Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/08/2016

&95v Souvenirs lointains (4)

 

La guerre 1940-1945

 

Résultat de recherche d'images pour "guerre 1940 1945"

www.cegessoma.be

 Les allemands sur la place des palais à Bruxelles.

 

La drôle de guerre - Le 10 mai 1940, les Allemands envahissent la Belgique et la Hollande qui capitulent ainsi que Pétain en France - de Gaule à Londres crée la France libre.

Le matin du 10 mai 1940 était radieux de printemps. Il faisait si beau : le ciel était bleu, du bleu des myosotis de mai, quand ils sont bien frappés de rosée.

La ville s’étirait de son sommeil candide, inconsciente de la gravité monocorde des voix de speakers qui s’élevaient par les fenêtres entrouvertes, annonçant sans interruption le début de la « drôle de guerre » : l’armée d’Hitler violait les frontières.

Atterrés, mes parents avaient l’oreille aux nouvelles que débitait sans arrêts, notre vieux poste de radio. 

La terreur et la crainte pesaient sur chacun. Tout le monde avait en mémoire les exactions et brutalités cruelles des soudards de 1914, aussi ce fut pour beaucoup la fuite devant l’envahisseur et l’exode vers la France.

Les routes de Belgique furent vite encombrées et saturées de colonnes pitoyables de réfugiés angoissés qui se traînaient lamentablement, hagards, à pied ou sur toutes sortes de véhicules : bicyclettes, brouettes, poussettes, chariots avec attelage, voitures, camions, etc.…

L’envahisseur avait été tellement rapide dans son action que les troupes belges, désemparées et en désordre, reculaient vers la France en vue d’un éventuel regroupement, saturant davantage le réseau routier.  Pour corser l’affaire, des avions mitraillaient les soldats en fuite. 

 

Aigle au ciel de malheur,

Triste agent de la peur

Qui boutez feu et flammes

Aux maisons qui s’enflamment,

Livrant à l’abandon

Ceux qui n’ont plus de nom.

 

Quant à nous, nous nous réfugiâmes avec les voisins dans les caves de notre modeste appartement : nous pouvions y tenir un siège. Seuls enfants, bien emmitouflés sur nos paillasses, inconscients, nous vivions heureux en nous racontant des histoires.

commons.wikimedia.org

Stukas allemand mitraillant soldats et populations

 

fr.wikipedia.org

Chasseur Messerschmit allemand

 

Des files interminables de gens fuyaient vers la France, craignant de subir le même sort que la population belge de 1914 qui avait été brutalisée et massacrée par les casques à pointe teutons, semant la terreur dans tout le pays. 

Le roi Léopold ayant déclaré la neutralité de la Belgique, les troupes allemandes avaient reçu instruction de traverser le pays sans commettre la moindre exaction. --- Cependant ça ne dura pas longtemps à la suite de l'attitude hostile de la population et des noyaux de résistance qui s’établirent partout. ---

La « guerre » dura dix jours en Belgique et aux Pays-Bas, un peu plus en France et puis ce fut la débandade des armées avec la suite que l’on connaît : la trahison de Pétain, le héros de 1914, le sauve-qui-peut vers la France et la déclaration du général de Gaulle.

 

Résultat de recherche d'images pour "Guerre 1940 1945"

vivre en Belgique.be

Marchand ambulant fuyant vers la France avec toute sa famille

 

 Les loups sont arrivés.

Les moutons atterrés

Fuient vers les grands prés verts.

 

Les vautours dans le ciel

Déversent tout leur fiel.

 

Les troupeaux découverts

S’enfuient vers les grands champs,

Car le soleil là-haut

Leur disait très souvent

Qu’il y fait toujours beau

 

La vie devint alors très difficile pour les gens des villes occupées qui manquèrent rapidement de tout. Un marché de contrebande intérieure (appelé marché noir) se développa rapidement au seul bénéfice des bien nantis, cependant rendant encore plus précaire l’existence des autres dont nous étions.

La faim commença à tenailler les gens des villes.  L’occupant prélevait tout ce qu’il pouvait, laissant les occupés affamés. 

Ce furent alors les tristes queues devant des magasins aux trois-quarts vides, les parents angoissés devant les assiettes vides, les hivers rudes à grelotter sans combustibles, le drame des juifs et autres marginalisés déportés, les tortures dans les prisons, les exécutions sommaires etc. --- 

Enfin, le perpétuel et poignant drame des populations innocentes payant un lourd tribut à la folie des conquérants.

 

Les yeux sont vides, comme des trous noirs,

Et les affres des ventres font mal d’eau.

 

Chardons et cactus pour un triste soir

Réveilleront leurs angoisses et leur peau.

 

Faim aux entrailles, … tripes de cafard,

Ils mangent leur bile et serrent les poings

Vers ceux qui hantent leurs vieux cauchemars

Les traînant à genoux, bien loin, bien loin.

 

L’occupation, nous parut longue, quatre ans d’inquiétude et de souffrance.  Nous perdions l’espoir d’une libération proche. --- Les envahisseurs supérieurement armés, bien disciplinés et soumis à la poigne de fer de leurs cadres, paraissaient invincibles. --- Les forces alliées pourtant puissantes avec l’entrée en guerre des géants américains et russes, éprouvaient les plus grandes difficultés à débarquer et passer les lignes allemandes --- Ce fut aussi le temps des bombardements sans pitié pour les innocents qui périrent par milliers. --- Les habitants des villes vivaient un cauchemar avec les sirènes des alertes à la bombe et le ronron lancinant des nuées de bombardiers alliés qui se dirigeaient vers les villes et objectifs allemands. --- 

 Les oiseaux de l’enfer

Ont tous franchi les mers,

Porteurs d’un mauvais sort

Semant partout la mort.

