de posséder ou de développer la sensibilité morale (…) la prospérité est le bonheur objectif ou extérieur (…) la félicité est le bonheur subjectif (…) le contentement de l’âme … (cité dans les exemples du Grand Robert) … »

D’autres mots aussi serviront à affiner une définition exhaustive du bonheur … Ainsi le mot abrupte d’ataraxie définira l’état d’une âme que rien ne trouble, sa tranquillité, c’est l’état du sage, du « philosophe » … Un autre mot tout aussi « savant », eudémonisme, aura trait à ceux qui tendent vers le bonheur, ou aspirent, goûtent, jouissent du bonheur …

Tout ce préambule pour mieux démontrer que cet état est complexe, difficilement définissable en raison de la multiplicité des raisons qui le motivent ou le produisent …

Mais surtout il est important de souligner son caractère aléatoire et fugace, dans un contexte de vie en société, en raison de l’état d’esprit égoïste et égocentriste de l’être humain, hérité de ses antécédents biologiques, le poussant à considérer l’autre comme un rival à écarter …

Quant au mot « heureux », deuxième qualificatif de notre définition, il en précisera le résultat, l’état de permanence dans lequel se trouve celui qui ressent le bonheur … On le retrouvera normalement chez les « philosophes et les sages » ; d’autre part, on trouvera dans les dictionnaires l’appellation abrupte d’ataraxie : état d’une âme que rien ne trouble. …  

Ce qui démontre bien qu’ « apprendre le bonheur » devient une démarche complexe et d’autant plus difficile qu’elle n’est pas « naturelle » au comportement humain et contraire à son instinct de sélection …

Cependant, il faut reconnaître, devant l’évidence d’une situation de conflit d’espace qui se profile pour notre espèce  que  la seule alternative possible au futur catastrophique de l’humanité s’autodétruisant que prévoient depuis longtemps déjà, les plus pessimistes des spécialistes en démographie, ne peut être qu’une organisation rationnelle des espaces disponibles …

C’est la raison pour laquelle, nos descendants devront, comme le prône le professeur de Duve, préparer, dès maintenant, notre descendance à cette nouvelle « morale », centrée sur le dérangeant et difficilement acceptable « amour de l’autre » … en donnant au mot « amour » son sens premier défini, dans le Grand Robert, comme étant la « disposition à vouloir le bien d’une entité humanisée (comme le prochain) … et à se dévouer à elle »

Il est évident que cette attitude va à l’encontre de l’instinct de l’animal humain qui, par atavisme, privilégie la rivalité, éliminatrice de l’adversaire sur un plan personnel, tout en maintenant l’esprit de clan, indispensable à sa situation d’espèce sociale …

C’est la raison pour laquelle cette révolution des mentalités, d’autant plus difficile qu’elle est contrariée par l’ambiance égocentrique de la société actuelle, favorisant l’indépendance et la contestation de l’autorité, doit être entreprise progressivement et sagement à tous les niveaux sociaux et politiques, pour, dans un premier temps aborder et étudier le problème et ses solutions et dans un second temps organiser la société pour  les appliquer …

 

 -----

 

CONCLUSION FINALE

Le monde doit s’organiser dans l’harmonie du bonheur partagé SINON, il disparaîtra dans l’égoïsme et l’anarchie …

Nous devons œuvrer dans ce sens dès maintenant … pour que nos descendants ne  nous reprochent pas l’inertie de l’indifférence et d’un égoïsme coupable …

 

----

 

« Il n’est pas trop tard, mais il est temps … »

Paul-Henri Spaak, à la tribune des Nations Unies … déjà, en 1950, directement après la guerre, lorsque les « blocs » est et ouest risquaient de s’affronter dans un conflit que les armes atomiques, pourtant primaires à l’époque, pouvaient rendre apocalyptiques.

-----

« Si on ne fait rien, on va droit dans le mur … »

Professeur Christian de Duve, prix Nobel de physiologie qui prône une limitation générale des naissances … Si on ne fait rien, continue-t-il, l’humanité pourrait disparaître et pas à très longue échéance.  Je suis ébloui par le passé que j’ai connu et effrayé par l’avenir (Entretien avec Guy Duplat, le 1er octobre 2012, paru dans La Libre Belgique)

-----

 Le 30 octobre 2011, nous avons atteint les 7 milliards de «Terriens »

Suivant l’ONU, dans une publication de 13 juin 2013, les projections de la population mondiales établissent les seuils de 8 milliards et demi en 2030, de 9 milliards et demi en 2050 et de dix milliards et demi en 2080, dépassant les limites de saturation les plus optimistes de la planète, évalués à une dizaine de milliards …

-----

 

Annexe

 

LETTRE OUVERTE D’UN OCTOGÉNAIRE INQUIET POUR L’AVENIR DE SA DESCENDANCE

AU PAPE FRANÇOIS 1er , LE « LEADER » DE LA CATHOLICITÉ

 

Très Saint Père,

En désespoir de cause, je m’adresse à vous, responsables de la catholicité dans le monde, pour soutenir l’action du regretté professeur de Duve qui depuis plusieurs années cherche à sensibiliser le monde au danger imminent de surpopulation qui le guette et que seule une contrainte générale de limitation des naissances peut solutionner …

Comme le souligne le célèbre professeur émérite, prix Nobel de physiologie (médecine) discipline qui se consacre aux phénomènes généraux suscités par la vie, si l’humanité ne change pas fondamentalement son mode de vie, elle va droit à la saturation de son espace vital, entraînant inévitablement l’élimination des plus faibles par les plus forts …

La seule solution, proclame-t-il, est de promouvoir une action mondiale de régulation des naissances qui, le reconnaît-il, ne va pas sans poser un immense problème moral au niveau de l’éthique sexuelle …

Dans ce domaine, les religions du « Livre », leaders de la pensée mondiale, dictent, au contraire, le « croissez et multipliez-vous » des écritures …

Avec votre avènement récent en tant que chef du plus radical des mouvements religieux en ce qui concerne l’éthique sexuelle, je me permets, vieil homme de 84 ans, de m’adresser directement à vous pour vous implorer de mener une « action de réflexion » sur l’avenir de l’humanité en péril d’autodestruction … Il vous appartient de créer un mouvement œcuménique mondial de réflexion sur le problème, afin d’envisager des solutions en accord avec l’éthique de chacune des confessions …

Votre Sainteté, puisque l’usage veut que l’on vous appelle ainsi, d’origine modeste, vous qui venez tout droit d’une région surpeuplée, vous qui étiez pauvre avec les pauvres, ayant connu la misère et l’angoisse des lendemains sans avenir de ceux  qui vous entouraient, vous êtes devenu l’homme providentiel qui peut rassembler le monde dans une action de changement allant dans le sens de celui que prônait le regretté prix Nobel …

La morale sexuelle de l’église romaine semble inflexible en ce qui concerne l’acte sexuel qui ne peut se réaliser qu’en raison de sa finalité … Par sélection, la nature (Dieu pour vous) a promu et même exacerbé l’appétit et le plaisir sexuel qui est cependant une raison de la stabilité du couple ... Il est utopique de croire que l’être humain ayant développé l’appétit sexuel par sélection des plus féconds, pourra limiter les naissances par la seule abstinence … Les moyens contraceptifs sont seuls envisageables et même nécessaires pour l’harmonie des foyers …

Ma famille est fondamentalement croyante … J’ai été élevé dans cet esprit et j’ai fait des études secondaires dans un petit séminaire de l’ordre des missionnaires spiritains … Une maladie grave (tuberculose) m’en a arrêté pendant trois ans… Ma destinée devint, par la suite, celle d’un chef du personnel d’une importante société pétrolière … C’est dire combien l’expérience acquise et la maturité m’ont permis de porter un jugement clair et valable sur le problème …

Ce qui me hante, jusqu’à l’obsession, c’est l’avenir de mes petits-enfants … Quand je les vois s’ébattre autour de moi, l’angoisse me prend quand je réalise l’avenir terrible qui les attend si on ne change pas « fondamentalement » la morale de notre société …

Cessons de rivaliser par anéantissement identitaire des plus faibles… Au contraire que l’émulation permette d'être performant dans l’intérêt général tout en respectant la valeur humaine de chacun  … Soyons tous solidaires de l’avenir d’une humanité en péril d’autodestruction … Ce n’est pas par vertu qu’il faut le faire, mais par nécessité … Notre descendance pourrait nous reprocher une coupable apathie …

C’est à bout de force et d’arguments que je termine cet appel en m’écriant : Il n’est pas trop tard, mais il est temps …tellement la tâche est « immense »  …. « Votre Sainteté » peut marquer l’histoire en inaugurant une ère de solidarité générale au-delà des croyances et en accord avec elles …

J’ai l’honneur d’être avec le plus profond respect, de Votre Sainteté, le très humble et dévoué serviteur.

-----

 

 

05/02/2014

Ch.00.0g - Lettre ouverte à Mgr Schooyans, référence de l'Église en matière de foi et de traditions

 

Voir colonne de gauche, le courrier précédent de ma tentative d'atteindre François 1er, afin

de le convaincre d'agir pour sauver la planète.

 

Le 4 février 2014

 

Monseigneur,

 

Très attentif à respecter l’ordre hiérarchique de toute institution, je me suis adressé à celui qui a reçu autorité de Jésus-Christ pour gouverner l’Église de ma région, en tant qu’Évêque de Maline-Bruxelles, dans l’intention de le supplier de bien vouloir sensibiliser le pape François du rôle éminent qu’il peut jouer en prenant l’initiative d’une action commune d’étude de l’avenir de la planète avec tous les leaders des religions, dites « du Livre » … Cette action serait préalable à une autre, plus vaste, réunissant toutes les forces morales religieuses ou non de la Terre.

 

Ces travaux conduiraient nécessairement les participants à se pencher sur la problématique de la surpopulation mondiale et les conséquences angoissantes de la saturation de l’espace vital de l’humanité.

 

Monseigneur Léonard m’a  répondu gentiment de m’adresser moi-même au pape François. Je lui ai rétorqué qu’en tant qu’ancien cadre d’une très grande société de Belgique,  soucieux du respect de l’autorité établie, je me suis adressé à lui en tant que représentant direct de l’Église catholique romaine de ma région

 

Dans l’avant-dernier paragraphe de ce courrier, le prélat me signalait que la réponse viendrait probablement d’un spécialiste de la question de l’une de leurs universités catholiques.  Cette remarque m’a incité à m’adresser à l’abbé Ringlet, ancien vice-recteur de l’université catholique de Louvain-la-Neuve ami et confident de feu le professeur de Duve, lequel, justement, m’avait converti à ses théories et auquel je ne cesse de me référer, en raison de sa compétence en la matière …

 

Depuis une dizaine d’années, ce prix Nobel de physiologie ne cesse de s’élever contre l’inconscience de nos contemporains, qui vont, dit-il, « droit dans le mur ». Dans ses nombreux livres, il ne fait que joindre sa voix à tous les prévisionnistes de la démographie qui sont unanimes à prévoir la saturation de l’espace vital de l’humanité dans des délais proches …

 

L’abbé Ringlet dans sa réponse me renvoie à celle qui fut donnée dans son prieuré par les participants à la célébration de Noël, au cours de laquelle avait été évoquée l’appel de Christian de Duve « il est moins cinq ».  La réaction des intervenants avait été édifiante, pleine de foi et de grandeur, en mettant l’appel en relation avec le « Cantique des créatures » de François d’Assise … Il est incontestable que leur message, à peine masqué, était destiné au pape François pour qu’il sauve ses « brebis » dans le désarroi, inquiètes pour l’avenir de leur descendance  

 

Toujours soucieux de faire parvenir mon appel aux plus hautes autorités de l’Église, j’ai appris qu’un personnage important venait d’être nommé bras droit du pape avec de nouveaux pouvoirs, Monseigneur Pietro Parolin.

 

Ce prélat a été nommé « premier ministre » du pape … Il a 58 ans, il est le plus jeune collaborateur du pape depuis celui qui devint Pie XI Orphelin de père à 10 ans, il a connu la vie laborieuse de la petite classe moyenne d’une bourgade de Vénétie … Il est polyglotte et connait la France et la langue française, c’est ce qui m’a incité à m’adresser à lui ...

 

Ayant pris connaissance de sa carrière passée dans les pays les plus pauvres et les plus éprouvés par les guerres, les conflits et les problèmes politiques, j’ai estimé qu’il serait le meilleur conseillé du  pape dans une action de « mobilisation des croyants » pour sauver le monde.

 

Le 21 janvier, en réponse à mon courrier, Monseigneur Léonard  m’a conseillé de m’adresser à vous en tant que (je cite) «En matière de démographie, le meilleur connaisseur de la situation en Belgique et dans le monde entier, que l’on puisse trouver à l’U.C.L n’est pas Gabriel Ringlet dont ce n’est pas la spécialité, mais Mgr Schoojans qui a dépouillé la littérature mondiale sur le sujet et qui a consacré lui-même à cette question plusieurs ouvrages qui font autorité. »

 

Modeste vieux grand-père de 84 ans, en fin de vie, je crains les pires malheurs pour ma descendance.

Mes petits-enfants m’entourent d’affection et je la leur rends bien … Mais je suis pris d’une lourde angoisse quand je pense à l’avenir qui les attend si on ne fait rien pour organiser la population future du monde …

 

Dans cet aréopage de savants et de théologiens diserts qui discutent de grands principes basés sur les dictats du passé, paralysés par les dogmes et les écritures qu’ils doivent interpréter pour les rendre conformes aux avancées scientifiques du moment et en accord avec les découvertes en cosmologie, il en faudra bien un qui ait le courage d’affronter la réalité imminente d’une immanquable surpopulation.

 

Aussi, je mets tous mes espoirs dans le nouveau chef de l’Église qui, pauvre avec les pauvres, modeste mais autoritaire, venant d’une région surpeuplée, devenu le leader incontesté de l’occident, dispose des moyens de rassembler les dirigeants religieux du monde pour étudier ensemble le problème dans toutes ses dimensions, en tenant compte, dans la mesure du possible, des enseignements et traditions de chacun.

 

La tâche parait utopique et insurmontable, surtout  dans l’état actuel des mentalités  … Pourtant, il n’y a pas d’autre alternative que celle que prône, d’ailleurs, de Duve dans la totalité de son œuvre … Les générations actuelles, trop gâtées par le confort et la facilité, devenues égocentriques pour défendre leurs privilèges,  ne sont pas prêtes à envisager la moindre contrainte à leur niveau de vie.

 

Comme n’a cessé de le clamer le regretté professeur de Duve et de démontrer dans ses travaux que l’instinct atavique de « l’animal humain », l’élimination des plus faibles au profit des plus forts, loi qui régit la nature, devrait être remplacée par une autre que le libre arbitre de l’homme pourrait privilégier : La solidarité ou « l’amour de l’autre », dans une action de répartition des biens disponibles, tout en gardant les possibilités d’une saine émulation entre les individus quant à leur acquisition. 

 

C’est la raison pour laquelle, dès maintenant, il est urgent que les responsables prennent le problème à bras le corps …  C’est à la base, sans doute, qu’il faudra le faire … pour y  trouver  les enseignants,  professeurs et éducateurs qui ont la possibilité de changer les mentalités à la source, à condition qu’ils soient convaincus eux-mêmes de cette nécessité …

 

La tâche est d’autant plus ardue que  le travail à la base sera contrarié par les adultes engoncés dans leurs travers de facilités et confort … Aussi, seule une autorité médiatique, telle le pape François, reconnue par le monde entier comme « providentiel » est capable, vu son charisme, d’ébranler le « monolithe » de l’égoïsme humain …

 

Avec mes petits moyens, je me suis efforcé d’arriver jusqu’à lui pour me joindre à ceux qui, sans doute, poursuivent le même objectif, avec, peut-être, d’autres arguments …

 

Les autorités religieuses de mon pays me renvoient à vous, le grand penseur, muri par l’expérience de vos contacts humains avec les étudiants, qui faites autorité dans vos nombreux ouvrages … Vous êtes un célèbre spécialiste de l’anthropologie, de la philosophie politique, de la bioéthique et de la démographie, membre de l’Académie pontificale pour la vie, de l’Académie pontificale des sciences sociales, de  l’Académie pontificale Saint Thomas d’Aquin, et professeur émérite de l’Université catholique de  Louvain, … Je ne pouvais pas trouver meilleures références …

 

En janvier 2009, vous vous élevez contre l’ONU qui aurait dénaturé le texte original de 30 articles, de la Charte des Nations Unies, rédigée en 1948 au sortir d’une guerre fratricide,  intitulée « Déclaration universelle des Droits de l’homme », en y tolérant des éléments nouveaux en matière d’avortement … d’homosexualité … de relations sexuelles …  et vous avez raison, en tant que moraliste écouté de l’Église …

 

Je me suis documenté abondamment sur tout ce que je pouvais trouver sur la toile concernant ces problèmes, et vous n’avez pas tord, en tant que défenseur des enseignements traditionnels et actuels de l’Église, c’est la raison pour laquelle je m’adresse à vous, non plus en tant que défenseur de cette tradition théologique légitime, mais en tant que philosophe, conscient d’une problématique de saturation de l’espace planétaire que seule une gestion « humaine » de la surpopulation mondiale peut solutionner …

 

Ne croyez-vous pas que « ne rien faire » … « laisser aller les choses » …  ne peut que conduire l’humanité aux pires catastrophes, voire à son anéantissement … Je reprends les paroles de Paul-Henri Spaak aux Nations-Unies, au sortir de la guerre : « Il n’est pas trop tard, mais il est temps » … Je le vois encore, le texte en main, descendre les marches du podium, sous un tonnerre d’applaudissements.

 

Il est temps que les autorités morales de l’Église s’inquiètent du problème et se penchent avec attention sur la seule alternative qui reste à l’humanité de sauver sa descendance : Contrôler sa surpopulation

 

C’est dans cet espoir que je termine ma supplique à celui qui peut être le porte-parole de ceux qui ont conscience du danger que courre l’humanité… à ceux qui ont le pouvoir de modifier ce  destin de malheurs …

 

En vous remerciant de l’attention que vous voudrez bien porter à mon message, daignez, Votre Excellence, agréer l’expression de mes sentiments respectueux.

 

 Philippe Mailleux

(Un grand-père qui veut sauver ses petits-enfants)

 

 

 

 

13/01/2014

Ch.00.0f - Copie de la lettre ouverte au pape François envoyée à Monseigneur Pietro Carolin, récemment nommé "Bras droit" du pape.

Monseigneur Pietro Carolin

Secrétaire d'État du Vatican

Domus Sanctae Marthae

Rome

Italie

 

Monseigneur,

Le pape François vous a nommé nouveau secrétaire d’État (Premier ministre) en remplacement du cardinal Tarcisio Bertone.  A 58 ans, vous êtes le plus jeune collaborateur du souverain pontife depuis celui qui devint Pie XII, ce qui augure bien de l’intention du nouveau pape d’apporter de « l’air frais » et novateur dans l’entourage de ses conseillers.

La presse nous a appris que vous proveniez de la petite classe moyenne d’un village de Vénétie proche de Venise, que vous aviez perdu votre père à l’âge de dix ans et que vous fûtes ordonné prêtre en avril 1980. Selon vos proches, vous êtes éloigné de toute mondanité et très attentif aux problèmes sociaux et aux personnes … Vous êtes polyglotte avec une bonne connaissance du français et de la France … C’est aussi la raison qui m’a poussé à m’adresser à vous.

Votre carrière fut très propice aux contacts humains avec les populations les plus misérables et les plus éprouvées par les guerres et les conflits de toutes sortes … : Nigéria (dialogue avec les musulmans) … Vietnam (chef d’une délégation du Vatican pour améliorer les relations)…  idem en Chine pour collaborer à la rédaction d’un texte de Benoît XVI sur les rapports entre les évêques chinois et le pape … sans perdre de vue l’efficacité de vos relations avec Israël. 

Nommé archevêque par Benoit XVI, vous devîntes, en 2009, nonce apostolique au Venezuela, jusqu’à ce 18 novembre 2013, date à laquelle le pape François vous a fait accéder au rang prestigieux de secrétaire d’État, en ayant pris soin d’augmenter le rôle et les prérogatives de ce poste essentiel à la nouvelle vision du chef de l’Église en matière de rénovation de l’institution.

Étant donné cette compétence et cette antériorité prestigieuse en matière de relations avec les régions à problèmes du monde et les qualités de patience et de dialogue qui sont vos valeurs essentielles, je prends l’initiative de m’adresser à vous pour transmettre au pape Benoît ma lettre ouverte afin qu'il en prenne connaissance …

Je comprends très bien que, comme une « patate chaude », les personnalités de mon pays que j’ai atteintes pour transmettre le message au pape s’en débarrassent (voir les courriers joints), tellement le problème est délicat et difficile à aborder dans le contexte religieux de traditions et de dogmes qui paralyse l’Église catholique…

Cependant, comme le signale l’ex-vice-recteur d’une Université belge prestigieuse, Gabriel Ringlet, en reprenant l’expression lapidaire de son ami, feu le professeur Christian de Duve, prix Nobel  physiologie pour souligner l’urgence d’une action dans le domaine : « il est moins cinq ».

Ce célèbre professeur, pendant les dix dernières années de sa vie, n’a cessé dans ses entretiens et livres, d’avertir l’humanité que la seule solution est la solidarité mondiale prônée par les sages de l’histoire …  le plus percutant, auquel d’ailleurs il se réfère, étant Jésus de Nazareth quand il proclame « Aimez-vous les uns, les autres ».

Il faut reconnaître que ce programme paraît « utopique », surtout dans le contexte actuel du chacun pour soi  … Cependant, il est le seul valable et d’une dimension telle que seul un « homme providentiel », pour utiliser la terminologie de ceux qui ont la foi, comme le pape Benoît, peut rassembler les croyants de toutes les confessions du monde entier pour tenter une approche de ce problème délicat et difficile à solutionner, sans toucher à des valeurs traditionnelles qu’il faudra pourtant bousculer …

Grand-père de 84 ans, l’angoisse me prend quand je pense à l’avenir de mes petits enfants, si on ne fait rien …

Il y a urgence … Le monde souffre de sa croissance démentielle incontrôlée … L’inconscience des « bien nantis » est notoire : « Panem et circenses », l’histoire est un recommencement : on s'étourdit dans les plaisirs … une bonne table et des jeux (vidéo ou autres) est la principale préoccupation de nos contemporains … La misère des autres, c'est encombrant et c’est tellement loin de l'espace de chacun et dans un futur aléatoire :  "Après nous le déluge" disait déjà un roi de France ...

Vous voudrez bien transmettre la lettre jointe au pape François.

En vous remerciant, daignez, Votre Excellence, agréer l'expression de mes sentiments respectueux.

 

Philippe Mailleux

Rue Aviateur Thieffry 23

1040 Bruxelles

Belgique

phmailleux@skynet.be

 

-----


LETTRE OUVERTE D’UN OCTOGÉNAIRE INQUIET POUR L’AVENIR DE SA DESCENDANCE

AU PAPE FRANÇOIS 1er , LE « LEADER » DE LA CATHOLICITÉ

 

Très Saint Père,

En désespoir de cause, je m’adresse à vous, responsables de la catholicité dans le monde, pour soutenir l’action du regretté professeur de Duve qui depuis plusieurs années cherche à sensibiliser le monde au danger imminent de surpopulation qui le guette et que seule une contrainte générale de limitation des naissances peut solutionner …

Comme le souligne le célèbre professeur émérite, prix Nobel de physiologie (médecine) discipline qui se consacre aux phénomènes généraux suscités par la vie, si l’humanité ne change pas fondamentalement son mode de vie, elle va droit à la saturation de son espace vital, entraînant inévitablement l’élimination des plus faibles par les plus forts …

La seule solution, proclame-t-il, est de promouvoir une action mondiale de régulation des naissances qui, le reconnaît-il, ne va pas sans poser un immense problème moral au niveau de l’éthique sexuelle …

Dans ce domaine, les religions du « Livre », leaders de la pensée mondiale, dictent, au contraire, le « croissez et multipliez-vous » des écritures …

Avec votre avènement récent en tant que chef du plus radical des mouvements religieux en ce qui concerne l’éthique sexuelle, je me permets, vieil homme de 84 ans, de m’adresser directement à vous pour vous implorer de mener une « action de réflexion » sur l’avenir de l’humanité en péril d’autodestruction … Il vous appartient de créer un mouvement œcuménique mondial de réflexion sur le problème, afin d’envisager des solutions en accord avec l’éthique de chacune des confessions …

Votre Sainteté, puisque l’usage veut que l’on vous appelle ainsi, d’origine modeste, vous qui venez tout droit d’une région surpeuplée, vous qui étiez pauvre avec les pauvres, ayant connu la misère et l’angoisse des lendemains sans avenir de ceux  qui vous entouraient, vous êtes devenu l’homme providentiel qui peut rassembler le monde dans une action de changement allant dans le sens de celui que prônait le regretté prix Nobel …

La morale sexuelle de l’église romaine semble inflexible en ce qui concerne l’acte sexuel qui ne peut se réaliser qu’en raison de sa finalité … Par sélection, la nature (Dieu pour vous) a promu et même exacerbé l’appétit et le plaisir sexuel qui est cependant une raison de la stabilité du couple ... Il est utopique de croire que l’être humain ayant développé l’appétit sexuel par sélection des plus féconds, pourra limiter les naissances par la seule abstinence … Les moyens contraceptifs sont seuls envisageables et même nécessaires pour l’harmonie des foyers …

Ma famille est fondamentalement croyante … J’ai été élevé dans cet esprit et j’ai fait des études secondaires dans un petit séminaire de l’ordre des missionnaires spiritains … Une maladie grave (tuberculose) m’en a arrêté pendant trois ans… Ma destinée devint, par la suite, celle d’un chef du personnel d’une importante société pétrolière … C’est dire combien l’expérience acquise et la maturité m’ont permis de porter un jugement clair et valable sur le problème …

Ce qui me hante, jusqu’à l’obsession, c’est l’avenir de mes petits-enfants … Quand je les vois s’ébattre autour de moi, l’angoisse me prend quand je réalise l’avenir terrible qui les attend si on ne change pas « fondamentalement » la morale de notre société …

Cessons de rivaliser par anéantissement identitaire des plus faibles… Au contraire que l’émulation permette d'être performant dans l’intérêt général tout en respectant la valeur humaine de chacun  … Soyons tous solidaires de l’avenir d’une humanité en péril d’autodestruction … Ce n’est pas par vertu qu’il faut le faire, mais par nécessité … Notre descendance pourrait nous reprocher une coupable apathie …

C’est à bout de force et d’arguments que je termine cet appel en m’écriant : Il n’est pas trop tard, mais il est temps …tellement la tâche est « immense »  …. « Votre Sainteté » peut marquer l’histoire en inaugurant une ère de solidarité générale au-delà des croyances et en accord avec elles …

J’ai l’honneur d’être avec le plus profond respect, de Votre Sainteté, le très humble et dévoué serviteur.

-----

 

Copie de la réponse manuscrite de Gabriel Ringlet à ma lettre de décembre.

 

Cher Monsieur Mailleux,

Merci de vos courriers qui ont retenu toute mon attention.

Lors de la célébration de Noël, nous avons voulu faire entendre, dans mon prieuré, l’appel de Christian de Duve : « Il est moins cinq ! ». Appel que nous avons mis en relation avec le « Cantique des créatures » de François d’Assise.

Comme vous, je place beaucoup d’espoir dans le pape François, reconnu et accueilli très au-delà des seules sphères catholiques.  Vous ne risquez rien que du positif en lui envoyant votre appel.  Même si le débordement que vous imaginez ne lui permet pas de répondre, je pense qu’il peut être, comme vous, inquiet pour l’avenir de la planète.  Mais en même temps, il nous encourage à agir là où nous sommes et à aimer ce monde en difficulté.

Quelques notes de « mon » piano végétal accompagnent votre appel et vous souhaitent une chaleureuse année.

Gabriel Ringlet.

 

Commentaire : Gabriel Ringlet m’a adressé ce texte manuscrit enserré dans un encart qui reproduit la photo en couleur d’une splendide sculpture végétale qu’il avait photographiée, cette année, au jardin botanique de Montréal.  Cette œuvre avait été réalisée par des artistes-horticulteurs en provenance de 25 pays, utilisant ensembles 84 plantes différentes qui poursuivent leur croissance et reçoivent un entretien permanent … Symbolique significative du renouveau de la chrétienté … Quant au « cantique des créatures », je rappelle qu’il fut écrit par François d’Assise en 1225, à la fin de sa vie,  pour magnifier les œuvres  du « Très-Haut » et les beautés de la nature et du ciel …

 

Le cantique des créatures

Très-Haut, tout-puissant et bon Seigneur, à vous appartiennent les louanges, la gloire et toute bénédiction ; on ne les doit qu'à vous, et nul homme n'est digne de vous nommer.

Loué soit Dieu, mon Seigneur, à cause de toutes les créatures, et singulièrement pour notre frère messire le soleil, qui nous donne le jour et la lumière ! Il est beau et rayonnant d'une grande splendeur, et il rend témoignage de vous, ô mon Dieu !

Loué soyez-vous, mon Seigneur, pour notre sœur la lune et pour les étoiles ! Vous les avez formées dans les cieux, claires et belles.

Loué soyez-vous, mon Seigneur, pour mon frère le vent, pour l'air et le nuage, et la sérénité et tous les temps, quels qu'ils soient ! Car c'est par eux que vous soutenez toutes les créatures.

Loué soit mon Seigneur pour notre sœur l'eau, qui est très utile, humble, précieuse et chaste !

Loué soyez-vous, mon Seigneur, pour notre frère le feu ! Par lui vous illuminez la nuit. Il est beau et agréable à voir, indomptable et fort.

Loué soit mon Seigneur, pour notre mère la terre, qui nous soutient, nous nourrit et qui produit toutes sortes de fruits, les fleurs diaprées et les herbes !

Loué soyez-vous mon Seigneur, à cause de ceux qui pardonnent pour l'amour de vous, et qui soutiennent patiemment l'infirmité et la tribulation ! Heureux ceux qui persévéreront dans la paix ! Car c'est le Très-haut qui les couronnera.

Soyez loué, mon Seigneur, à cause de notre sœur la mort corporelle, à qui nul homme vivant ne peut échapper ! Malheur à celui qui meurt en état de péché ! Heureux ceux qui à l'heure de la mort se trouvent conformes à vos très saintes volontés ! Car la seconde mort ne pourra leur nuire.

Louez et bénissez mon Seigneur, rendez-lui grâces, et servez-le avec une grande humilité."


Traduction de A.F. Ozanam du CANTICO DELLE CREATURE …    

 

Note : Les deux avant-derniers paragraphes auraient été rédigés sur le lit de mort de Saint François, par ses disciples ou inspirés par eux …

 

-----

24/12/2013

Ch.00.0e - Réponse de Mgr Léonard et lettre à Gabriel Ringlet, Vice-recteur retraité de l'U.C. Louvain-la-Neuve

COURRIER ÉCHANGÉ (pour les courriers précédents, cliquer dans la colonne de gauche)

 

Réponse de Mgr Léonard à ma lettre du 26 novembre

 

 

Malines, le 8 décembre 2013

 

Cher Monsieur,

Votre lettre du 26 novembre m’est bien parvenue.

Non seulement je ne partage pas du tout l’opinion de Christian de Duve sur la problématique de la démographie (qui n’était d’ailleurs pas sa spécialité), mais je ne vois vraiment pas pourquoi je transmettrais votre lettre ouverte au pape François.

En fait, d’ailleurs, vous pouvez le faire vous-même en écrivant à l’adresse de la  Casa Santa Maria au Vatican.

Ne vous attendez cependant pas à une réponse, sinon celle de la Secrétairerie d’État, qui vous suggérera d’en parler avec un spécialiste de la question dans l’une de nos universités catholiques.

Sainte fête de Noël.

André-Joseph Léonard.

 

Ma réponse du 24 décembre

 

Ce 23 décembre 2013

Monseigneur,

Je suis très sensible à la considération dont vous m’honorez en ayant bien voulu prendre la peine de répondre vous-même à ma demande d’adresser une supplique au Souverain Pontife François en faveur d’une action de sensibilisation de l’Église aux problèmes de surpopulation qui menace la planète.

Je comprends très bien votre réticence à prendre position vous-même dans une problématique aussi délicate et fondamentale que celle de la morale sexuelle catholique qui n’autorise la fonction de reproduction que dans le but unique de sa finalité.

Si je me suis adressé à vous plutôt qu’au pape lui-même, c’est qu’en vieux traditionnel, je respecte scrupuleusement l’hiérarchie en place, et dans cet esprit, il m’a semblé logique de m’adresser au supérieur de l’Église catholique de mon pays.

Je retiens votre remarque qui suppose que la réponse viendra de la Secrétairerie d’État qui me suggérera d’en parler avec un spécialiste de la question dans l’une de vos universités catholiques.

