Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/08/2011

Ch. 29.10j - Les plaisirs de l'existence : Le café

Symphonie de l'Harmonieux - Mélodie de l'existence.

-

Carnet de notes de cinquante années de réflexions sur

la motivation d'exister et la valeur de nos croyances.

-

Avant d'aborder l'essentiel de mon propos de ce jour, je tiens à relayer l' appel angoissé du professeur Christian de Duve, prix Nobel de médecine, lancé dans les colonnes du journal la Libre Belgique, ce 20 février 2011 en appui de celui du 21 mars 2010 et de son dernier livre, pour une prise de conscience par les autorités de notre planète du danger que représente la prolifération de l'espèce humaine ... en péril d'autodestruction ...

Je suggère à ceux qui me font l'honneur de me lire, de profiter de l'ampleur d'audience que constitue les blogs de la « Libre » pour provoquer un effet « boule de neige » en transmettant le message par un simple « copier-coller » de l'appel du professeur, reproduit ci-dessous :

« Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie »

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. »

« L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit »

« Le succès évolutif démesuré de l’espèce humaine a été acquis au prix d’une sévère détérioration des conditions de vie sur Terre.

« Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. »

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. »

« La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. »

« La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. »

« Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains  par la sélection naturelle. »

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. »

-----

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ...

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient leur enseignement dans un sens plus conforme aux réalités futures afin d'éviter « une sélection naturelle » par le massacre des plus faibles ...

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!!

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

-----

Voir aussi l'article du journal La Libre Belgique, de  Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l'explosion »  donnant l'essentiel d'un rapport de l'ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité ... lien ci-après   http://www.lalibre.be/actu/international/article/64...

-----

Propos d'un octogénaire provenant

d'un milieu foncièrement chrétien,

élevé dans cette foi et en ayant bénéficié

de tous les avantages, mais subi les contraintes,

et qui a consacré les douze années

qui viennent de s'écouler à

s'interroger sur les motivations d'exister

et la valeur des croyances.

Il s'avoue agnostique par loyauté de pensée

avec l'athéisme comme hypothèse de réflexion,

dont voici une synthèse :

« Être … exister …»,  est l’expression lapidaire incontournable d’un mécanisme fondamental, qui est permanent et perpétuel dans l’Univers, Einstein l’ayant succinctement résumé dans sa formule « E=mc² » … exister dans un mouvement éternel est la fonction de la matière dans l’univers-total …  qui a produit un bourgeon, notre univers qui éclatera pour disparaître en fin d’existence … il a produit la vie, phénomène aléatoire, sur une planète partiellement éteinte,  la Terre, détachée de son étoile en évolution, le Soleil,  … la vie a produit, entre autres, l’homme et l’intelligence … qui ont produit la pensée … la pensée à  produit le raisonnement et la connaissance … Finalement, ces entités intelligentes, en bout de chaîne de la sélection, sont devenues capables de manipuler cette matière dont ils proviennent, les exposant au danger de s’en prendre à des forces fondamentales qu’ils ne maîtriseront peut-être jamais totalement … : Hiroshima, Nagasaki, Tchernobyl, Fukushima …

Développement de cette hypothèse cliquez à droite sur : 29.01 à 29.09

-------

Publication régulière deux fois par mois,  

Les matières publiées sont reprises dans la liste des DOSSIERS (à droite)

créés dans le site (e-monsite) permettant la consultation

de sujets traités dans l'ouvrage ou ailleurs

Cliquez sur le poste pour l'obtenir immédiatement

-----

Ch. 27.10j – Le café

Après un rappel du processus « étonnant » de l’existant qui fait que nous sommes là, porteur et transmetteur de la vie, sorti du buisson des « espèces » en une branche accidentellement dotée  d’intelligente créatrice, faculté devenue dangereuse parce qu’elle a donné à nous, un de ses produits, les moyens d’intervenir au cœur même d’un système que le génial Einstein a résumé dans sa formule lapidaire   « E=mc² »,… nous en sommes arrivés à étudier l’environnement  (l’eau, l’air et le vent, le soleil, notre planète, la vie, le feu, la lune et les étoiles) … que nous percevons par nos sens (Le toucher, la vue, l’odorat, l’ouïe, le goût) …

Après cet inventaire de ce que perçoivent  des sens fournis par l’évolution, il allait de soi, en priorité, que  nous nous interrogeassions sur les éléments extérieurs que notre entité physique est parvenue à «intégrer en les assimilant» dans le but de faire fonctionner cette merveilleuse machine  « dotée d’un cerveau créateur » qu’est l’être humain …

