Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/05/2011

Ch. 29.10e - Les plaisirs de l'existence : Le vin de Bourgogne

Symphonie de l'Harmonieux - Mélodie de l'existence.

-

Carnet de notes de cinquante années de réflexions sur

la motivation d'exister et la valeur de nos croyances.

-

Avant d'aborder l'essentiel de mon propos de ce jour, je tiens à relayer l' appel angoissé du professeur Christian de Duve, prix Nobel de médecine, lancé dans les colonnes du journal la Libre Belgique, ce 20 février 2011 en appui de celui du 21 mars 2010 et de son dernier livre, pour une prise de conscience par les autorités de notre planète du danger que représente la prolifération de l'espèce humaine ... en péril d'autodestruction ...

Je suggère à ceux qui me font l'honneur de me lire, de profiter de l'ampleur d'audience que constitue les blogs de la « Libre » pour provoquer un effet « boule de neige » en transmettant le message par un simple « copier-coller » de l'appel du professeur, reproduit ci-dessous :

« Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie »

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. »

« L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit »

« Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. »

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. »

« La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. »

« La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. »

« Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains  par la sélection naturelle. »

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. »

-----

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ...

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient « leur fonds de commerce » dans un sens plus conforme aux réalités futures afin d'éviter « une sélection naturelle » par le massacre des plus faibles ...

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!!

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

-----

Voir aussi l'article du journal La Libre Belgique, de  Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l'explosion »  donnant l'essentiel d'un rapport de l'ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité ... lien ci-après http://www.lalibre.be/actu/international/article/64......

-----

Propos d'un octogénaire provenant

d'un milieu foncièrement chrétien,

élevé dans cette foi et en ayant bénéficié

de tous les avantages, mais subi les contraintes,

et qui a consacré les dix années

qui viennent de s'écouler à

s'interroger sur les motivations d'exister

et la valeur des croyances.

Il s'avoue agnostique par loyauté de pensée

avec l'athéisme comme hypothèse de réflexion,

dont voici la synthèse :

« Être … exister …», est l’expression lapidaire incontournable d’un mécanisme fondamental, qui est permanent et perpétuel dans l’Univers, Einstein l’ayant succinctement résumé dans sa formule « E=mc² » … exister dans un mouvement éternel est la fonction de la matière dans l’univers-total … qui a produit un bourgeon, notre univers qui éclatera en fin d’existence … il a produit la vie, phénomène aléatoire, sur une planète partiellement éteinte, la Terre, détachée de son étoile en évolution, le Soleil, … la vie a produit, entre autres, l’homme et l’intelligence … qui ont produit la pensée … la pensée à produit le raisonnement et la connaissance … Finalement, ces entités intelligentes, en bout de chaîne de la sélection, sont devenues capables de manipuler cette matière dont ils proviennent, les exposant au danger de s’en prendre à des forces fondamentales qu’ils ne maîtriseront peut-être jamais totalement … : Hiroshima, Nagasaki, Tchernobyl, Fukushima …

Pour obtenir le développement de cette hypothèse, cliquez à droite sur : 29.01 à 29.09

-------

Publication régulière deux fois par mois,

Les matières publiées sont reprises dans la liste des DOSSIERS (à droite)

créés dans le site (e-monsite) permettant la consultation

de sujets traités dans l'ouvrage ou ailleurs

Cliquez sur le poste pour l'obtenir immédiatement

-----

Ch. 29.10e - Les plaisirs de l’existence : Les vins de Bourgogne.

 

La Bourgogne est une région historique et administrative située au centre-est de la France … Elle est constituée de quatre départements : (entre parenthèse chefs-lieux) : Côte d’Or (Dijon) ; Nièvre (Nevers) ; Saône-et-Loire (Mâcon) ; Yonne (Auxerre) … 2045 communes … Population : 1.638.588 hab. (2008) … C’est le septième département de la France par sa superficie (31.582 km²) …

Origine historique de la Bourgogne : A l’époque de l’effondrement de l’empire romain d’Occident, à la fin du Ve siècle de notre ère, les Burgondes (originaires de Norvège ou d’une île danoise Bornholm, qui veut dire îlot des Burgondes, ou selon Pline l’Ancien sur l’Oder en Pologne …) fondent un vaste royaume qu’ils développent avec les Gallo-Romains sur le quart sud-est de la Gaule et la Suisse romande actuelle … ce royaume reçut le nom de « regnum Burgundiae » dont est issu le nom actuel de Bourgogne …