C’est dans cet esprit qu’il m’a semblé tout à fait opportun de m’adresser à l’ancien recteur de l’U.C.L. Gabriel Ringlet qui a le double avantage d’avoir été à la tête d’une université catholique de renom et l’ami et confident du Professeur de Duve.

Vous trouverez, sous ce pli, la lettre que je lui adresse.

J’espère, qu’en cette semaine de Noël, ma démarche bénéficiera du climat particulier de fraternité universelle qui la caractérise.

Daignez, Votre Excellence, agréer l’expression de ma très respectueuse considération.

Philippe Mailleux.

 

Lettre adressée à Gabriel Ringlet, ancien Vice-recteur de l'U.C.L à Louvain-la-neuve

 

 

Monsieur l’abbé,

Ma perplexité est grande et mes moyens limités pour faire aboutir une démarche que j’ai l’audace d’entreprendre en tentant de pénétrer le bloc monolithique et hermétique de l’hiérarchie catholique romaine paralysée par son dogmatisme et ses prescrits religieux.

C’est la raison pour laquelle je m’adresse à vous qui possédez, peut-être, les « sésames » qui permettent d’aboutir à son sommet.

Ancien chrétien fervent, devenu agnostique par l’évidence des découvertes scientifiques dans les domaines de la cosmologie et de l’évolution de la matière,  je suis devenu un partisan convaincu des théories défendues par le prix Nobel de physiologie, Christian de Duve.

Le célèbre savant  n’a cessé dans ses écrits et ses interventions de nous avertir du danger « imminent » de surpopulation  qui menace l’humanité  avec les dangers d’autodestruction par massacre des plus faibles si on ne planifie pas son évolution.

Vous êtes un de ses plus grands amis et vous fûtes celui qu’il a choisi pour organiser ses funérailles « laïques » dans votre église de Louvain-la-Neuve.  Dans vos écrits et dans vos interventions, vous ne cessez d’ouvrir des espaces de dialogues avec ceux qui ne partagent pas la philosophie de l’Église romaine.

Avec mes faibles moyens de vieux bonhomme de 84 ans, je tiens à soutenir Christian de Duve, qui prône la seule solution pour sauver notre descendance de cette autodestruction qui consisterait à remplacer notre atavisme égoïste de base par un mouvement solidaire d’amour et de respect de l’autre.

Sans doute s’agit-il d’un projet qui paraît insensé et utopique ! … Pourtant, c’est LA SEULE SOLUTION qui permette à l’humanité d’éviter le pire à sa descendance.

Grand-père de petits-enfants qui évoluent joyeusement dans son entourage, je suis pris souvent de la plus grande angoisse quand je réalise l’avenir qui les attend …

Un grand espoir est né avec l’avènement du pape François … Il a vécu avec les petits et les pauvres … Il s’attache à réaliser une Église plus humaine … Ces qualités en font le seul capable de rassembler les leaders religieux et philosophiques du monde pour réfléchir au problème et  envisager des solutions … chacun en fonction de son enseignement et de sa dogmatique : « Il n’est pas trop tard, mais il est temps »

Le monde est de plus en plus « recroquevillé » sur lui-même … Il faut arriver à imposer une loi générale de solidarité pour dominer cette problématique … il y va de l’avenir de la planète en grand péril d’anéantissement, maintenant que les hommes sont capables de s’en prendre aux lois de la matière …

En espérant que vous voudrez bien entreprendre quelque chose, je vous assure de ma grande considération et mon admiration pour ce que vous êtes et ce que vous faites.

 

Philippe Mailleux.

 

PS : Vous trouverez annexé mon échange de courrier avec Monseigneur Léonard

 

------

 

 

27/11/2013

Ch.OO.d - Lettre ouverte au pape François 1er par l'intermédiaire de Mgr Léonard

 

A son Excellence Monseigneur Léonard

Primat de Belgique

Archevêché  de Malines

2800 Malines

 

 

Ce 26 novembre 2013

Monseigneur,

Vieil homme de 84 ans, je me permets de vous adresser sous ce pli la lettre ouverte que je voudrais faire parvenir à sa Sainteté le pape François 1er

Vous m’obligeriez beaucoup en  voulant bien la lui faire connaître …

Grand-père de petits-enfants, certains dans l’insouciance de leur jeune âge, d’autres en cours ou fin d’études, je reste souvent songeur et angoissé quant à leur avenir et celui de leur propre descendance compromis par la surpopulation qui ne va pas manquer d’atteindre notre belle planète …

En scientifique averti et conscient le célèbre Prix Nobel, Christian de Duve, n’a cessé dans les dix dernières années de sa vie de lancer de grands cris d’alarme devant le danger de saturation de notre espace vital …

Pour lui, le message de Jésus : « aimez-vous les uns, les autres » est le seul valable pour sauver l’humanité d’une élimination des plus faibles par les plus forts …

Ce programme de fraternité, dans l’état actuel des rapports humains, semble utopique, c’est la raison pour laquelle il devient urgent que toutes les autorités religieuses se penchent sur le problème et cherche à trouver les compromis nécessaires à la régulation des naissances en accord avec leurs théologies et leurs enseignements respectifs …

Le nouveau pape, venu de régions surpeuplées et misérables, est « providentiellement » mieux autorisé et davantage conscient que quiconque pour trouver des solutions dogmatiques ou autres allant dans le sens d’une régulation de la population mondiale … et de la faire partager par les « leaders » des autres croyances …

Il est grand temps que l’on concrétise l’approche « jésuitique » de la contraception qui tolère des pratiques du genre « Ogino » autorisée par Pie XII en 1951 …  et que l’Église interprète d’une manière moins restrictive le sixième commandement de Dieu, afin que les foyers chrétiens puisse apporter toute sa valeur aux relations physiques du couple en soutien d’un amour dans toutes ses dimensions …

Daignez, Votre Excellence, agréer l’expression de ma très respectueuse considération.

 

Philippe Mailleux                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

  -----

 


LETTRE OUVERTE D’UN OCTOGÉNAIRE INQUIET POUR L’AVENIR DE SA DESCENDANCE

AU PAPE FRANCOIS 1er , LE « LEADER » DE LA CATHOLICITÉ

 Par l’intermédiaire de

Mgr LÉONARD, LE PRIMAT DE Belgique

 

Très Saint Père,

En désespoir de cause, je m’adresse à vous, responsables de la catholicité dans le monde, pour soutenir l’action du regretté professeur de Duve qui depuis plusieurs années cherche à sensibiliser le monde au danger imminent de surpopulation qui le guette et que seule une contrainte générale de limitation des naissances peut solutionner …

Comme le souligne le célèbre professeur émérite, prix Nobel de physiologie (médecine) discipline qui se consacre aux phénomènes généraux suscités par la vie, si l’humanité ne change pas fondamentalement son mode de vie, elle va droit à la saturation de son espace vital, entraînant inévitablement l’élimination des plus faibles par les plus forts …

La seule solution, proclame-t-il, est de promouvoir une action mondiale de régulation des naissances qui, le reconnaît-il, ne va pas sans poser un immense problème moral au niveau de l’éthique sexuelle …

Dans ce domaine, les religions du « Livre », leaders de la pensée mondiale, dictent, au contraire, le « croissez et multipliez-vous » des écritures …

Avec votre avènement récent en tant que chef du plus radical des mouvements religieux en ce qui concerne l’éthique sexuelle, je me permets, vieil homme de 84 ans, de m’adresser directement à vous pour vous implorer de mener une « action de réflexion » sur l’avenir de l’humanité en péril d’autodestruction … Il vous appartient de créer un mouvement œcuménique mondial de réflexion sur le problème, afin d’envisager des solutions en accord avec l’éthique de chacune des confessions …

Votre Sainteté, puisque l’usage veut que l’on vous appelle ainsi, d’origine modeste, vous qui venez tout droit d’une région surpeuplée, vous qui étiez pauvre avec les pauvres, ayant connu la misère et l’angoisse des lendemains sans avenir de ceux  qui vous entouraient, vous êtes devenu l’homme providentiel qui peut rassembler le monde dans une action de changement allant dans le sens de celui que prônait le regretté prix Nobel …

La morale sexuelle de l’église romaine semble inflexible en ce qui concerne l’acte sexuel qui ne peut se réaliser qu’en raison de sa finalité … Par sélection, la nature (Dieu pour vous) a promu et même exacerbé l’appétit et le plaisir sexuel qui est cependant une raison de la stabilité du couple ... Il est utopique de croire que l’être humain ayant développé l’appétit sexuel par sélection des plus féconds, pourra limiter les naissances par la seule abstinence … Les moyens contraceptifs sont seuls envisageables et même nécessaires pour l’harmonie des foyers …

Ma famille est fondamentalement croyante … J’ai été élevé dans cet esprit et j’ai fait des études secondaires dans un petit séminaire de l’ordre des missionnaires spiritains … Une maladie grave (tuberculose) m’en a arrêté pendant trois ans… Ma destinée devint, par la suite, celle d’un chef du personnel d’une importante société pétrolière … C’est dire combien l’expérience acquise et la maturité m’ont permis de porter un jugement clair et valable sur le problème …

Ce qui me hante, jusqu’à l’obsession, c’est l’avenir de mes petits-enfants … Quand je les vois s’ébattre autour de moi, l’angoisse me prend quand je réalise l’avenir terrible qui les attend si on ne change pas « fondamentalement » la morale de notre société …

Cessons de rivaliser par anéantissement identitaire des plus faibles… Au contraire que l’émulation permette de performer dans l’intérêt général tout en respectant la valeur humaine de chacun  … Soyons tous solidaires de l’avenir d’une humanité en péril d’autodestruction … Ce n’est pas par vertu qu’il faut le faire, mais par nécessité … Notre descendance pourrait nous reprocher une coupable apathie …

C’est à bout de force et d’arguments que je termine cet appel en m’écriant : Il n’est pas trop tard, mais il est temps …tellement la tâche est « immense »  …. « Votre Sainteté » peut marquer l’histoire en inaugurant une ère de solidarité générale au-delà des croyances et en accord avec elles …

J’ai l’honneur d’être avec le plus profond respect, de Votre Sainteté, le très humble et dévoué serviteur.

 

 

Philippe Mailleux

Rue Aviateur Thieffry 23

1040 Bruxelles (Belgique)

phmailleux@skynet.be

 

 -----

 

 

 

27/10/2013

Ch.00.0c - Amour de l'autre et solidarité (A la recherche du bonheur)

(Mise à jour le 2 novembre 2013)

J'ai privilégié intentionnellement le vocable "amour de l'autre" plutôt qu'empathie ou autre terme plus dans le vent, afin de mieux préciser son caractère d'action primaire et totale envers un autre de  l'espèce humaine ...

Aimer c'est se donner entièrement sans arrière-pensées ... Ce sentiment altruiste ne s'acquière que  par l'éducation ... Nous sommes égoïstes par nature ... Ce comportement résulte de la sélection naturelle privilégiant le plus fort au détriment du plus faible ... C'est le mécanisme-loi fondamental non seulement de la vie, mais aussi de l'Univers-total si on accepte que notre Univers n'est qu'un "bourgeon" de cette entité totale...

"Aimez-vous les uns, les autres" (Jésus de Nazareth)

Comme le prône feu le professeur émérite Christian de Duve, prix Nobel de médecine, dans ses nombreuses publications, l'humanité atteignant le seuil de saturation de son habitat, doit, dès maintenant, prendre les mesures qui conviennent pour favoriser des actions qui vont dans le sens de la limitation des naissances pour éviter le massacre des plus faibles par les plus forts ...

L'écueil, qui est de taille, c'est que l'humanité, dans son ensemble, reste ataviquement attachées au principe du "croissez et multipliez-vous" ... Les religions occidentales y sont toutes "scotchées" pour assurer leur hégémonie en alimentant leur croissance ... Limiter les naissances est contre-productif et même auto-destructif pour certains ...

L'humanité est en péril d’autodestruction ... Il n'est pas trop tard, mais il est temps ...

On mesure l'ampleur du problème qui demande un bouleversement de notre façon de vivre axé sur le confort, le bien-être et la richesse ... Dans une politique à courte vue, les meneurs actuels qu'ils soient politiques ou religieux ne privilégient que les actions qui favorisent leur hégémonie ...

Aussi le problème ne peut trouver sa solution rationnelle et efficace qu'en partant de sa base, la prime enfance, en sensibilisant le petit enfant à " l'amour de l'autre" dès qu'il manifeste son individualité, ... ce rôle est dévolu aux parents qui doivent eux-même "se convertir" ...

L'enfant-roi est une profonde erreur éducative de notre monde actuel ... Si la maman, dans un premier temps, assure à son enfant l'assistance nécessaire à son immaturité et en fait le centre de ses attentions et soins, il est indispensable que cette action soit suivie d'une autre qui en fera l'être "social" solidaire  permettant à l'humanité d’affronter les défis imminents de surpopulation qui la menace ...  

Cet enfant "social", débarrassé de son instinct atavique d'égoïsme,  devra comprendre ce qu'est  l'amour des autres, qui commencera par celui de son entourage (ses frères, ses compagnons et même ses adversaires), en insistant sur le caractère gratuit  de "l'amour de l'autre" ... Dans ses jeux, on l'amènera à marquer la distinction entre cette qualité primordiale de comportement social et une autre, tout aussi importante et nécessaire à son épanouissement sociétal, celle de la compétition voire de l'émulation sélective, toutes deux nécessaires et moteurs du progrès humain ...

L'enfant-roi est le travers éducatif majeur et suicidaire de notre monde actuel ... Les maîtres d'école sont contestés voire bafoués ... seuls les idéalistes restent au poste ...

Quant au bonheur, ce grand mot, incompris et galvaudé, notre existence se passe à le chercher, à le traquer ... alors qu'il est facile à trouver quand on se débarrasse de son égoïsme naturel et atavique  ... C'est aussi le rôle essentiel de l'enseignant qui doit lui-même se convertir au bonheur et le pratiquer pour bien l'enseigner ...

Déjà les "sages", de l'antiquité, Bouddha, Lao Tseu, les penseurs de l'Inde et d’ailleurs, Jésus ...  et plus tard Mahomet, saint François et le père Damien,  Gandhi ainsi que tant d'autres, nous enseignent la solidarité et l'amour du "prochain", ... Ils s’élèvent contre l'instinct égoïste du pouvoir et de la richesse qui reste pourtant actuellement le moteur essentiel du progrès ...

C'est dire la grande difficulté qu'il y aura de changer les travers ataviques de la nature humaine, ... Pourtant, il faut reconnaître qu'il y va du sauvetage de l'humanité en péril d'autodestruction comme le prédit si bien le professeur émérite Christian de Duve .

"Sauvons l'humanité en péril d'autodestruction" (Christian de Duve, prix Nobel de médecine)

Revenons au sentiment de bonheur : ... il est le résultat de ce bel équilibre entre, d'une part, "l'amour de l'autre" dans l'abnégation et l'empathie (se mettre à la place de l'autre) ...  et, d'autre part, la compétitivité dans un but de progrès de la connaissance pour améliorer le confort, le savoir et l'utilisation rationnelles des biens matériels disponibles ou à créer, ... maintenant que de l'humanité est en péril d'autodestruction  ...

On ne peut trouver le bonheur qu'en se débarrassant de son égoïsme atavique ...

Il y a quelques jours, j'ai eu le grand avantage et le plaisir d'écouter un exposé d'un chercheur en psychologie, Ilios Kotsou,  animateur d'actions de psychologie positive pour un bonheur dans tous ses états, qui a coordonné avec sa compagne, Caroline Lesire, politologue, un ouvrage sur le sujet avec la collaboration de six auteurs (avec en italique les textes figurant sur le dos de l'ouvrage, résumant succinctement le fond et l'essentiel de leurs propos) :

Isabelle Filliozat : psychologue clinicienne et psychothérapeute, auteure de nombreux ouvrages, a écrit le chapitre 3 - Le bonheur en famille ... 

"L'amour, ce pourrait être de s'exprimer sans crainte de déplaire, de se sentir libre d'être soi.  Le bonheur, c'est simplement  de se sentir vivant à l'intérieur de soi"

Christophe André : médecin psychiatre et psychothérapeute à l'hôpital Sainte Anne à Paris, auteur de nombreux ouvrages ... a écrit le chapitre 2 - Les leçons du bonheur : pas tout à fait ce que vous croyez ...

"Le bonheur c'est du bien-être dont on prend conscience"

Thomas d'Ansembourg : s'est occupé une dizaine d'années d'une association de jeunes en difficulté, ancien avocat formé aux approches psychothérapeutiques particulièrement à la Communication Non Violente, auteur de divers ouvrages ... a écrit le chapitre 4 - Le bonheur dans les relations ...

"Devant tout choix (...) vérifions qui choisit ? (...) Mon égo contracté - qui a peur de perdre, veut gagner et avoir raison - ou mon être en expansion qui choisit d'être en relation, en création, en ouverture ? "

Eric Lambin : géographe, professeur à l'Université Catholique de Louvain et à l'Université de Stanford où il dirige une dizaine de chercheurs ... membre de l'Académie royale des sciences de Belgique, a publié de nombreux articles scientifiques et deux ouvrages destiné au grand public ... a écrit  le chapitre 6 - Protéger l'environnement pour protéger son bonheur ...

"La poursuite du bonheur pour tous et la préservation de la nature doivent être réconciliés."

Jacques Lecomte docteur en psychologie, chargé de cours à l’université Paris-Ouest Nanterre-La Défense, président de l'Association française et francophone de psychologie positive, auteur de nombreux ouvrages ... a écrit le chapitre 5 - Les implications sociales de la psychologie positive

"La psychologie positive est non seulement un art de vivre avec soi-même, mais également avec autrui, et même un instrument de changement social"

Mathieu Ricard docteur en biologie cellulaire, moine bouddhiste, traducteur français du dalaïlama et photographe, auteur de nombreux livres ... consacre ses droits d'auteur aux projets de  Karuna-Shechen qu'il a contribué à lancer ... a écrit le chapitre 7 - Une vision bouddhiste du bonheur ... A lire aussi "Plaidoyer pour l’altruisme" classé, ce 28 octobre, dans les meilleures ventes de Libris-Agora à Louvain-la-Neuve.

" Le vrai bonheur naît de la volonté fondamentale que désire de tout son cœur chaque personne voulant donner du sens à sa vie"

Ilios Kotsou chercheur en psychologie des émotions à l'université catholique de Louvain, formateur en entreprise et membre fondateur de l'association Émergences.  Il est l'auteur d'articles scientifiques et de quelques ouvrages dont le Petit cahier d'exercices d'intelligences émotionnelles ... a écrit le chapitre 1 - La psychologie positive : science du bonheur ... et Caroline Lesire, sa compagne, politologue, chargée de projets aux Mutualités chrétiennes dans le domaine  de la coopération au développement ... Elle est aussi présidente de l'association Émergences ...

La Psychologie Positive :  (Cure de désintoxication de notre égoïsme atavique pour se préparer à l'altruisme, seule alternative à l'autodestruction qui nous menace à brève échéance ...)

Tout "l'art du bonheur" réside pour l'essentiel dans les quelques moyens suivants étudiés et thématisés par la Psychologie Positive :

- vivre et voir toujours le positif (passé-présent-futur)                                            

- cultiver l'estime de soi

- donner du sens à sa vie

- développer ses points forts

- savoir lâcher prise de ses problèmes

- faire preuve de d'écoute et de générosité

- témoigner sa gratitude

- savourer l'instant présent

Il faut reconnaître que le bonheur dans l'altruisme est complexe et difficile ...

Il exige, pour la plupart, une initiative personnelle d'apprentissage qui passe pour certains par une cure de désintoxication de son égoïsme atavique, avec des démarches telles que les conseillent les chercheurs de la Psychologie Positive ... (se procurer l'ouvrage aux éditions "JOUVENCES" 14,90 €)

Cette démarche d'équilibre mental doit nous préparer à celle que préconisait le célèbre professeur émérite Christian de Duve, prix Nobel de médecine, ces dernières années, en proclamant l'amour de l'autre dans ses divers ouvrages, interviews et écrits ...

Un grand mouvement de fond doit nous soulever tous pour sauver nos enfants et petits-enfants d'un futur catastrophique de saturation de son habitat par une humanité en péril de surpopulation ... 

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... La tâche est gigantesque ... il y va de l'avenir de notre descendance ... Nous devons bousculer les autorités religieuses qui seules peuvent nous sauver ...

Le nouveau pape François 1er, cet homme simple, qui vient d'une région surpeuplée, porte sur lui la lourde responsabilité de changer les mentalités au sein de sa propre église, en trouvant les formules de fond adaptées à l'enseignement de l'Église pour limiter les naissances et éviter la surpopulation.

L'Islam, en ses nombreuses interprétations du Coran, proliférant par hégémonie masculine inconsciente, doit comprendre qu'il va à sa perte, s'il continue à saturer son espace vital ...

La Chine "communiste" a pris autoritairement les mesures de régulation des naissances qu'imposait son équilibre démographique, ce qui lui a permis d'atteindre le degré de prospérité qui la met quasiment à la tête de l'économie mondiale ...

Quant à l'Inde, sa croissance la menace d'autodestruction, si elle ne change pas fondamentalement ses comportements sociaux et religieux ...

Un octogénaire à bout de force et d'arguments ne peut que reprendre les paroles de Confucius "Mieux vaut allumer une chandelle dans l'obscurité que maudire l'obscurité"

 

-----

 

Mes travaux sur  l’origine de la matière et de la vie

(mise à jour le 25 octobre 2013)

Synthèse des avancées récentes concernant l’origine de la matière.

Les scientifiques, depuis qu'ils ont découverts les lois de la nature, de la vie et de l'évolution, se sont trouvés confrontés à des mystères que certains, pour simplifier ou pour résumer l'inconnu, ont appelés Dieu ... Quand Einstein dit Dieu ne joue pas aux dés, il emploie une métaphore pour bien faire comprendre que le hasard est absent du mécanisme de fonctionnement de l'Univers ... qu'il s'agit d'un processus fondamental axé sur une occupation évolutive du temps et de l'espace ... capable de produire des phénomènes tels la vie, qui, elle, sera soumise à la contrainte évolutive, elle aussi, de l'élimination du moins adapté à son milieu au profit de celui qui l'est davantage ... assurant ainsi le progrès des espèces ...

Einstein a découvert que ce merveilleux "assemblage" de structures diverses qui constituent la matière, se sont harmonieusement formées au départ d'une loi unique dont on commence à deviner la formulation simple, à partir du Boson de Higgs (la particule de Dieu) qui occuperait le moindre espace de notre Univers, chacune de nos cellules y comprises ...

En trouvant la formule qu'il a simplifiée en "E = mc²", le grand savant énonçait déjà un des principes de la loi fondamentale de la matière ... (Voir aussi en fin du chapitre les énoncés les énoncés A à F, qui posent question) ...

Quand Einstein disait " Ce que je veux connaître c'est la Pensée de Dieu"  le génial découvreur,  faisait allusion, peut-être, à l'hypothèse de Leibniz (1646-1716) qui avait supposé le départ de l'Univers à partir d'un processus mystérieux dont la matière serait absente ... en opposition à la théorie d'un univers global totalement matériel dont "Notre Univers" ne serait qu'un bourgeon, notre univers-bourgeon serait matériel et proviendrait d'un univers de "forces" sans matière ...

J'ai étudié l'excellent ouvrage des frères Bogdanov  (dont le titre est justement : La pensée de Dieu") Insistons bien :  Quand on parle de Dieu, (les frères Bogdanov ne sont pas clair à ce sujet)  il ne s’agit pas ici de celui des croyants, mais bien, aux yeux des scientifiques, d’une puissance matérielle essentielle à la base du système qui ferait partie de l’Univers primordial et n’existerait peut-être pas dans notre univers, si ce n’est en théorie et reconstitué artificiellement …Il serait "historiquement" à la base du bourgeon qui s'est inscrit dans le temps pour former l'univers perceptible à nos sens.

Depuis toujours, ces deux chercheurs travaillent le pré-big-bang ainsi que cet espace  ...  j'y ai relevé le passage suivant concernant la théorie de Leibniz et de ceux de l'école de Göttingen : " Il peut exister un nombre plus vaste que l'Univers.  Dans ce temps imaginaire (celui des scientifiques et des théories – notes phm) où l'harmonie préétablie prend sa source, un nombre-Univers d'une grande pureté, hors de l'espace-temps, pourrait bien contenir la complexité la plus haute que l'esprit humain puisse imaginer ... Et que la pensée de Dieu puisse concevoir "  (Il s'agit là, bien sûr, du Dieu-Science, comme précisé plus haut) ...

Les frères Bogdanov, eux aussi, se sentent interpellés par cette possibilité d'un pré-Univers sans matière ... Voir leur récente publication appelée justement "La pensée de Dieu" parue chez Grasset ..

En postface de cet ouvrage, Luis Gonzalez-Mestres, physicien des particules, chercheur au CNRS/IN2P3, signale que les lois de la physique des particules sont d'une précision absolument infinie  ... alors que dans le reste de l'Univers, il n'y jamais deux choses absolument identiques et que ce qui est usiné par l'homme en série, avec la plus grande précision, présente toujours une différence sans doute minime ... et il en va de même en ce qui concerne les matières finies de l'Univers et de la nature (planètes, étoiles, nuages, goutte d'eau, flocon de neige, épi de blé, épine de rosier ...) 

Ainsi, Jamais deux choses ne sont jamais parfaitement égales, sauf dans le monde des particules  ... affirmation provenant des statistiques dites de Bose-Einstein et de Fermi-Dirac avec effets physiques directs et observables concernant les fermions (électrons, les protons, les quarks ... ainsi que les bosons dont celui de Higgs-Brout-Englert)

Cette "particule dite de Dieu" est présente partout ... Il est important de souligner comme le font les frères Bogdanov que le champ invisible de cette particule existerait partout dans l'Univers, ... pas seulement à l'endroit où vous vous trouvez, pas seulement sous les pattes de votre chien, ou les poils de votre chat, mais aussi à l'intérieur de votre corps ... partout, même dans les atomes de votre fauteuil, comme dans ceux qui fusionnent  au cœur des étoiles les plus lointaines à des milliards d'années-lumière ...

Rappelons aussi de quoi sont constitués les atomes ... Personne n'ignore qu'ils sont faits d'éléments plus petits, les particules (le proton, le neutron et l'électron) et que les particules elles-mêmes sont constituées d'éléments encore plus petits, le proton est fait de 2 quarks up et 1 quark down ... le neutron, de charge nulle, (neutre) à l'état libre se désintègre en proton, électron et antineutron, il joue un rôle fondamental dans les réactions de fission nucléaire ... quant à l'électron, il est porteur d'une charge électrique qui rendent les protons et neutrons énergisés ... 

Les célèbres chercheurs Englert, Brout et Higgs, les deux premiers indépendamment du dernier, ont par calcul découvert qu'il devait exister une particule très singulière qui devait interagir avec les autres et leur donner une masse qui les empêcherait de s'effondrer ... Cette théorie trouvée, il y a cinquante ans vient d'être confirmée par l'expérience réalisée avec le LHC (Large Hadron Collider) du Cern à Genève ...  (Comme l'espère le professeur de Duve, le comité Nobel devrait avoir la clairvoyance d'attribuer un de ses prix aux  découvreurs en vie, en ne succombant pas à un quelconque lobby anglo-saxon ! (C'est chose faite cette année le 8 octobre, à la grande joie de tous les scientifiques et de la Belgique francophone dont il est un compatriote) ...

Le LHC, cet engin, le plus grand du monde,  est situé à Genève et se trouve, sur les territoires de la Suisse et de la France, dans un anneau souterrain  de 26,629 kilomètres de long ... creusé à 100 mètres sous terre...  Avec ses 9.593 électroaimants supraconducteurs, il consomme autant d'électricité que la ville de Genève ... La nef de Notre Dame de Paris tiendrait dans son hall ...

Ce monstre de technologie était nécessaire pour provoquer une collision dans l’infiniment petit, entre deux particules, les protons de la famille des hadrons … ce qui permettrait de découvrir les « secrets » de la matière, dont nous ne connaissons que les manifestations « visibles », révélées par la lumière (il y aurait suivant certaines approximations 96  % de matières non révélées par la lumière, dont 21 % de matière noire et 75 % d’énergie sombre ) …

Ces derniers temps, en septembre 2013, une découverte importante et primordiale vient, peut-être, d’être faite, en théorie, par des astrophysiciens belges de l’Université de Namur sous la direction du professeur André Püzfa (collaborateurs Massimiliano Rinaldi et Sandrine Schlögel),  qui si elle s’avérait confirmée par l’expérimentation serait peut-être la plus importante du siècle …(signalé par Sophie Devillers - Libre Belgique du 20 septembre 2013)

Cette découverte remettrait en question la théorie d’Einstein en révélant la présence d’objets étranges apparentés au fameux boson de Higgs.  Ces objets extrêmement petits  et denses, ressemblant à des particules et dont la masse individuelle pourrait atteindre jusqu’à plusieurs centaines de millions de tonnes.  Ces objets seraient faits de matière qui fut extrêmement compressée dans l’Univers primordial (primitif, à ses débuts)

Ils ont été baptisés « monopole de Higgs » … L’existence et le comportement  de ces objets étranges – nouvel état de la matière à côté des quarks, gluons, étoile, planètes remet en cause la célébrissime théorie  de la relativité générale d’Einstein.  Celle-ci affirme que la gravitation est universelle.  C’est-à-dire que la gravité est la même partout et pour tous, que les corps vont ressentir les mêmes effets, en un mot tous les corps retombent de la même façon.

Ces résultats ont été obtenus par « simulations numériques »  avec le supercalculateur  de l’Université de Namur, il s’agit donc d’une possibilité théorique … Ce qui fait l’importance de la découverte c’est qu’elle ferait sauter l’hypothèse de la gravité universelle d’Einstein en supposant que la manière dont l’onde se propage est différente dans la matière et dans  le vide (Extraits de l’article de Sophie Devillers dans la Libre Belgique du 20 septembre 2013)

La confirmation scientifique de la découverte du  Boson Brout-Englert-Higgs et la théorie de l’équipe Püzfa  ne peuvent qu’apporter « de l’eau au moulin » de ceux qui soutiennent la théorie d’un Univers multiple dont nous ne serions qu’un « accident » …  Comme disait Einstein : « Tout est simple, mais pas plus simple ».

-----

Les différents éléments que je me suis permis de développer dans cette annexe me permet d’appuyer mon argumentation d'un Univers-multiple, qu'il soit totalement matériel ou non et que les réflexions fondamentales que je me suis permis d’énoncer, ci-dessous, sont la confirmation de cet « Univers multiple », le nôtre n’étant qu’un « accident » dans un « TOUT».

Réflexions personnelles sur ce qui est fondamental dans l’absolu de la pensée et dont les énoncés posent question :

 A.  En dehors de « l’existence », il y a la « non-existence » … Dans l’absolu de la raison, il faut admettre que la « non-existence » ou le néant est un concept qui n’existe que dans le vocabulaire de l’être intelligent  … Dans l’absolu de la raison , « être ou ne pas être » est fondamental :  on est ou on n’est pas ! … Le néant est la négation de « l’être » et n’est pas concevable …

B.  L’état statique n’existe pas …  Seul le « mouvement » est possible …   L’état statique ne peut pas se concevoir parce qu’improductif … L’Univers-total est donc en mouvement perpétuel  … Dans l’absolu, seul le mouvement est concevable …

C.  Toujours dans l’absolu de la raison, le concept de limite n’a pas de sens et ne se conçoit que dans un espace limité, seul acceptable par notre raison … Pour un observateur, l’espace ne peut être qu’infini dans tous les sens …

D.  Le vide-absolu n’existe pas non plus …  La matière occupe entièrement l’espace infini  … L’Univers-total est fait de matière en évolution éternelle … (Qu'elle soit noire ou visible) ... La matière en évolution est la substance de l’Univers-total et l’occupe totalement … (voir aussi plus haut la théorie d'un univers sans matières) ... Le vide-absolu  provient aussi d’une formulation  de notre entendement  … (Notre "Univers" serait un "accident-bourgeon" de "l'Univers-Total" )

E.  Une « force » sous-tend  le  "système"… en lui fournissant  l’énergie « cinétique », -  définition  du Grand robert : qui a le mouvement comme principe  –  indispensable à son fonctionnement … (e=mc²)

F.  La matière  occupe « dynamiquement » l’espace-total  dans un processus d’expansion suivi de rétraction de ses composants, ce qui est sa seule possibilité… provoquant un échange constant de situation à l’intérieure même de sa masse totale qui reste infinie … On peut l’appeler « le mouvement fondamental » ... Il s'agit aussi d'une loi de mouvement excluant tout autre phénomène parce qu'improductif ou statique ...