L’eau est le composant essentiel de tout être vivant, et son lieu d’origine  … le soleil, que le hasard du mécanisme céleste, a situé à une distance favorisant l’eau liquide  a produit le milieu marin … Une couche d’ozone (entre 13 et 40 km d’altitude) s’est créée dans la stratosphère permettant la vie sur terre en filtrant les rayons ultraviolets du soleil qui pouvaient la tuer…  tout en restant dangereux quand certaines actions les font descendre dans l’atmosphère …

Ce filtre favorisa la transformation de la lumière en énergie chez les plantes … constituant le départ de la chaîne alimentaire des êtres vivants … : ceux-ci vont exister, se multiplier, se transformer en entités mobiles, … marines d’abord, ensuite terrestres, pour progresser jusqu’à l’homo sapiens sapiens … dont certains se doteront de moyens capables de mettre en danger leur propre biotope …

Afin de garder une logique de raisonnement dans notre analyse de l’environnement humain, dont l’eau reste le vecteur essentiel, nous avons cru utile, afin d’être complet, de passer en revue les boissons que l’homme s’est ingénié à créé pour agrémenter son existence et varier ses liquides absorbés …

Les premiers humanoïdes avaient découvert accidentellement la fermentation en mettant en réserve, dans des récipients naturels, du miel que les pluies coupèrent d’eau …, après quelques temps, le mélange subit les effets de la fermentation alcoolique … Nos ancêtres découvrirent avec plaisir, l'action euphorisante de ce breuvage fortuit… : bonheur artificiel, détente dans un contexte hostile , vision déformée des réalités comme dans le rêve … C’est ainsi qu’ils en firent l’essentiel de l’utilisation de cette « alchimie » des abeilles …

Avec l’urbanisation qui rassemblaient des populations autour des ruisseaux et rivières, la salubrité de l’eau devint un problème, à cause de la pollution résultant du rejet, dans celle-ci, des déchets de l’activité humaine  … Les cas de dysenteries se multiplièrent, … l’eau bouillie avait mauvais goût …  Les boissons alcoolisées pouvaient faire l’affaire, … mais leur effet euphorisant et soporifique diminuait l’activité utile… Certains cherchèrent à pallier cet inconvénient, en créant des boissons énergisantes et non enivrantes …

Ce fut ainsi que le thé et le café, avant les limonades et autres boissons désaltérantes, dont les « cocas »  entrèrent  dans les habitudes  de la plupart des occidentaux et de leurs suiveurs …  Notre étude précédente, s’étant particulièrement étendue sur le thé, ses rites et ses vertus, nous continuerons notre « tour d’horizon » des liquides absorbés par l’homme en nous attachant au café, devenu pour certains aussi indispensable qu’une drogue …

Le caféier est originaire du sud-est de l’Éthiopie, dans la province de Kaffa (créée en 1942, après l’occupation italienne) … Le café s’appelait alors « k’hawah » qui signifie revigorant … La culture se rependit, dans l’Arabie d’alors, à partir de Moka, ville portuaire du Yemen actuel, anciennement « Arabie heureuse », en latin Arabia Felix … : c’était une manière de pallier les effets de la prohibition de l’alcool dans l’Islam … Cependant, il y eut des débats importants chez les « puristes » du monde musulman  pour admettre cette boisson, jugée par certains « enivrante » donc défendue … Il y eut même des périodes de persécution (1525 et 1534) dont furent victimes les buveurs de café …

Pourtant, cette boisson mit du temps pour occuper dans les mœurs occidentales la place conviviale qu’elle connait maintenant …  pour la simple raison que le procédé pour le torréfier fut long à trouver : alchimie transformant les graines du caféier n’ayant ni odeurs, ni saveurs, ni couleurs en cette substance magique, fine et parfumée à la base de ce breuvage consommé journellement et à toutes occasions par tout le monde …