Depuis cette époque l’appellation de Bourgogne fut donnée à de nombreuses entités géographiques et territoriales :

Le royaume des Burgondes:(444-434) Regnum Burgondionum, premier royaume de Bourgogne doit son nom au peuple burgonde venu s’installer en 443 sur les bords du Lac Léman … Ils furent soumis par Clovis 1er (500) et ses fils, Clodomir, Childebert et Clotaire mettant, ainsi, un terme au royaume des Burgondes …

La Bourgogne mérovingienne : (435-751) Les Mérovingiens intègrent le royaume tout en conservant son entité géopolitique comme la Neustrie et l’Austrasie et y installent un roi dont Gontran (528-592 - canonisé, patron des divorcés) et Dagobert (602-638 - distrait, une chanson rappelle ce travers lui faisant mettre sa culotte à l’envers) … Fin des rois de Bourgogne en 613 après la capture et la mise à mort de la reine Brunehilde … En 687, le royaume de Bourgogne-Neustrie disparait et son vainqueur l’austrasien Pépin de Herstal fait l’unité des royaumes francs ..

La Bourgogne carolingienne : Charles Martel est vainqueur, en 732, à Poitiers des Bourguignons, accusés de complicité avec les hordes germaniques et sarrasines … En 751, Pépin le Bref, fils cadet de Charles Martel, est couronné roi des francs … les Carolingiens établiront des divisions administratives (le pagus, pluriel pagi) dans laquelle le pouvoir central se fera représenter par un comte ou un évêque fonctionnaire dépendant du palais …

Le démembrement de la Burgondie : Charlemagne en organisant sa succession morcela le territoire bourguignon en le répartissant entre ses fils, sans se soucier de maintenir son unité territoriale … Ses successeurs agiront de même par la suite …

Évolution du territoire Bourguignon depuis Charlemagne :

Le roi Boson, renaissance du royaume : après la mort en 877 de Charles le Chauve, les grands prélats de l’ancienne burgondie offrent à son beau-frère Boson comte de Vienne et d’Autun la couronne royale … Son royaume s’étendra des rives du Doubs au nord, jusqu’aux rives de la Méditerranée au sud et débordera sur l’Helvétie et l’Italie … Il prendra Vienne pour capitale … De nombreux avatars avec sa famille lui feront perdre une partie de son territoire qui sera coupé en trois : une Bourgogne franque, une Bourgogne jurane, et le royaume de Provence ….

Premiers Ducs de Bourgogne : Richard II, frère de Boson, crée le premier duché de Bourgogne en 956 ... suivie d’une période compliquée de possession de la Bourgogne qui passe à divers membres de la famille Capet, qui en avait hérité en 956, par le biais des frères de Hugues Capet … En 1032, Henri 1er fils de Robert le Pieux et petit-neveu des deux frères, qui a annexé la Bourgogne pour un temps au royaume de France, l’inféode à son frère Robert 1er le Vieux … Cette branche s’éteindra en 1361 avec la mort de Philippe de Rouvres, et le duché sera récupéré par Jean le Bon, son tuteur …

Apogée du Duché de Bourgogne : (1364-1477) signalons entre autres : Le fils de Jean le Bon, Charles V, le donna en apanage à son frère Philippe II le Hardi, premier des Valois de Bourgogne … Importantes abbayes (Cluny, Citeaux, Clairvaux,) … Appel à la 3ème croisade à Vezelay par saint Bernard, … y prendront part Philippe-Auguste et Richard Cœur de Lion … Des artistes flamands viennent en Bourgogne édifier de somptueux monuments et laisser de grandes œuvres … Le conflit entre Armagnacs et Bourguignons constitue une véritable guerre civile au cœur de la guerre de cent ans (1337 à 1453) … assassinat de Jean sans Peur en 1419… Son fils, Philippe le Bon, s’allie aux anglais et leur livre Jeanne d’Arc (1430) et signe le traité d’Arras … Son fils Charles le Téméraire entreprend des guerres pour annexer les parties nord et sud de ses possessions et le duché de Lorraine … Il sera tué au siège de Nancy en 1477 et son corps retrouvé dans un étang mangé par les loups. …