G.  Nous sommes un épiphénomène qui se situe dans la dimension du temps et dans celles de l’espace   …  L’éternité et l’espace infini sont des concepts fondamentaux qui ne sont pas concevables pour l’entendement humain … qui est subordonné à une condition d’existence dans le temps et un espace de « Terriens » qui lui est propre  …

H.   Concevoir une vie éternelle après la mort suppose que cette « existence éternelle » se situe dans un espace infini de temps et de lieu différent, ce qui est inconcevable rationnellement … parce qu’en dehors du « Système » qui est fondamental et unique … Cette hypothèse relève du domaine de la croyance en « porte-à-faux » d’une réalité fondamentale …

I.   L’intelligence que l’homme a acquise avec l’évolution, lui permet de prendre conscience de son environnement, d’analyser son milieu physique, de rechercher son origine, de constater son évolution afin d’en tirer des motivations …  qu’il recherche dans son environnement et qu’il connaît mieux avec l’expérience de son passé historique et l’acquisition de ses découvertes scientifiques et spatiales, lui permettant de mieux comprendre un mécanisme dont il n’est qu’un infime et minuscule  rouage.

J. En supposant que cette dimension "infinie", hors de notre réel, existe, quelles raisons pousseraient un Être Supérieur "non perfectible" puisque parfait, à créer une existence hors de notre univers réel pour y placer une "créature" qui devrait le rejoindre en le complétant en fin de parcours ... Si ce "Dieu" est parfait dans son essence, Il ne devrait pas être perfectible ...

K.  Il faut donc admettre que le néant est un concept résultant de notre mécanisme de pensée …  Que le mouvement est fondamental, unique et essentiel Nous participons à ce mécanisme d’occupation du temps et de l’espace … comme tout ce qui « existe » d’ailleurs … Il s’agit là d’une certitude indiscutable… vérifiée par notre propre expérience raisonnée … Il est donc important de faire abstraction des concepts d’espace et de temps infinis qui ne peuvent être explicables dans l’absolu de la raison et que notre cerveau ne peut concevoir bien qu’il fasse partie du système lui-même qui est unique et absolu …

En conclusion : Le  temps et l’espace sont des mécanismes supérieurs résultant d’une force fondamentale qui les sous-tend et les active … afin d’occuper une situation essentielle unique et primordiale dans ce qu’on pourrait nommer le TOUT …

-----

Addendum

Afin de documenter au maximum, mes fidèles lecteurs sur mes études et leur faciliter la compulsion d'un dossier très actuel et de plus en plus volumineux, avec ses tenants et aboutissants, j'ai constitué, ci-après, un aperçu succinct de ses divers composants ...

Pour en prendre connaissance, voir dans la colonne de droite "DOSSIERS" le développement de ces différents sujets que j'ai intentionnellement isolés pour en faciliter la recherche et la lecture :  (Consultez ces dossiers complets en cliquant sur  leur numéro 00.10.b à 00.10.h en début de la colonne de droite)

00.10.b - Ce qui est fondamental dans l'absolu de la pensée ... Les énoncés qui posent question ... suivis d'un "quiz" permettant de situer le raisonnement subconscient, environnemental et éducatif de chacun en matière de vie future, d'au delà et de croyance ...

00.10.c - Le genre homo menace la planète ... Les forces morales du monde sont dans les mains des religieux ... Proposition de répondre à l'appel du prix Nobel, Christian de Duve, de mobiliser les forces intellectuelles vives de toutes obédiences, afin qu'elles abandonnent "l'esprit de clan" pour celui de la "solidarité" ... en s'inspirant du message, de "Celui" qui a motivé les religions dites du Livre, quand il est décanté des ajouts de ceux qui l'ont trahi

00.10.d - Rappel de mes travaux sur ces sujets et mes réflexions et études sur la métaphysique  et la vie, dont voici un aperçu : Histoire et origine des croyances, Appolonius de Thiane, Juifs et chrétiens, la Bible, Diaspora et Israël, les apparitions de la Vierge ... ainsi que mes notes sur la métaphysique, la vie et l'existence : genèse de la formule : E=mc², la vie, infini et éternité, les initiés, cordes, branes, l'intelligence est référentielle, Darwin, inventaire des moyens de l'intelligence, pensée, cohérence et déduction, langage, intelligence créatrice, habileté manuelle, les cinq sens, l'eau, l'air et le vent, le soleil, la Terre, la vie, le feu, la lune, les étoiles, ... de même  Les plaisirs de l'existence : (l'hydromel, la bière, les vins, l'alcoolisme et ses limites, le thé, le café, les rafraîchissants et énergisants ...

Et les études encore à venir sur : l'hominisation de la planète avec les conséquences qu'ont provoqué l'alimentation et la boisson de l'homme développant et spécialisant ses facultés gustatives améliorées par la cuisson et les adjuvants, le poussant à la sédentarisation et au confort par l'élevage, l'agriculture et par la suite l'industrialisation, entraînant loisirs et richesse, excès et plaisirs ...et de conclure le chapitre 29 en me consacrant aux autres conséquences du progrès humain : la transformation de la matière et la maîtrise des forces avec les dangers d'autodestruction qu'elles sous-tendent ...

 

00.10.e - Morale sexuelle des religions du Livre - La place de ce Jésus dans les religions du Livre ... Référence aux premiers chrétiens, saint Paul et les évangélistes qui ont donné à Jésus la qualité de celui qu'attendent les juifs : Le Messie ... Importance essentielle de l'empereur Constantin et du concile de Nicée dans l'orientation du monde gréco-romain vers le christianisme ... La morale sexuelle des trois religions du Livre, basée sur le récit de la Genèse fit du sexe un organe tabou qu'il fallait dissimuler ... et exacerba le sentiment de pudeur ... alors que la fonction sexuelle est uniquement organique ... Les autres religions et civilisations ne manquent pas dans leurs représentations humaines et même animales de figurer le sexe et son utilisation jusque dans les plus excessifs débordements ...

 00.10.f - La position de l'Église catholique romaine reste inflexible quant à l'utilisation du sexe en dehors de l'acte de procréation  ... Elle rejette l'utilisation des moyens contraceptifs et abortifs ... La plaisir sexuel n'est toléré qu'accompagnant l'acte de fécondation ... Benoit XVI s'élève contre les nouvelles règles des USA, en matière de couvertures santé, qui permettraient aux femmes américaines d'avoir accès à toutes les formes de contraceptions autorisées par l'Agence Fédérale des produits alimentaires et médicamenteux ...

 Symposium au Vatican sur la pédophilie ecclésiales au sein de l'Église ... Rencontre pour redorer le blason de l'Église fortement terni par les scandales pédophiles provoqués par des abuseurs ecclésiastiques ... Prise de position marquante du procureur du Vatican qui déclare avec force que se rendre coupable de négligence face à un cas de pédophilie était un crime du droit canon ...

Création en Belgique d'un tribunal arbitral pour la réparation des abus sexuels au sein de l'Église ...  Toute la publicité en sera faite pour l'introduction des dossiers ... Monseigneur Harpigny, l'évêque référendaire représentant l'Église à la commission établie pour défendre les victimes d'abus sexuel de la part d'un membre du clergé, n'a pas caché un certain désappointement face aux amalgames, ce qui lui a fait déclarer : "La pédophilie n'est évidemment pas l'homosexualité et il est aussi audacieux d'affirmer comme on l'a entendu que les homosexuels sont d'anciens enfants abusés" le prélat s'est réjoui que l'Église ait demandé pardon et qu'elle ait manifesté l'intention de promouvoir la formation affective des candidats au sacerdoce ...

La délicate question du célibat des prêtres est devenue tout naturellement d'actualité à la suite de ces événements ... en rappelant qu'il s'agit plus d'une tradition qui s'est imposée quand la célébration de la messe est devenue quotidienne, avec le respect d'une tradition de pureté remontant à l'Ancien Testament qui imposait à un célébrant le jeune des fonctions sexuelles la veille ...

00.10.g - Entretien du journaliste de la Libre Belgique, Guy Duplat avec le professeur de Duve, prix Nobel  ... et solennel avertissement : " Si nous ne faisons rien, si on laisse faire la loi implacable de la sélection naturelle on ira vers l'extinction de l'homme, ce qui n'aurait rien d'extraordinaire puisque beaucoup d'hominidés comme Neandertal ont déjà disparu ..."

00.10.h - Enquête sur la prolifération de l'Homo : équilibre ou saturation - Rapport récent (juillet-août 2011) de l'Ined-Onu France et rappel des conclusions du professeur de Duve ... analyse des données ...  Options que l'humanité pourrait prendre, selon le professeur : 1. Ne rien faire - 2. améliorer nos gênes - 3. recâbler le cerveau - 4. Faire appel aux religions - 5. Protéger l'environnement  6. Donner leur chance aux femmes - 7. Contrôler l'expansion de la population - 8. D'une manière ou d'une autre, on doit réduire la natalité - 9. Deux messages contradictoires se dégagent de l'étude : l'un nous dit que la fin de l'humanité est inscrit dans nos gènes et l'autre que nous possédons le pouvoir unique d'utiliser la raison pour échapper à cette fatalité ...

 -----

Le décès de Christian de Duve, ce 4 mai 2013.

Ce grand savant et grand penseur, sans doute le plus clairvoyant de tous se livrait ces dernières années à un combat  inégal contre les forces inconscientes du monde, toujours obnubilées par un l’espoir d’un hypothétique « Au-delà » … La destinée ne lui a pas permis de poursuivre cette action … Devant son impuissance à combattre la maladie et la déchéance cérébrale, il a décidé d’éviter une fin qui l’attendait, préjudiciable à son action à cause d'un cerveau déficient … Grâce à cette décision courageuse, il nous laissera de lui le souvenir du plus lucide et du plus sage de tous nos contemporains A nous de reprendre le flambeau, en propageant ses théories pour sauver l’humanité et la planète d’une fin catastrophique d’autodestruction,.., inévitable si on ne planifie pas sa prolifération par une politique de régulation des naissances …

  -----

 
 « Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie » (édition Odile Jacob) ...

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. »

 « L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit »

 « Le succès évolutif démesuré de l’espèce humaine a été acquis au prix d’une sévère détérioration des conditions de vie sur Terre.

 « Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. »

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. »

 « La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. »

 « La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. »

 « Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains par la sélection naturelle. »

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. »

-----

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ...

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient leur enseignement dans un sens plus conforme aux réalités futures afin  d'éviter « une sélection naturelle de groupes », ce que le professeur nomme le « péché originel génétique» par le massacre des plus vulnérables ...

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!!

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

-----

Voir aussi l'article du journal La Libre Belgique, de  Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l'explosion »  donnant l'essentiel d'un rapport de l'ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité ... lien ci-après http://www.lalibre.be/actu/international/article/64...

-----

 

 

 

22/09/2013

Ch.00.0b - Rappel de l'avertissement de Duve - Ch.29.11 L'expansion humaine (1 à 4) - Origine de la matière et de la vie (annexe)

En préambule de ce chapitre sur les particularités de nos origines, je crois utile d'avertir ceux qui militent avec moi pour propager le message et les avertissements du regretté Prix Nobel de Médecine, le professeur émérite Christian de Duve, que mon intention est d'alterner mes publications pour soutenir les diverses actions que je mène, de la manière suivante  :  

1.Continuer à participer à la "croisade" du professeur en faveur d'une régulation de la croissance démographique mondiale de la manière la plus "humaine" possible, en évitant les massacres et guerre inévitables dans un avenir proche si les "Grands de ce monde", mais surtout les religieux ne se concertent pas pour s’entendre pour aller à l'encontre de leur "croissez et multipliez-vous" ..., instinct atavique inhérent à la survie des êtres vivants ...

2. Suivre l'actualité scientifique en matière de découvertes sur l'origine de l'univers et son mécanisme ce qui m'amène aux hypothèses actuelles en matières d'Univers total dont ne serions qu'un bourgeon ... 

3. Poursuivre mon étude sur la métaphysique, la vie, l'existence et son environnement caractérisées par un phénomène d'hominisation de la planète avec les conséquences qu'ont provoqué l'alimentation et la boisson de l'homme ...

qui a développé et spécialisé ses facultés gustatives améliorées par la cuisson et les adjuvants de goûts qu'il découvre dans les plantes ...

qui s'est sédentarise  et a touvé le confort dans l'élevage, l'agriculture et l'industrialisation ...

Ce qui lui a fait découvrir la richesse, les loisirs, les plaisirs, et leur corollaire : les excès

Ces différents sujets me permettront de conclure l'entièreté de mon travail, (chapitre 29) en me consacrant aux autres conséquences du progrès humain : la transformation de la matière et  la maîtrise des forces avec les dangers d'autodestruction, qu'elles sous-tendent.

Christian de Duve n'a cessé, dans ses différents ouvrages publiés, de nous avertir qu'il n'est pas trop tard mais qu'il est temps de modifier notre instinct atavique d'appartenance à un groupe, conséquence de sa déviance guerrière née de la rivalité entre clans, tout en soulignant que ce travers s'il est est facteur de progrès, reste surtout générateur de conflits pour défendre ou s'approprier les biens ou territoires voisins. 

Le célèbre et clairvoyant professeur ne voit pas d'autres solutions pour sauver notre planète d'une surpopulation autodestructrice, que de combattre cet instinct de clan atavique qui, s'il fut le moteur du progrès, sera surtout responsable des pires maux qui accablèrent l'humanité : les deux dernières guerres mondiales catastrophiques restent démonstratives à cet égard.

La sagesse "anti" conflictuelle généralisée qui caractérisa les cinquante dernières années qui viennent de s'écouler est surtout venue de la crainte des armes atomiques, de plus en plus puissantes détruisant autant les uns que les autres, si pas la planète entière.

Cette conséquence dangereuse devrait nous permettre de juguler les instincts guerriers de "l'homo sapiens", surtout des plus évolués d'entre eux pour réguler la surpopulation, seule façon d'éviter l'extermination par les plus forts des populations fragilisées par le sous-développement et la prolifération incontrôlée.

Pour Christian de Duve, la seule et évidente solution n'est autre que la maîtrise de la natalité.  

Nous avons le devoir vis-à-vis de notre descendance de militer avec énergie en faveur de cette solution fondamentale ...

Mais l'essentiel du problème  reste que l'humanité est menée par ceux qui croient en un "au-delà" espéré et supposé depuis que l'homme a pris conscience de son individualité, de son passé et de son avenir supposé ...

Avant les découvertes de la science sur l'origine de l'Univers et celle de la vie, il inventa, un être supérieur et une vie après la mort, seule réponse à ses préoccupations d'avenir ...

Les "Meneurs, Dictateurs et autres potentats", avec l'appui des "religieux" même bien intentionnés, se servirent de cette argumentation pour augmenter leur puissance en  "inventant" des puissances supérieures qui imposeraient des lois, tout en favorisant la natalité qui, en augmentant leur nombre, les rend plus puissant vis-à-vis de leurs voisins et concurrents ...

Il est donc impératif de convaincre les grands meneurs religieux qu'il est temps de revoir leur enseignement pour l'adapter à un avenir de surpopulation inévitable.

Tous les grands démographes sont unanimes, nous allons, tôt ou tard, peut être une cinquantaine d'années vers une catastrophe mondiale, si nous ne prenons pas les mesures qui s'imposent ...

C'est l'avenir de nos petits-enfants qui est menacé ... !

J'ai transmis individuellement ces conclusions et appels du professeur de Duve à tous les parlementaires et sénateurs francophones de Belgique sans réactions de leur part ... Ils sont trop préoccupés par le souci de plaire à leurs électeurs ... et il est évident que le message du professeur, porteur de restrictions et de régulation de la consommation, entraînant une baisse importante du niveau de vie des populations, est contre-productif à cet égard ...

J'en ai conclu que les leaders religieux ou à défaut leurs adeptes, sont les seuls qui peuvent entreprendre une action de réflexion (faute de mieux) sur l'importance du problème et trouver au sein de leurs théologiens et penseurs une réponse satisfaisante d'adaptation de leur enseignement à cette inéluctable évolution de la croissance mondiale vers la saturation de l'espace vital des êtres vivants.

Le célèbre savant s'est retiré, en fin de parcours et découragé par l'inconscience humaine ... A nous de prolonger son action par tous les moyens dont nous disposons maintenant ...

Nos petits-enfants, voire nos enfants, sont en danger ... Ils seront en droit d'exiger des comptes de notre inconscience criminelle ...

Ma voix est si petite qu'on l'entend à peine et je suis si vieux que que je n'ai pas la force de soulever des montagnes ... 

Il est urgent qu'un relais se mette en place pour prendre le "témoin" que je tends à bout de souffle et de course ...

-----

Reprise de mes notes sur la métaphysique, la vie et l'existence.

29.11 - L'expansion humaine.

1. Situons le vecteur essentiel actuel de cette expansion : l'Homo sapiens.

Les plus grands savant s'interrogent toujours sur les origines animales de l'homme, tellement celles-ci se perdent dans les méandres obscurs enfouis dans le passé de l'évolution ...

Actuellement, l'animal humain est classé suivant les scientifiques chez les êtres vivants de la manière suivante :

Règne : Animalia ; Embranchement : Chordata ; Sous-embranchement : Vertebrata ;               Classe : Mammalia ; Sous-classe : Theria ; Infra-classe : Eutheria ; Ordre : Primates                     Sous-ordre : Haplorrhini ; Infra-ordre : Simiiforme ; Micro-ordre : Catarrhini ; Super-famille :               Hominoidea ; Famille : Hominidae ; Sous-famille : Hominidae ; Tribu : Hominini ; Genre Homo

Son nom dans la nomenclature binominale (taxinomie) des êtres vivants est Homo sapiens (homme intelligent), en italique avec majuscule pour le genre et minuscule pour l'adjectif  ...

La double appellation de Homo sapiens sapiens qui comprenait l'espèce éteinte de l'homme de Néanderthal  a été abandonnée depuis 2003 et remplacée par deux espèces séparées, Homo sapiens et Homo néanderthalensis ... 

La dénomination binomiale complète de l'espèce humaine est : Homo sapiens Linnaeus, 1758, (Homo Brachiationapiens (Linnnaeus 1758) ...   par référence à la classification universelle créée par le naturaliste Linné dans son édition  Systema Naturae de 1758 qui reste la base universellement adoptée pour la dénomination  des animaux et des plantes.

En situant bien notre espèce dans sa classification scientifique, j'ai voulu attirer l'attention sur la place minime et lointaine de l'homme dans le monde des êtres vivants dont il est devenu un chaînon dominateur et peut-être exterminateur.

2. A la recherche des origines de la vie aboutissant à son apogée, l'homme actuel, envahisseur et dominateur ...

Il est incontestable que l'origine de la vie est liée celle de la matière, composante essentielle de l'Univers ... La matière suivant la formule d'Einstein c'est de l'énergie transformée ... La vie est la conséquence exceptionnelle d'un "accident" qui s'est produit au sein de la matière, créant un processus évolutif dans le temps, à partir de ses composants, actuellement classés dans la table de Mendeliev ... 

Les scientifiques sérieux sont unanimes : l'Univers est en expansion depuis son origine, le Big Bang ou l'explosion initiale ... L'Univers est situé dans le temps et l'espace, en expansion continue ... L'explosion initiale a projeté la matière en éléments denses qui ont "gonflé" l'espace dans un processus de temps ...

La vie est une des manifestations accidentelles de la matière qui s'est produite sur un "déchet" d'une petite étoile, le soleil ... Il est possible que d'autres phénomènes du même genre se soient produits dans l'Univers ... Mais, la complexité de l'évolution est telle, en ce qui concerne l'être humain, qui a connu pour devenir ce qu'il est, une telle évolution en dents de scie, avec des risques de disparition liée au hasard, qu'il est peu probable qu'un être doué de capacités intellectuelles, même approchantes, se soit reproduit ailleurs dans l'univers ...

Cette probabilité est d'autant plus aléatoire que la vie aboutissant à l'être intelligent, l'Homo sapiens, tel que nous l'observons sur notre planète, est totalement dépendante de l'eau sous forme liquide ...

La température corporelle en bonne santé de l'être humain se situe entre 36 à 37  degré centigrade ... Le maintien de son métabolisme exige une température extérieure à son milieu n’excédant pas exceptionnellement des limites propres à certaines constitutions et à l'entraînement  ...

Cette vie intelligente ne peut exister dans les milieux solides ou gazeux, ce qui l'exclue de la plupart des planètes de l'Univers ... 

Il faut signaler aussi qu'en dehors de cette condition de température pour obtenir de l'eau liquide, il en existe d'autres la protégeant, tout aussi importantes et aléatoires :

La couverture que fournit la couche d'ozone pour filtrer les rayons ultraviolets du soleil, ainsi qu'une température extérieure au corps humain sans protection (nu) ne descendant pas en-dessous de certains seuils et ne dépassant pas certains extrêmes ... Les progrès en matière de combinaisons protectrices permettent des performances étonnantes dans ce domaine ...

La vie primitive peut cependant se retrouver dans certains cas à l'état latent dans des milieux impropres à son évolution, dans l'attente de conditions la favorisant ... 

On peut en conclure que la Terre, planète privilégiée par sa position dans le système solaire, réunit pour quelques millions d'années, les conditions nécessaires au maintien de la vie humaine et à son évolution ... Cette précarité dans le temps poussera les générations futures à chercher, à leur portée, des territoires d'émigration, réunissant ces conditions très aléatoires ... mais qui n'existeraient pas en l'état des moyens d'exploration actuels de notre environnement spatial pourtant très performant ...

3. Quels sont les avancées actuelles en matière de recherche de l'émergence de la vie ailleurs dans l'Univers.

Y-a-t'il des chances de découvrir une forme de vie différente de la nôtre dans l'Univers ? ... Deux belges de l’université de Liège, Olivier Absil et Michaël Gillon, viennent de se voir attribuer par l'Europe une bourse de 3,5 millions d'euros pour traquer dans l'espace les planètes "habitables" (exoplanètes) réunissant les conditions nécessaires à l'apparition de la vie ... (Voir Libre Belgique du 12 sept 2013)

Ne fantasmons pas en extrapolation, il ne s'agit pas de trouver des formes de vie évoluée semblables à la nôtre, mais plus primitive du type de la bactérie ou d'un organisme cellulaire qui peut se reproduire en se divisant ... précisions de Michaël Gillon : "ou plutôt une biosphère, c'est-à-dire un ensemble d'organismes partageant le même milieu influençant la composition chimique de l’atmosphère"

Olivier Absil poursuit : "en fait, ce qu'on repère, c'est l'activité biologique de ces bactéries.  En transformant le CO2 en oxygène, les bactéries, les organismes biologiques, ont une influence sur l’atmosphère de la planète, plus précisément la composition de cette atmosphère.  C'est une signature que nous pouvons mettre en évidence.  Nous essayerons donc de détecter l’atmosphère des planètes, mais nous ne pourrons pas dire de quelle forme de vie il s'agit précisément"

Confirmation de Michaël Gillon : " Ce qu'on détecte, ce sont des déséquilibres chimiques.  On saura qu'il y a un métabolisme  à l'oeuvre - pas mal d'organismes vivants font de la photosynthèse, par exemple - mais on ne saura pas quel est le type d'organisme à l'oeuvre : algue, bactéries ..." 

Il faut quatre éléments pour accueillir la vie selon Olivier Absil : " indice n° 1 : eau liquide ... indice n°2 : apport d'énergie, soleil ou étoile ... indice n° 3 : les éléments qui composent tout organisme (carbone-hydrogène-oxygène-azote) ... indice n° 4 : masse de la planète et gravité ... et il faut ajouter le facteur important de la probabilité ou " la chance" ...

Or, dans notre galaxie il y a environ 10 à 30 % d'étoiles qui possèdent une planète habitable du même type que notre Terre ... soit 10 milliards de planètes capables d'être l'hôte d'un type de vie primitive (sic) ... Que dire alors de L'univers avec sa centaine de milliards de galaxies ... on en a le tournis ... et si on accepte la théorie que je privilégie des Univers multiples, on se trouve devant des dimensions et des probabilités qui défient l’entendement et qui permettent les hypothèses sérieuses les plus folles ...   

4. A la découverte de l'homme et de son passé nébuleux au travers des arcanes de son évolution ...

L'homme est un hominidé qui se distingue des autres par sa bipédie exclusive, son cerveau volumineux, son système pileux peu développé, ses relations sociales complexes, son langage articulé appris, sa faculté de fabriquer des outils, de maîtriser le feu, de domestiquer végétaux et animaux, sa capacité d'abstraction et d'introspection ... Il se distingue des autres espèces animales par la complexité de ses réalisations techniques et artistiques, le développement de son individualité et l'ampleur des transformations opérées sur les écosystèmes ... (Wikipédia)

Les traces de son évolution dans l'histoire des êtres vivants sont difficiles à déterminer tellement le passé de ses ancêtres est nébuleux ... De nombreux accidents de parcours à la limite de l'extinction caractérisent son évolution ...

Les scientifiques, historiens de l'évolution de notre espèce, devront se contenter de supputations découlant de l'étude des fossiles que les nombreuses fouilles et manipulations de la couche sédimentaire terrestre ont permis de mettre au jour ...

A la suite de cet écueil de  taille, on se perd en conjectures diverses quant aux filiations lointaines de l'homme ... Cependant la plus généralement reconnue serait celle que Wikipédia reprend sous l'intitulé "Classification biologique de l'Homo sapiens" :

Les espèces les plus proches de l'humain sont les deux espèces de Chimpanzé : le Pan troglodyte (chimpanzé commun) et le Pan paniscus (Bonobo) par leur proximité phylogénique avec l'homme, viennent ensuite le gorille et l'orang-outan.

Le génome des humains (d'une longueur approximative de 3,2 milliards de paires de nucléotides) ne diffère que de 0,27 % de celle des chimpanzés et de 0,65 % de celui des gorilles.  Ces pourcentages conduisent à estimer que notre lignée s'est séparée  de celle des chimpanzés, il y a entre cinq et huit millions d'années, et des gorilles il y a entre huit et onze millions d'années.

Wikipédia signale en outre que l'espèce Homo sapiens est classée, comme le végétal dans le groupe des euchariotes (celules avec un noyau) ... comme la limace dans le règne animal ... comme la grenouille chez les vertébrés (squelette osseux, colonne vertébrale ...) ... comme la souris chez les mammifères (poils, allaitement ...) comme les lémuriens chez les primates (pouce opposable, vision binoculaire ...)

Et que d'autre part, chez les primates, il fait partie comme les tarsiers des Haplorhiniens (plus de rhinarium, mais un nez) ... comme les ouistitis des Simiiformes (arrière des orbites crâniennes fermées) ... comme les babouins des catarhiniens (narines dirigées vers le bas) ... comme les gibbons des hominoïdes (pas de queue) ... comme les orang-outan des hominoïdés ... comme les gorilles des hominidés ... comme les bonobos et chimpanzés des homininés ... des hominines comme les australopithèques, les ardipithèques et les paranthropus (tous éteints) .... Quant à l'homo sapiens, il appartient au genre Homo au même titre que Homo habilis, Homo erectus et l’homme de Néandertal (éteint) ...

 -----

Dans notre prochaine publication, nous achèverons ce sous-chapitre en portant notre étude de la prédominance humaine dans le milieu planétaire sur les points de comparaison entre l'homme et les espèces voisines, le chimpanzé et les bonobos (point 5 du sous-chapitre sur l'expansion humaine) ...

 

-----

  Annexe

 

Mes travaux sur l’origine de la matière et de la vie

(mise à jour le 21 septembre 2013)

Synthèse des avancées récentes concernant l’origine de la matière.

Les scientifiques, depuis qu'ils ont découverts les lois de la nature, de la vie et de l'évolution, se sont trouvés confrontés à des mystères que certains, pour simplifier ou pour résumer l'inconnu, ont appelés Dieu ... Quand Einstein dit Dieu ne joue pas aux dés, il emploie une métaphore pour bien faire comprendre que le hasard est absent du mécanisme de fonctionnement de l'Univers ... qu'il s'agit d'un processus fondamental axé sur une occupation évolutive du temps et de l'espace ... capable de produire des phénomènes tels la vie, qui, elle, sera soumise à la contrainte évolutive, elle aussi, de l'élimination du moins adapté à son milieu au profit de celui qui l'est davantage ... assurant ainsi le progrès des espèces ...

Einstein a découvert que ce merveilleux "assemblage" de structures diverses qui constituent la matière, se sont harmonieusement formées au départ d'une loi unique dont on commence à deviner la formulation simple, à partir du Boson de Higgs (la particule de Dieu) qui occuperait le moindre espace de notre Univers, chacune de nos cellules y comprises ...

En trouvant la formule qu'il a simplifiée en "E = mc²", le grand savant énonçait déjà un des principes de la loi fondamentale de la matière ... (Voir aussi 00.10.b à droite, les énoncés A à F, qui posent question) ...

Quand Einstein disait " Ce que je veux connaître c'est la Pensée de Dieu"  le génial découvreur,  faisait allusion, peut-être, à l'hypothèse de Leibniz (1646-1716) qui avait supposé le départ de l'Univers à partir d'un processus mystérieux dont la matière serait absente ... en opposition à la théorie d'un univers global totalement matériel dont "Notre Univers" ne serait qu'un bourgeon ...

J'ai étudié l'excellent ouvrage des frères Bogdanov  (dont le titre est justement : La pensée de Dieu") Insistons bien :  Quand on parle de Dieu, il ne s’agit pas ici de celui des croyants, mais bien, aux yeux des scientifiques, d’une puissance matérielle essentielle à la base du système qui serait apparue dans l’Univers primordial et n’existerait peut-être plus, si ce n’est en théorie et reconstitué artificiellement …

Depuis toujours, ces deux chercheurs travaillent le pré-big-bang ainsi que cet espace  ...  j'y ai relevé le passage suivant concernant la théorie de Leibniz et de ceux de l'école de Göttingen : " Il peut exister un nombre plus vaste que l'Univers.  Dans ce temps imaginaire (celui des scientifiques et des théories – notes phm) où l'harmonie préétablie prend sa source, un nombre-Univers d'une grande pureté, hors de l'espace-temps, pourrait bien contenir la complexité la plus haute que l'esprit humain puisse imaginer ... Et que la pensée de Dieu puisse concevoir "  (Il s'agit là, bien sûr, du Dieu-Science, comme précisé plus haut) ...

Les frères Bogdanov, eux aussi, se sentent interpellés par cette possibilité d'un pré-Univers sans matière ... Voir leur récente publication appelée justement "La pensée de Dieu" parue chez Grasset ..

En postface de cet ouvrage, Luis Gonzalez-Mestres, physicien des particules, chercheur au CNRS/IN2P3, signale que les lois de la physique des particules sont d'une précision absolument infinie  ... alors que dans le reste de l'Univers, il n'y jamais deux choses absolument identiques et que ce qui est usiné par l'homme en série, avec la plus grande précision, présente toujours une différence sans doute minime ... et il en va de même en ce qui concerne les matières finies de l'Univers et de la nature (planètes, étoiles, nuages, goutte d'eau, flocon de neige, épi de blé, épine de rosier ...) 

Ainsi, Jamais deux choses ne sont jamais parfaitement égales, sauf dans le monde des particules  ... affirmation provenant des statistiques dites de Bose-Einstein et de Fermi-Dirac avec effets physiques directs et observables concernant les fermions (électrons, les protons, les quarks ... ainsi que les bosons dont celui de Higgs-Brout-Englert)

Cette "particule dite de Dieu" est présente partout ... Il est important de souligner comme le font les frères Bogdanov que le champ invisible de cette particule existerait partout dans l'Univers, ... pas seulement à l'endroit où vous vous trouvez, pas seulement sous les pattes de votre chien, ou les poils de votre chat, mais aussi à l'intérieur de votre corps ... partout, même dans les atomes de votre fauteuil, comme dans ceux qui fusionnent  au cœur des étoiles les plus lointaines à des milliards d'années-lumière ...

Rappelons aussi de quoi sont constitués les atomes ... Personne n'ignore qu'ils sont faits d'éléments plus petits, les particules (le proton, le neutron et l'électron) et que les particules elles-mêmes sont constituées d'éléments encore plus petits, le proton est fait de 2 quarks up et 1 quark down ... le neutron, de charge nulle, (neutre) à l'état libre se désintègre en proton, électron et antineutron, il joue un rôle fondamental dans les réactions de fission nucléaire ... quant à l'électron, il est porteur d'une charge électrique qui rendent les protons et neutrons énergisés ... 