La torréfaction : Ce sont les Arabes qui ont découvert, par hasard, qu’en « torréfiant », c’est-à-dire en chauffant le café dans un tambour tout en le faisant tourner au dessus d’un foyer, ils en faisaient sortir les arômes et les huiles et lui donnait sa couleur noire … Dans ma jeunesse, j’ai souvent assisté à cette opération que mes parents effectuaient dans un grilloir cylindrique posé sur le foyer de notre volumineuse cuisinière, avec des coffres de chaque côté, dans lesquels on pouvait mitonner de délicieux plats, … ou réchauffer des pieds engourdis par le gel … Chez mes tantes, à la campagne, il y avait encore cet objet vénérable, appelé poêle crapaud ou flamand, avec son foyer pansu à l’avant rougeoyant dangereusement qui était à moitié embrassé par une armoire à mijoter … Il était d’un beau noir profond que les ménagères s’entendaient bien à entretenir au noir de fumée … Mes vieilles grands-tantes de la campagne n’auraient jamais voulu se séparer de cet élément convivial qui faisait corps avec la cheminée … et sur lequel se trouvait en permanence la vieille cafetière bosselée qui maintenait en ses flancs un café bien chaud … Quand un visiteur se présentait, la ménagère s'empressait de préparer un café bien odorant pour l'acceuillir ...

Dans les familles modestes, on allégeait le budget en  faisant un café léger … qui était allongé par ajout dans le filtre de chicorée torréfiée qui le rendait plus noir  Pendant la dernière guerre, la rareté du café (il venait de zones non contrôlées par les occupants) en faisait un produit rare qui se négociait à prix d’or … On l’avait remplacé par du malt d’orge torréfié, … succédané de café qui n’en avait ni le goût, ni surtout les vertus énergisantes …  « Voulez-vous un peu de succédané disait-on, d’ailleurs, à l’époque » … On l’appelait aussi « ersatz de café » en utilisant le mot allemand qui veut dire « remplacement »

Il est intéressant, ici, de signaler ce procédé de maltage, utilisé surtout pour la fabrication de certaines boissons alcoolisées (Whisky, bières …) qui se réalise en 4 étapes : trempage (humidification pendant 24 à 48 heures) germination (4 à 6 jours pour produire des enzymes) touraillage (24 à 48 heures, séchage et ventilation à l’air chaud qui détermine sa couleur foncée) dégermage (pour débarrasser le malt des radicelles de la germination) … 

D’où vient l’appellation « café » pour désigner l’établissement populaire dans lequel on consomme des boissons de tous genres alcoolisées ou non … Au Moyen-âge, on ne servait à boire et manger qu’aux voyageurs qui s’arrêtaient dans les auberges … C’est vers 1175 que le mot « taverne », venant du latin « taverna », vint compléter le vocabulaire désignant ce lieu où les voyageurs s’arrêtaient pour s’alimenter et s’abreuver … Par la suite, il devint davantage une maison de réunion et de détente dans laquelle on servait des boissons et des repas légers … On pense que l’origine du mot « café » pour désigner un lieu de rencontre, doit se trouver en Perse  où il s’appelait « quahveh-khaneh » … Au XVIe siècle, les hommes s’y rassemblaient pour boire du café, entendre de la musique, lire, jouer et écouter la lecture du Shâh Nâmâ (livre des rois, poème épique retraçant l’histoire de l’Iran jusqu’à l’Islam, écrit aux alentours de l’an 1000 par Ferdowsi, surnommé le recréateur de la langue persane) …  L’usage du café-boisson gagna l’Arabie, la Turquie, où le premier café-local s’ouvrit, en 1554, à Constantinople … La passion du « moka » gagna Venise en 1615, Vienne en 1640, ensuite toute l’Europe … Les salles de café se multiplièrent, à tel point qu’elles dépassèrent les 2.000 à Londres au XVIIIe siècle … Ces lieux conviviaux touchèrent un public moyen qui n’avaient pas accès aux clubs réservés à la « Gentry » (noblesse) … L’appellation de café comme débit de boisson provient donc de cet engouement pour les qualités conviviales du breuvage …

Qu’est-ce que le café :  C’est le fruit d’un arbuste des régions tropicales de la famille des rubiacées (énorme famille de plus de 10.000 espèces d’arbres, buissons, lianes, ou plantes herbacées à laquelle appartiennent l’aspérule, la garance des teinturiers, le quinquina, le gardénia) … Les espèces cultivées pour la boisson sont le cofféa arabica (plus fin et aromatique, cultivé en montagne) et le cofféa canephora ou robusta (produit en plaine et plus riche en caféine) … Les caféiers sont des arbustes à feuilles persistantes qui apprécient surtout les sous-bois … Le fruit peut être rouge, violets ou jaunes (cerises de café) … la graine décortiquée est blonde ou verte ...  http://fr.wikipedia.org/wiki/Caf%C3%A9

Quelles sont les « vertus » du café ? :