 

Les justiciers du ciel

Déversent tout leur fiel.

 

Coupables et innocents

Répandent tout leur sang.

 

Les villes sont en ruine,

Les bouches crient famine,

Les enfants ont très peur

Quand le ciel prend couleur.

 

C’est la grande misère

Des peuples sur la terre.

Partout c’est la terreur,

Les hommes sont en pleur.

 

Notre pauvre monde est mort,

Mais il respire un peu

Et malgré sang et feu

Vaincra le mauvais sort.

 fr.wikipedia.org

Bombardiers alliés survolant l’Europe.

A l'insu de mes parents, je grimpait jusque la plateforme au-dessus de notre appartement, pour y contempler les nuées d'avions alliés survolant Bruxelles à haute altitude. ---

En mars 1939, les russes déclarent la neutralité de l’Union soviétique dans la guerre entre l’Angleterre, la France et l’Allemagne. --- Ils se ressaisiront suite aux efforts de Staline qui les convaincra de prendre le parti des alliés.

L’épopée allemande en Russie vaut la peine d’être contée. --- La Russie, à cette époque était en proie aux luttes intestines opposant les communistes à des mouvements divers. --- Hitler ayant vaincu les belges et les français, décide d’attaquer l’URSS malgré le pacte de non-agression qu’il avait conclu avec Staline. --- Secrètement, il déclenche, le 22 juin1941, l’invasion de la Russie en dépit du pacte. --- En juillet 1941, Staline en appelle solennellement à la nation de s’unir quelle que soit l’opinion de chacun (communiste et opposants). --- Les russes détruisent le plus grand barrage du monde, pratiquant la technique de la terre brulée qui leur avait réussi du temps de Napoléon, privant les allemands d’énergie électrique. --- Les allemands assiègent Leningrad le 8 septembre et Sébastopol le 30 octobre. ---

En novembre 1941, La température en Russie tombe à -20°. --- L’hiver 1941-1942 va être le plus froid (- 37°) depuis un siècle, occasionnant de très lourdes pertes au sein de la Wehrmacht pas suffisamment équipée. --- Les russes, profitant des conditions atmosphériques, déclenchent, le 5 janvier 1941, une contre-offensive, d’abord dans le secteur de Moscou ensuite sur l’ensemble du front. --- Fin février 1943, encerclement des troupes nazies à Stalingrad avec ordre d’Hitler de se battre jusqu’à la mort, ils se rendront après 6 mois. ---

Une longue bataille succéda sur le front de l'Est jusqu'en 1945 (de 1941 à 1945, plus de 30 interventions et conflits, le front russo-allemand restera permanent toute cette période). --- Les alliés occidentaux furent aux portes de Berlin avant les russes qui avait eu de grosses difficultés à s'en approcher ---- Un accord difficile avait donné aux russes la gloire de prendre et occuper la ville les premiers, ce qu'ils firent le 2 mai 1945. ---    Adolphe Hitler et Eva Braun, son épouse récente se suicident, le 30 avril 1945, dans un bunker, les russes s’approchant de Berlin et les alliés en attente suivant l’accord passé de pas occuper Berlin avant les occidentaux. --- L’acte définitif est signé le 8 mai 1945. ---

 

 

Il se faisait appelé le Führer,

Il était dément et bon pour l’asile.

 

Les suivants l’ont suivi jusqu’en enfer

Défiant tous ceux qui lui sont hostile.

 

Il se faisait appeler le Führer,

Conduira son peuple jusqu’à la mer,

Torturant, tuant tous ses ennemis

Jusqu’à ce que les plus forts soient soumis.

 

Il se faisait appeler le Führer,

Voulait, toute à ses pieds, la terre entière.

 

Sont venus des Océans, des plus forts

Qui les ont vaincus, une fois encor

 

Il se faisait appelé le Führer,

Laissera dans l’histoire un temps amer

Que beaucoup de jeunes se rappellent encore

Et que toujours tristes, les vieux déplorent.

 

 -o-o-o-o-

 

 
Les principaux acteurs

 

          

          Résultat de recherche d'images pour "guerre 1940 1945"            

hist-geo.com

   Hitler et Mussolini

                  

                                                Résultat de recherche d'images pour "Churchill" 

     lstormdocument.com

       Churchill et Staline, les ennemis d'hier          

                                                            

 

 

 Philippe Pétain.

 

  Maréchal Pétain

                 

                                                                                                                                                                

 

de Gaule et Churchill

 

 Résultat de recherche d'images pour "alliés 1940-1945"

Larousse.fr

La conférence de Téhéran 8 novembre au 1 décembre 1943

Accord entre lest trois grands

de gauche à droite

Staline, Roosevelt et Churchill

 

Dwight David Eisenhower

Organise le embarquement en Normandie

Obtient la capitulation sans condition de l'Allemagne

Harry Truman en 1945. 

 Harry Truman

Président des USA en 1945, au décès de Roosevelt

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Sombres souvenirs inoubliables... Quand des jeeps américaines de la seconde guère sont passées sous les fenêtres de maman (cette année le cortège du 15 août à Duisburg était "historique"), j'ai vu qu'elle était fort rêveuse, plongée dans ses souvenirs de jeunesse.

Écrit par : Tania | 23/08/2016

Les commentaires sont fermés.