Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/04/2017

1.1. Etude sur le bonheur

ÉTUDE SUR LE BONHEUR – ESSAI PAR

« MONSIEUR TOUT LEMONDE »

 

Ce document sera régulièrement mis à jour et corrigé, afin d’être toujours complet et d’actualité. ---

Seront notés en rouge les commentaires complétant, confirmant ou contredisant des passages de ce travail, en remerciant ceux qui voudront bien prendre cette peine. Cliquer sur commentaires en bas juste avant les tags

Ils peuvent les adresser aussi par mail à philippemailleux@gmail.com

Merci à tous ceux qui voudront bien prendre cette peine. ---

Le texte qui suit est la suite de la publication précédente du 17 mars – Il est présenté en caractères bleu-foncé et figurera en début de publication.

 

ÉTUDE SUR LE BONHEUR - COMMENT LE RÉALISER ?

 

2 – Trente et une définitions du bonheur et propos sur le sujet par les philosophes, les penseurs, les écrivains et le commun des mortels.

2.1 - Le bonheur ne tenait peut-être qu'à l'équilibre des petites joies (comme arriver au passage piétons juste quand le bonhomme passe au vert) et des petits désagréments de la vie (comme avoir une étiquette qui gratte dans le cou).1. Quatre filles et un jean (2002) de Ann Brashares

2.2 - Nous vivons dans une société où l'égoïsme règne à outrance, où les hommes, pour atteindre leur bonheur personnel, n'hésitent pas bien souvent à provoquer le malheur de leur prochain. Journal de ma captivité (1923) de Philippe François Victor Baucq

2.3 - C'est la théorie de la capillarité, selon laquelle le bonheur de quelques-uns se répand et exerce ses effets sur le bonheur de tous.  - Ambiguïtés (2006) de Elliot Perlman

2.4 - Les gens heureux ne cherchent rien, et ne vont point avertir les autres de leur bonheur, les malheureux sont intéressants, les gens heureux sont inconnus. - Discours sur le bonheur (1779) de Emilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du Châtelet

2.5 - Si tu veux comprendre le mot bonheur, il faut l'entendre comme une récompense et non comme un but. - L'Alchimiste (1988) de Paulo Coelho

2.6 - Je tiens pour principes certains du bonheur qu'il faut préférer les avantages de la nature à tous ceux de la fortune. - Paul et Virginie (1787) de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre

2.7 - Ma mère, à toi je me confie.
Des écueils d'un monde trompeur
Ecarte ma faible nacelle.
Je veux devoir tout mon bonheur
A la tendresse maternelle.

A ma mère de Alfred de Musset

2.8 - Je t'aimais. Je t'aime. Je t'aimerai. La conjugaison du bonheur !  - Olympe de Gouges (2012) de Catel Muller, dite Catel

2.9 - En permettant aux uns de duper les autres, la naïveté est un élément trop capital du bonheur humain, pour qu'on ne lui doive pas de l'indulgence. - carnets de Henry de Montherlant

2.10 - La confiance d'être aimé est le seul bonheur de la vie; mais c'est un bonheur appuyé sur une colonne de sable; en sonder l'intérieur, c'est s'exposer à la renverser absolument. Réflexions sur les passions et sur les goûts (1741) de François Joachim de Pierre, cardinal de Bernis

2.11 - Le véritable bonheur platonique est la fusion de deux esprits. - Beau parleur (2012) de Jesse Kellerman

2.12 -  Il n'y a rien de plus parfait que de trouver du bonheur à communiquer le sien. - Conférences de Notre-Dame de Paris (1835-1851) de Henri Lacordaire

2.13 - Mais le bien public est fait du bonheur de chacun. - La Peste (1947) de Albert Camus

2.14 - Ah ! Quel bonheur d'être libre, libre de la plus belle de toutes les libertés, celle de la pensée-Lettres parisiennes (1857) de Delphine Gay, dite Madame de Girardin

2.15 - On passe par différents goûts
En passant par différents âges :
Plaisir est le bonheur des fous ;
Bonheur est le plaisir des sages.

Tableau de la vie humaine de Stanislas Jean de Boufflers

2.16 -  Arrêtons de chercher le bonheur là où nous l'avons perdu - Magique étude du Bonheur (2010) de Vincent Cespedes

2.17- je préfère doucement laisser faire chaque instant
Sans me forcer sans me pousser
Je chemine de l'avant
Je n'ai jamais pris la peine de regarder derrière moi
Ma route s'en va tout droit
C'est le bonheur qui m'entraîne.