Vertus stimulantes : la caféine est un alcaloïde stimulant psychotrope (qui agit sur l’état du système nerveux) comme le thé …  la dépendance à la caféine peut apparaître à partir d’une tasse par jour : c’est incontestablement une drogue … Le café procure une sensation de plaisir et de confort et nombreux sont ceux qui ne peuvent s’en passer … le « décaféiné » permet de profiter du goût sans la stimulation, cependant la quantité de caféine restante peut provoquer la dépendance (10 tasses de café décaféinés équivalent à 2 tasses de café)

Allonge la durée de vigilance : Cet avantage est bien connu des étudiants et des intellectuels « séchant » devant leurs travaux ou bouquins …  Améliore les réflexes :  A  l’état de vigilance vient s’ajouter celui d’une plus grande acuité des réflexes  Améliore l’acuité visuelle : idem pour l’acuité visuelle

Augmentation des dépenses énergétiques de base : L’ensemble des activités physiques et intellectuelles  sont améliorées, comme la respiration, la mémorisation, la vivacité et la subtilité de l’esprit … Les effets pourraient cependant être trompeurs, car pourrait diminuer la mémoire à long terme

Peu calorique : stimule l’organisme en augmentant les dépenses énergétiques de base sans cependant avoir d’effet amaigrissant, car il est peu calorique, sans sucre il n’apporte que 2 à 5 Ki : localories …

Digestif : C’est devenu une habitude de le prendre après le repas pour faciliter la digestion … Boisson chaude associée à la caféine, elle favorise les secrétions salivaires et enzymatiques dont l’effet est favorable au transit intestinal …

Antimigraineux : agit d’un manière constrictive sur les vaisseaux sanguins du cerveau en améliorant les états migraineux, surtout associé à l’aspirine ou autres analgésiques …

Antioxydant :  par les polyphénols (arôme du goût amer) … Le café contenant plusieurs composés antioxydants, capable de neutraliser ou réduire les dommages causés par les radicaux libres dans l’organisme, tels les vitamines C et E, caroténoïdes et le sélénium, sa consommation augmenterait la capacité antioxydante du régime alimentaire …Peut améliorer les performances sportives en augmentant l’état de vigilance et le rythme cardiaque … favoriserait l’utilisation des graisses stockées dans les tissus adipeux comme réserve d’énergie dans l’effort physique … une petite quantité (2 à 3 tasses) suffit pour produire cet effet …

Antiparkinson :   A partir de 100 à 200 mg  par jour, la caféine diminuerait les risques de maladie  de Parkinson et les effets pourraient augmenter avec la dose ….

Anti-calculs biliaires : diminuerait les risques de formation de calculs biliaires

Anti-asthme :  De nombreuses études démontrent que le café pourrait avoir un effet stabilisant les crises d’asthme …

Le café diminuerait les risques de cancer, aurait un effet bénéfique sur les maladies du foie, les calculs biliaires, et la goutte, le diabète, les maladies cardiovasculaires,  Voir l’étude sur le café : http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAl...

Effets négatifs de la caféine dans les boissons énergisantes :

Le caféine du café n’a pas l’effet que la croyance générale lui attribue de « remettre les idées en place » quand on a bu trop d’alcool … Si la caféine réveille les sens, elle n’améliore pas la concentration et la coordination des mouvements … A dose élevée, le café combiné à l’alcool peut être dangereux car il donne l’impression qu’on est moins intoxiqué et camoufle l’état d’ébriété …

La caféine en excès peut provoquer un tremblement de la main qui diminue son contrôle … elle est néfaste au sommeil, à cause de son effet excitant, qui est réduit chez les buveurs réguliers … Pour le café, la quantité normalement tolérée est de trois tasses de 237 millilitres de café fort par jour … Au-delà, les effets négatifs comme l’insomnie, l’anxiété et l’agitation vont se manifester jusqu’au paroxysme (tremblements, effets cardiaques et même la mort en cas de surdose : 40 tasses dans un court laps de temps) …

La masse corporelle de l’enfant étant moins importante, l’effet de la caféine doit être contrôlé en limitant sa consommation en fonction du poids … Ainsi, la caféine consommée (café, thé, coca, chocolat, boissons et médicaments) doit être limitée à 45 mg pour les enfants de 4 à 6 ans, à 62,5 mg pour ceux de 7 à 9 ans, de 85 mg pour ceux de 10 à 12 ans … quant aux plus âgés, il faut limiter la caféine à 2,5 mg de poids corporel.