Morcellement du territoire : (1477-1600) Louis XI annexe la Bourgogne et les villes bourguignonnes de Picardie au domaine royal et installe un parlement à Dijon en 1480 … Marie de Bourgogne, fille de Charles le Téméraire, épouse Maximilien de Habsbourg conserve le reste des possessions bourguignonnes … Charles Quint, petit-fils de Marie de Bourgogne, reprend la lutte contre les rois de France jusqu’à la paix de Cambrai (1529) et le traité de Crépy (1544) … En 1601, la Bourgogne s’agrandira de la Bresse, du Bugey et du Valmorey et en 1651 du comté de Charolais … Entre 1631 et 1789, les princes de Condé se succèdent comme gouverneur du duché …

De la révolution à l’Empire : Période noire pour la Bourgogne (1789-1814) : … « la grande peur » … C’est l’époque des gouverneurs « représentants en mission » comme le célèbre Joseph Fouché … et des préfets de Bonaparte … ainsi que de l’invasion des troupes alliées en 1813-1814 avec la résistance des villes de la Saône, tandis que Mâcon et Dijon se rendent … viendront ensuite les accords de Châtillon que l’empereur refuse … et ses victoires et défaites pour finir par son abdication le 6 avril 1814 et l’exil dans l’île d’Elbe qu’il recevra en souveraineté avec une confortable rente annuelle, tandis que son épouse Marie-Louise sera duchesse de Parme … et les 100 jours (du 1 mars au 22 juin 1815) avec le retour de Napoléon et sa défaite à Waterloo …

IIIe république et Guerre 14-18 : La Bourgogne est surtout orientée à gauche pendant la première partie de la république … Grèves du Creusot et de Monceau-les mines (1899 et 1901) … A la première guerre, l’invasion allemande épargnera la Bourgogne qui comptera cependant beaucoup de pertes humaines (3,9% pour 3,35% pour l’ensemble de la France) … Les Américains, venus en renfort en 1917, créent à Is-sur-Tille (Côte d’Or) une base avancée du corps expéditionnaire commandé par le général Pershing …

Entre deux-guerres et seconde guerre mondiale : La Bourgogne reste fondamentalement à gauche, malgré, en 1920, le changement d’orientation de la Côte d’Or … Le Front populaire, réunissant la gauche, reçoit une forte adhésion juste avant la seconde guerre mondial … les Allemands occupent la ville de Dijon le 17 juin 1940 et les français signent l’armistice avec le maréchal Pétain le 22 juin 1940 …

IVe république à nos jours : Déclin progressif de la gauche avec l’amélioration des conditions de vie … Triomphe du gaullisme … François Mitterrand est élu local de la Nièvre en 1962 … et Pierre Bérégovoy est maire de Nevers et premier ministre de Mitterrand d’avril 1992 à mars 1993 (Il se suicide le 1 mai 1993) …

-----

Les vignobles bourguignons occupent : 27.626 ha en production et 25.000 ha en AOC (appellation d’origine contrôlée)… Production : 1.448.309 millions d’hectolitre, 193 millions de bouteilles … Il est important de signaler que la Bourgogne des vins ne recouvre pas exactement la Bourgogne administrative … ainsi, les vins de la Nièvre, administrativement bourguignonne, ne font pas partie de la Bourgogne viticole … par contre, le vignoble du Beaujolais, situé dans le nord du département du Rhône et sur quelques communes de la Saône-et-Loire est rattaché au vignoble administratif de Bourgogne …

-----

Chiffres-clé de la Bourgogne viticole 2008, (pointez le lien et ctrl + clic ) :

http://www.vins-bourgogne.fr/connaitre/ses-reperes/chiffres-cles-de-la-bourgogne/gallery_files/site/321/11211.pdf

-----

Les grands crus de Bourgogne : Dix communes viticoles bourguignonnes privilégiés par leurs microclimats, expositions et terroirs bénéficient de prestigieuses appellations, vérifiées chaque année pour contrôler si la nouvelle production mérite toujours son classement : la mention « grands crus » figure sur l’étiquette …

Voir la liste de ces « grands crus » tiré du site de l’Institut national des appellations d’origines, (pointez le lien) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_cru_(Bourgogne)

Les trente-quatre vignobles à bénéficier de la prestigieuse appellation « grand cru » sont répartis sur les communes suivantes (du nord au sud) : Vignoble de Chablis (les grands crus) ; vignoble de la côte de Nuits (Gevrey-Chambertin, Morey-Saint-Denis, Chambolle-Busigny, Vougeot, Flagey-Echezeaux, Vosne-Romanée) et les vignobles de la côte de Beaune (Aloxe-Corton, Puligny-Montrachet, Chassagne-Montrachet …

