Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/12/2013

Ch.00.0e - Réponse de Mgr Léonard et lettre à Gabriel Ringlet, Vice-recteur retraité de l'U.C. Louvain-la-Neuve

COURRIER ÉCHANGÉ (pour les courriers précédents, cliquer dans la colonne de gauche)

 

Réponse de Mgr Léonard à ma lettre du 26 novembre

 

 

Malines, le 8 décembre 2013

 

Cher Monsieur,

Votre lettre du 26 novembre m’est bien parvenue.

Non seulement je ne partage pas du tout l’opinion de Christian de Duve sur la problématique de la démographie (qui n’était d’ailleurs pas sa spécialité), mais je ne vois vraiment pas pourquoi je transmettrais votre lettre ouverte au pape François.

En fait, d’ailleurs, vous pouvez le faire vous-même en écrivant à l’adresse de la  Casa Santa Maria au Vatican.

Ne vous attendez cependant pas à une réponse, sinon celle de la Secrétairerie d’État, qui vous suggérera d’en parler avec un spécialiste de la question dans l’une de nos universités catholiques.

Sainte fête de Noël.

André-Joseph Léonard.

 

Ma réponse du 24 décembre

 

Ce 23 décembre 2013

Monseigneur,

Je suis très sensible à la considération dont vous m’honorez en ayant bien voulu prendre la peine de répondre vous-même à ma demande d’adresser une supplique au Souverain Pontife François en faveur d’une action de sensibilisation de l’Église aux problèmes de surpopulation qui menace la planète.

Je comprends très bien votre réticence à prendre position vous-même dans une problématique aussi délicate et fondamentale que celle de la morale sexuelle catholique qui n’autorise la fonction de reproduction que dans le but unique de sa finalité.

Si je me suis adressé à vous plutôt qu’au pape lui-même, c’est qu’en vieux traditionnel, je respecte scrupuleusement l’hiérarchie en place, et dans cet esprit, il m’a semblé logique de m’adresser au supérieur de l’Église catholique de mon pays.

Je retiens votre remarque qui suppose que la réponse viendra de la Secrétairerie d’État qui me suggérera d’en parler avec un spécialiste de la question dans l’une de vos universités catholiques.

C’est dans cet esprit qu’il m’a semblé tout à fait opportun de m’adresser à l’ancien recteur de l’U.C.L. Gabriel Ringlet qui a le double avantage d’avoir été à la tête d’une université catholique de renom et l’ami et confident du Professeur de Duve.

Vous trouverez, sous ce pli, la lettre que je lui adresse.

J’espère, qu’en cette semaine de Noël, ma démarche bénéficiera du climat particulier de fraternité universelle qui la caractérise.

Daignez, Votre Excellence, agréer l’expression de ma très respectueuse considération.

Philippe Mailleux.

 

Lettre adressée à Gabriel Ringlet, ancien Vice-recteur de l'U.C.L à Louvain-la-neuve

 

 

Monsieur l’abbé,

Ma perplexité est grande et mes moyens limités pour faire aboutir une démarche que j’ai l’audace d’entreprendre en tentant de pénétrer le bloc monolithique et hermétique de l’hiérarchie catholique romaine paralysée par son dogmatisme et ses prescrits religieux.

C’est la raison pour laquelle je m’adresse à vous qui possédez, peut-être, les « sésames » qui permettent d’aboutir à son sommet.

Ancien chrétien fervent, devenu agnostique par l’évidence des découvertes scientifiques dans les domaines de la cosmologie et de l’évolution de la matière,  je suis devenu un partisan convaincu des théories défendues par le prix Nobel de physiologie, Christian de Duve.

Le célèbre savant  n’a cessé dans ses écrits et ses interventions de nous avertir du danger « imminent » de surpopulation  qui menace l’humanité  avec les dangers d’autodestruction par massacre des plus faibles si on ne planifie pas son évolution.

Vous êtes un de ses plus grands amis et vous fûtes celui qu’il a choisi pour organiser ses funérailles « laïques » dans votre église de Louvain-la-Neuve.  Dans vos écrits et dans vos interventions, vous ne cessez d’ouvrir des espaces de dialogues avec ceux qui ne partagent pas la philosophie de l’Église romaine.

Avec mes faibles moyens de vieux bonhomme de 84 ans, je tiens à soutenir Christian de Duve, qui prône la seule solution pour sauver notre descendance de cette autodestruction qui consisterait à remplacer notre atavisme égoïste de base par un mouvement solidaire d’amour et de respect de l’autre.

Sans doute s’agit-il d’un projet qui paraît insensé et utopique ! … Pourtant, c’est LA SEULE SOLUTION qui permette à l’humanité d’éviter le pire à sa descendance.

Grand-père de petits-enfants qui évoluent joyeusement dans son entourage, je suis pris souvent de la plus grande angoisse quand je réalise l’avenir qui les attend …

Un grand espoir est né avec l’avènement du pape François … Il a vécu avec les petits et les pauvres … Il s’attache à réaliser une Église plus humaine … Ces qualités en font le seul capable de rassembler les leaders religieux et philosophiques du monde pour réfléchir au problème et  envisager des solutions … chacun en fonction de son enseignement et de sa dogmatique : « Il n’est pas trop tard, mais il est temps »

Le monde est de plus en plus « recroquevillé » sur lui-même … Il faut arriver à imposer une loi générale de solidarité pour dominer cette problématique … il y va de l’avenir de la planète en grand péril d’anéantissement, maintenant que les hommes sont capables de s’en prendre aux lois de la matière …

En espérant que vous voudrez bien entreprendre quelque chose, je vous assure de ma grande considération et mon admiration pour ce que vous êtes et ce que vous faites.

 

Philippe Mailleux.

 

PS : Vous trouverez annexé mon échange de courrier avec Monseigneur Léonard

 

------