On trouvera ci-après la teneur en caféine de diverses boissons  : 1. Dans une petite tasse de 237 ml : Café filtre 179 mg, café infusé 135 mg, café percolateur 118 mg, café soluble (instantané) 75 à 106 mg … 2. café espresso dans 50 ml ou 1/5 de tasse 89 mg … 3. Boisson gazeuse (coca) dans une canette de 355 ml : 36 à 50 mg 4. Thé dans une tasse de 250 ml : 30 à 50 mg… 5. Chocolat pour la cuisson dans 100 grammes : 90 à 200 mg …

Effets à long terme de l’abus de caféine : La consommation à long terme de quantités dépassant 4 tasses par jour peut provoquer un risque d’ostéoporose (perte de densité osseuse) surtout pour les femmes ménopausées … Pourrait être associée aux irrégularités cardiaques et au taux élevé de cholestérol …

Rappelons, ce que nous avons signalé dans notre étude précédente sur le thé, que les effets de la caféine du thé sont atténués par les tanins et que, contrairement à la logique, laisser infuser le thé longuement (ce que je fais en le laissant toute une journée dans un thermo) n’augmente pas sa teneur en caféine, mais bien sa concentration en tanins … mais aussi son astringence provoquant un léger resserrement des muqueuses buccales, ce que certains apprécient …

Voir aussi l’étude sur l’épigallocatéchine gallate (EGCG), un très puissant antioxydant aux multiples effets bénéfiques qui signale que le thé vert  aurait des effets bénéfiques dans le cas de nombreuses maladies (cancer, artériosclérose, diabète, maladies neurodégénératives, et excès de poids) Cliquer sur le lien : http://www.nutranews.org/sujet.pl?id=958

-----

 

Voici ci-après quelques citations d’auteurs célèbres qui se sont exprimés sur cette boisson conviviale dont nous ne pouvons plus nous passer (même les habitués du thé) qui a la vertu de nous dynamiser et de rendre nos intérieurs plus chaleureux : … quand nous déménagions, Maman faisait du café pour que notre nouvelle habitation s’imprègne d’une odeur familière et acceuillante …

 

Boire du café empêche de dormir.  Par contre, dormir empêche de boire du café.  (Philippe Geluk)

 Si on donnait du café aux vaches, on trairait du café au lait.  (Pierre Dac)

 L’amour sans philosopher : c’est comme le café trop vite passé.  (Serge Gainsbourg)

 Il y a trois choses, dans la vie, que je ne supporte pas : le café brûlant, le champagne tiède et les femmes froides.  (Orson Welles)

 Le café est un breuvage qui fait dormir quand on n’en prend pas  (Alphonse Allais)

 L’autre jour, au café, je commande un demi.  J’en bois la moitié.  Il ne m’en restait plus.  (Raymond Devos)

Le comptoir d’un café est le parlement du peuple.  (Honoré de Balzac)

 Café : noir comme le diable, chaud comme l’enfer, pur comme un ange, doux comme l’amour.  (Talleyrand)

Tout passe en ce monde, sauf le café dans les mauvais filtres.  (Alphonse Allais)

J’aime les femmes chaudes et le café froid, car l’un et l’autre me permettent de gagner du temps.  (Lucien Guitry)

Quand on a oublié d’acheter du sucre, on peut parfaitement sucrer son café avec une betterave, mais c’est plus long.  (François Cavanna)

Tous les matins, j’apporte à ma femme le café au lit … Elle n’a plus qu’à le moudre !  (Pierre Doris)

Thé et café donnent de l’esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n’en n’ont pas.  (Verlet)

 

-----


Je tiens aussi, comme je le fais chaque fois, à soutenir une « action de solidarité » envers les malchanceux de la terre en profitant de toutes les occasions qui se présentent pour lancer un appel de s'(impôt)ser une contribution régulière mensuelle (un ordre permanent de quelques euros en période de crise) en faveur des ONG (Offices Non Gouvernementaux) qui sont indispensables et ne peuvent rien faire sans nous(Contactez votre organisme financier) « Il vaut mieux allumer une chandelle dans l'obscurité que maudire l'obscurité » disait Confucius, aussi appelons l'action « chandelle ».

L'idéal serait de provoquer un effet "boule de neige" en francophonie en faisant circuler le message parmi les internautes.

Afin de bien documenter cet appel, voir ci-après un lien important qui permet de mieux sensibiliser tout un chacun sur la nécessité d'une action utile de solidarité envers les malchanceux du monde et plus particulièrement ceux d'Haïti.

http://asautsetagambades.hautetfort.com/media/02/00...

-----

 

 

Les commentaires sont fermés.