 Ma chère et tendre (2003), Itinéraire de Henri Salvador

2.18 - La vie n'a qu'un sens : y être heureux. Si la vie n'est pas synonyme de bonheur, autant ne pas vivre. - Carnets (1957), années 1930 à 1944 de Henry de Montherlant

2.19 - L'homme jouit du bonheur qu'il ressent, et la femme de celui qu'elle procure. Plaire n'est pour lui qu'un moyen de succès, tandis que pour elle, c'est le succès lui-même.   Les Liaisons dangereuses (1782) de Pierre Choderlos de Laclos

2.20 - Heureuse, elle eût été ravissante : le bonheur est la poésie des femmes, comme la toilette en est le fard. - La Comédie humaine (1842-1852) de Honoré de Balzac

2.21 - Le bonheur est le parfum de l'âme, l'harmonie du cœur qui chante. - Les Précurseurs (1919) de Romain Rolland

2.22 - Le bonheur n'est pas un objet à posséder, c'est une qualité de pensée, un état d'âme. - Rebecca (1938) de Daphne du Maurier

2.23- Ce que nul ne partage avec nous nous est insupportable ; le bonheur lui-même nous serait douloureux à porter seuls. - Le Giaour (1813) de George Cardon, lord Byron

2.24 - Il est dur lorsque sur la terre
Dans le bonheur on a vécu
De mourir triste et solitaire
Sur les ruines d'un vieux cul.
Jadis dans une forêt vierge
Je fus planté sur le versant
Qu'un pur filet d'urine asperge
Et parfois un filet de sang.

Lamentations d'un poil de cul de femme (1854) de Jules Verne

2.25 - Le bonheur est en nous, puisqu'en amitié comme en amour on jouit surtout de ce que l'on donne. Nuances morales, nouvelles pensées . - (1899) de Marie Pochet Neveux, dite Marie Valyère

2.26- Le bonheur ne vaut d'être vécu que s’il est partagé. - Voyage au bout de la solitude (1997) de Jon Krakauer

2.27 - Le bonheur est en nous, puisqu'en amitié comme en amour on jouit surtout de ce que l'on donne. - Nuances morales, nouvelles pensées (1899) de Marie Pochet Neveux, dite Marie Valyère

2.28 - Soyons reconnaissants aux personnes qui nous donnent du bonheur ; elles sont les charmants jardiniers par qui nos âmes sont fleuries. - Les Plaisirs et les Jours (1896), Ephémère efficacité du chagrin de Marcel Proust

2.29 - Le bonheur tue les poètes. - Illusions perdues (1837-1843) de Honoré de Balzac 

2.30 -  On ne cherche pas le bonheur : on le trouve. - Le Jeu du roman (1995) de Louise Lambrich

2.31 -  Le bonheur est d'aimer bien plus que d'être aimé. -  Journal de voyage : de Bordeaux au Pont du Gard de Henri Beyle, dit Stendhal

 

-o-o-o-o-

 

1.1 – Le bonheur est un sentiment furtif qui est difficile à réaliser et à obtenir. --- Il est tellement complexe et multiple qu’il est laborieusement défini par les grands dictionnaires.

 1.2 -  Si on s’en tient à son sens le plus philosophique et le plus idéalisé, il sera « l’état de la conscience pleinement satisfaite – Grand Robert » -

 1.3 – Cette définition nous amène à nous interroger sur l’état de conscience. Le terme garde une connotation religieuse et morale. --- Suivant le Grand Robert « (elle est la) connaissance intuitive par l’être humain de ce qui est bien ou mal, et qui le pousse à porter des jugements de valeur morale sur ses propres actes »

 1.4 – En ce qui concerne le bien ou le mal, il est important de préciser que ces notions sont essentielles au bonheur parce qu’elles contribuent à bien intégrer l’homme dans un milieu basé sur la solidarité de groupe. --- Toute transgression de cette règle est asociale et facteur de chaos. --- L’histoire nous rapporte le détail des supplices horribles qui sanctionnaient les contrevenants pour mieux marquer et impressionner les esprits sur la sanction cruelle appliquée devant un public terrorisé. --- Ces sanctions édictées par les potentats avaient pour but de mieux impressionner ceux qui enfreindraient ces lois. ---

 1.5 – Tout ce préambule pour bien souligner l’importance des relations humaines basées sur la solidarité qui implique une morale essentiellement altruiste. --- Tous les potentats et les « meneurs » de l’histoire ont prôné ce comportement à leur avantage. – Ils ont tous profité de la croyance en un Dieu ou des dieux sanctionnant les contrevenants, s’ils ne suivaient pas leurs lois. --- Les tables de la loi données à Moïse en sont les premières manifestations écrites. ---