Les célèbres chercheurs Englert, Brout et Higgs, les deux premiers indépendamment du dernier, ont par calcul découvert qu'il devait exister une particule très singulière qui devait interagir avec les autres et leur donner une masse qui les empêcherait de s'effondrer ... Cette théorie trouvée, il y a cinquante ans vient d'être confirmée par l'expérience réalisée avec le LHC (Large Hadron Collider) du Cern à Genève ...  (Comme l'espère le professeur de Duve, le comité Nobel devrait avoir la clairvoyance d'attribuer un de ses prix aux  découvreurs en vie, en ne succombant pas à un quelconque lobby anglo-saxon ! … Il semble que ce soit remis à l’année prochaine … )

Le LHC, cet engin, le plus grand du monde,  est situé à Genève et se trouve, sur les territoires de la Suisse et de la France, dans un anneau souterrain  de 26,629 kilomètres de long ... creusé à 100 mètres sous terre...  Avec ses 9.593 électroaimants supraconducteurs, il consomme autant d'électricité que la ville de Genève ... La nef de Notre Dame de Paris tiendrait dans son hall ...

Ce monstre de technologie était nécessaire pour provoquer une collision dans l’infiniment petit, entre deux particules, les protons de la famille des hadrons … ce qui permettrait de découvrir les « secrets » de la matière, dont nous ne connaissons que les manifestations « visibles », révélées par la lumière (il y aurait suivant certaines approximations 96  % de matières non révélées par la lumière, dont 21 % de matière noire et 75 % d’énergie sombre ) …

Ces derniers temps, en septembre 2013, une découverte importante et primordiale vient, peut-être, d’être faite, en théorie, par des astrophysiciens belges de l’Université de Namur sous la direction du professeur André Püzfa (collaborateurs Massimiliano Rinaldi et Sandrine Schlögel),  qui si elle s’avérait confirmée par l’expérimentation serait peut-être la plus importante du siècle …(signalé par Sophie Devillers - Libre Belgique du 20 septembre 2013)

Cette découverte remettrait en question la théorie d’Einstein en révélant la présence d’objets étranges apparentés au fameux boson de Higgs.  Ces objets extrêmement petits  et denses, ressemblant à des particules et dont la masse individuelle pourrait atteindre jusqu’à plusieurs centaines de millions de tonnes.  Ces objets seraient faits de matière qui fut extrêmement compressée dans l’Univers primordial (primitif, à ses débuts)

Ils ont été baptisés « monopole de Higgs » … L’existence et le comportement  de ces objets étranges – nouvel état de la matière à côté des quarks, gluons, étoile, planètes remet en cause la célébrissime théorie  de la relativité générale d’Einstein.  Celle-ci affirme que la gravitation est universelle.  C’est-à-dire que la gravité est la même partout et pour tous, que les corps vont ressentir les mêmes effets, en un mot tous les corps retombent de la même façon.

Ces résultats ont été obtenus par « simulations numériques »  avec le supercalculateur  de l’Université de Namur, il s’agit donc d’une possibilité théorique … Ce qui fait l’importance de la découverte c’est qu’elle ferait sauter l’hypothèse de la gravité universelle d’Einstein en supposant que la manière dont l’onde se propage est différente dans la matière et dans  le vide (Extraits de l’article de Sophie Devillers dans la Libre Belgique du 20 septembre 2013)

 -----

Les différents éléments que je me suis permis de développer dans cette annexe me permet d’appuyer  mon argumentation d'un Univers-multiple, qu'il soit totalement matériel ou non   et que les réflexions fondamentales que je me suis permis d’énoncer, ci-dessous, sont la confirmation de cet « Univers multiple », le nôtre n’étant qu’un « accident » dans un « TOUT».

La confirmation scientifique de la découverte du  Boson Brout-Englert-Higgs et la théorie de l’équipe Füzla  ne peuvent qu’apporter « de l’eau au moulin » de ceux qui soutiennent la théorie d’un Univers multiple dont nous ne serions qu’un « accident » …  Comme disait Einstein : « Tout est simple, mais pas plus simple ».

-----

Voir ci-après ces réflexions personnelles sur ce qui est fondamental dans l’absolu de la pensée et dont les énoncés posent question :

 A.  En dehors de « l’existence », il y a la « non-existence » … Dans l’absolu de la raison, il faut admettre que la « non-existence » ou le néant est un concept qui n’existe que dans le vocabulaire de l’être intelligent  … Dans l’absolu de la raison , « être ou ne pas être » est fondamental :  on est ou on n’est pas ! … Le néant est la négation de « l’être » et n’est pas concevable …

B.  L’état statique n’existe pas …  Seul le « mouvement » est possible …   L’état statique ne peut pas se concevoir parce qu’improductif … L’Univers-total est donc en mouvement perpétuel  … Dans l’absolu, seul le mouvement est concevable …

C.  Toujours dans l’absolu de la raison, le concept de limite n’a pas de sens et ne se conçoit que dans un espace limité, seul acceptable par notre raison … Pour un observateur, l’espace ne peut être qu’infini dans tous les sens …

D.  Le vide-absolu n’existe pas non plus …  La matière occupe entièrement l’espace infini  … L’Univers-total est fait de matière en évolution éternelle … (Qu'elle soit noire ou visible) ... La matière en évolution est la substance de l’Univers-total et l’occupe totalement … Le vide-absolu  provient aussi d’une formulation  de notre entendement  … (Notre "Univers" est un accident de "l'Univers-Total")

E.  Une « force » sous-tend  le  "système"… en lui fournissant  l’énergie « cinétique », -  définition  du Grand robert : qui a le mouvement comme principe  –  indispensable à son fonctionnement … (e=mc²)

F.  La matière  occupe « dynamiquement » l’espace-total  dans un processus d’expansion suivi de rétraction de ses composants, ce qui est sa seule possibilité… provoquant un échange constant de situation à l’intérieure même de sa masse totale qui reste infinie … On peut l’appeler « le mouvement fondamental »

G.  Nous sommes un épiphénomène qui se situe dans la dimension du temps et dans celles de l’espace   …  L’éternité et l’espace infini sont des concepts fondamentaux qui ne sont pas concevables pour l’entendement humain … qui est subordonné à une condition d’existence dans le temps et un espace de « Terriens » qui lui est propre  …

H.   Concevoir une vie éternelle après la mort suppose que cette « existence éternelle » se situe dans un espace infini de temps et de lieu différent, ce qui est inconcevable rationnellement … parce qu’en dehors du « Système » qui est fondamental et unique … Cette hypothèse relève du domaine de la croyance en « porte-à-faux » d’une réalité fondamentale …

I.   L’intelligence que l’homme a acquise avec l’évolution, lui permet de prendre conscience de son environnement, d’analyser son milieu physique, de rechercher son origine, de constater son évolution afin d’en tirer des motivations …  qu’il recherche dans son environnement et qu’il connaît mieux avec l’expérience de son passé historique et l’acquisition de ses découvertes scientifiques et spatiales, lui permettant de mieux comprendre un mécanisme dont il n’est qu’un infime et minuscule  rouage.

J. En supposant que cette dimension "infinie", hors de notre réel, existe, quelles raisons pousseraient un Être Supérieur "non perfectible" puisque parfait, à créer une existence hors de notre univers réel pour y placer une "créature" qui devrait le rejoindre en le complétant en fin de parcours ... Si ce "Dieu" est parfait dans son essence, Il ne devrait pas être perfectible ...

K.  Il faut donc admettre que le néant est un concept résultant de notre mécanisme de pensée …  Que le mouvement est fondamental, unique et essentiel … Nous participons à ce mécanisme d’occupation du temps et de l’espace … comme tout ce qui « existe » d’ailleurs … Il s’agit là d’une certitude indiscutable… vérifiée par notre propre expérience raisonnée … Il est donc important de faire abstraction des concepts d’espace et de temps infinis qui ne peuvent être explicables dans l’absolu de la raison et que notre cerveau ne peut concevoir bien qu’il fasse partie du système lui-même qui est unique et absolu …

En conclusion : Le  temps et l’espace sont des mécanismes supérieurs résultant d’une force fondamentale qui les sous-tend et les active … afin d’occuper une situation essentielle unique et primordiale dans ce qu’on pourrait nommer le TOUT …

-----

 INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :

 Le 5 juillet 2012, Réunion du CERN à Melbourne en Australie, annonçant la découverte physique du Boson Brout-Englert-Higgs.

Le monde scientifique attendait avec impatience et curiosité l’annonce des avancées significatives réalisées avec la découverte physique du Boson BEH de Brout-Englert-Higgs, les découvreurs depuis cinquante ans … La preuve physique de cette découverte importante que les trois chercheurs avaient déjà trouvée par calcul, il y a un demi siècle, permet de révolutionner les théories avancées jusqu’alors et de définir un modèle standard, unifiant  notre monde apparemment complexe et désordonné …

Ce modèle standard suggère que les quatre forces de l’Univers(une interaction nucléaire forte, une faible, une interaction électromagnétique et la gravitation) peuvent être unifiées dans une même équation, la « superforce » … Cette unification simplifie la compréhension de « notre univers » en rendant les choses plus simples, comme dit Einstein, mais pas plus simples …

Cette découverte fondamentale est aussi importante pour les physiciens que la découverte de l’ADN pour les biologiste, a dit Peter Knight, président de l’Institut britannique de physique …

il faut réaliser que cette découverte est le résultat d’une prouesse humaine des scientifiques qui sont parvenus à reconstituer un phénomène physique qui a demandé des moyens gigantesques (un tunnel de 27 km et près de 10.000 électroaimants) pour reconstituer un phénomène qui s’est produit aux premières « microsecondes » de notre univers, ce Boson ayant une durée de vie de 10 secondes exposant -22  …

Guy Duplat de la Libre Belgique a publié, le 4 juillet 2012, une interview du découvreur belge Englert dans laquelle le scientifique donne un aperçu, que voici, de l'essentiel de la découverte :

" Ce que nous avons introduit est l'idée d'un champ, comme une mer qui  enveloppe l'Univers entier. Dans ce champ, les particules qui forment la matière (quarks, leptons, etc,) et qui étaient sans masse, à la vitesse de la lumière, sont freinées, ont plus de difficultés à avancer, et acquièrent ainsi une masse.  C'est ce qui explique que les particules ont la masse qu'elles ont et que nous existions. On ne peut pas mesurer directement ce champ mais on peut voir les vagues qui passent sur cette mer, ce sont les les bosons, que j'appelle "scalaires" car ils n'ont pas d'orientation, pas de polarisation." (fin de citation)... 

Cette hypothèse permet aussi de réunir les forces ... Il semble, d'autre part, que cette découverte officialisée par cinq sigmas, ce qui veut dire qu'il n'y a aucun risque que ce soit du bruit de fond ou un artefact. Cinq sigmas veut dire qu'il y a 999.999 chances sur un million que ce soit la particule et seulement un risque sur un million que ce soit un bruit de fond ...

Cette découverte permettrait des avancées significatives dans la solution de problèmes non résolus comme celui de l'origine de la matière noire et de l'énergie noire qui nous entoure (nous n'expliquons que 4 % de la masse de l'Univers).  Si on montrait que ce boson est une particule élémentaire, non composite, on ouvrirait la porte peut-être à des particules nouvelles dites supersymétriques.

-----

Afin de documenter au maximum, mes fidèles lecteurs et leur faciliter la compulsion d'un dossier très actuel et de plus en plus volumineux, avec ses tenants et aboutissants, concernant les problèmes actuels de société, j'ai constitué, ci-après, un aperçu succinct de ses divers composants ... Pour en prendre connaissance, voir dans la colonne de droite "DOSSIERS" le développement de ces différents sujets que j'ai intentionnellement isolés pour en faciliter la recherche et la lecture :  (Consultez ces dossiers complets en cliquant sur  leur numéro 00.10.b à 00.10.h en début de la colonne de droite)

00.10.b - Ce qui est fondamental dans l'absolu de la pensée ... Les énoncés qui posent question ... suivis d'un "quiz" permettant de situer le raisonnement subconscient, environnemental et éducatif de chacun en matière de vie future, d'au delà et de croyance ...

00.10.c - Le genre homo menace la planète ... Les forces morales du monde sont dans les mains des religieux ... Proposition de répondre à l'appel du prix Nobel, Christian de Duve, de mobiliser les forces intellectuelles vives de toutes obédiences, afin qu'elles abandonnent "l'esprit de clan" pour celui de la "solidarité" ... en s'inspirant du message, de "Celui" qui a motivé les religions dites du Livre, quand il est décanté des ajouts de ceux qui l'ont trahi

00.10.d - Rappel de mes travaux sur ces sujets et mes réflexions et études sur la métaphysique  et la vie, dont voici un aperçu : Histoire et origine des croyances, Appolonius de Thiane, Juifs et chrétiens, la Bible, Diaspora et Israël, les apparitions de la Vierge ... ainsi que mes notes sur la métaphysique, la vie et l'existence : genèse de la formule : E=mc², la vie, infini et éternité, les initiés, cordes, branes, l'intelligence est référentielle, Darwin, inventaire des moyens de l'intelligence, pensée, cohérence et déduction, langage, intelligence créatrice, habileté manuelle, les cinq sens, l'eau, l'air et le vent, le soleil, la Terre, la vie, le feu, la lune, les étoiles, ... de même  Les plaisirs de l'existence : (l'hydromel, la bière, les vins, l'alcoolisme et ses limites, le thé, le café, les rafraîchissants et énergisants ...

Et les études encore à venir sur : l'hominisation de la planète avec les conséquences qu'ont provoqué l'alimentation et la boisson de l'homme développant et spécialisant ses facultés gustatives améliorées par la cuisson et les adjuvants, le poussant à la sédentarisation et au confort par l'élevage, l'agriculture et par la suite l'industrialisation, entraînant loisirs et richesse, excès et plaisirs ...et de conclure le chapitre 29 en me consacrant aux autres conséquences du progrès humain : la transformation de la matière et la maîtrise des forces avec les dangers d'autodestruction qu'elles sous-tendent ...

00.10.e - Morale sexuelle des religions du Livre - La place de ce Jésus dans les religions du Livre ... Référence aux premiers chrétiens, saint Paul et les évangélistes qui ont donné à Jésus la qualité de celui qu'attendent les juifs : Le Messie ... Importance essentielle de l'empereur Constantin et du concile de Nicée dans l'orientation du monde gréco-romain vers le christianisme ... La morale sexuelle des trois religions du Livre, basée sur le récit de la Genèse fit du sexe un organe tabou qu'il fallait dissimuler ... et exacerba le sentiment de pudeur ... alors que la fonction sexuelle est uniquement organique ... Les autres religions et civilisations ne manquent pas dans leurs représentations humaines et même animales de figurer le sexe et son utilisation jusque dans les plus excessifs débordements ...

00.10.f - La position de l'Église catholique romaine reste inflexible quant à l'utilisation du sexe en dehors de l'acte de procréation  ... Elle rejette l'utilisation des moyens contraceptifs et abortifs ... La plaisir sexuel n'est toléré qu'accompagnant l'acte de fécondation ... Benoit XVI s'élève contre les nouvelles règles des USA, en matière de couvertures santé, qui permettraient aux femmes américaines d'avoir accès à toutes les formes de contraceptions autorisées par l'Agence Fédérale des produits alimentaires et médicamenteux ...

Symposium au Vatican sur la pédophilie ecclésiales au sein de l'Église ... Rencontre pour redorer le blason de l'Église fortement terni par les scandales pédophiles provoqués par des abuseurs ecclésiastiques ... Prise de position marquante du procureur du Vatican qui déclare avec force que se rendre coupable de négligence face à un cas de pédophilie était un crime du droit canon ...

Création en Belgique d'un tribunal arbitral pour la réparation des abus sexuels au sein de l'Église ...  Toute la publicité en sera faite pour l'introduction des dossiers ... Monseigneur Harpigny, l'évêque référendaire représentant l'Église à la commission établie pour défendre les victimes d'abus sexuel de la part d'un membre du clergé, n'a pas caché un certain désappointement face aux amalgames, ce qui lui a fait déclarer : "La pédophilie n'est évidemment pas l'homosexualité et il est aussi audacieux d'affirmer comme on l'a entendu que les homosexuels sont d'anciens enfants abusés" le prélat s'est réjoui que l'Église ait demandé pardon et qu'elle ait manifesté l'intention de promouvoir la formation affective des candidats au sacerdoce ...

La délicate question du célibat des prêtres est devenue tout naturellement d'actualité à la suite de ces événements ... en rappelant qu'il s'agit plus d'une tradition qui s'est imposée quand la célébration de la messe est devenue quotidienne, avec le respect d'une tradition de pureté remontant à l'Ancien Testament qui imposait à un célébrant le jeune des fonctions sexuelles la veille ...

00.10.g - Entretien du journaliste de la Libre Belgique, Guy Duplat avec le professeur de Duve, prix Nobel  ... et solennel avertissement : " Si nous ne faisons rien, si on laisse faire la loi implacable de la sélection naturelle on ira vers l'extinction de l'homme, ce qui n'aurait rien d'extraordinaire puisque beaucoup d'hominidés comme Neandertal ont déjà disparu ..."

00.10.h - Enquête sur la prolifération de l'Homo : équilibre ou saturation - Rapport récent (juillet-août 2011) de l'Ined-Onu France et rappel des conclusions du professeur de Duve ... analyse des données ...  Options que l'humanité pourrait prendre, selon le professeur : 1. Ne rien faire - 2. améliorer nos gênes - 3. recabler le cerveau - 4. Faire appel aux religions - 5. Protéger l'environnement  6. Donner leur chance aux femmes - 7. Contrôler l'expansion de la population - 8. D'une manière ou d'une autre, on doit réduire la natalité - 9. Deux messages contradictoires se dégagent de l'étude : l'un nous dit que la fin de l'humanité est inscrit dans nos gènes et l'autre que nous possédons le pouvoir unique d'utiliser la raison pour échapper à cette fatalité ...

-----

 

 

 

21/04/2013

Ch.00.0a - A la mémoire de Christian de Duve qui a décidé sa fin d'exister, ce 4 mai ... Mes travaux sur l'origine de la matière et ce qui est fondamental dans l'absolu de la pensée ... Etudes sur les problèmes actuels de société ...

Ce grand savant et grand penseur, sans doute le plus clairvoyant de tous se livrait ces dernières années à un combat  inégal contre les forces inconscientes du monde, toujours obnubilées par un l’espoir d’un hypothétique « Au-delà » … La destinée ne lui a pas permis de poursuivre cette action … Devant son impuissance à combattre la maladie, il a décidé d’éviter la déchéance qui l’attendait … Grâce à cette action courageuse, il nous laissera de lui le souvenir du plus lucide et du plus sage de tous nos contemporains A nous de reprendre le flambeau, en propageant ses théories pour sauver l’humanité et la planète d’une fin catastrophique d’autodestruction,.., inévitable si on ne planifie pas sa prolifération par une politique de régulation des naissances …

 

 -----

 

Étant donné le succès que rencontre mon intervention, je me sens dans l’obligation de la maintenir, tout en m’efforçant de la tenir à jour   En espérant que ce mouvement  sera soutenu et aidé par d’autres initiatives, pour pousser nos responsables à agir enfin et créer des commissions d’études pour sensibiliser à cette problématique le monde politique mondial… Il nous reste peu de temps pour agir, étant donné le gigantisme de la tâche dans un monde qui commence seulement à réaliser un danger qu'a dénoncé avec persévérance le professeur de Duve dans ses derniers ouvrages et dans ses interventions médiatiques …  Il nous a quité définitivement, de sa volonté, en nous laissant le soin de propager son message ...  

Je vais donc suspendre la rédaction inachevée de « Mes notes sur la métaphysique, la vie et l’existence » dont voici les différents chapitres : E=mc², la vie, infini et éternité, les initiés, cordes, branes, l'intelligence est référentielle, Darwin, inventaire des moyens de l'intelligence, pensée, cohérence et déduction, langage, intelligence créatrice, habileté manuelle, les cinq sens, l'eau, l'air et le vent, le soleil, la Terre, la vie, le feu, la lune, les étoiles, ... de même  « Les plaisirs de l'existence »: L'hydromel, la bière, les vins, l'alcoolisme et ses limites, le thé, le café, les rafraîchissants et énergisants ... (Cliquer dans la colonne de droite pour en connaitre le contenu)…

Je compte achever ces notes sur la métaphysique, la vie et l'existence  en étudiant  le phénomène d'hominisation de la planète  provoquée par les effets de la boisson et de la nourriture sur son évolution ... en développant et spécialisant ses facultés gustatives améliorées par la cuisson et les adjuvants ... le poussant à la sédentarisation et au confort dans l'élevage et l'agriculture et plus tard à l'industrialisation ... entraînant loisirs et richesse, excès et plaisirs ...  

Ces différents sujets feront l'objet de plusieurs sous-chapitres et me permettront de mettre un point finale, en guise de conclusion, à l'entièreté du chapitre 29 de mes notes sur la métaphysique, la vie et l'existence,  en étudiant les autres conséquences du progrès humain : la transformation de la matière et  la maîtrise des forces avec les dangers d'autodestruction, qu'elles sous-tendent.

Je profiterai de ce "congé" pour reprendre mon ancien métier d'expert-comptable en me consacrant entièrement à la rédaction d'un ouvrage que je compte publier d'ici un an sur un procédé d'utilisation des moyens informatiques pour satisfaire l'information économique dans la gestion des affaires, qui devrait intéresser les petites entreprises qui sont plus que jamais l'avenir de l'économie de nos pays perdant leurs plus beaux fleurons industriels à cause du coût élevé de la main d'oeuvre ...

Cependant et avant tout, il est surtout important d’appuyer la démarche et l’appel du professeur de Duve pour sauver notre descendance d’un danger « imminent » d’autodestruction de notre espèce ...

-----

 Relai de l’appel du Prix Nobel de médecine pour sauver la planète

------

NOS PETITS-ENFANTS SONT EN PÉRIL, SAUVONS-LES ! 

EN PRENANT DÉS MAINTENANT LES MESURES QUI S’IMPOSENT.

Je me suis permis d’adresser individuellement, ce 23 décembre, au plus grand nombre

de parlementaires et de sénateurs belges francophones

 le message, ci-dessous, de Christian de Duve, prix Nobel, concernant  le problème de

surpopulation qui menace notre planète,  

pour qu’ils entament une action de sensibilisation

et de mobilisation, d’abord à l’échelle locale de la Belgique francophone

 pour la propager ensuite à l’échelle mondiale.

Il n’est pas trop tard, mais il est temps d’agir, si nous voulons sauver notre descendance. 

JE M’ADRESSE À TOUS POUR PROPAGER CE MESSAGE DU CÉLÈBRE SAVANT.

-----

APPEL EN FAVEUR D’UNE ACTION POUR SAUVER LA PLANÈTE

MENACÉE DE SURPOPULATION AUTODESTRUCTRICE .

SOS, notre descendance est en péril …

Étant très préoccupé de l’avenir de ma descendance, je me sens le devoir d’agir efficacement  pour soutenir l’action du professeur de Duve en faveur d’une gestion plus équilibrée de la prolifération de notre espèce en grand danger de surpopulation autodestructrice…

Comme dans tous les moments difficiles de son histoire, les civilisations dominantes de l’humanité se réfugient dans l’attitude de l’autruche… Adoptant une politique à courte vue, elles mettent la tête dans le sable, sans souci de l’avenir : «  après moi le déluge ! » … disait Louis XV, … dans le déluge de la révolution, son successeur, guillotiné, en perdit la tête et la royauté devint une république …

Il est indéniable que, nous, les géniteurs des générations futures, portons la lourde responsabilité vis-à-vis de notre descendance de mener un débat de fond sur le problème de surpopulation qui la menace et de prendre les mesures qui conviennent …

Les autorités de nos sociétés  doivent mobiliser le maximum de responsables politiques et religieux pour chercher des solutions à court et à long terme de limitation des naissances, en vue d’éviter l’autodestruction inévitable d’une humanité surpeuplée saturant son espace vital …

Christian de Duve dans son dernier livre soutient que c’est par atavisme que nos ancêtres, humanoïdes arboricoles fragiles, ont privilégié l’associativité, l’union faisant la force, avec la conséquence néfaste de  provoquer la rivalité entre clans voisins … Cet instinct primaire est d’ailleurs le réel moteur de la sélection, favorisant les plus forts au détriment des autres …

Aussi, le célèbre professeur émérite, prix Nobel de médecine, a-t-il lancé un appel angoissé à l’humanité intelligente et responsable pour qu’elle surmonte cet instinct atavique de domination conquérante des plus forts pour le remplacer par une solidarité planétaire  de gestion des biens et des personnes  …

Dans mon bloc et mon site depuis une douzaine d’années, J’ai l’avantage d’être suivi par un nombre sans cesse grandissant de lecteurs (journellement 150 à 250 qui lisent ou consultent 500 à 1000 pages) … Cette responsabilité médiatique de moyens divulgateurs m’entraîne à provoquer une démarche la plus large possible en m’adressant directement aux pouvoirs politiques du monde, rendus conscients du danger, pour qu’ils mettent en place des groupes d’études qui s’efforceront de trouver des solutions à ce tellement délicat problème …

Il est d’autant plus délicat, qu’il touche des positions religieuses partagées par l’ensemble d’une humanité qui espère toujours un au-delà de bonheur et de récompense de ses mérites, en compensation d’une existence difficile voire insupportable …

Cet écueil est de taille et semble insurmontable, tellement les croyants de la majorité des religions prônent le « croissez et multipliez-vous » des écritures … C’est dire la difficulté qu’il y aura de trouver le compromis qui contentera tout le monde, sans porter atteinte au fond de convictions érigées souvent en valeurs dogmatiques …

C’est la raison pour laquelle, je pense que les responsables politiques représentant toutes les tendances, élus démocratiquement par leurs concitoyens, sont les seuls à être vraiment capables de se charger d’une approche constructive de ce délicat problème

Dans cette optique, je propose de provoquer un mouvement, local d’abord, universel ensuite, mobilisant les « élus du peuple », tous partis confondus, sensibilisés à cette problématique, pour qu’ils en prennent conscience et l’étudient à l’échelle la plus large possible.

Cette action « désespérée » de la « dernière chance », prendra beaucoup de temps sans doute, tellement l’inconscience est notoire … les hommes politiques sont eux-mêmes plus préoccupés de leurs succès médiatiques actuels, en privilégiant le confort et le bien-être immédiat sans se préoccuper d’un avenir de restriction qu’ils estiment, à tord, plus hypothétique que certain…

Le seul argument qui peut porter et qu’il faut avancer impérativement est l’avenir de notre descendance (surtout nos petits-enfants) Si nous laissons « «aller les choses », ceux-ci connaîtront un futur « catastrophique » … : Les peuples s’entredéchireront dans des combats de possession  des biens disponibles et les progrès de la science militaire n’augurent que de lendemains apocalyptiques …

J’ai repéré sur la « toile » les coordonnées des parlementaires francophones (députés et sénateurs) auxquels j’ai adressé individuellement ce message, en espérant qu’ils feront le nécessaire pour le promouvoir et créer des groupes de réflexion qui chercheront un début de solution à cet épineux et délicat problème …

Je réalise bien l’incongruité de ma démarche dans le climat actuel et, peut-être,  la naïveté de son contenu à une époque du « chacun pour soi » Cependant,  je n’aurai pas la conscience tranquille tant que je n’aurai pas épuisé tous les moyens à ma disposition pour propager cet angoissant message d’alerte du prix Nobel de physiologie, Christian de Duve La physiologie est la science qui a pour objet d’étudier la vie, justement menacée par la prolifération d’une de ses plus belles réussites, …  l’être humain …

J’espère que mon action ne produira pas le même effet qu’une aiguille pénétrant un tas de saindoux dans l’indifférence de l’inertie de sa masse …  

Malgré tout, dans cet espoir, je souhaite à tout le monde un avenir heureux, dans un immense esprit de solidarité, faite avant tout de clairvoyance constructive pour une humanité devenue fraternelle et solidaire devant le danger de saturation planétaire et d’autodestruction  que prépare son espèce …

-----

Pour terminer, je recommande à ceux qui me lisent de se procurer l’intéressant dernier livre de Christian de Duve qui expose le problème et nous met face à nos responsabilités de lutter contre un grégarisme atavique ... : un petit ouvrage de 92 pages, écrit dans un style clair à portée de tous intitulé : « De Jésus à Jésus en passant par Darwin » qui a paru en 2011, chez Odile Jacob au prix de 9,45 euros …  (téléchargement 6,99 euros chez Amazonkindle)  et pour ceux qui voudraient pousser davantage leur investigation, je conseille ses autres ouvrages, chez le même éditeur : Génétique du péché originel : le poids du passé sur l’avenir de la vie (2009, nouvelle édition 2010) - Singularités.  Jalons sur les chemins de la vie (2005) – A l’écoute du vivant (2002).

 IMPORTANT : Christian de Duve vient de publier ce 2 janvier 2013 un nouvel ouvrage  : "Sept vies en une, mémoires d'un prix Nobel" chez Odile Jacob (335 pages environs au prix de 25,90 euros) - ouvrage dans lequel il s'interroge sur l'origine et le sens de la vie, évoquant son agnostiscisme.

-----

A toutes fins utiles, voici mes coordonnées :

Emails : phmailleux@skynet.be

              philippemailleux@gmail.com

BLOG: http://philippemailleux.blogs.lalibre.be

            Avec un moteur de recherche : PROPOS D’UN OCTOGÉNAIRE  

SITE:  http://phmailleux.e-monsite.com

  -----

« Il n’est pas trop tard, mais il est temps … »

Paul-Henri Spaak, à la tribune des Nations Unies … déjà, directement après la guerre en 1950, lorsque les « blocs » est et ouest risquaient de s’affronter dans un conflit que les armes atomiques, pourtant primaires à l’époque, pouvaient rendre apocalyptiques.

-----

« Si on ne fait rien, on va droit dans le mur … »

Professeur Christian de Duve, prix Nobel de physiologie, il prône, entre autres, une limitation générale des naissances … Si on ne fait rien, continue-t-il, l’humanité pourrait disparaître et pas à très longue échéance … Je suis ébloui par le passé que j’ai connu et effrayé par l’avenir (Entretien avec Guy Duplat, le 1er octobre 2012, paru dans La Libre Belgique)

-----

 Le 30 octobre 2011, nous avons atteint les 7 milliards de «Terriens »

Depuis, ce chiffre s’est alourdi de plus de 80 millions d’êtres humains … A ce rythme, nous dépasserons les 10 milliards dans 50 ans, atteignant les seuils de saturation les plus optimistes … Si nous ne freinons pas cet emballement, nos petits-enfants connaîtront les pires malheurs …

--

Appel du Prix Nobel, Christian de Duve

Christian de Duve avait fêté ses nonante-cinq ans le 2 octobre 2012 … Il nous a quitté alors que toujours physiquement et intellectuellement en forme, il avait lancé un cri angoissé au monde pour qu’il réalise qu’il n’est pas trop tard, mais qu’il est temps  …  

Résumé de son entretien avec le journaliste Guy Duplat de la Libre Belgique, la veille de son anniversaire :

« Malgré l’évolution des sciences, beaucoup continuent souvent à voir le monde comme on le voyait au Moyen-âge … J’appartiens à une génération privilégiée, car nous avons connu un boom des technologies …  Je me rappelle encore très bien le vol transatlantique de Lindberg en 1927 … Il est impossible (dans l’histoire) de trouver une génération qui a connu de tels changements,  mais qu’en est-il des mentalités ? … »

« C’est en matière de démographie que la cécité est la plus forte … De mon vivant,  la population mondiale aura quadruplé avec pollution de l’environnement et exploitation irresponsable des ressources naturelles … L’explosion démographique représente une menace terrifiante pour l’humanité … Si on ne fait rien, celle-ci pourrait disparaître et pas à très longue échéance … Je suis ébloui par le passé que j’ai vécu, mais effrayé par l’avenir … »

« Les gens n’ont pas appris à raisonner avec la rigueur et l’honnêteté intellectuelle qu’essaient d’observer les scientifiques, en pratiquant le doute méthodique dont parlait Descartes … Ils manquent d’objectivité et sont obnubilés par des croyances et des certitudes qui ne se fondent  sur une aucune réalité démontrable. »

« C’est vrai du Pape qui parle de « vérités révélées » et donc, non contestables et qui est pourtant suivi par 1,5 milliards de gens … C’est vrai des disciples de Mahomet, de José Bové qui lui aussi lance des « vérités » sans les démontrer, ainsi que des fondamentalistes chrétiens aux États-Unis … Imaginez que 50 % des américains ne croient pas dans la théorie de l’évolution de Darwin, dans le pays le plus développé du monde. »

« Mais, il y a plus grave.  Nous risquons d’aller vers de nouvelles guerres de religion qui pourraient embraser tout le Moyen-Orient, mais avec des armes autrement destructrices que celles des Croisés … »

« J’ai été choqué de voir comment on a immédiatement titré « Les OGM sont dangereux »  sur base d’une seule étude qui n’a même pas la caution du monde scientifique … Les auteurs de l’étude sont des adversaires déclarés des OGM … Il faut des études objectives, sans à priori … On peut rejeter un OGM et en accepter un autre … Des centaines de millions d’Américains mangent des OGM depuis des années sans qu’on ait signaler le moindre accident … En réalité, il règne une peur irrationnelle basée sur l’ignorance et parfois la malhonnêteté intellectuelle …»

 « Avec les OGM, on choisit une modification génétique rationnellement, dans un but déterminé … Est-ce un tord de remplacer le hasard par la raison ? …  La nature n’est ni bonne, ni mauvaise … elle est indifférente … On trouve une autre forme de respect de la nature dans la doctrine catholique qui voit dans la nature une œuvre voulue par Dieu, à laquelle on ne peut pas toucher, dans le contrôle des naissances, par exemple, où seule la méthode dite « naturelle » est admise … »

 « Qui seront les éducateurs de demain, qui pousseront à cette sagesse nécessaire ? … Ce fut longtemps le rôle des religions, mais elles s’enferment dans un prosélytisme pour défendre des positions doctrinales soi-disant révélées et incontestables … J’aimerais que le pouvoir soit occupé par des sages, mais dans l’histoire, les sages, qu’ils se nomment Socrate, Jésus ou Gandhi, ont été éliminés … On ne veut pas de sages, car les solutions qu’ils apportent n’ont pas de profits immédiats alors que c’est ce que nos sociétés cherchent , entraînées par un processus de sélection naturelle dont elles sont les esclaves  … »

 « Il faudrait que les sages puissent agir sur l’éducation dès le berceau …  C’est pourquoi je mets beaucoup d’espoir dans une participation plus grande des femmes dans la société … La première éducation des enfants est en grande partie dans leurs mains et elles sont peut-être comme les autres femelles mammifères, génétiquement moins agressives que les mâles ... 