« Climat » en viticulture est un terme utilisé pour désigner des petits vignobles ( les clos) produisant un vin privilégié par sa situation d’ensoleillement, de terrain et de soins qui en font un vin exceptionnel qui atteint des prix exorbitants (par exemple, le Montrachet sur les communes de Chassagne et Puligny et le clos Vougeot qui se répartit sur 50 hectares et qui appartient à une centaine de propriétaires) … une demande est introduite pour les faire reconnaître comme patrimoine mondial de l’humanité …

La Bourgogne viticole comprend cinq régions :

Voir (pointez le lien ci-après) les cartes de Wikimédia, donnant les principales régions viticoles bourguignonnes - cinq régions : 1. Côte de Nuits et Hautes Côtes de Nuits 2. Côte de Beaune et Hautes Côtes de Beaune 3. Côte Chalonnaise 4. Mâconnais 5. Beaujolais

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Vignobles_bourgogne-fr.svg

-----

Les vins de Bourgogne sont élevés depuis tellement longtemps que leur classification officielle ou autre s’est établie suivant des critères tellement nombreux qu’il n’est pas toujours facile de s’y retrouver …

Aussi, Le classement qui suit, présente-t-il l’avantage de la clarté et de la simplicité (Pour plus de détail, voir le lien précédent) :

Vignoble de l’Yonne :

1. Chablis : 4.870 ha … vins blancs… près d’Auxerre … grands crus : les Chablis grand cru

2. Auxerrois : 1.300 ha … vins blancs et rouges …

3. Tonnerrois : 756 ha … vins blancs et rouges ...

4. Vézelien : 64 ha … vins blancs et quelques rouges …

5. Joigny : 12,44 ha … vins rouges, gris et très peu de blanc …

Vignoble de la Côte-d’Or :

1. Châtillonais : 180 ha … crémant de Bourgogne et aussi du rouge, rosé et blanc …

2. Côte de Nuits : 3.806 ha … traverse 14 communes viticoles de prestige le long de la route des grands crus … grands crus : les Gevrey-Chambertin, les Morey-Saint-Denis, les Chambolle-Musigny, les Vougeot, les Flagey-Echezeaux, les Vosne-Romanée,

3. Côte de Beaune : 5.980 ha … traverse aussi la route des « prestiges » … 100,40 ha de Corton, seuls grands crus de la Côte de Beaune : Aloxe-Corton, Ladoix-Serrigny, Pernand-Vergeless, Puligny-Montrachet, et Chassagne-Montrachet … dont le Corton-Charlemagne, internationalement connu… à signaler aussi le Beaune et le côte de Beaune (440 ha) dont le profit va aux célèbres Hospices de Beaune …

Vignoble de la Saône-et-Loire :

1. Côte Chalonnaise : 4.350 ha … dont le Mercurey, premier cru … vins blancs et rouges …

2. Mâconnais : 6.797 ha … dont le Saint-Amour, le pouilly-fuissé,

3. Beaujolais : dont le célèbre Beaujolais Nouveau (450.000 hl soit un tiers de la production du beaujolais) en vente dans le monde entier le troisième jeudi de novembre, juste à la fin de la vinification (cuvaison courte) … Le Japon en est le premier consommateur … (à signaler qu’un vin est dit nouveau quand il est consommé entre sa récolte et la suivante) … Les connaisseurs disent qu’ils faut attendre que les vrais « Crus du Beaujolais » aient fait leurs Pâques ... Ils sont situés à Brouilly, Chénas, Chiroubles, Côte-de-Brouilly, Fleurie, Julienas, Morgon, Moulin-à-Vent, Régnié, Saint-Amour … Le Beaujolais doit son nom à la maison des Beaujeu (répertoriés aux alentours de 950) … Par la suite les seigneurs de Beaujeu gouvernèrent un territoire important entre le Mâconnais et le Lyonnais …

-----

Les traitements de la vigne : Travail manuel de novembre à mars : taille en guyot, gobelet ou cordon … ensuite tirage des sarments qui sont enlevés et brûlés (novembre à avril) … réparations du palissage (février à avril) … pliage des baguettes dans les vignes taillée en guyot (février à avril) … plantation de nouvelles greffes et remplacement des manquants (avril-mai) … l’ébourgeonnage est pratiqué en Bourgogne (supprimer les nouvelles pousses et enlever les deux ou trois pousses sur un même œil (mi-avril, à début juin) … le relevage commence quand la vigne a bien poussé et consiste à relever les deux fils releveurs et les attacher (fin mai à fin juin) … La vendange au vert se généralise en Bourgogne, consistant à supprimer des raisins verts, non murs ou pas assez dans le but de réguler le rendement et d’augmenter la qualité des raisins restants (juillet à août) … et enfin la vendange en septembre lorsque le raisin est à maturité …