 1.6 - Nos ancêtres, faute de connaissances dues à l'évolution et le savoir, ne trouvaient d'autres explication que l'existence d'un être suprême.. --- Ils ne réalisaient pas l’irrationalité d’une sanction appliquée par cet être suprême à une créature qui n’a aucune responsabilité quant à son origine et que, d’autre part, il ait trouvé une action aussi farfelue que de placer celle-ci dans un déchet de soleil dans des conditions d’existence telles qu’elle manqua de peu la disparition ---

1.7-  Malheureusement, l'atavisme veut que l’homme soit un loup pour l’homme. --- Il ne fait que s’aligner sur la loi basique de l’univers qui est la sélection du plus fort au détriment du  plus faible et, en cas de saturation, de provoquer l’apparition de prédateurs. pour régulariser son expansion ---  Cette loi, essentielle dans l’Univers, résulte de son mécanisme évolutif, seule alternative à son existence, les autres étant inconcevables, puisque limitées. ---

1.8 - Nous sortons à peine de deux guerres fratricides et si nous connaissons une accalmie plus longue, elle est essentiellement due à la crainte du péril qui résulte de l’exploitation des forces nucléaires pouvant anéantir des populations entières, si pas toute l'humanité. ---

1.9 -  Bien qu’elle paraisse utopique, la solution reste une mutation de l’être humain vers un « homme nouveau » prônée par feu le professeur de Duve, prix Nobel, qui l’a bien étudiée et décrite dans un de ses livres. --- Ce grand savant prônerait une réaction de cet « homme nouveau » contre cette loi basée uniquement sur l’élimination du plus faible par le plus fort, en participant à la création d’une espèce nouvelle solidaire et altruiste qui gérerait cette expansion suicidaire.---                                                       

 1.10 -  Le récent avènement du financier farfelu et incapable à la tête de la plus grande puissance du monde n’augure rien de bon quant à une solidarité mondiale basée sur l’entente entre les peuples pour réfléchir à ce problème. --- Le repli sur soi prônée par ce nouveau leader risque fort d’être communicatif, les états « riches » cherchant une autonomie profitable, en ne participant plus aux dépenses de solidarité. ---

-o-o-o-o-

 

 

Commentaires

Votre nom ne m'est pas inconnu mais je n'arrive plus à me souvenir du contexte, faute d'effectuer 36 choses à la fois. Magnifique cette rétrospective sur le bonheur. En ce 21 ème siècle , il est bien rare et son immensité se réalise dans les choses simples, oubliées ou mises à l'écart, le citoyen bien pensant ne cherchant qu'un but financier et non l'essentiel. Bien à vous.

Écrit par : Mary | 13/04/2017

Votre nom ne m'est pas inconnu mais je n'arrive plus à me souvenir du contexte, faute d'effectuer 36 choses à la fois. Magnifique cette rétrospective sur le bonheur. En ce 21 ème siècle , il est bien rare et son immensité se réalise dans les choses simples, oubliées ou mises à l'écart, le citoyen bien pensant ne cherchant qu'un but financier et non l'essentiel. Bien à vous.

Écrit par : Raskin Mary | 13/04/2017

Votre nom ne m'est pas inconnu mais je n'arrive plus à me souvenir du contexte, faute d'effectuer 36 choses à la fois. Magnifique cette rétrospective sur le bonheur. En ce 21 ème siècle , il est bien rare et son immensité se réalise dans les choses simples, oubliées ou mises à l'écart, le citoyen bien pensant ne cherchant qu'un but financier et non l'essentiel. Bien à vous.

Écrit par : Raskin Mary | 13/04/2017

Chère Madame,

Merci de votre intervention. Vous dites que mon nom ne vous est pas inconnu. Je ne me souviens pas non plus du vôtre. J'ai été un cadre supérieur de centre Belge de recherches du groupe Total (ex Petrofina)... Peut-être est-ce alors que nous nous sommes connus.

Merci aussi de votre appréciation de mon travail. Mon ambition est de transmettre des moyens de trouver le bonheur qui est si difficile à cerner, en apportant mon expérience de 87 ans d'existences dans des conditions de santé particulièrement difficiles,parfois à des limites mortelles.

Si j'en suis sorti, c'est grâce à l’acquisition d'une philosophie personnelle basée sur la détente morale et l’altruisme, axée sur l'optimisme et une adaptation mentale positive de la gestion des aléas négatifs de la vie.

Je vais continuer en recherchant la quintessence sur le sujet dans les écrits des grands philosophes et penseurs.

Bien à vous

Philippe Mailleux (publications sous l'appellation "propos d'un octogénaire" adresse philippemailleux@gmail.com)

Écrit par : doulidelle | 14/04/2017

Les commentaires sont fermés.