 " Avec son cerveau quatre fois plus gros que celui d’un chimpanzé, l’homme est le seul être vivant qui pourrait s’opposer à la sélection naturelle … Je suis pessimiste, aujourd’hui, mais je veux rester, aussi, optimiste car je ne veux pas que mes petits-enfants héritent d’une catastrophe …"

-----

 ANNEXE :

  MES TRAVAUX SUR L’ORIGINE DE LA MATIÈRE ET LA VIE 

 Synthèse des avancées récentes concernant l'origine de la matière.

Les scientifiques, depuis qu'ils ont découverts les lois de la nature, de la vie et de l'évolution, se sont trouvés confrontés à des mystères que certains, pour simplifier ou pour résumer l'inconnu, ont appelés Dieu ... Quand Einstein dit Dieu ne joue pas aux dés, il emploie une métaphore pour bien faire comprendre que le hasard est absent du mécanisme de fonctionnement de l'Univers ... qu'il s'agit d'un processus fondamental axé sur une occupation évolutive du temps et de l'espace ... capable de produire des phénomènes tels la vie, qui, elle, sera soumise à la contrainte évolutive, elle aussi, de l'élimination du moins adapté à son milieu au profit de celui qui l'est davantage ... assurant ainsi le progrès des espèces ...

Einstein a découvert que ce merveilleux "assemblage" de structures diverses qui constituent la matière, se sont harmonieusement formées au départ d'une loi unique dont on commence à deviner la formulation simple, à partir du Boson de Higgs (la particule de Dieu) qui occuperait le moindre espace de notre Univers, chacune de nos cellules y comprises ...

En trouvant la formule qu'il a simplifiée en "E = mc²", le grand savant énonçait déjà un des principes de la loi fondamentale de la matière ... (Voir aussi 00.10.b à droite, les énoncés A à F, qui posent question) ...

Quand Einstein disait " Ce que je veux connaître c'est la Pensée de Dieu"  le génial découvreur,  faisait allusion, peut-être, à l'hypothèse de Leibniz (1646-1716) qui avait supposé le départ de l'Univers à partir d'un processus mystérieux dont la matière serait absente ... en opposition à la théorie d'un univers global totalement matériel dont "Notre Univers" ne serait qu'un bourgeon ...

J'ai étudié l'excellent ouvrage des frères Bogdanov  (dont le titre est justement : La pensée de Dieu") ... Depuis toujours, ces deux chercheurs travaillent le pré-big-bang ...  j'y ai relevé le passage suivant concernant la théorie de Leibniz et de ceux de l'école de Göttingen : " Il peut exister un nombre plus vaste que l'Univers.  Dans ce temps imaginaire où l'harmonie préétablie prend sa source, un nombre-Univers d'une grande pureté, hors de l'espace-temps, pourrait bien contenir la complexité la plus haute que l'esprit humain puisse imaginer ... Et que la pensée de Dieu puisse concevoir "  (Il s'agit là, bien sûr, du Dieu-Science) ...

Les frères Bogdanov, eux aussi, se sentent interpellés par cette possibilité d'un pré-Univers sans matière ... Voir leur récente publication appelée justement "La pensée de Dieu" parue chez Grasset ...

En postface de cet ouvrage, Luis Gonzalez-Mestres, physicien des particules, chercheur au CNRS/IN2P3, signale que les lois de la physique des particules sont d'une précision absolument infinie  ... alors que dans le reste de l'Univers, il n'y jamais deux choses absolument identiques et que ce qui est usiné par l'homme en série, avec la plus grande précision, présente toujours une différence sans doute minime ... et il en va de même en ce qui concerne les matières finies de l'Univers et de la nature (planètes, étoiles, nuages, goutte d'eau, flocon de neige, épi de blé, épine de rosier ...) 

Ainsi, Jamais deux choses ne sont jamais parfaitement égales, sauf dans le monde des particules  ... affirmation provenant des statistiques dites de Bose-Einstein et de Fermi-Dirac avec effets physiques directs et observables concernant les fermions (électrons, les protons, les quarks ... ainsi que les bosons dont celui de Higgs-Brout-Englert)

Cette "particule de Dieu" est présente partout ... Il est important de souligner comme le font les frères Bogdanov que le champ invisible de cette particule existerait partout dans l'Univers, ... pas seulement à l'endroit où vous vous trouvez, pas seulement sous les pattes de votre chien, ou les poils de votre chat, mais aussi à l'intérieur de votre corps ... partout, même dans les atomes de votre fauteuil, comme dans ceux qui fusionnent  au cœur des étoiles les plus lointaines à des milliards d'années-lumière ...

De quoi sont constitués les atomes ... personne n'ignore qu'ils sont faits d'éléments plus petits, les particules (le proton, le neutron et l'électron) et que les particules elles-mêmes sont constituées d'éléments encore plus petits, le proton est fait de 2 quarks up et 1 quark down ... le neutron, de charge nulle, (neutre) à l'état libre se désintègre en proton, électron et antineutron, il joue un rôle fondamental dans les réactions de fission nucléaire ... quant à l'électron, il est porteur d'une charge électrique qui rendent les protons et neutrons énergisés ... 

Les célèbres chercheurs Englert, Brout et Higgs, les deux premiers indépendamment du dernier, ont par calcul découvert qu'il devait exister une particule très singulière qui devait interagir avec les autres et leur donner une masse qui les empêcherait de s'effondrer ... Cette théorie trouvée, il y a cinquante ans vient d'être confirmée par l'expérience réalisée avec le LHC (Large Hadron Collider) du Cern à Genève ...  (Comme l'espère le professeur de Duve, le comité Nobel devrait avoir la clairvoyance d'attribuer un de ses prix aux  découvreurs en vie, en ne succombant pas à un quelconque lobby anglo-saxon ! … (Il semble que ce soit remis à l’année prochaine) … )

Le LHC, cet engin, le plus grand du monde,  est situé à Genève et se trouve, sur les territoires de la Suisse et de la France, dans un anneau souterrain  de 26,629 kilomètres de long ... creusé à 100 mètres sous terre...  Avec ses 9.593 électroaimants supraconducteurs, il consomme autant d'électricité que la ville de Genève ... La nef de Notre Dame de Paris tiendrait dans son hall ...

Ce monstre de technologie était nécessaire pour provoquer une collision dans l’infiniment petit, entre deux particules, les protons de la famille des hadrons … ce qui permettrait de découvrir les « secrets » de la matière, dont nous ne connaissons que les manifestations « visibles », révélées par la lumière (il y aurait suivant certaines approximations 96  % de matières non révélées par la lumière, dont 21 % de matière noire et 75 % d’énergie sombre ) …

Si je me suis permis ce long préambule, c’est dans l’intention de démontrer que cette découverte renforce mon argumentation d'un Univers-multiple, qu'il soit totalement matériel ou non   … et que les réflexions fondamentales que je me suis permis d’énoncer, ci-dessous, sont la confirmation de cet « Univers-multiple »,… le nôtre n’étant qu’un « accident » dans un « TOUT » …

La confirmation scientifique de la découverte du  Boson Brout-Englert-Higgs  ne peut qu’apporter « de l’eau au moulin » de ceux qui soutiennent la théorie d’un Univers –multiple dont nous ne serions qu’un « accident » …  Comme disait Einstein : « Tout est simple, mais pas plus simple ».

Voir ci-après ces réflexions personnelles sur ce qui est fondamental dans l’absolu de la pensée et dont les énoncés posent question :

 A.  Le néant est la négation de « l’être » et n’est pas concevable En dehors de « l’existence », il y a la « non-existence » … Dans l’absolu de la raison, il faut admettre que la « non-existence » ou le néant est un concept qui n’existe que dans le vocabulaire de l’être intelligent  … Dans l’absolu de la raison , « être ou ne pas être » est fondamental :  on est ou on n’est pas ! … 

B.  L’état statique n’existe pas  Seul le « mouvement » est possible …   L’état statique ne peut pas se concevoir parce qu’improductif … L’Univers-total est donc en mouvement perpétuel  … Dans l’absolu, seul le mouvement est concevable …

C.  Toujours dans l’absolu de la raison, le concept de limite n’a pas de sens et ne se conçoit que dans un espace limité, pourtant seul acceptable par notre raison … Dans la logique d'un observateur neutre,  l’espace ne peut être qu’infini dans tous les sens …  (Notre "Univers" est un accident de "l'Univers-Total" qui est complet dans son infinitude)

D.  Le vide-absolu n’existe pas  La matière occupe entièrement l’espace infini  … L’Univers-total est fait de matière en évolution éternelle … (Qu'elle soit noire ou visible) ... La matière en évolution est la substance de l’Univers-total et l’occupe totalement … Le vide-absolu est une conclusion anthropomorphique provenant aussi d’une formulation  de notre entendement  …

E.  Une « force » sous-tend  le  "système"… en lui fournissant  l’énergie « cinétique », -  définition  du Grand robert : qui a le mouvement comme principe  –  indispensable à son fonctionnement et sa seule alternative … (e=mc²)

F.  La matière  occupe « dynamiquement » l’espace-total  dans un processus d’expansion suivi de rétraction de ses composants, ce qui est sa seule possibilité… provoquant un échange constant de situation à l’intérieure même de sa masse totale qui reste infinie … On peut l’appeler « le mouvement fondamental »

G.  Nous sommes un épiphénomène qui se situe dans la dimension du temps et dans celles de l’espace   …  L’éternité et l’espace infini sont des concepts fondamentaux qui ne sont pas concevables pour l’entendement humain … qui est subordonné à une condition d’existence dans le temps et un espace de « Terriens » qui lui est propre  …

H.   Concevoir une vie éternelle après la mort suppose que cette « existence éternelle » se situe dans un espace infini de temps et de lieu différent, ce qui est inconcevable rationnellement … parce qu’en dehors d'un « Système » qui est fondamental et unique … Cette hypothèse relève du domaine de la croyance en « porte-à-faux » d’une réalité fondamentale …

I.   L’intelligence que l’homme a acquise avec l’évolution, lui permet de prendre conscience de son environnement, d’analyser son milieu physique, de rechercher son origine, de constater son évolution afin d’en tirer des motivations …  qu’il recherche dans son environnement et qu’il connaît mieux avec l’expérience de son passé historique et l’acquisition de ses découvertes scientifiques et spatiales, lui permettant de mieux comprendre un mécanisme dont il n’est qu’un infime et minuscule  rouage.

J.  Dans l'hypothèse (illogique) que cette dimension « infinie », hors de notre réel,  existe, quelles raisons pousseraient un Être Supérieur « non perfectible » puisque « parfait », à créer une existence hors de notre univers réel pour y placer une « créature » qui devrait le rejoindre en le complétant en fin de parcours  …  Si ce « Dieu » est parfait dans son essence, Il ne devrait pas être perfectible …

KIl faut donc admettre que le néant est un concept résultant de notre mécanisme de pensée …  Que le mouvement est fondamental, unique et essentiel … Nous participons à ce mécanisme d’occupation du temps et de l’espace … comme tout ce qui « existe » d’ailleurs … Il s’agit là d’une certitude indiscutable… vérifiée par notre propre expérience raisonnée Il est donc important de faire abstraction des concepts d’espace et de temps infinis qui ne peuvent être explicables dans l’absolu de la raison humaine et que notre cerveau ne peut concevoir bien qu’il fasse partie du système lui-même qui est unique et absolu …

En conclusion : Le  temps et l’espace sont des mécanismes supérieurs résultant d’une force fondamentale qui les sous-tend et les active … afin d’occuper une situation essentielle unique et primordiale dans ce qu’on pourrait nommer le TOUT …

-----

  INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :

 Le 5 juillet 2012, Réunion du CERN à Melbourne en Australie, annonçant la découverte physique du Boson Brout-Englert-Higgs.

Le monde scientifique attendait avec impatience et curiosité l’annonce des avancées significatives réalisées avec la découverte physique du Boson BEH de Brout-Englert-Higgs, les découvreurs depuis cinquante ans … La preuve physique de cette découverte importante que les trois chercheurs avaient déjà trouvée par calcul, il y a un demi siècle, permet de révolutionner les théories avancées jusqu’alors et de définir un modèle standard, unifiant  notre monde apparemment complexe et désordonné …

Ce modèle standard suggère que les quatre forces de l’Univers(une interaction nucléaire forte, une faible, une interaction électromagnétique et la gravitation) peuvent être unifiées dans une même équation, la « superforce » … Cette unification simplifie la compréhension de « notre univers » en rendant les choses plus simples, comme dit Einstein, mais pas plus simples …

Cette découverte fondamentale est aussi importante pour les physiciens que la découverte de l’ADN pour les biologiste, a dit Peter Knight, président de l’Institut britannique de physique …

il faut réaliser que cette découverte est le résultat d’une prouesse humaine des scientifiques qui sont parvenus à reconstituer un phénomène physique qui a demandé des moyens gigantesques (un tunnel de 27 km et près de 10.000 électroaimants) pour reconstituer un phénomène qui s’est produit aux premières « microsecondes » de notre univers, ce Boson ayant une durée de vie de 10 secondes exposant -22  …

 Guy Duplat de la Libre Belgique a publié, le 4 juillet, une interview du découvreur belge Englert dans laquelle le scientifique donne un aperçu, que voici, de l'essentiel de la découverte :

" Ce que nous avons introduit est l'idée d'un champ, comme une mer qui  enveloppe l'Univers entier. Dans ce champ, les particules qui forment la matière (quarks, leptons, etc,) et qui étaient sans masse, à la vitesse de la lumière, sont freinées, ont plus de difficultés à avancer, et acquièrent ainsi une masse.  C'est ce qui explique que les particules ont la masse qu'elles ont et que nous existions. On ne peut pas mesurer directement ce champ mais on peut voir les vagues qui passent sur cette mer, ce sont les les bosons, que j'appelle "scalaires" car ils n'ont pas d'orientation, pas de polarisation." (fin de citation)... 

Cette hypothèse permet aussi de réunir les forces ... Il semble, d'autre part, que cette découverte officialisée par cinq sigmas, ce qui veut dire qu'il n'y a aucun risque que ce soit du bruit de fond ou un artefact. Cinq sigmas veut dire qu'il y a 999.999 chances sur un million que ce soit la particule et seulement un risque sur un million que ce soit un bruit de fond ...

Cette découverte permettrait des avancées significatives dans la solution de problèmes non résolus comme celui de l'origine de la matière noire et de l'énergie noire qui nous entoure (nous n'expliquons que 4 % de la masse de l'Univers).  Si on montrait que ce boson est une particule élémentaire, non composite, on ouvrirait la porte peut-être à des particules nouvelles dites supersymétriques.

-----

Afin de documenter au maximum, mes fidèles lecteurs et leur faciliter la compulsion d'un dossier très actuel et de plus en plus volumineux, avec ses tenants et aboutissants, concernant les problèmes actuels de société, j'ai constitué, ci-après, un aperçu succinct de ses divers composants ... Pour en prendre connaissance, voir dans la colonne de droite "DOSSIERS" le développement de ces différents sujets que j'ai intentionnellement isolés pour en faciliter la recherche et la lecture :  (Consultez ces dossiers complets en cliquant sur  leur numéro 00.10.b à 00.10.h en début de la colonne de droite)

00.10.b - Ce qui est fondamental dans l'absolu de la pensée ... Les énoncés qui posent question ... suivis d'un "quiz" permettant de se situer le raisonnement subconscient, environnemental et éducatif de chacun en matière de vie future, d'au delà et de croyance ...

00.10.c - Le genre homo menace la planète ... Les forces morales du monde sont dans les mains des religieux ... Proposition de répondre à l'appel du prix Nobel, Christian de Duve, de mobiliser les forces intellectuelles vives de toutes obédiences, afin qu'elles abandonnent "l'esprit de clan" pour celui de la "solidarité" ... en s'inspirant du message, de "Celui" qui a motivé les religions dites du Livre, quand il est décanté des ajouts de ceux qui l'ont trahi

 00.10.d - « Mes notes sur la métaphysique, la vie et l’existence » dont voici les différents chapitres : E=mc², la vie, infini et éternité, les initiés, cordes, branes, l'intelligence est référentielle, Darwin, inventaire des moyens de l'intelligence, pensée, cohérence et déduction, langage, intelligence créatrice, habileté manuelle, les cinq sens, l'eau, l'air et le vent, le soleil, la Terre, la vie, le feu, la lune, les étoiles, ... de même  « Les plaisirs de l'existence »: L'hydromel, la bière, les vins, l'alcoolisme et ses limites, le thé, le café, les rafraîchissants et énergisants ... (Cliquer dans la colonne de droite pour connaitre le contenu)… Je terminerai avec des études encore à venir surles aliments de notre ancêtre le singe, la charogne, le miel, la viande de la chasse et de l’élevage, le lait, les végétaux de la cueillette et de la culture et les autres aliments, les agents chimiques, l'art de la cuisine, les excès et leur histoire ... pour en terminer avec la maîtrise des forces dans l’industrie et la science avec les dangers d’autodestruction qu’elles sous-tendent …

00.10.e - Morale sexuelle des religions du Livre - La place de ce Jésus dans les religions du Livre ... Référence aux premiers chrétiens, saint Paul et les évangélistes qui ont donné à Jésus la qualité de celui qu'attendent les juifs : Le Messie ... Importance essentielle de l'empereur Constantin et du concile de Nicée dans l'orientation du monde gréco-romain vers le christianisme ... La morale sexuelle des trois religions du Livre, basée sur le récit de la Genèse fit du sexe un organe tabou qu'il fallait dissimuler ... et exacerba le sentiment de pudeur ... alors que la fonction sexuelle est uniquement organique ... Les autres religions et civilisations ne manquent pas dans leurs représentations humaines et même animales de figurer le sexe et son utilisation jusque dans les plus excessifs débordements ...

 00.10.f - La position de l'Église catholique romaine reste inflexible quant à l'utilisation du sexe en dehors de l'acte de procréation  ... Elle rejette l'utilisation des moyens contraceptifs et abortifs ... La plaisir sexuel n'est toléré qu'accompagnant l'acte de fécondation ... Benoit XVI s'élève contre les nouvelles règles des USA, en matière de couvertures santé, qui permettraient aux femmes américaines d'avoir accès à toutes les formes de contraceptions autorisées par l'Agence Fédérale des produits alimentaires et médicamenteux ...

Symposium au Vatican sur la pédophilie ecclésiales au sein de l'Église ... Rencontre pour redorer le blason de l'Église fortement terni par les scandales pédophiles provoqués par des abuseurs ecclésiastiques ... Prise de position marquante du procureur du Vatican qui déclare avec force que se rendre coupable de négligence face à un cas de pédophilie était un crime du droit canon ...

Création en Belgique d'un tribunal arbitral pour la réparation des abus sexuels au sein de l'Église ...  Toute la publicité en sera faite pour l'introduction des dossiers ... Monseigneur Harpigny, l'évêque référendaire représentant l'Église à la commission établie pour défendre les victimes d'abus sexuel de la part d'un membre du clergé, n'a pas caché un certain désappointement face aux amalgames, ce qui lui a fait déclarer : "La pédophilie n'est évidemment pas l'homosexualité et il est aussi audacieux d'affirmer comme on l'a entendu que les homosexuels sont d'anciens enfants abusés" le prélat s'est réjoui que l'Église ait demandé pardon et qu'elle ait manifesté l'intention de promouvoir la formation affective des candidats au sacerdoce ...

La délicate question du célibat des prêtres est devenue tout naturellement d'actualité à la suite de ces événements ... en rappelant qu'il s'agit plus d'une tradition qui s'est imposée quand la célébration de la messe est devenue quotidienne, avec le respect d'une tradition de pureté remontant à l'Ancien Testament qui imposait à un célébrant le jeune des fonctions sexuelles la veille de ses célébrations ...

00.10.g - Entretien du journaliste de la Libre Belgique, Guy Duplat avec le professeur de Duve, prix Nobel  ... et solennel avertissement : " Si nous ne faisons rien, si on laisse faire la loi implacable de la sélection naturelle on ira vers l'extinction de l'homme, ce qui n'aurait rien d'extraordinaire puisque beaucoup d'hominidés comme Neandertal ont déjà disparu ..."

00.10.h - Enquête sur la prolifération de l'Homo : équilibre ou saturation - Rapport récent (juillet-août 2011) de l'Ined-Onu France et rappel des conclusions du professeur de Duve ... analyse des données ...  Options que l'humanité pourrait prendre, selon le professeur : 1. Ne rien faire - 2. améliorer nos gênes - 3. recabler le cerveau - 4. Faire appel aux religions - 5. Protéger l'environnement  6. Donner leur chance aux femmes - 7. Contrôler l'expansion de la population - 8. D'une manière ou d'une autre, on doit réduire la natalité - 9. Deux messages contradictoires se dégagent de l'étude : l'un nous dit que la fin de l'humanité est inscrit dans nos gènes et l'autre que nous possédons le pouvoir unique d'utiliser la raison pour échapper à cette fatalité ...

-----

Pour terminer et pour promouvoir l’action du Professeur de Duve, je me permets de recommander à ceux qui me font l’honneur de me lire, de soutenir l’action que je mène, depuis de nombreux mois, en faveur de son appel à un changement fondamental de nos comportements sociaux afin de préserver l’avenir de notre descendance … (Voir aussi mes chapitres précédents, 00.05 – 00.06 - 00.07 - 00.08 - 00.09 et 010 – cliquez à droite « dossiers »)

Je suggère à ceux qui me lisent, de profiter de l'ampleur d'audience que constitue les blogs de la « Libre » pour provoquer un effet « boule de neige » en transmettant le message par un simple « copier-coller » de l'appel du professeur, reproduit ci-dessous :

-----

« Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie » (édition Odile Jacob) ...

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. »

 « L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit »

 « Le succès évolutif démesuré de l’espèce humaine a été acquis au prix d’une sévère détérioration des conditions de vie sur Terre.

 « Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. »

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. »

 « La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. »

 « La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. »

 « Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains par la sélection naturelle. »

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. »

-----

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ...

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient leur enseignement dans un sens plus conforme aux réalités futures afin  d'éviter « une sélection naturelle de groupes », ce que le professeur nomme le « péché originel génétique» par le massacre des plus vulnérables ...

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!!

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

-----

Voir aussi l'article du journal La Libre Belgique, de  Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l'explosion »  donnant l'essentiel d'un rapport de l'ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité ... lien ci-après http://www.lalibre.be/actu/international/article/64...

-----

 

 

27/12/2012

Ch. 00.12 - Relais de l'appel du prix Nobel Christian de Duve que j'ai adressé aux parlementaires francophones belges ... 2. Synthèse des données récentes concernant l’origine de la matière ...

Relai de l’appel du Prix Nobel de médecine pour sauver la planète

------

NOS PETITS-ENFANTS SONT EN PÉRIL, SAUVONS-LES !  

EN PRENANT DÉS MAINTENANT LES MESURES QUI S’IMPOSENT.

Je me suis permis d’adresser individuellement,

ce 23 décembre au plus grand nombre 

de parlementaires et de sénateurs belges 

 le message, ci-dessous, de Christian de Duve,

prix Nobel, concernant  le problème de surpopulation

qui menace notre planète,pour qu’ils entament

une action de sensibilisation et de mobilisation,

à l’échelle locale de la Belgique francophone 

 pour la propager ensuite à l’échelle mondiale.

-------

Il n’est pas trop tard, mais il est temps d’agir, si nous voulons sauver notre descendance.  

JE M’ADRESSE À TOUS POUR PROPAGER CE MESSAGE DU CÉLÈBRE SAVANT.

-----

APPEL EN FAVEUR D’UNE ACTION POUR SAUVER LA PLANÈTE 

MENACÉE DE SURPOPULATION AUTODESTRUCTRICE .

SOS, notre descendance est en péril … 

 

Étant très préoccupé de l’avenir de ma descendance, je me sens le devoir d’agir efficacement  pour soutenir l’action du professeur de Duve en faveur d’une gestion plus équilibrée de la prolifération de notre espèce en grand danger de surpopulation autodestructrice… 

Comme dans tous les moments difficiles de son histoire, les civilisations dominantes de l’humanité se réfugient dans l’attitude de l’autruche… Adoptant une politique à courte vue, elles mettent la tête dans le sable, sans souci de l’avenir : «  après moi le déluge ! » … disait Louis XV, … dans le déluge de la révolution, son successeur, guillotiné, en perdit la tête et la royauté devint une république …

Il est indéniable que, nous, les géniteurs des générations futures, portons la lourde responsabilité vis-à-vis de notre descendance de mener un débat de fond sur le problème de surpopulation qui la menace et de prendre les mesures qui conviennent …

Les autorités de nos sociétés  doivent mobiliser le maximum de responsables politiques et religieux pour chercher des solutions à court et à long terme de limitation des naissances, en vue d’éviter l’autodestruction inévitable d’une humanité surpeuplée saturant son espace vital … 

Christian de Duve dans son dernier livre soutient que c’est par atavisme que nos ancêtres, humanoïdes arboricoles fragiles, ont privilégié l’associativité, l’union faisant la force, avec la conséquence néfaste de  provoquer la rivalité entre clans voisins … Cet instinct primaire est d’ailleurs le réel moteur de la sélection, favorisant les plus forts au détriment des autres … 

Aussi, le célèbre professeur émérite, prix Nobel de médecine, lance-t-il un appel angoissé à l’humanité intelligente et responsable pour qu’elle surmonte cet instinct atavique de domination conquérante des plus forts pour le remplacer par une solidarité planétaire  de gestion des biens et des personnes  …

Dans mon bloc et mon site depuis une douzaine d’années, J’ai l’avantage d’être suivi par un nombre sans cesse grandissant de lecteurs (journellement 100 à 150 qui lisent ou consultent 500 à 1000 pages) … Cette responsabilité médiatique de moyens divulgateurs m’entraîne à provoquer une démarche la plus large possible en m’adressant directement aux pouvoirs politiques du monde, rendus conscients du danger, pour qu’ils mettent en place des groupes d’études qui s’efforceront de trouver des solutions à ce tellement délicat problème … 

Il est d’autant plus délicat, qu’il touche  des positions religieuses partagées par l’ensemble d’une humanité qui espère toujours un au-delà de bonheur et de récompense de ses mérites, en compensation d’une existence difficile voire insupportable … 

Cet écueil est de taille et semble insurmontable, tellement les croyants de la majorité des religions prônent le « croissez et multipliez-vous » des écritures … C’est dire la difficulté qu’il y aura de trouver le compromis qui contentera tout le monde, sans porter atteinte au fond de convictions érigées souvent en valeurs dogmatiques … 

C’est la raison pour laquelle je pense que les responsables politiques représentant toutes les tendances, élus démocratiquement par leurs concitoyens, sont les seuls à être vraiment capables de se charger d’une approche constructive de ce délicat problème …

Dans cette optique, je propose de provoquer un mouvement, local d’abord, universel ensuite, mobilisant les « élus du peuple », tous partis confondus, sensibilisés à cette problématique, pour qu’ils en prennent conscience et l’étudient à l’échelle la plus large possible.

Cette action « désespérée » de la « dernière chance », prendra beaucoup de temps sans doute, tellement l’inconscience est notoire … les hommes politiques sont eux-mêmes plus préoccupés de leurs succès médiatiques actuels, en privilégiant le confort et le bien-être immédiat sans se préoccuper d’un avenir de restriction qu’ils estiment, à tord, plus hypothétique que certain… 

Le seul argument qui peut porter et qu’il faut avancer impérativement est l’avenir de notre descendance (surtout nos petits-enfants) … Si nous laissons « «aller les choses », ceux-ci connaîtront un futur « catastrophique » … : Les peuples s’entredéchireront dans des combats de possession  des biens disponibles et les progrès de la science militaire n’augurent que de lendemains apocalyptiques …

J’ai repéré sur la « toile » les coordonnées des parlementaires francophones (députés et sénateurs) auxquels j’ai adressé individuellement ce message, en espérant qu’ils feront le nécessaire pour le promouvoir et créer des groupes de réflexion qui chercheront un début de solution à cet épineux et délicat problème …

Je réalise bien l’incongruité de ma démarche dans le climat actuel et, peut-être,  la naïveté de son contenu à une époque du « chacun pour soi » … Cependant,  je n’aurai pas la conscience tranquille tant que je n’aurai pas épuisé tous les moyens à ma disposition pour propager cet angoissant message d’alerte du prix Nobel de physiologie, Christian de Duve … La physiologie est la science qui a pour objet d’étudier la vie, justement menacée par la prolifération d’une de ses plus belles réussites, …  l’être humain …

J’espère que mon action ne produira pas le même effet qu’une aiguille pénétrant un tas de saindoux dans l’indifférence de l’inertie de sa masse …  

Malgré tout, dans cet espoir, je souhaite à tout le monde une prochaine année heureuse, dans un immense esprit de solidarité, faite avant tout de clairvoyance constructive pour une humanité devenue fraternelle et solidaire devant le danger de saturation planétaire et d’autodestruction  que prépare son espèce …

-----

 Pour terminer, je recommande à ceux qui me lisent de se procurer l’intéressant dernier livre de Christian de Duve qui expose le problème et nous met face à nos responsabilités de lutter contre un grégarisme atavique ... : un petit ouvrage de 92 pages, écrit dans un style clair à portée de tous intitulé : « De Jésus à Jésus en passant par Darwin » qui a paru en 2011, chez Odile Jacob au prix de 9,45 euros …  (téléchargement 6,99 euros chez Amazonkindle)  et pour ceux qui voudraient pousser davantage leur investigation, je conseille ses autres ouvrages, chez le même éditeur : Génétique du péché originel : le poids du passé sur l’avenir de la vie (2009, nouvelle édition 2010) - Singularités.  Jalons sur les chemins de la vie (2005) – A l’écoute du vivant (2002).

IMPORTANT : Christian de Duve vient de publier ce 2 janvier 2013 un nouvel ouvrage  : "Sept vies en une, mémoires d'un prix Nobel" chez Odile Jacob (335 pages environs au prix de 25,90 euros) - ouvrage dans lequel il s'interroge sur l'origine et le sens de la vie, évoquant son agnostiscisme.

-----

 

A toutes fins utiles, voici mes coordonnées :

Emails : phmailleux@skynet.be

         philippemailleux@gmail.com

BLOG: http://philippemailleux.blogs.lalibre.be

 -----

« Il n’est pas trop tard, mais il est temps … »

Paul-Henri Spaak, à la tribune des Nations Unies … déjà, directement après la guerre en 1950, lorsque les « blocs » est et ouest risquaient de s’affronter dans un conflit que les armes atomiques, pourtant primaires à l’époque, pouvaient rendre apocalyptiques.

-----

« Si on ne fait rien, on va droit dans le mur … »

Professeur Christian de Duve, prix Nobel de physiologie, il prône, entre autres, une limitation générale des naissances … Si on ne fait rien, continue-t-il, l’humanité pourrait disparaître et pas à très longue échéance.  Je suis ébloui par le passé que j’ai connu et effrayé par l’avenir (Entretien avec Guy Duplat, le 1er octobre 2012, paru dans La Libre Belgique)

-----

 Le 30 octobre 2011, nous avons atteint les 7 milliards de «Terriens »

Depuis, ce chiffre s’est alourdi de plus de 80 millions d’êtres humains … A ce rythme, nous dépasserons les 10 milliards dans 50 ans, atteignant les seuils de saturation les plus optimistes … Si nous ne freinons pas cet emballement, nos petits-enfants connaîtront les pires malheurs …

-----

 

1. Appel du Prix Nobel, Christian de Duve

 Christian de Duve a fêté ses nonante cinq ans ce mardi 2 octobre … Toujours physiquement et intellectuellement en forme, il lance un cri angoissé au monde pour qu’il réalise qu’il n’est pas trop tard, mais qu’il est temps  … 

Résumé de son entretien avec le journaliste Guy Duplat de la Libre Belgique, paru ce lundi 1er octobre 2012 :

« Malgré l’évolution des sciences, beaucoup continuent souvent à voir le monde comme on le voyait au Moyen-âge … J’appartiens à une génération privilégiée, car nous avons connu un boom des technologies …  Je me rappelle encore très bien le vol transatlantique de Lindberg en 1927 … Il est impossible (dans l’histoire) de trouver une génération qui a connu de tels changements,  mais qu’en est-il des mentalités ? … »

« C’est en matière de démographie que la cécité est la plus forte … De mon vivant,  la population mondiale aura quadruplé avec pollution de l’environnement et exploitation irresponsable des ressources naturelles … L’explosion démographique représente une menace terrifiante pour l’humanité … Si on ne fait rien, celle-ci pourrait disparaître et pas à très longue échéance … Je suis ébloui par le passé que j’ai vécu, mais effrayé par l’avenir … »

« Les gens n’ont pas appris à raisonner avec la rigueur et l’honnêteté intellectuelle qu’essaient d’observer les scientifiques, en pratiquant le doute méthodique dont parlait Descartes … Ils manquent d’objectivité et sont obnubilés par des croyances et des certitudes qui ne se fondent  sur une aucune réalité démontrable. »

« C’est vrai du Pape qui parle de « vérités révélées » et donc, non contestables et qui est pourtant suivi par 1,5 milliards de gens … C’est vrai des disciples de Mahomet, de José Bové qui lui aussi lance des « vérités » sans les démontrer, ainsi que des fondamentalistes chrétiens aux États-Unis … Imaginez que 50 % des américains ne croient pas dans la théorie de l’évolution de Darwin, dans le pays le plus développé du monde. »

« Mais, il ya plus grave.  Nous risquons d’aller vers de nouvelles guerres de religion qui pourraient embraser tout le Moyen-Orient, mais avec des armes autrement destructrices que celles des Croisés … »

« J’ai été choqué de voir comment on a immédiatement titré « Les OGM sont dangereux »  sur base d’une seule étude qui n’a même pas la caution du monde scientifique … Les auteurs de l’étude sont des adversaires déclarés des OGM … Il faut des études objectives, sans à priori … On peut rejeter un OGM et en accepter un autre … Des centaines de millions d’Américains mangent des OGM depuis des années sans qu’on ait signaler le moindre accident … En réalité, il règne une peur irrationnelle basée sur l’ignorance et parfois la malhonnêteté intellectuelle …»

 « Avec les OGM, on choisit une modification génétique rationnellement, dans un but déterminé … Est-ce un tord de remplacer le hasard par la raison ? …  La nature n’est ni bonne, ni mauvaise … elle est indifférente … On trouve une autre forme de respect de la nature dans la doctrine catholique qui voit dans la nature une œuvre voulue par Dieu, à laquelle on ne peut pas toucher, dans le contrôle des naissances, par exemple, où seule la méthode dite « naturelle » est admise … » 

 « Qui seront les éducateurs de demain, qui pousseront à cette sagesse nécessaire ? … Ce fut longtemps le rôle des religions, mais elles s’enferment dans un prosélytisme pour défendre des positions doctrinales soi-disant révélées et incontestables … J’aimerais que le pouvoir soit occupé par des sages, mais dans l’histoire, les sages, qu’ils se nomment Socrate, Jésus ou Gandhi, ont été éliminés … On ne veut pas de sages, car les solutions qu’ils apportent n’ont pas de profits immédiats alors que c’est ce que nos sociétés cherchent , entraînées par un processus de sélection naturelle dont elles sont les esclaves  … »

 « Il faudrait que les sages puissent agir sur l’éducation dès le berceau …  C’est pourquoi je mets beaucoup d’espoir dans une participation plus grande des femmes dans la société … La première éducation des enfants est en grande partie dans leurs mains et elles sont peut-être comme les autres femelles mammifères, génétiquement moins agressives que les mâles ...  

 " Avec son cerveau quatre fois plus gros que celui d’un chimpanzé, l’homme est le seul être vivant qui pourrait s’opposer à la sélection naturelle … Je suis pessimiste, au-jourd’hui, mais je veux rester, aussi, optimiste car je ne veux pas que mes petits-enfants héritent d’une catastrophe …"

-----

 2. Synthèse des avancées récentes concernant l'origine de la matière. 

Les scientifiques, depuis qu'ils ont découverts les lois de la nature, de la vie et de l'évolution, se sont trouvés confrontés à des mystères que certains, pour simplifier ou pour résumer l'inconnu, ont appelés Dieu ... Quand Einstein dit Dieu ne joue pas aux dés, il emploie une métaphore pour bien faire comprendre que le hasard est absent du mécanisme de fonctionnement de l'Univers ... qu'il s'agit d'un processus fondamental axé sur une occupation évolutive du temps et de l'espace ... capable de produire des phénomènes tels la vie, qui, elle, sera soumise à la contrainte évolutive, elle aussi, de l'élimination du moins adapté à son milieu au profit de celui qui l'est davantage ... assurant ainsi le progrès des espèces ...

Einstein a découvert que ce merveilleux "assemblage" de structures diverses qui constituent la matière, se sont harmonieusement formées au départ d'une loi unique dont on commence à deviner la formulation simple, à partir du Boson de Higgs (la particule de Dieu) qui occuperait le moindre espace de notre Univers, chacune de nos cellules y comprises ...

En trouvant la formule qu'il a simplifiée en "E = mc²", le grand savant énonçait déjà un des principes de la loi fondamentale de la matière ... (Voir aussi 00.10.b à droite, les énoncés A à F, qui posent question) ...

Quand Einstein disait " Ce que je veux connaître c'est la Pensée de Dieu"  le génial découvreur,  faisait allusion, peut-être, à l'hypothèse de Leibniz (1646-1716) qui avait supposé le départ de l'Univers à partir d'un processus mystérieux dont la matière serait absente ... en opposition à la théorie d'un univers global totalement matériel dont "Notre Univers" ne serait qu'un bourgeon ...

J'ai étudié l'excellent ouvrage des frères Bogdanov  (dont le titre est justement : La pensée de Dieu") ... Depuis toujours, ces deux chercheurs travaillent le pré-big-bang ...  j'y ai relevé le passage suivant concernant la théorie de Leibniz et de ceux de l'école de Göttingen : " Il peut exister un nombre plus vaste que l'Univers.  Dans ce temps imaginaire où l'harmonie préétablie prend sa source, un nombre-Univers d'une grande pureté, hors de l'espace-temps, pourrait bien contenir la complexité la plus haute que l'esprit humain puisse imaginer ... Et que la pensée de Dieu puisse concevoir "  (Il s'agit là, bien sûr, du Dieu-Science) ...

Les frères Bogdanov, eux aussi, se sentent interpellés par cette possibilité d'un pré-Univers sans matière ... Voir leur récente publication appelée justement "La pensée de Dieu" parue chez Grasset ...

En postface de cet ouvrage, Luis Gonzalez-Mestres, physicien des particules, chercheur au CNRS/IN2P3, signale que les lois de la physique des particules sont d'une précision absolument infinie  ... alors que dans le reste de l'Univers, il n'y jamais deux choses absolument identiques et que ce qui est usiné par l'homme en série, avec la plus grande précision, présente toujours une différence sans doute minime ... et il en va de même en ce qui concerne les matières finies de l'Univers et de la nature (planètes, étoiles, nuages, goutte d'eau, flocon de neige, épi de blé, épine de rosier ...)  

Ainsi, Jamais deux choses ne sont jamais parfaitement égales, sauf dans le monde des particules  ... affirmation provenant des statistiques dites de Bose-Einstein et de Fermi-Dirac avec effets physiques directs et observables concernant les fermions (électrons, les protons, les quarks ... ainsi que les bosons dont celui de Higgs-Brout-Englert)

Cette "particule de Dieu" est présente partout ... Il est important de souligner comme le font les frères Bogdanov que le champ invisible de cette particule existerait partout dans l'Univers, ... pas seulement à l'endroit où vous vous trouvez, pas seulement sous les pattes de votre chien, ou les poils de votre chat, mais aussi à l'intérieur de votre corps ... partout, même dans les atomes de votre fauteuil, comme dans ceux qui fusionnent  au cœur des étoiles les plus lointaines à des milliards d'années-lumière ...

De quoi sont constitués les atomes ... personne n'ignore qu'ils sont faits d'éléments plus petits, les particules (le proton, le neutron et l'électron) et que les particules elles-mêmes sont constituées d'éléments encore plus petits, le proton est fait de 2 quarks up et 1 quark down ... le neutron, de charge nulle, (neutre) à l'état libre se désintègre en proton, électron et antineutron, il joue un rôle fondamental dans les réactions de fission nucléaire ... quant à l'électron, il est porteur d'une charge électrique qui rendent les protons et neutrons énergisés ...  

Les célèbres chercheurs Englert, Brout et Higgs, les deux premiers indépendamment du dernier, ont par calcul découvert qu'il devait exister une particule très singulière qui devait interagir avec les autres et leur donner une masse qui les empêcherait de s'effondrer ... Cette théorie trouvée, il y a cinquante ans vient d'être confirmée par l'expérience réalisée avec le LHC (Large Hadron Collider) du Cern à Genève ...  (Comme l'espère le professeur de Duve, le comité Nobel devrait avoir la clairvoyance d'attribuer un de ses prix aux  découvreurs en vie, en ne succombant pas à un quelconque lobby anglo-saxon ! … Il semble que ce soit remis à l’année prochaine … )

Le LHC, cet engin, le plus grand du monde,  est situé à Genève et se trouve, sur les territoires de la Suisse et de la France, dans un anneau souterrain  de 26,629 kilomètres de long ... creusé à 100 mètres sous terre...  Avec ses 9.593 électroaimants supraconducteurs, il consomme autant d'électricité que la ville de Genève ... La nef de Notre Dame de Paris tiendrait dans son hall ...

Ce monstre de technologie était nécessaire pour provoquer une collision dans l’infiniment petit, entre deux particules, les protons de la famille des hadrons … ce qui permettrait de découvrir les « secrets » de la matière, dont nous ne connaissons que les manifestations « visibles », révélées par la lumière (il y aurait suivant certaines approximations 96  % de matières non révélées par la lumière, dont 21 % de matière noire et 75 % d’énergie sombre ) … 

Si je me suis permis ce long préambule, c’est dans l’intention de démontrer que cette découverte renforce mon argumentation d'un Univers-multiple, qu'il soit totalement matériel ou non   … et que les réflexions fondamentales que je me suis permis d’énoncer, ci-dessous, sont la confirmation de cet « Univers-multiple »,… le nôtre n’étant qu’un « accident » dans un « TOUT » …

La confirmation scientifique de la découverte du  Boson Brout-Englert-Higgs  ne peut qu’apporter « de l’eau au moulin » de ceux qui soutiennent la théorie d’un Univers –multiple dont nous ne serions qu’un « accident » …  Comme disait Einstein : « Tout est simple, mais pas plus simple ».

Voir ci-après ces réflexions personnelles sur ce qui est fondamental dans l’absolu de la pensée et dont les énoncés posent question :

 A.  En dehors de « l’existence », il y a la « non-existence » … Dans l’absolu de la raison, il faut admettre que la « non-existence » ou le néant est un concept qui n’existe que dans le vocabulaire de l’être intelligent  … Dans l’absolu de la raison , « être ou ne pas être » est fondamental :  on est ou on n’est pas ! … Le néant est la négation de « l’être » et n’est pas concevable …

B.  L’état statique n’existe pas …  Seul le « mouvement » est possible …   L’état statique ne peut pas se concevoir parce qu’improductif … L’Univers-total est donc en mouvement perpétuel  … Dans l’absolu, seul le mouvement est concevable …

C.  Toujours dans l’absolu de la raison, le concept de limite n’a pas de sens et ne se conçoit que dans un espace limité, seul acceptable par notre raison … Pour un observateur, l’espace ne peut être qu’infini dans tous les sens …

D.  Le vide-absolu n’existe pas non plus …  La matière occupe entièrement l’espace infini  … L’Univers-total est fait de matière en évolution éternelle … (Qu'elle soit noire ou visible) ... La matière en évolution est la substance de l’Univers-total et l’occupe totalement … Le vide-absolu  provient aussi d’une formulation  de notre entendement  … (Notre "Univers" est un accident de "l'Univers-Total")

E.  Une « force » sous-tend  le  "système"… en lui fournissant  l’énergie « cinétique », -  définition  du Grand robert : qui a le mouvement comme principe  –  indispensable à son fonctionnement … (e=mc²)

F.  La matière  occupe « dynamiquement » l’espace-total  dans un processus d’expansion suivi de rétraction de ses composants, ce qui est sa seule possibilité… provoquant un échange constant de situation à l’intérieure même de sa masse totale qui reste infinie … On peut l’appeler « le mouvement fondamental » 

G.  Nous sommes un épiphénomène qui se situe dans la dimension du temps et dans celles de l’espace   …  L’éternité et l’espace infini sont des concepts fondamentaux qui ne sont pas concevables pour l’entendement humain … qui est subordonné à une condition d’existence dans le temps et un espace de « Terriens » qui lui est propre  …

H.   Concevoir une vie éternelle après la mort suppose que cette « existence éternelle » se situe dans un espace infini de temps et de lieu différent, ce qui est inconcevable rationnellement … parce qu’en dehors du « Système » qui est fondamental et unique … Cette hypothèse relève du domaine de la croyance en « porte-à-faux » d’une réalité fondamentale …

I.   L’intelligence que l’homme a acquise avec l’évolution, lui permet de prendre conscience de son environnement, d’analyser son milieu physique, de rechercher son origine, de constater son évolution afin d’en tirer des motivations …  qu’il recherche dans son environnement et qu’il connaît mieux avec l’expérience de son passé historique et l’acquisition de ses découvertes scientifiques et spatiales, lui permettant de mieux comprendre un mécanisme dont il n’est qu’un infime et minuscule  rouage.

 J.  En supposant que cette dimension « infinie », hors de notre réel,  existe, quelles raisons pousseraient un Être Supérieur « non perfectible » puisque « parfait », à créer une existence hors de notre univers réel pour y placer une « créature » qui devrait le rejoindre en le complétant en fin de parcours  …  Si ce « Dieu » est parfait dans son essence, Il ne devrait pas être perfectible …

K.  Il faut donc admettre que le néant est un concept résultant de notre mécanisme de pensée …  Que le mouvement est fondamental, unique et essentiel … Nous participons à ce mécanisme d’occupation du temps et de l’espace … comme tout ce qui « existe » d’ailleurs … Il s’agit là d’une certitude indiscutable… vérifiée par notre propre expérience raisonnée … Il est donc important de faire abstraction des concepts d’espace et de temps infinis qui ne peuvent être explicables dans l’absolu de la raison et que notre cerveau ne peut concevoir bien qu’il fasse partie du système lui-même qui est unique et absolu …

En conclusion : Le  temps et l’espace sont des mécanismes supérieurs résultant d’une force fondamentale qui les sous-tend et les active … afin d’occuper une situation essentielle unique et primordiale dans ce qu’on pourrait nommer le TOUT … 

-----

 INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :

 Le 5 juillet 2012, Réunion du CERN à Melbourne en Australie, annonçant la découverte physique du Boson Brout-Englert-Higgs.

Le monde scientifique attendait avec impatience et curiosité l’annonce des avancées significatives réalisées avec la découverte physique du Boson BEH de Brout-Englert-Higgs, les découvreurs depuis cinquante ans … La preuve physique de cette découverte importante que les trois chercheurs avaient déjà trouvée par calcul, il y a un demi siècle, permet de révolutionner les théories avancées jusqu’alors et de définir un modèle standard, unifiant  notre monde apparemment complexe et désordonné …

Ce modèle standard suggère que les quatre forces de l’Univers(une interaction nucléaire forte, une faible, une interaction électromagnétique et la gravitation) peuvent être unifiées dans une même équation, la « superforce » … Cette unification simplifie la compréhension de « notre univers » en rendant les choses plus simples, comme dit Einstein, mais pas plus simples …

Cette découverte fondamentale est aussi importante pour les physiciens que la découverte de l’ADN pour les biologiste, a dit Peter Knight, président de l’Institut britannique de physique …

il faut réaliser que cette découverte est le résultat d’une prouesse humaine des scientifiques qui sont parvenus à reconstituer un phénomène physique qui a demandé des moyens gigantesques (un tunnel de 27 km et près de 10.000 électroaimants) pour reconstituer un phénomène qui s’est produit aux premières « microsecondes » de notre univers, ce Boson ayant une durée de vie de 10 secondes exposant -22  …

 Guy Duplat de la Libre Belgique a publié, le 4 juillet, une interview du découvreur belge Englert dans laquelle le scientifique donne un aperçu, que voici, de l'essentiel de la découverte :

" Ce que nous avons introduit est l'idée d'un champ, comme une mer qui  enveloppe l'Univers entier. Dans ce champ, les particules qui forment la matière (quarks, leptons, etc,) et qui étaient sans masse, à la vitesse de la lumière, sont freinées, ont plus de difficultés à avancer, et acquièrent ainsi une masse.  C'est ce qui explique que les particules ont la masse qu'elles ont et que nous existions. On ne peut pas mesurer directement ce champ mais on peut voir les vagues qui passent sur cette mer, ce sont les les bosons, que j'appelle "scalaires" car ils n'ont pas d'orientation, pas de polarisation." (fin de citation)...  

Cette hypothèse permet aussi de réunir les forces ... Il semble, d'autre part, que cette découverte officialisée par cinq sigmas, ce qui veut dire qu'il n'y a aucun risque que ce soit du bruit de fond ou un artefact. Cinq sigmas veut dire qu'il y a 999.999 chances sur un million que ce soit la particule et seulement un risque sur un million que ce soit un bruit de fond ...

Cette découverte permettrait des avancées significatives dans la solution de problèmes non résolus comme celui de l'origine de la matière noire et de l'énergie noire qui nous entoure (nous n'expliquons que 4 % de la masse de l'Univers).  Si on montrait que ce boson est une particule élémentaire, non composite, on ouvrirait la porte peut-être à des particules nouvelles dites supersymétriques

-----

Afin de documenter au maximum, mes fidèles lecteurs et leur faciliter la compulsion d'un dossier très actuel et de plus en plus volumineux, avec ses tenants et aboutissants, concernant les problèmes actuels de société, j'ai constitué, ci-après, un aperçu succinct de ses divers composants ... Pour en prendre connaissance, voir dans la colonne de droite "DOSSIERS" le développement de ces différents sujets que j'ai intentionnellement isolés pour en faciliter la recherche et la lecture :  (Consultez ces dossiers complets en cliquant sur  leur numéro 00.10.b à 00.10.h en début de la colonne de droite)

00.10.b - Ce qui est fondamental dans l'absolu de la pensée ... Les énoncés qui posent question ... suivis d'un "quiz" permettant de se situer le raisonnement subconscient, environnemental et éducatif de chacun en matière de vie future, d'au delà et de croyance ... 

00.10.c - Le genre homo menace la planète ... Les forces morales du monde sont dans les mains des religieux ... Proposition de répondre à l'appel du prix Nobel, Christian de Duve, de mobiliser les forces intellectuelles vives de toutes obédiences, afin qu'elles abandonnent "l'esprit de clan" pour celui de la "solidarité" ... en s'inspirant du message, de "Celui" qui a motivé les religions dites du Livre, quand il est décanté des ajouts de ceux qui l'ont trahi 

00.10.d - Rappel de mes travaux sur ces sujets et mes réflexions et études sur la métaphysique  et la vie, dont voici un aperçu : Histoire et origine des croyances, Appolonius de Thiane, Juifs et chrétiens, la Bible, Diaspora et Israël, les apparitions de la Vierge ... ainsi que mes notes sur la métaphysique, la vie et l'existence : genèse de la formule : E=mc², la vie, infini et éternité, les initiés, cordes, branes, l'intelligence est référentielle, Darwin, inventaire des moyens de l'intelligence, pensée, cohérence et déduction, langage, intelligence créatrice, habileté manuelle, les cinq sens, l'eau, l'air et le vent, le soleil, la Terre, la vie, le feu, la lune, les étoiles, ... de même  Les plaisirs de l'existence : (l'hydromel, la bière, les vins, l'alcoolisme et ses limites, le thé, le café, les rafraîchissants et énergisants ... 

Et les études encore à venir sur : les aliments de notre ancêtre le singe et ensuite la charogne, le miel, la viande, le lait, les végétaux, les autres aliments, les agents chimiques, l'art de la cuisine, les excès et leur histoire ...  

00.10.e - Morale sexuelle des religions du Livre - La place de ce Jésus dans les religions du Livre ... Référence aux premiers chrétiens, saint Paul et les évangélistes qui ont donné à Jésus la qualité de celui qu'attendent les juifs : Le Messie ... Importance essentielle de l'empereur Constantin et du concile de Nicée dans l'orientation du monde gréco-romain vers le christianisme ... La morale sexuelle des trois religions du Livre, basée sur le récit de la Genèse fit du sexe un organe tabou qu'il fallait dissimuler ... et exacerba le sentiment de pudeur ... alors que la fonction sexuelle est uniquement organique ... Les autres religions et civilisations ne manquent pas dans leurs représentations humaines et même animales de figurer le sexe et son utilisation jusque dans les plus excessifs débordements ...

00.10.f - La position de l'Église catholique romaine reste inflexible quant à l'utilisation du sexe en dehors de l'acte de procréation  ... Elle rejette l'utilisation des moyens contraceptifs et abortifs ... La plaisir sexuel n'est toléré qu'accompagnant l'acte de fécondation ... Benoit XVI s'élève contre les nouvelles règles des USA, en matière de couvertures santé, qui permettraient aux femmes américaines d'avoir accès à toutes les formes de contraceptions autorisées par l'Agence Fédérale des produits alimentaires et médicamenteux ... 

Symposium au Vatican sur la pédophilie ecclésiales au sein de l'Église ... Rencontre pour redorer le blason de l'Église fortement terni par les scandales pédophiles provoqués par des abuseurs ecclésiastiques ... Prise de position marquante du procureur du Vatican qui déclare avec force que se rendre coupable de négligence face à un cas de pédophilie était un crime du droit canon ... 

Création en Belgique d'un tribunal arbitral pour la réparation des abus sexuels au sein de l'Église ...  Toute la publicité en sera faite pour l'introduction des dossiers ... Monseigneur Harpigny, l'évêque référendaire représentant l'Église à la commission établie pour défendre les victimes d'abus sexuel de la part d'un membre du clergé, n'a pas caché un certain désappointement face aux amalgames, ce qui lui a fait déclarer : "La pédophilie n'est évidemment pas l'homosexualité et il est aussi audacieux d'affirmer comme on l'a entendu que les homosexuels sont d'anciens enfants abusés" le prélat s'est réjoui que l'Église ait demandé pardon et qu'elle ait manifesté l'intention de promouvoir la formation affective des candidats au sacerdoce ...

La délicate question du célibat des prêtres est devenue tout naturellement d'actualité à la suite de ces événements ... en rappelant qu'il s'agit plus d'une tradition qui s'est imposée quand la célébration de la messe est devenue quotidienne, avec le respect d'une tradition de pureté remontant à l'Ancien Testament qui imposait à un célébrant le jeune des fonctions sexuelles la veille ...

00.10.g - Entretien du journaliste de la Libre Belgique, Guy Duplat avec le professeur de Duve, prix Nobel  ... et solennel avertissement : " Si nous ne faisons rien, si on laisse faire la loi implacable de la sélection naturelle on ira vers l'extinction de l'homme, ce qui n'aurait rien d'extraordinaire puisque beaucoup d'hominidés comme Neandertal ont déjà disparu ..."

00.10.h - Enquête sur la prolifération de l'Homo : équilibre ou saturation - Rapport récent (juillet-août 2011) de l'Ined-Onu France et rappel des conclusions du professeur de Duve ... analyse des données ...  Options que l'humanité pourrait prendre, selon le professeur : 1. Ne rien faire - 2. améliorer nos gênes - 3. recabler le cerveau - 4. Faire appel aux religions - 5. Protéger l'environnement  6. Donner leur chance aux femmes - 7. Contrôler l'expansion de la population - 8. D'une manière ou d'une autre, on doit réduire la natalité - 9. Deux messages contradictoires se dégagent de l'étude : l'un nous dit que la fin de l'humanité est inscrit dans nos gènes et l'autre que nous possédons le pouvoir unique d'utiliser la raison pour échapper à cette fatalité ...

-----

Pour terminer et pour promouvoir l’action du Professeur de Duve, je me permets de recommander à ceux qui me font l’honneur de me lire, de soutenir l’action que je mène, depuis de nombreux mois, en faveur de son appel à un changement fondamental de nos comportements sociaux afin de préserver l’avenir de notre descendance … (Voir aussi mes chapitres précédents, 00.05 – 00.06 - 00.07  et 00.08 et 00.09 – cliquez à droite « dossiers ») 

Je suggère à ceux qui me lisent, de profiter de l'ampleur d'audience que constitue les blogs de la « Libre » pour provoquer un effet « boule de neige » en transmettant le message par un simple « copier-coller » de l'appel du professeur, reproduit ci-dessous : 

-----

« Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie » (édition Odile Jacob) ... 

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. » 

 « L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit » 

 « Le succès évolutif démesuré de l’espèce humaine a été acquis au prix d’une sévère détérioration des conditions de vie sur Terre. 

 « Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. » 

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. » 

 « La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. » 

 « La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. » 

 « Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains par la sélection naturelle. » 

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. » 

-----

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ... 

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient leur enseignement dans un sens plus conforme aux réalités futures afin  d'éviter « une sélection naturelle de groupes », ce que le professeur nomme le « péché originel génétique» par le massacre des plus vulnérables ... 

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!! 

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

-----

Voir aussi l'article du journal La Libre Belgique, de  Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l'explosion »  donnant l'essentiel d'un rapport de l'ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité ... lien ci-après http://www.lalibre.be/actu/international/article/64...

-----

 

05/10/2012

Ch. 00.11 –1. Nouvel appel de Christian de Duve ... 2. Synthèse des données récentes concernant la matière ...

 

1. Appel du Prix Nobel, Christian de Duve

 Christian de Duve a fêté ses nonante cinq ans ce mardi 2 octobre … Toujours physiquement et intellectuellement en forme, il lance un cri angoissé au monde pour qu’il réalise qu’il n’est pas trop tard, mais qu’il est temps  … (résumé de son entretien avec le journaliste Guy Duplat de la Libre Belgique, paru ce lundi 1er octobre 2012) :

« Malgré l’évolution des sciences, beaucoup continuent souvent à voir le monde comme on le voyait au Moyen-âge … J’appartiens à une génération privilégiée, car nous avons connu un boom des technologies …  Je me rappelle encore très bien le vol transatlantique de Lindberg en 1927 … Il est impossible (dans l’histoire) de trouver une génération qui a connu de tels changements,  mais qu’en est-il des mentalités ? … »

« C’est en matière de démographie que la cécité est la plus forte … De mon vivant,  la population mondiale aura quadruplé avec pollution de l’environnement et exploitation irresponsable des ressources naturelles … L’explosion démographique représente une menace terrifiante pour l’humanité … Si on ne fait rien, celle-ci pourrait disparaître et pas à très longue échéance … Je suis ébloui par le passé que j’ai vécu, mais effrayé par l’avenir … »

« Les gens n’ont pas appris à raisonner avec la rigueur et l’honnêteté intellectuelle qu’essaient d’observer les scientifiques, en pratiquant le doute méthodique dont parlait Descartes … Ils manquent d’objectivité et sont obnubilés par des croyances et des certitudes qui ne se fondent  sur une aucune réalité démontrable. »

« C’est vrai du Pape qui parle de « vérités révélées » et donc, non contestables et qui est pourtant suivi par 1,5 milliards de gens … C’est vrai des disciples de Mahomet, de José Bové qui lui aussi lance des « vérités » sans les démontrer, ainsi que des fondamentalistes chrétiens aux États-Unis … Imaginez que 50 % des américains ne croient pas dans la théorie de l’évolution de Darwin, dans le pays le plus développé du monde. »

« Mais, il ya plus grave.  Nous risquons d’aller vers de nouvelles guerres de religion qui pourraient embraser tout le Moyen-Orient, mais avec des armes autrement destructrices que celles des Croisés … »

« J’ai été choqué de voir comment on a immédiatement titré « Les OGM sont dangereux »  sur base d’une seule étude qui n’a même pas la caution du monde scientifique … Les auteurs de l’étude sont des adversaires déclarés des OGM … Il faut des études objectives, sans à priori … On peut rejeter un OGM et en accepter un autre … Des centaines de millions d’Américains mangent des OGM depuis des années sans qu’on ait signaler le moindre accident … En réalité, il règne une peur irrationnelle basée sur l’ignorance et parfois la malhonnêteté intellectuelle …»

 « Avec les OGM, on choisit une modification génétique rationnellement, dans un but déterminé … Est-ce un tord de remplacer le hasard par la raison ? …  La nature n’est ni bonne, ni mauvaise … elle est indifférente … On trouve une autre forme de respect de la nature dans la doctrine catholique qui voit dans la nature une œuvre voulue par Dieu, à laquelle on ne peut pas toucher, dans le contrôle des naissances, par exemple, où seule la méthode dite « naturelle » est admise … » 

 « Qui seront les éducateurs de demain, qui pousseront à cette sagesse nécessaire ? … Ce fut longtemps le rôle des religions, mais elles s’enferment dans un prosélytisme pour défendre des positions doctrinales soi-disant révélées et incontestables … J’aimerais que le pouvoir soit occupé par des sages, mais dans l’histoire, les sages, qu’ils se nomment Socrate, Jésus ou Gandhi, ont été éliminés … On ne veut pas de sages, car les solutions qu’ils apportent n’ont pas de profits immédiats alors que c’est ce que nos sociétés cherchent , entraînées par un processus de sélection naturelle dont elles sont les esclaves  … »

 « Il faudrait que les sages puissent agir sur l’éducation dès le berceau …  C’est pourquoi je mets beaucoup d’espoir dans une participation plus grande des femmes dans la société … La première éducation des enfants est en grande partie dans leurs mains et elles sont peut-être comme les autres femelles mammifères, génétiquement moins agressives que les mâles ...  

 " Avec son cerveau quatre fois plus gros que celui d’un chimpanzé, l’homme est le seul être vivant qui pourrait s’opposer à la sélection naturelle … Je suis pessimiste, aujourd’hui, mais je veux rester, aussi, optimiste car je ne veux pas que mes petits-enfants héritent d’une catastrophe …"

-----

 

2. Synthèse des avancées récentes concernant l'origine de la matière. 

Les scientifiques, depuis qu'ils ont découverts les lois de la nature, de la vie et de l'évolution, se sont trouvés confrontés à des mystères que certains, pour simplifier ou pour résumer l'inconnu, ont appelés Dieu ... Quand Einstein dit Dieu ne joue pas aux dés, il emploie une métaphore pour bien faire comprendre que le hasard est absent du mécanisme de fonctionnement de l'Univers ... qu'il s'agit d'un processus fondamental axé sur une occupation évolutive du temps et de l'espace ... capable de produire des phénomènes tels la vie, qui, elle, sera soumise à la contrainte évolutive, elle aussi, de l'élimination du moins adapté à son milieu au profit de celui qui l'est davantage ... assurant ainsi le progrès des espèces ...

Einstein a découvert que ce merveilleux "assemblage" de structures diverses qui constituent la matière, se sont harmonieusement formées au départ d'une loi unique dont on commence à deviner la formulation simple, à partir du Boson de Higgs (la particule de Dieu) qui occuperait le moindre espace de notre Univers, chacunes de nos cellules y comprises ...

En trouvant la formule qu'il a simplifiée en "E = mc²", le grand savant énonçait déjà un des principes de la loi fondamentale de la matière ... (Voir aussi 00.10.b à droite, les énoncés A à F, qui posent question) ...

Quand Einstein disait " Ce que je veux connaître c'est la Pensée de Dieu"  le génial découvreur,  faisait allusion, peut-être, à l'hypothèse de Leibniz (1646-1716) qui avait supposé le départ de l'Univers à partir d'un processus mystérieux dont la matière serait absente ... en opposition à la théorie d'un univers global totalement matériel dont "Notre Univers" ne serait qu'un bourgeon ...

J'ai étudié l'excellent ouvrage des frères Bogdanov  (dont le titre est justement : La pensée de Dieu") ... Depuis toujours, ces deux chercheurs travaillent le pré-big-bang ...  j'y ai relevé le passage suivant concernant la théorie de Leibniz et de ceux de l'école de Göttingen : " Il peut exister un nombre plus vaste que l'Univers.  Dans ce temps imaginaire où l'harmonie préétablie prend sa source, un nombre-Univers d'une grande pureté, hors de l'espace-temps, pourrait bien contenir la complexité la plus haute que l'esprit humain puisse imaginer ... Et que la pensée de Dieu puisse concevoir "  (Il s'agit là, bien sûr, du Dieu-Science) ...

Les frères Bogdanov, eux aussi, se sentent interpellés par cette possibilité d'un pré-Univers sans matière ... Voir leur récente publication appelée justement "La pensée de Dieu" parue chez Grasset ...

En postface de cet ouvrage, Luis Gonzalez-Mestres, physicien des particules, chercheur au CNRS/IN2P3, signale que les lois de la physique des particules sont d'une précision absolument infinie  ... alors que dans le reste de l'Univers, il n'y jamais deux choses absolument identiques et que ce qui est usiné par l'homme en série, avec la plus grande précision, présente toujours une différence sans doute minime ... et il en va de même en ce qui concerne les matières finies de l'Univers et de la nature (planètes, étoiles, nuages, goutte d'eau, flocon de neige, épi de blé, épine de rosier ...)  

Ainsi, Jamais deux choses ne sont jamais parfaitement égales, sauf dans le monde des particules  ... affirmation provenant des statistiques dites de Bose-Einstein et de Fermi-Dirac avec effets physiques directs et observables concernant les fermions (électrons, les protons, les quarks ... ainsi que les bosons dont celui de Higgs-Brout-Englert)

Cette "particule de Dieu" est présente partout ... Il est important de souligner comme le font les frères Bogdanov que le champ invisible de cette particule existerait partout dans l'Univers, ... pas seulement à l'endroit où vous vous trouvez, pas seulement sous les pattes de votre chien, ou les poils de votre chat, mais aussi à l'intérieur de votre corps ... partout, même dans les atomes de votre fauteuil, comme dans ceux qui fusionnent  au coeur des étoiles les plus lointaines à des milliards d'années-lumière ...

De quoi sont constitués les atomes ... personne n'ignore qu'ils sont faits d'éléments plus petits, les particules (le proton, le neutron et l'electron) et que les particules elles-mêmes sont constituées d'éléments encore plus petits, le proton est fait de 2 quarks up et 1 quark down ... le neutron, de charge nulle, (neutre) à l'état libre se désintègre en proton, électron et antineutron, il joue un rôle fondamental dans les réactions de fission nucléaire ... quant à l'electron, il est porteur d'une charge électrique qui énergise les protons et neutrons ...  

Les célèbres chercheurs Englert, Brout et Higgs, les deux premiers indépendamment du dernier, ont par calcul découvert qu'il devait exister une particule très singulière qui devait interagir avec les autres et leur donner une masse qui les empêcherait de s'effondrer ... Cette théorie trouvée, il y a cinquante ans vient d'être confirmée par l'expérience réalisée avec le LHC (Large Hadron Collider) du Cern à Genève ...  (Comme l'espère le professeur de Duve, le comité Nobel devrait avoir la clairvoyance d'attribuer un de ses prix aux trois découvreurs, en ne succombant pas à un quelconque lobby anglo-saxon !)

Le LHC, cet engin, le plus grand du monde,  est situé à Genéve et se trouve, sur les territoires de la Suisse et de la France, dans un anneau souterrain  de 26,629 kilomètres de long ... creusé à 100 mètres sous terre...  Avec ses 9.593 électroaimants supraconducteurs, il consomme autant d'électricité que la ville de Genève ... La nef de Notre Dame de Paris tiendrait dans son hall ...

Ce monstre de technologie était nécessaire pour provoquer une collision dans l’infiniment petit, entre deux particules, les protons de la famille des hadrons … ce qui permettrait de découvrir les « secrets » de la matière, dont nous ne connaissons que les manifestations « visibles », révélées par la lumière (il y aurait suivant certaines approximations 96  % de matières non révélées par la lumière, dont 21 % de matière noire et 75 % d’énergie sombre ) … 

Si je me suis permis ce long préambule, c’est dans l’intention de démontrer que cette découverte renforce mon argumentation d'un Univers-multiple, qu'il soit totalement matériel ou non   … et que les réflexions fondamentales que je me suis permis d’énoncer et que je reprends plus loin, sont la confirmation de cet « Univers-multiple »,… le nôtre n’étant qu’un « accident » dans un « TOUT »

La confirmation scientifique de la découverte du « Boson BEH » ne peut qu’apporter « de l’eau au moulin » de ceux qui soutiennent la théorie d’un Univers –multiple dont nous serions un « accident » …  Comme disait Einstein : « Tout est simple, mais pas plus simple » … 

Voir ci-après ces réflexions personnelles sur ce qui est fondamental dans l’absolu de la pensée et dont les énoncés  posent question  :

 A.  En dehors de « l’existence », il y a la « non-existence » … Dans l’absolu de la raison, il faut admettre que la « non-existence » ou le néant est un concept qui n’existe que dans le vocabulaire de l’être intelligent  … Dans l’absolu de la raison , « être ou ne pas être » est fondamental :  on est ou on n’est pas ! … Le néant est la négation de « l’être » et n’est pas concevable …

B.  L’état statique n’existe pas …  Seul le « mouvement » est possible …   L’état statique ne peut pas se concevoir parce qu’improductif … L’Univers-total est donc en mouvement perpétuel  … Dans l’absolu, seul le mouvement est concevable …

C.  Toujours dans l’absolu de la raison, le concept de limite n’a pas de sens et ne se conçoit que dans un espace limité, seul acceptable par notre raison … Pour un observateur, l’espace ne peut être qu’infini dans tous les sens …

D.  Le vide-absolu n’existe pas plus …  La matière occupe entièrement l’espace infini  … L’Univers-total est fait de matière en évolution éternelle … (Qu'elle soit noire ou visible) ... La matière en évolution est la substance de l’Univers-total et l’occupe totalement … Le vide-absolu  provient aussi d’une formulation  de notre entendement  … (Notre "Univers" est un accident de "l'Univers-Total")

E.  Une « force » sous-tend  le  "système" en lui fournissant  l’énergie « cinétique », -  définition  du Grand robert : qui a le mouvement comme principe  –  indispensable à son fonctionnement … (e=mc²)

F.  La matière  occupe « dynamiquement » l’espace-total  dans un processus d’expansion suivi de rétraction de ses composants, ce qui est sa seule possibilité… provoquant un échange constant de situation à l’intérieure même de sa masse totale qui reste infinie … On peut l’appeler « le mouvement fondamental » 

G.  Nous sommes un épiphénomène qui se situe dans la dimension du temps et dans celles de l’espace   …  L’éternité et l’espace infini sont des concepts fondamentaux qui ne sont pas concevables pour l’entendement humain … qui est subordonné à une condition d’existence dans le temps et un espace de « Terriens » qui lui est propre  …

H.   Concevoir une vie éternelle après la mort suppose que cette « existence éternelle » se situe dans un espace infini de temps et de lieu différent, ce qui est inconcevable rationnellement … parce qu’en dehors du « Système » qui est fondamental et unique … Cette hypothèse relève du domaine de la croyance en « porte-à-faux » de la réalité fondamentale

I.   L’intelligence que l’homme a acquise avec l’évolution, lui permet de prendre conscience de son environnement, d’analyser son milieu physique, de rechercher son origine, de constater son évolution afin d’en tirer des motivations …  qu’il recherche dans son environnement et qu’il connaît mieux avec l’expérience de son passé historique et l’acquisition de ses découvertes scientifiques et spatiales, lui permettant de mieux comprendre un mécanisme dont il n’est qu’un infime et minuscule  rouage.

J.  En supposant que cette dimension « infinie », hors de notre réel,  existe, quelles raisons pousseraient un Être Supérieur « non perfectible » puisque « parfait », à créer une existence hors de notre univers réel   pour y placer une « créature » qui devrait le rejoindre en le complétant en fin de parcours  …  Si ce « Dieu » est parfait dans son essence, Il ne devrait pas être perfectible

K.  Il faut donc admettre que le néant est un concept résultant de notre mécanisme de pensée Que le mouvement est fondamental, unique et essentiel … Nous participons à ce mécanisme d’occupation du temps et de l’espace … comme tout ce qui « existe » d’ailleurs … Il s’agit là d’une certitude indiscutable… vérifiée par notre propre expérience raisonnée … Il est donc important de faire abstraction des concepts d’espace et de temps infinis qui ne peuvent être explicables dans l’absolu de la raison et que notre cerveau ne peut concevoir bien qu’il fasse partie du système lui-même qui est unique et absolu …

En conclusion : Le  temps et l’espace sont des mécanismes supérieurs résultant d’une force fondamentale qui les sous-tend et les active … afin d’occuper une situation essentielle unique et primordiale dans ce qu’on pourrait nommer le TOUT … 

 

 Le 5 juillet 2012, Réunion du CERN à Melbourne en Australie, annonçant la découverte physique du Boson BEH.

Le monde scientifique attendait avec impatience et curiosité l’annonce des avancées significatives réalisées avec la découverte physique du Boson BEH (Brout-Higgs-Englert, les découvreurs depuis cinquante ans) … La preuve physique de cette découverte importante que les trois chercheurs avaient déjà trouvée par calcul, il y a un demi siècle, permet de révolutionner les théories avancées jusqu’alors et de définir un modèle standard, unifiant  notre monde apparemment complexe et désordonné …

Ce modèle standard suggère que les quatre forces de l’Univers(une interaction nucléaire forte, une faible, une interaction électromagnétique et la gravitation) peuvent être unifiées dans une même équation, la superforce … Cette unification simplifie la compréhension de « notre univers » en rendant les choses plus simples, comme dit Einstein, mais pas plus simples …

Cette découverte fondamentale est aussi importante pour les physiciens que la découverte de l’ADN pour les biologiste, a dit Peter Knight, président de l’Institut britannique de physique …

il faut réaliser que cette découverte est le résultat d’une prouesse humaine des scientifiques qui sont parvenus à reconstituer un phénomène physique qui a demandé des moyens gigantesques (un tunnel de 27 km et près de 10.000 électroaimants) pour reconstituer un phénomène qui s’est produit aux premières « microsecondes » de notre univers, ce Boson ayant une durée de vie de10 secondes exposant -22  

Guy Duplat de la Libre Belgique publie, le 4 juillet, une interview du découvreur belge Englert dans laquelle le scientifique donne un aperçu, que voici, de l'essentiel de la découverte :

" Ce que nous avons introduit est l'idée d'un champ, comme une mer qui  enveloppe l'Univers entier. Dans ce champ, les particules qui forment la matière (quarks, leptons, etc,) et qui étaient sans masse, à la vitesse de la lumière, sont freinées, ont plus de difficultés à avancer, et acquièrent ainsi une masse.  C'est ce qui explique que les particules ont la masse qu'elles ont et que nous existions. On ne peut pas mesurer directement ce champ mais on peut voir les vagues qui passent sur cette mer, ce sont les les bosons, que j'appelle "scalaires" car ils n'ont pas d'orientation, pas de polarisation." (fin de citation)...  

Cette hypothèse permet aussi de réunir les forces ... Il semble, d'autre part, que cette découverte officialisée par cinq sigmas, ce qui veut dire qu'il n'y a aucun risque que ce soit du bruit de fond ou un artefact.  Cinq sigmas veut dire qu'il y a 999.999 chances sur un million que ce soit la particule et seulement un risque sur un million que ce soit un bruit de fond ...

Cette découverte permettrait des avancées significatives dans la solution de problèmes non résolus comme celui de l'origine de la matière noire et de l'énergie noire qui nous entoure (nous n'expliquons que 4 % de la masse de l'Univers).  Si on montrait que ce boson est une particule élémentaire, non composite, on ouvrirait la porte peut-être à des particules nouvelles dites supersymétriques. 

----- 

Afin de documenter au maximum, mes fidèles lecteurs et leur faciliter la compulsion d'un dossier très actuel et de plus en plus volumineux, avec ses tenants et aboutissants, concernant les problèmes actuels de société, j'ai constitué, ci-après, un aperçu succinct de ses divers composants ... Pour en prendre connaissance, voir dans la colonne de droite "DOSSIERS" le développement de ces différents sujets que j'ai intentionnellement isolés pour en faciliter la recherche et la lecture :  (Consultez ces dossiers complets en cliquant sur  leur numéro 00.10.b à 00.10.h en début de la colonne de droite)

00.10.a - 1. Appel angoissé du professeur de Duce dans la Libre Belgique du 1 octobre 2012 ... 2.  Le Dieu de la science n'est pas le Dieu des croyants ...  ( voir texte ci-dessus)

00.10.b - Ce qui est fondamental dans l'absolu de la pensée ... Les énoncés qui posent question ... suivis d'un "quiz" permettant de se situer le raisonnement subconscient, environnemental et éducatif de chacun en matière de vie future, d'au delà et de croyance ... 

00.10.c - Le genre homo menace la planète ... Les forces morales du monde sont dans les mains des religieux ... Proposition de répondre à l'appel du prix Nobel, Christian de Duve, de mobiliser les forces intellectuelles vives de toutes obédiences, afin qu'elles abandonnent "l'esprit de clan" pour celui de la "solidarité" ... en s'inspirant du message, de "Celui" qui a motivé les religions dites du Livre, quand il est décanté des ajouts de ceux qui l'ont trahi 

00.10.d - Rappel de mes travaux sur ces sujets et mes réflexions et études sur la métaphysique  et la vie, dont voici un aperçu : Histoire et origine des croyances, Appolonius de Thiane, Juifs et chrétiens, la Bible, Diaspora et Israël, les apparitions de la Vierge ... ainsi que mes notes sur la métaphysique, la vie et l'existence : genèse de la formule : E=mc², la vie, infini et éternité, les initiés, cordes, branes, l'intelligence est référentielle, Darwin, inventaire des moyens de l'intelligence, pensée, cohérence et déduction, langage, intelligence créatrice, habileté manuelle, les cinq sens, l'eau, l'air et le vent, le soleil, la Terre, la vie, le feu, la lune, les étoiles, ... de même  Les plaisirs de l'existence : (l'hydomel, la bière, les vins, l'alcolisme et ses limites, le thé, le café, les rafraîchissants et énergisants ... 

Et les éudes encore à venir sur : les aliments de notre ancêtre le singe et ensuite la charogne, le miel, la viande, le lait, les végétaux, les autres aliments, les agents chimiques, l'art de la cuisine, les excès et leur histoire ...  

00.10.e - Morale sexuelle des religions du Livre - La place de ce Jésus dans les religions du Livre ... Référence aux premiers chrétiens, saint Paul et les évangélistes qui ont donné à Jésus la qualité de celui qu'attendent les juifs : Le Messie ... Importance essentielle de l'empereur Constantin et du concile de Nicée dans l'orientation du monde greco-romain vers le christianisme ... La morale sexuelle des trois religions du Livre, basée sur le récit de la Genèse fit du sexe un organe tabou qu'il fallait dissimuler ... et exacerba le sentiment de pudeur ... alors que la fonction sexuelle est uniquement organique ... Les autres religions et civilisations ne manquent pas dans leurs représentations humaines et même animales de figurer le sexe et son utilisation jusque dans les plus excessifs débordements ...

00.10.f - La position de l'Église catholique romaine reste inflexible quant à l'utilisation du sexe en dehors de l'acte de procréation  ... Elle rejette l'utilisation des moyens contraceptifs et abortifs ... La plaisir sexuel n'est toléré qu'accompagnant l'acte de fécondation ... Benoit XVI s'élève contre les nouvelles règles des USA, en matière de couvertures santé, qui permetraient aux femmes américaines d'avoir accès à toutes les formes de contraceptions autorisées par l'Agence Fédérale des produits alimentaires et médicamenteux ... 

Symposium au Vatican sur la pédophilie écclésiales au sein de l'Église ... Rencontre pour redorer le blason de l'Église fortement terni par les scandales pédophiles provoqués par des abuseurs écclésiastiques ... Prise de position marquante du procureur du Vatican qui déclare avec force que se rendre coupable de négligence face à un cas de pédophilie était un crime du droit canon ... 

Création en Belgique d'un tribunal arbitral pour la réparation des abus sexuels au sein de l'Église ...  Toute la publicité en sera faite pour l'introduction des dossiers ... Monseigneur Harpigny, l'évèque référendaire représentant l'Église à la commission établie pour défendre les victimes d'abus sexuel de la part d'un membre du clergé, n'a pas caché un certain désappointement face aux amalgames, ce qui lui a fait déclarer : "La pédophilie n'est évidemment pas l'homosexualité et il est aussi audacieux d'affirmer comme on l'a entendu que les homosexuels sont d'anciens enfants abusés" le prélat s'est réjoui que l'Eglise ait demandé pardon et qu'elle ait manifesté l'intention de promouvoir la formation affective des candidats au sacerdoce ...

La délicate question du célibat des prêtres est devenue tout naturellement d'actualité à la suite de ces événements ... en rappelant qu'il s'agit plus d'une tradition qui s'est imposée quand la célébration de la messe est devenue quotidienne, avec le respect d'une tradition de pureté remontant à l'Ancien Testament qui imposait à un célébrant le jeune des fonctions sexuelles la veille ...

00.10.g - Entretien du journaliste de la Libre Belgique, Guy Duplat avec le professeur de Duve, prix Nobel  ... et solenel avertissement : " Si nous ne faisons rien, si on laisse faire la loi implacable de la sélection naturelle on ira vers l'extinction de l'homme, ce qui n'aurait rien d'extraordinaire puisque beaucoup d'hominidés comme Néanderthal ont déjà disparu ..."

00.10.h - Enquête sur la prolifération de l'Homo : équilibre ou saturation - Rapport récent (juillet-août 2011) de l'Ined-Onu France et rappel des conclusions du professeur de Duve ... analyse des données ...  Options que l'humanité pourrait prendre, selon le professeur : 1. Ne rien faire - 2. améliorer nos gênes - 3. recabler le cerveau - 4. Faire appel aux religions - 5. Protéger l'environnement  6. Donner leur chance aux femmes - 7. Contrôler l'expansion de la population - 8. D'une manire ou d'une autre, on doit réduire la natalité - 9. Deux messages contradictoires se dégagent de l'étude : l'un nous dit que la fin de l'humanité est inscrit dans nos gènes et l'autre que nous possédons le pouvoir unique d'utiliser la raison pour échapper à cette fatalité ...

-----

Pour terminer et pour promouvoir l’action du Professeur de Duve, je me permets de recommander à ceux qui me font l’honneur de me lire, de soutenir l’action que je mène, depuis de nombreux mois, en faveur de son appel à un changement fondamental de nos comportements sociaux afin de préserver l’avenir de notre descendance … (Voir aussi mes chapitres précédents, 00.05 – 00.06 - 00.07  et 00.08 et 00.09 – cliquez à droite « dossiers ») 

Je suggère à ceux qui me lisent, de profiter de l'ampleur d'audience que constitue les blogs de la « Libre » pour provoquer un effet « boule de neige » en transmettant le message par un simple « copier-coller » de l'appel du professeur, reproduit ci-dessous : 

-----

« Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie » (édition Odile Jacob) ... 

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. » 

 « L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit » 

 « Le succès évolutif démesuré de l’espèce humaine a été acquis au prix d’une sévère détérioration des conditions de vie sur Terre. 

 « Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. » 

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. » 

 « La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. » 

 « La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. » 

 « Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains par la sélection naturelle. » 

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. » 

----- 

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ... 

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient leur enseignement dans un sens plus conforme aux réalités futures afin  d'éviter « une sélection naturelle de groupes », ce que le professeur nomme le « péché originel génétique» par le massacre des plus vulnérables ... 

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!! 

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

----- 

Voir aussi l'article du journal La Libre Belgique, de  Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l'explosion »  donnant l'essentiel d'un rapport de l'ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité ... lien ci-après http://www.lalibre.be/actu/international/article/64...

-----

Pour terminer, je recommande à ceux qui me lisent de se procurer l’intéressant dernier livre de Christian de Duve qui expose le problème et nous met face à nos responsabilités de lutter contre un grégarisme atavique ... : un petit ouvrage de 92 pages, écrit dans un style clair à portée de tous intitulé : « De Jésus à Jésus en passant par Darwin » qui vient de paraître chez Odile Jacob au prix de 9,45 euros (Téléchargement 6,99 euros chez Amazonkindle) …  et pour ceux qui voudraient pousser davantage leur investigation, je conseille ses autres ouvrages, chez le même éditeur : Génétique du péché originel : le poids du passé sur l’avenir de la vie (2009, nouvelle édition 2010) - Singularités.  Jalons sur les chemins de la vie (2005) – A l’écoute du vivant (2002).

----- 

 

Pour m’atteindre : ( Tel : 02 736 43 97 )  phmailleux@skynet.be

BLOG: http://philippemailleux.blogs.lalibre.be

Avec un moteur de recherche : PROPOS D’UN OCTOGÉNAIRE 

SITE: http://phmailleux.e-monsite.com         

-----

 

 

 

 

 

 

08:46 Publié dans Autres, Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |

06/07/2012

Ch. 00.10 - Enquête-débat sur "l'existence", propos sur l'avenir de la planète et des nouvelles de la "particule de Dieu" (en fin de pages)


Mise à jour :

Arrivé à ce stade de ma démarche, suscitée par l’action du Professeur Christian de Duve, prix Nobel de Médecine, qu’il a si bien défendue dans ses écrits et synthétisée dans son dernier ouvrage : « De Jésus à Jésus en passant par Darwin », je crois nécessaire d’établir une synthèse de sa pensée, comme je la comprends et la propage et que j’ai exposée dans mes travaux précédents, en espérant ne pas la trahir et au contraire la renforcer … Je me suis permis également de complèter mes études par divers travaux personnels, en relation avec les sujets traités par l'éminent professeur.

 -----

Avant de livrer cette synthèse-résumé de l’essentiel d’un propos sur l’avenir de l’humanité compromis  par son espèce qui sature l'espace planétaire,  je tiens à soumettre,  à mon lecteur intéressé,  une étude-débat disséquant le concept de « l’Existence », phénomène essentiel  inexplicable dans l’absolu de la raison,  dépassant notre entendement … et qui sous-tend fondamentalement le travail du célèbre professeur…

-----


 ENQUÊTE-DÉBAT SUR « L’EXISTENCE »

 

Avant de développer mes idées sur le sujet, j’aimerais signaler à ceux qui me font l’honneur de consulter mes écrits, que ces derniers jours (les 3 et 4 juillet 2012) se sont tenus à Melbourne des réunions et colloques du CERN entre les plus hautes sommités de la planète, au cours desquels fut annoncé une des plus importantes découvertes du siècle en ce qui concerne l’origine de notre Univers … Personne n’ignore que le plus important instrument de recherche dans la physique de notre univers, le LHC (Large Hadron Collider), est situé à Genève et couvre un anneau souterrain de 26,659 km de long à 100 mètres sous terre, consommant autant d’électricité que la ville de Genève (9593 électroaimants supraconducteurs) …La nef de Notre Dame de Paris tiendrait dans son hall … Ce gigantesque engin, le plus grand du monde, était nécessaire pour permettre de provoquer une collision dans l’infiniment petit, entre deux particules, les protons de la famille des hadrons … Il permettrait de découvrir les « secrets » de la matière, dont nous ne connaissons que les manifestations « visibles », révélées par la lumière (il y aurait suivant certaines approximations 96  % de matières non révélées par la lumière, dont 21 % de matière noire et 75 % d’énergie sombre ) … 

 Si je me suis permis ce préambule, c’est dans l’intention de démontrer que cette découverte renforce mon argumentation d’un Univers-multiple  … et que les réflexions fondamentales que je me suis permis d’énoncer, ci-dessous, (voir A à F) sont la confirmation de cet « Univers-multiple »,… le nôtre n’étant qu’un « accident » dans un « TOUT » … La confirmation scientifique de la découverte du « Boson BEH » ne peut qu’apporter « de l’eau au moulin » de ceux qui soutiennent la théorie d’un Univers –multiple dont nous serions un « accident » …  Comme disait Einstein : « Tout est simple, mais pas plus simple » … (Ajout du 5 juillet 2012)

                                                           

  Réflexions sur ce qui est fondamental dans l’absolu de la pensée

 Les énoncés suivants posent question  :


A.  En dehors de « l’existence », il y a la « non-existence » … Dans l’absolu de la raison, il faut admettre que la « non-existence » ou le néant est un concept qui n’existe que dans le vocabulaire de l’être intelligent  … Dans l’absolu de la raison , « être ou ne pas être » est fondamental :  on est ou on n’est pas ! … Le néant est la négation de « l’être » et n’est pas concevable …

B.  L’état statique n’existe pas …  Seul le « mouvement » est possible …   L’état statique ne peut pas se concevoir parce qu’improductif … L’Univers-total est donc en mouvement perpétuel  … Dans l’absolu, seul le mouvement est concevable …

C.  Toujours dans l’absolu de la raison, le concept de limite n’a pas de sens et ne se conçoit que dans un espace limité, seul acceptable par notre raison … Pour un observateur, l’espace ne peut être qu’infini dans tous les sens …

D.  Le vide-absolu n’existe pas plus …  La matière occupe entièrement l’espace infini  … L’Univers-total est fait de matière en évolution éternelle … (Qu'elle soit noire ou visible) ... La matière en évolution est la substance de l’Univers-total et l’occupe totalement … Le vide-absolu  provient aussi d’une formulation  de notre entendement  … (Notre "Univers" est un accident de "l'Univers-Total")

E.  Une « force » sous-tend  le  « système» … en lui fournissant  l’énergie « cinétique », -  définition  du Grand robert : qui a le mouvement comme principe  –  indispensable à son fonctionnement … (e=mc²)

F.  La matière  occupe « dynamiquement » l’espace-total  dans un processus d’expansion suivi de rétraction de ses composants, ce qui est sa seule possibilité… provoquant un échange constant de situation à l’intérieure même de sa masse totale qui reste infinie … On peut l’appeler « le mouvement fondamental » 

G.  Nous sommes un épiphénomène qui se situe dans la dimension du temps et dans celles de l’espace   …  L’éternité et l’espace infini sont des concepts fondamentaux qui ne sont pas concevables pour l’entendement humain … qui est subordonné à une condition d’existence dans le temps et un espace de « Terriens » qui lui est propre  …

H.   Concevoir une vie éternelle après la mort suppose que cette « existence éternelle » se situe dans un espace infini de temps et de lieu différent, ce qui est inconcevable rationnellement … parce qu’en dehors du « Système » qui est fondamental et unique … Cette hypothèse relève du domaine de la croyance en « porte-à-faux » de la réalité fondamentale …

I.   L’intelligence que l’homme a acquise avec l’évolution, lui permet de prendre conscience de son environnement, d’analyser son milieu physique, de rechercher son origine, de constater son évolution afin d’en tirer des motivations …  qu’il recherche dans son environnement et qu’il connaît mieux avec l’expérience de son passé historique et l’acquisition de ses découvertes scientifiques et spatiales, lui permettant de mieux comprendre un mécanisme dont il n’est qu’un infime et minuscule  rouage.

J.  En supposant que cette dimension « infinie », hors de notre réel,  existe, quelles raisons pousseraient un Être Supérieur « non perfectible » puisque « parfait », à créer une existence hors de notre univers réel   pour y placer une « créature » qui devrait le rejoindre en le complétant en fin de parcours  …  Si ce « Dieu » est parfait dans son essence, Il ne devrait pas être perfectible …

K.  Il faut donc admettre que le néant est un concept résultant de notre mécanisme de pensée …  Que le mouvement est fondamental, unique et essentiel … Nous participons à ce mécanisme d’occupation du temps et de l’espace … comme tout ce qui « existe » d’ailleurs … Il s’agit là d’une certitude indiscutable… vérifiée par notre propre expérience raisonnée … Il est donc important de faire abstraction des concepts d’espace et de temps infinis qui ne peuvent être explicables dans l’absolu de la raison et que notre cerveau ne peut concevoir bien qu’il fasse partie du système lui-même qui est unique et absolu …

En conclusion : Le  temps et l’espace sont des mécanismes supérieurs résultant d’une force fondamentale qui les sous-tend et les active … afin d’occuper une situation essentielle unique et primordiale dans ce qu’on pourrait nommer le TOUT … 

-----

Pour terminer, afin de mieux centrer la réflexion de chacun sur les éléments que lui fournissent son environnement sociétal et éducatif, je me suis permis d’établir des concepts de réflexion destinés à situer chacun dans ses convictions ou espérances afin de provoquer un éventuel débat personnel sur l’Existence … Répondre par oui (o) non (n), sans objet (-) je ne sais pas ( ?)

-----

1.   Notre mort « physique » est la fin de notre existence consciente et physique  … 

2.   Nous sommes un mammifère évolué qui a développé une faculté cérébrale : l’intelligence … 

3.   Il existe une trace de notre entité physique dans l’espace, après notre mort … 

4.   Nous bénéficions d’une existence consciente évolutive après notre existence physique … 

5.   Il existe une « vie » après la mort, en prolongation de celle que nous subissons  … 

6.   Cette existence future est comparable à celle que nous connaissons sur terre … 

7.   Nous sommes éternel dans cette existence future  … 

8.   Nous connaîtrons des stades croissants dans cette existence future … 

9.  Cette existence future bénéficiera  d’une qualité de vie heureuse, constante et permanente  … 

10.  Ce futur heureux sera progressif par palier … 

11.  Nous retrouverons nos proches et ceux que nous aimons ou que nous connaissons … 

12.  Nous aurons dans cet état une forme, une substance constituée de matière  … ?

13.  Nous serons des esprits sans forme ni consistance  … 

14.  Nous retrouverons dans cet état des sensations comparables à celles que nous font bénéficier nos cinq sens : la vue, le toucher, l’ouïe, le goût, l’odorat  … 

15.  Nous éprouverons des sentiments comparables à ceux que nous ressentons dans notre existence de « terriens : bonheur, félicité, amour, … 

16.  Nous serons une entité individuelle, résultant du  « meilleur » de nous-mêmes,  en récompense de notre existence terrestre  … 

17.  Nous deviendrons le concept abstrait de notre individualité, bénéficiant des caractéristiques positives résultant de notre vie terrestre … 

18.  Cette individualité abstraite bénéficiera cependant d’éléments de comparaison résultant de sa vie antérieure  … 

19.  « L’Au-delà » se conçoit dans un monde « surnaturel » situé dans un espace occupé par un être « surnaturel » que les croyants appellent Dieu (Yahvé, Allah …) à l’origine et la raison de tout …  

20. « La vie après la mort » se passe dans un « univers physique » comparable au nôtre … 

21.  « L’être surnaturel (Dieu ou Allah)» , est  en dehors du temps et le l’espace, donc sans origine et sans fin … 

 22. Le « néant »  n’existe que dans notre vocabulaire pour exprimer un état qui est impossible dans l’absolu … 

 23.  L’espace et le temps étant infinis par déduction,  « l’Univers matériel » l’occupe infiniment … 

24.  L’univers a commencé avec le « Big Bang … , le néant était alors en dehors et avant ce « Big Bang » … 

25.  L’Univers Total occupe  l’espace qu’impose son existence et la matière en évolution dans le temps est un phénomène de mouvement, essentiel à sa réalisation…

26.  L’infini de l’espace et du temps est une notion créée par le cerveau humain qui l’a construite par expérience accumulée et sélective … , le progrès et la communication entre les individus leur ont permis de construire le raisonnement collectif de la connaissance, «la science et le savoir », les rapprochant de la vérité fondamentale …  compte tenu cependant du handicap de leur imperfection qui les prive de données ou connaissances non encore acquises au stade actuel de leur évolution …

27.  Un «Être Supérieur » qui a besoin des hommes, coiffe le tout, omniscient et omnipotent, …

28.  L’homme a une « âme » destinée à rejoindre « l’Être Supérieur » après son existence terrestre, pour le compléter ou le parfaire … 

29.   Les êtres vivants ont des pouvoirs ou facultés dites « paranormales »…  Il est constaté que, pendant son existence, l’entité physique des êtres vivants, dont nous-mêmes, perçoit ou envoie des messages dans l’espace (phénomène des pigeons voyageurs, chiens pisteurs, lemmings, bancs de poissons, …transmission de pensées chez l’homme, voyance   … etc. … ) 

-----

Afin de me situer personnellement dans ce débat, je rappelle l’essentiel de ma position philosophique d’ancien chrétien fervent qui s’interroge sur les motivations d’exister et la valeur des croyances … Cette démarche m’a amené à une position d’agnostique par loyauté de pensée avec l’athéisme comme hypothèse de réflexion, dont voici la synthèse :

« Être … exister …»,  est l’expression lapidaire incontournable d’un mécanisme fondamental, qui est permanent et perpétuel dans l’Univers, Einstein l’ayant succinctement résumé dans sa formule « E=mc² » …   exister dans un mouvement éternel est la fonction de la matière dans l’univers-total …  qui a produit un bourgeon (théorie qui n’est pas partagée par tous les scientifiques), notre univers qui éclatera pour disparaître en fin d’existence … qui a provoqué la vie, phénomène aléatoire, sur une planète partiellement éteinte,  la Terre, détachée de son étoile en évolution, le Soleil,  … la vie a produit, entre autres, l’homme et l’intelligence … qui ont produit la pensée … la pensée à  produit le raisonnement et la connaissance … Finalement, ces entités intelligentes, en bout de chaîne de la sélection, sont devenues capables de manipuler cette matière dont ils proviennent, les exposant au danger de s’en prendre à des forces fondamentales qu’ils ne maîtriseront peut-être jamais totalement … : Hiroshima, Nagasaki, Tchernobyl, Fukushima …

-----

Ainsi que je l’ai signalé en préambule de ma publication actuelle, je crois utile de présenter, dans les pages suivantes, une synthèse de mes propos précédents, afin d’accrocher davantage mes contemporains à une démarche que je crois essentielle, en soutien de celle du Professeur de Duve, dans le but de conscientiser  chacun aux dangers que courent leurs descendances …

Synthèse-résumé de mes propos précédents.

A.  Le genre « homo menace l’avenir de la planète.

1.  Dans quelques décennies nous atteindrons le point de saturation de l’espèce humaine sur notre planète …

2.  Soyons réalistes,  les forces morales du monde sont entre les mains des « religieux » …  La masse populaire reste attachée à ses croyances en « l’au-delà » …

3.  Beaucoup d’intellectuels s’efforcent de justifier, intellectuellement, leurs options religieuses basées sur le « croissez et multipliez-vous »… 

4.  Par conviction ou opportunisme, la plupart des dirigeants du monde se rallient à la masse religieuse qui les soutient …

5.  On rencontre une grande difficulté de faire accepter une nouvelle philosophie axée sur  la gestion mondiale des produits de la planète et sur une maîtrise de sa population … Ce qui suppose des compromis de fond avec les religions …

6.  Comme le rappelle le professeur de Duve, il faudra modifier totalement un reflexe atavique d’esprit de clan qui date des premiers humanoïdes et qui a favorisé l’expansion exponentielle de notre espèce …  la tache originelle de la rivalité entre clans est imprimée dans nos gènes par la sélection naturelle et nous devons nous en libérer … Il se réfère aux sages du passé dont Jésus quand on décante son message de ce que les évangélistes ont ajoutés pour le rendre plus crédible aux yeux de leurs contemporains …

7.   Aussi, le célèbre prix Nobel lance-t-il un appel vibrant aux « clercs et laïcs, croyant et libres-penseurs de toutes obédiences pour qu’ils cherchent ensemble, au-delà de ce qui les divise et avec le concours du plus grand nombre possible de philosophes, de moralistes, de scientifiques et d’autres penseurs unis par l’honnêteté intellectuelle, un énoncé du message de Jésus adapté aux conditions actuelles » …

8.  Ce message rendu actuel est celui de l’amour, du pardon, de la conversion de ceux qui font le mal,  de la réprobation des rejets ainsi que du dogmatisme, des exclusions et de la place secondaire réservée aux femmes …   Ce Jésus se proclame notre frère, rejetant  l’orgueil, la suffisance, l’hypocrisie et l’autoritarisme de certains dirigeants religieux qui en abusent  au nom de leurs certitudes et souvent pour leur propre bénéfice … C’est enfin et surtout  le Jésus de la paix, s’élevant contre l’hostilité entre groupe et les conflits armés …

B. Jésus dans les religions du Livre.

1.  Ce sont les premiers chrétiens et plus particulièrement Saint Paul  et les Évangélistes, qui ont donné à Jésus la qualité de celui qu’attendent les Juifs : le « Messie », l’envoyé de Dieu, mais en lui prêtant la valeur divine d’en être la deuxième personne, son fils … le Saint-Esprit ou Esprit Saint en étant la  troisième d’une «Sainte Trinité » … constituant le  « mystère » d’un Dieu en trois personnes   … 

2.  Cette notion de Trinité n’a été formulée  que progressivement à partir du premier concile de Nicée  convoqué en 325 par l’empereur Constantin pour rétablir la paix religieuse et construire l’unité d’une Église divisée par des courants contradictoires, … 

3.   Quant à Israël, (c’est-à-dire les douze tribus dont descend l’ensemble du peuple juif) il attend toujours ce Messie …   Pour les Juifs, le messie n’est qu’un « envoyé de Dieu » et ne participe pas à sa divinité … 

4.   Si l’Islam accorde à Jésus la qualité de « Messie » c’est en tant que prophète et messager parmi les cinq plus grands avec Noé,  Abraham, Moïse et Mahomet  … 

C.  Le mythe de Jésus et les croyances .

Rappel de mes études sur le sujet : 

25.a – A la recherche de l’origine des croyances …  25.b – Histoire des croyances … 25.c – Appolonius de Thiane, une hypothèse sur l’origine du christianisme … 25.d – Apparitions de la Vierge … 25.e – Les apparitions … 25.f – Christian de Duve, Paul Damblon et Jean d’Ormesson, mes maîtres à penser … 25.g – Celle qui m'a porté ... et aussi  … 22.r1 – Juifs et Chrétiens … 22.r2 – La Bible … 22.r3 – Diaspora et Israël … et encore : 04.4 – apparitions à Beauraing … et  04.3  -  Olivier Saint Hubert, curé d’un village voisin de Beauraing (le frère aîné de ma mère, dont je détiens les mémoires et écrits, qui a bien connu deux des voyantes ses paroissiennes) … Voir aussi tout le chapitre 29 reprenant mes réflexions et études sur la métaphysique et la vie …

(Cliquez dans la colonne de droite pour obtenir un ou plusieurs dossiers) … 

D.  La morale sexuelle des trois religions du Livre, basée sur le récit de la Genèse, fit du sexe un organe tabou qu’il fallait dissimuler. (Pour les références aux récits de la Bible, voir le chapitre 00.09 à droite.) 

1.   Les adeptes du « Livre » et les civilisations qui les sous-tendent,  accordent au sexe une importance démesurée en ayant créé le sentiment propre et exacerbé de la pudeur. 

2.   La place du couple dans les religions du Livre … Le premier chapitre de la Genèse raconte que Dieu créa l’homme « à son image » mâle et femelle … Il faut relever cependant qu’il y a contradiction avec le second chapitre qui dit que, Dieu voulant rompre la « solitude » de l’homme « fabriqua la femme » à partir d’une de ses côtes … 

3.   La pudeur n’existait pas au paradis terrestre, ils étaient nus sans se faire mutuellement honte … Après avoir mangé le fruit défendu, ils surent qu’ils étaient nus et ils se couvrirent d’un pagne de feuille … Dieu se chargea même de leur confectionner des tuniques de peau dont il les revêtit … 

4.   Le sentiment de pudeur qui consiste suivant le Grand Robert à éprouver  de la honte ou de la gène en faisant,  en envisageant ou étant témoin des choses de nature sexuelle,  est propre aux adeptes des religions du Livre qui l'ont exacerbé, dans ses commandements et enseignements, jusqu’à condamner ses excès et son usage en dehors de la procréation … 

5.   La fonction sexuelle est uniquement organique …  Quant à « l’union intime » ce fut l’évolution qui amena les êtres supérieurs, dans un but évident d’efficacité,  à féconder le partenaire par ce procédé de pénétration interne d’un organe dans l’autre … 

E.  Pour rester complet et actuel, voir aussi mes études, in fine de la publication précédente (Chapitre 00.09 à droite) développant les matières suivantes : 

1.   Position de l’Église catholique romaine en matière de contraception et pilule abortive … Réaction de Benoît XVI aux nouvelles règles américaines en matière de couverture santé qui permet aux femmes d’avoir accès à toutes les formes de contraception …  

2.   Symposium  au Vatican sur la pédophilie ecclésiale au sein de l’Église organisé par  les hautes autorités compétentes de l’Église … «  Se rendre coupable de négligence face à un cas de pédophilie est un crime au terme du droit canon » … 

3.    Malheureusement, ces prises de positions ne sont pas encore celles de tous les évêques du monde …  le pouvoir ecclésial effectif, en tant que successeur des apôtres, appartient aux seuls évêques  pour le territoire qu’ils administrent,  … Certains de ces évêques,  sont réticents en ce qui concerne l’obligation de dénoncer leurs « prêtres coupables »,  préférant se charger eux-mêmes discrètement de prendre les mesures sévères et radicales qui s’imposent … 

4.    Signalons les points importants suivants : Création, en Belgique, d’un tribunal arbitral pour la réparation des abus sexuels au sein de l’Église,  la  démarche étant gratuite et sans limite de délai … Il y a lieu de faire attention aux amalgames entre pédophilie et homosexualité … Nécessité de promouvoir la formation affective des candidats au sacerdoce  …Le  délicat problème de l’accès des femmes au sacerdoce …  Quant au célibat des prêtres qui s’est imposé historiquement dans la pratique journalière de la messe impliquant la consommation des « Saintes Espèces » par un célébrant « pur » qui était « a jeun » et n’avait pas eu de fonction sexuelle la veille ou les jours précédents, l’actuel pape a, dans le passé, recommandé à l’Église d’examiner la question sous un jour critique, mais positif … 

F. Essentiel de l’entretien du professeur de Duve, accordé au journal « La Libre Belgique » le 7 novembre 2011. (voir ma publication du 28/10/2011, chapitre 00.07 à droite) 

Le professeur considère Jésus comme le « sage » dont l’enseignement principal permet de lutter contre  « les tares de la sélection naturelle ». 

Il voit le monde en biologiste et non en philosophe et son guide est Darwin … Il rappelle qu'à la suite de bouleversements climatiques en Afrique, certains de nos ancêtres primates se sont trouvés isolés de leur milieu naturel, la forêt équatoriale ... 

Forcé de s'adapter à un nouveau biotope, particulièrement hostile, ils se sont constitués en petites bandes d'individus solidaires, afin d'affronter les difficultés d'une existence précaire ...  De là l'émergence d'une rivalité entre bandes pour les meilleures conditions de chasse ou de récolte …

D’autres anthropoïdes se sont, pour des raisons autres que climatiques, adaptés, eux aussi, aux exigences environnementales des nouveaux biotopes dans lesquels ils avaient migré … 

Les bandes sont devenues des clans, des états, des nations rivales ... d'autant plus puissantes que leur composante sera nombreuse ... Cette « courte vue » a conduit notre monde à la saturation de son habitat par emballement démographique  (7 milliards depuis peu) ... 

L’avenir de notre descendance dépendra donc des mesures que nous prendrons pour planifier cet accroissement … et les seules qui soient « civilisées », en dehors des guerres exterminatrices, seront celles de réguler les naissances … ce qui va à l’encontre des enseignements religieux … (le « Croissez et multipliez-vous » de la Bible, notamment  …) 

Aussi, le professeur émérite, devant le refus obstiné des hiérarchies religieuses de changer leur discours, fait appel à la base de ces organisations pour qu’elles mènent une action révolutionnaire de réforme de la morale en matière de procréation … quitte à bouleverser un enseignement dogmatique millénaire établi … 

Quant aux croyances et les espoirs d’une vie future, le sage prix Nobel, déclare ne pas partager ces croyances … « L’univers est incréé, il est … Le Dieu auquel nous nous référons est une invention de notre esprit … » 

F. Données scientifiques concernant la prolifération future de l’homo : équilibre ou saturation de l’habitat (Chapitre 00.06 - à droite) . 

Une étude de Gilles Pison (rapport 480 de « Population et société » bulletin mensuel d’information de l’Institut National d’études démographiques – INED-ONU France) présente un tableau à jour de la population mondiale qui a franchi le seuil des 7 milliards depuis peu, pour atteindre le point de saturation de 9 á 10 milliards à la fin du siècle … Aussi est-il indispensable de faire état de cette étude, de la commenter et d’envisager les solutions pour s’adapter a cette situation … 

1.  Analyse des données : (Voir les statistiques chiffrées au chapitre 00.06 ) … la courbe de croissance de la population mondiale est douce de 1800 à 1900 pour s’infléchir ensuite fortement vers le haut (2 Mia en 1930, 3 Mia en 1960,4 Mia en 1974, 5 Mia  en 1987, 6 Mia en 1999, 7 Mia en 2011, et par projection 8 Mia en 2025 et 10 Mia en 2050) … Giles Pison, cependant, croit que se produira un phénomène de décélération de la croissance par diminution de la fécondité … L‘un des grands changements à venir est le formidable accroissement  de la population de l’Afrique … Quant à la Chine qui est actuellement le plus peuplé du monde avec 1,3 milliards d’habitants, elle serait rattrapée par l’Inde (1,2 milliards) qui passerait en tête vers 2020 … (politique de natalité non restrictive) … 

2.  Le statisticien signale, cependant, qu’un mécanisme naturel, moteur essentiel de l’évolution, est en place pour réguler cette évolution par l’élimination des plus faibles 

3.  L’hypothèse du professeur Christian de Duve est plus proche de cette vision … : elle est largement développée dans son bouquin, « Génétique du péché originel, le poids du passé sur l’avenir de la vie », dont je reprends l’essentiel de la théorie en début de mes publications et de celle-ci en particulier, depuis de nombreux mois … 

4.  L’éminent professeur, dans la quatrième partie de son livre,  « Les défis du futur », tire les leçons du passé pour préparer l’avenir …  en présentant un choix de diverses options que l’humanité pourrait prendre ou décider … 

5.  Première option : ne rien faire : Si on ne fait rien, l’humanité va au désastre … L’extinction de l’humanité, si elle a lieu,  ne sera pas due à son échec, mais à son succès Une espèce surhumaine super- intelligente pourrait-elle succéder à l’espèce humaine ? …  Avec cependant, des problèmes d’adaptation du crâne, contenant un cerveau surdimensionné, limité par le canal génital féminin avec naissance prématurée et problèmes d’éducation postnatale … nos « forêts de neurones » surdimensionnées, approcheront-elles plus intimement  cette « ultime réalité » comme l’appelle le professeur … peut-être conclue-t’ il, seront-elles  plus près de comprendre le mystère de la conscience en tant que pont vers cette « Réalité » … 

6.  Deuxième option : améliorer nos gènes : (appelé au XIXe siècle « eugénisme ») L’eugénisme  (sélection des porteurs de bons gènes et exterminations des  autres) est devenu un mot honni … Le  clonage ouvre la voie vers l’évolution dirigée … avec  toutes ses dérives … Le clonage humain provoque des débats éthiques passionnés … Il est prohibé par la plupart  des législatures du monde … Quoiqu’il arrive, l’humanité ne sera pas sauvée par le clonage, conclue le célèbre généticien … parce qu’il ne voit pas qui pourrait bénéficier de l’amélioration et comment on pourrait changer plus de 7 milliards d’individus …

7.  Troisième option : recâbler le cerveau :  ce qui est possible par épigénisme (nouvelle forme de génétique portant sur des traits héréditaires qui ne sont pas encodés dans des séquences d’ADN, mais accompagnent celui-ci) … Cette transformation du cerveau comporte le risque de ne pas inculquer à celui-ci une morale plus altruiste, sauf si les initiatives futures étaient aiguillonnées par une vision plus lucide du désastre qui nous attend si nous ne devenons pas solidaires … 

8.  Quatrième option : faire appel aux religions : Les Églises sont exceptionnellement qualifiées pour aider à sauver l’humanité … (grâce au pouvoir qu’elles exercent dans l’éducation des  masses  jeunes et adultes) … Les religions sont fondées sur des croyances, non sur la pensée rationnelle … Elles jouent un rôle majeur dans l’éducation, les soins de santé, les œuvres sociales, les secours aux handicapés, l’assistance aux personnes désavantagées et aux entreprises charitables, surtout dans le Tiers-Monde, d’autre part, elles offrent un décor approprié pour la réflexion, la méditation et la contemplation, ainsi que pour des activité collectives telles que des enseignements, des exhortations morales, des célébrations joyeuses, des douloureuses cérémonies d’adieux aux défunts et d’autres occasions de se réunir en groupe, d’une profonde signification humaine … et l’éminent professeur de continuer : ce cadre mérite d’être conservé, même si le contenu  des manifestations qui s’y déroulent  évoluent en fonction des avancées des sociétés.  Il n’hésite pas à s’impliquer personnellement en terminant : « Comme je puis en témoigner d’expérience personnelle, un service funèbre dans une jolie église, au son admirablement chanté, du « In paradisium » de Fauré, conserve toute sa beauté poignante même s’il n’y a aucun paradis pour accueillir  la défunte aimée ») … 

Que devons-nous faire ?  A cette interrogation, le professeur répond qu’il appartient aux religions de faire le plus grand sacrifice, en se soumettant aux découvertes incontestées de la science dans tous les domaines de la connaissance qu’elle illumine … Cela implique une profonde et pénible remise en question … et ne plus accepter sans critique des affirmations dénuées de fondements ou fondées sur des textes écrits, il y a plusieurs millénaires … Cette remise en question pourrait déboucher sur une réponse nouvelle et plus satisfaisante sur ce que le célèbre savant souligne, à la suite de Darwin et Einstein, avec empathie et vénération comme « l’ultime réalité » 

Le Prix Nobel de médecine conclue cet important chapitre par le constat que « Le dialogue entre religion et science est souhaitable mais difficile »  … Dans ce domaine, le compromis est impossible : la religion doit céder … Vient alors dans cet esprit, une référence aux travaux de l’Académie pontificale des Sciences qui réunit au cœur du Vatican quelque quatre-vingts membre, choisis dans toutes les disciplines et parties du monde, sans distinction de nationalité, de sexe ou même dans une certaine mesure, d’opinion philosophique (on y trouve des protestants, des juifs, des musulmans et parfois des adeptes d’autres religions, mais surtout un nombre appréciable d’agnostiques et d’incroyants … Avant son pontificat, le pape actuel en faisait partie …  Il semble que l’influence de  cette Académie Pontificale sur le magistère de l’Église n’est pas aussi significative qu’on aurait pu le supposer, cependant commente le professeur « il se passe plus de choses en coulisse qu’on ne le soupçonne » … et beaucoup de croyants sincères admettent que les soi-disant « articles de la foi » doivent être pris avec un « grain de sel » et que de nombreuses règles éthiques édictées par l’Église doivent être interprétées comme de pieuses recommandations 

Conclusions : Les religions, par leur influence, et les sciences, par  leurs connaissances, doivent collaborer d’urgence à la sauvegarde de l’humanité … 

9.  Cinquième option : protéger l’environnement -  Après avoir connu les périodes difficiles du siècle dernier avec ses misères, ses guerres et puis progressivement  l’opulence et le gaspillage, ce ne fut que, lentement, des voix s’élevèrent pour dénoncer les excès de l’exploitation humaine et défendre l’environnement …  L’écologie commença à entrer dans le quotidien de l’humain … L’énergie nucléaire fut remise en question … Des découvertes dans la manipulation  biotechnologique pour s’attaquer aux maladies ou inoculer des facultés nouvelles aux plantes cultivées ont vu le jour … Le professeur s’élève contre les craintes de contaminations des espèces voisines, qui obsèdent certains … Quant aux OGM, sigle qui déchaîne les passions, le professeur s’élève avec vigueur contre cette appréhension de contamination des espèces voisines de caractères en modifiant  leurs gènes, en signalant que de tous temps, depuis au moins 10.000 ans, empiriquement , on a transformé par croisement  et manipulations physiques des êtres vivants pour en produire des auxiliaires domestique tels les blancs-bleus belges difformes, les canaris bossus ou frisés, et la rose dont la fleur n’a plus rien à voir avec son ancêtre, l’églantier  etc  … 

10.  Sixième option : donner leur chance aux femmes -  La combativité est principalement un caractère mâle  …  (guerres, domination, esclavage …) … Les femelles, surtout chez les mammifères sont programmées de manière à prendre soin des petits … (Leur instinct les pousse à se sacrifier pour eux) … Dans la plupart des civilisations, les femmes sont traitées comme inférieures aux hommes …  cette option sociétale fut largement renforcée par la tradition biblique du judaïsme orthodoxe, de l’Église catholique et de l’Islam, même si cette discrimination est déguisée en « respect » … il  y a beaucoup plus d’homme que de femmes dans les professions dirigeantes, que ce soient les affaires, la politique, les sciences ou les arts … L’ascension sociale des femmes dans le monde actuel est un phénomène encourageant … d’autant plus qu’il se fait en grande partie avec la collaboration des hommes … 

11. Septième option : Contrôler l'expansion de la population : Nous sommes trop nombreux et tout concoure à aggraver ce constat : allongement de la durée de vie par le confort matériel et les  performances médicales qui combattent la mortalité … Ce qui est regrettable déplore Christian de Duve, c’est que Rome par la voix du pape Benoît XVI a réitéré solennellement, en octobre 2008, sa condamnation inflexible de la limitation volontaire des naissances par des moyens autres que l’absence de rapports sexuels durant la période fertile du cycle féminin … Si nous n’agissons pas radicalement, on frémit à l’idée de ce que l’avenir nous réserve :  guerres, génocides … ou en dehors de ces extrêmes,  la famine et les épidémies … Au risque de choquer, le célèbre prix Nobel, recommande aux autorités d’encourager la limitation des naissances (deux par couple) et son contraire sanctionné par des mesures financières et fiscales … ces actions étant accompagnées de campagnes de sensibilisation des populations pour leur faire comprendre cette problématique … 

12.  Conclusions :  Le professeur de Duve conclue sous la forme d’envoi de deux messages, l’un que notre perte est inscrite dans nos gènes ( par la sélection naturelle qui a privilégié la rivalité entre groupes nécessitée par une solidarité de défense)  et l’autre nous dit que nous possédons le pouvoir unique d’utiliser la raison pour échapper à cette fatalité … Notre impuissance individuelle est grande … aussi, le professeur de Duve insiste sur la force de l’engagement collectif, sous l’égide, notamment, des dirigeants politiques et, surtout, religieux … (voir aussi ce qu’il dit à ce sujet dans les chapitres précédents sur l’importance des religions qui devraient adapter leur message … et le rôle altruiste de la femme …) Il termine en trouvant des sources d’espoir dans le mouvement qui se dessine autour du réchauffement climatique … Le monde commence à s’émouvoir … Certaines mesures commencent à être adoptées, au niveau national et international … Plus impressionnant, les humains commencent à agir ponctuellement, chacun dans sa petite sphère, pour économiser l’énergie, réduire les émissions de CO2, diminuer les gaspillages, soit s’imposer un petit peu d’inconfort personnel pour un bien commun éloigné … Ce n’est qu’un exemple … les masses peuvent se mobiliser … Si les dirigeants du monde pouvaient s’impliquer plus activement dans le lutte pour la sauvegarde de l’humanité et du monde vivant, les menaces qui pèsent sur l’avenir de la planète pourrait encore être détournée avant qu’il ne soit trop tard … 

Ce vœu fervent est son mot de la fin . 

-----

LA PARTICULE DE DIEU 

 Importante nouvelle pour ceux qui s’intéressent aux études sur le Cosmos (Mise au point du 23 septembre 2011 qui sera annulée le 24 février 2012 )

Une annonce remet en question la découverte de ce que l'on a appelé " la particule de Dieu" parce qu'à l'origine du mécanisme de l'Univers ... Des découvertes récentes présentées le 23/9/2011 lors d’un séminaire du Cern et retransmis sur Internet (http :/webcast.cern.ch) fait état des résultats d’expériences faites avec un faisceau neutrino de 730 km entre les gigantesques accélérateurs du Cern à Genève et les récepteurs souterrains de Gran Sasso en Italie, surprenant les chercheurs qui ont constaté que le trajet est parcouru par les neutrinos avec une avance de 60 nanosecondes sur les 2,4 millisecondes que la lumière met à effectuer la même distance, remettant en question le fond de la formule d’Einstein … (affaire à suivre cependant, la plupart des chercheurs restant prudents) ...

Constatation de l'erreur du 23 septembre 2011.

Site internet du 24 février 2012 de la revue « Sciences » : La revue américaine, qui cite sans les nommer des sources proches de l’expérience, annonce que ce serait une mauvaise connexion entre un GPS et un ordinateur qui serait sans doute à l’origine de l’erreur … cela évitera, entre autres, au professeur de physique Jim Al-Khalili Saltzberg, de manger son caleçon en direct, comme il l’avait promis, si la nouvelle était prouvée … Cela m'arrange, également, parce que cela m'évitera de remettre en question une bonne partie des théories que je soutiens ...

Mise à jour du 28 juin 2012

Depuis la fin de l'année dernière, les milieux scientifiques sont en émoi à l'annonce de découvertes importantes concernant la recherche du Boson de Higgs tentée par les detécteurs Atlas et GMS ...  L'accumulation des données récoltées par ces chercheurs permettent de prévoir des avancées essentielles dans le domaine ... Nous nous trouvons à l'aube d'une révolution importante dans la compréhesion de l'Univers ... Les scientifiques du Cern réunis à Melbourne présenteront les dernières avancées ce mercredi 4 juillet ... avec une liaison vidéo en duplex ... à l'occasion de la 36 ème International Conference on Higg energy Physics (ICHEP)

Le 4 juillet 2012, Intervieuw du belge Englert, co-découvreur

Les scientifiques du monde entier retiennent leur souffle : Le CERN va annoncer  une découverte importante pour la compréhension de l'Univers ... Guy Duplat de la Libre Belgique publie une interview du découvreur belge Englert dans laquelle le scientifique donne un aperçu de l'essentiel de la découverte : " Ce que nous avons introduit est l'idée d'un champ, comme une mer qui  envelotte l'Univers entier. Dans ce champ, les particules qui forment la matière (quarks, leptons, etc,) et qui étaient sans masse, à la vitesse de la lumière, sont freinées, ont plus de difficultés à avancer, et acquièrent ainsi une masse.  C'est ce qui explique que les particules ont la masse qu'elles ont et que nous existions.  On ne peut pas mesurer directement ce champ mais on peut voir "les vagues" qui passent sur cette mer, ce sont les les bosons, que j'appelle "scalaires" car ils n'ont pas d'orientation, pas de polarisation." ...  Cette hypothèse permet aussi de réunir les forces ... Il semble, d'autre part, que cette découverte officialisée par cinq sigmas, ce qui veut dire qu'il n'y a aucun risque que ce soit du bruit de fond ou un artefact.  Cinq sigmas veut dire qu'il y a 999.999 chances sur un million que ce soit la particule et seulement un risque sur un million que ce soit un bruit de fond ... Cette découverte permettrait des avancées significatives dans la solution de problèmes non résolus comme celui de l'origine de la matière noire et de l'énergie noire qui nous entoure (nous n'expliquons que 4 % de la masse de l'Univers).  Si on montrait que ce boson est une particule élémentaire, non composite, on ouvrirait la porte peut-être à des particules nouvelles dites supersymétriques. 

Le 5 juillet 2012, Réunion du CERN à Melbourne en Australie.

Le monde scientifique attendait avec impatience et curiosité l’annonce des avancées significatives réalisées avec la découverte physique du Boson BEH (Brout-Higgs-Englert, les découvreurs depuis cinquante ans) … La preuve physique de cette découverte importante que les trois chercheurs avaient déjà trouvée par calcul, il y a un demi siècle, permet de révolutionner les théories avancées jusqu’alors et de définir un modèle standard, unifiant  notre monde apparemment complexe et désordonné … Ce modèle standard suggère que les quatre forces de l’Univers(une interaction nucléaire forte, une faible, une interaction électromagnétique et la gravitation) peuvent être unifiées dans une même équation, la superforce … Cette unification simplifie la compréhension de « notre univers » en rendant les choses plus simples, comme dit Einstein, mais pas plus simples … Cette découverte fondamentale est aussi importante pour les physiciens que la découverte de l’ADN pour les biologiste, a dit Peter Knight, président de l’Institut britannique de physique … il faut réaliser que cette découverte est le résultat d’une prouesse humaine des scientifiques qui sont parvenus à reconstituer un phénomène physique qui a demandé des moyens gigantesques (un tunnel de 27 km et près de 10.000 électroaimants) pour reconstituer un phénomène qui s’est produit aux premières « microsecondes » de notre univers, ce Boson ayant une durée de vie de10 secondes exposant -22  …

 -----

Les cinq défis qui maintenant attendent les chercheurs du LHC (suivant le journaliste scientifique Guy Duplat)

1.  Détecter le neutralino, une particule hypothétique née de la théorie « supersymétrique » …son existence expliquerait la « matière noire » (notre univers « visible » 4%, énergie noire 73 %, matière noire inconnue 23 %)

2.  Pourquoi il n’y a pas « d’antimatière » … après le « Big-Bang » on suppose qu’il y a eu autant d’antimatière que de matière qui se serait annihilée avec un infime surplus de matière, notre univers.

3.  Reconstituer au CERN la « soupe chaude et dense, appelée plasma quarks-gluons, qui prévalait dans l’univers dans les millionièmes de secondes qui ont suivis le Big-Bang.

4.  Rechercher les dimensions cachées de l’Univers … Les particules sont-elles des supercordes ? … Notre univers a-t-il dix dimensions d’espace ? … Qu’est-ce qui est à l’origine de la mystérieuse accélération de l’expansion de l’Univers que l’on enregistre actuellement ? …

5.  Pourrait-on créer des micro-trous noirs au LHC ? … probabilité faible, les micro-trous noirs, s’ils apparaissent, s’évaporeraient immédiatement … 

 

-----


Pour terminer et pour promouvoir l’action du Professeur de Duve, je me permets de recommander à ceux qui me font l’honneur de me lire, de soutenir l’action que je mène, depuis de nombreux mois, en faveur de son appel à un changement fondamental de nos comportements sociaux afin de préserver l’avenir de notre descendance … (Voir aussi mes chapitres précédents, 00.05 – 00.06 - 00.07  et 00.08 et 00.09 – cliquez à droite « dossiers ») 

Je suggère à ceux qui me lisent, de profiter de l'ampleur d'audience que constitue les blogs de la « Libre » pour provoquer un effet « boule de neige » en transmettant le message par un simple « copier-coller » de l'appel du professeur, reproduit ci-dessous : 

----- 

« Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie » (édition Odile Jacob) ... 

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. » 

 « L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit » 

 « Le succès évolutif démesuré de l’espèce humaine a été acquis au prix d’une sévère détérioration des conditions de vie sur Terre. 

 « Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. » 

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. » 

 « La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. » 

 « La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. » 

 « Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains par la sélection naturelle. » 

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. » 

----- 

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ... 

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient leur enseignement dans un sens plus conforme aux réalités futures afin  d'éviter « une sélection naturelle de groupes », ce que le professeur nomme le « péché originel génétique» par le massacre des plus vulnérables ... 

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!! 

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

----- 

Voir aussi l'article du journal La Libre Belgique, de  Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l'explosion »  donnant l'essentiel d'un rapport de l'ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité ... lien ci-après http://www.lalibre.be/actu/international/article/64... 

----- 

Pour terminer, je recommande à ceux qui me lisent de se procurer l’intéressant dernier livre de Christian de Duve qui expose le problème et nous met face à nos responsabilités de lutter contre un grégarisme atavique ... : un petit ouvrage de 92 pages, écrit dans un style clair à portée de tous intitulé : « De Jésus à Jésus en passant par Darwin » qui vient de paraître chez Odile Jacob au prix de 9,45 euros …  et pour ceux qui voudraient pousser davantage leur investigation, je conseille ses autres ouvrages, chez le même éditeur : Génétique du péché originel : le poids du passé sur l’avenir de la vie (2009, nouvelle édition 2010) - Singularités.  Jalons sur les chemins de la vie (2005) – A l’écoute du vivant (2002).

----- 

Pour m’atteindre : ( Tel : 02 736 43 97 )  phmailleux@skynet.be

BLOG: http://philippemailleux.blogs.lalibre.be

Avec un moteur de recherche : PROPOS D’UN OCTOGÉNAIRE 

SITE: http://phmailleux.e-monsite.com         

-----

 

12/02/2012

Ch. 00.09 - Le genre homo menace l'avenir de la planète

00.09 – Le genre homo menace l’avenir de la planète.

 

Dans quelques décennies nous atteindrons le point de saturation de l’espèce humaine sur notre planète … Il devient grand temps que les meneurs influents des organisations  morales et politiques de la Terre se livrent à  des actions de réflexion et d’interrogation sur cette situation ... et surtout qu'ils prenent conscience de l'avenir que pourrait attendre nos descendants s'ils laissent aller les choses et