Méthodes de vinification :

Le rouge de qualité se récolte à la main, est trié pour enlever les grappes pourries ou insuffisamment mures … vient ensuite l’éraflage pour séparer les grains de la rafle (les pédoncules et tiges) … certains viticulteurs laissent macérer le tout pour obtenir des vins plus structurés et plus tanniques … vient la mise en cuve et la fermentation alcoolique, souvent après levurage … ensuite pigeage (enfoncer le chapeau de marc à la main ou mécaniquement) … le remontage consiste à pomper le jus pour en arroser le dessus … Le vin de goutte est celui qui s’écoule avant celui qui est pressé (vin de presse) … la fermentation est réalisée en fûts pour les vins de Bourgogne contrairement aux vins de Bordeaux (température de cave plus froide en fin de saison) … les barriques bourguignonnes sont plus épaisses que les barriques bordelaise et laissent passer moins d’oxygène, d’où structure plus légères … l’ouillage consiste à maintenir les futs toujours pleins par ajout, une fois par semaine en hiver et deux fois en été … les vins sont ensuite soutirés pour le séparer de son dépôt en transvasant le vin d’un fut à un autre, collés (traditionnellement au blanc d’œuf, colle de poissons pour les vins blancs) pour le clarifier , filtrés s’il le faut et mis en bouteille et bouchonnés…

La vinification en blanc : récolte manuelle ou mécanique et parfois triée comme pour le rouge … puis pressurée et débourbée après L’enzymage pour contrôler la fermentation (plus lente ou plus rapide) se pratique pour les blancs avant débourbage (décantation statique du jus dont les bourbes restent au fond)… Traditionnellement, les grands blanc de Bourgogne sont élevés « sur lies », en futs avec batonnage régulier pour remuer le liquide … Toutes ces opérations sont délicates et demandent de la part du vigneron expérience, tradition et métier … Il faut peu de choses pour rater un vin …

La vinification en rosé : provient de raisins rouges soit par pressurage (rosé de pressurage) soit mis en cuve pour un début de macération (rosé de saignée) …

La vinification du crémant : Récolte du raisin en caisse percée et triage … ensuite pressurage et débourbage … fermentation comme en blanc … vient alors la fermentation malolactique après que les sucres ont été consommés avec dégagement de gaz carbonique (bulles) … La champagnisation se déroule avec l’ajout de liqueur de tirage (mélange de vin tranquille, de sucre et de levures) ce qui provoque une seconde fermentation, appelée prise de mousse , avec production d’alcool et de gaz carbonique se détendant à l’air libre …

La durée de garde : vins rouges : appellation régionale (2 à 3 ans) ; AOC village (3 à 6 ans) premier cru (4 à 10 ans) pour les grands crus (8 à 20 ans, voire plus) … vins blancs : régionale (2 à 3 ans) AOC village (2 à 5 ans) premier cru (3 à 10 ans) pour les grands crus (8 à 15 ans voire plus pour les grands millésimes) … Les rosés : (1 à 4 ans maximum)

La température de service : vins rouge vins légers et fruité (entre 14 et 12°) vins distingués et soyeux (16°) vins charpentés et tanniques et vins vieux (18° température de la pièce) … vins blancs : les vins légers, frais vif (entre 6 et 8°) vins très aromatiques (entre 8 et 10°) les vins pleins et influencé par le bois (entre 14 et 16°) … vins rosés : (entre 6 et 8°) …

-----

Enfin pour terminer, voici quelques citations à la gloire de ce breuvage merveilleux que les hommes depuis presque toujours ont considéré comme un cadeau des dieux leur apportant la joie de vivre … (En provenance de mon citabook – Evene)

Pour être bienvenu de son hôtesse, il faut donner à son vin les années qu’on ôte à son âge (Jules Petit-Senn)

Méfie-toi de la clarté de la lampe : pour juger de la beauté, l’obscurité et le vin sont mauvais conseillers (Ovide)

Le vin est une substance sacramentelle. Il est exalté dans mainte page de la Bible et Notre Seigneur n’a pas trouvé de plus auguste matière pour la transformer en son sang. Il est donc digne et juste, équitable et salutaire de l’aimer ! (Joris-Karl Huysmans)

Le vin est de l’eau emplie de soleil. (Galilée)

Le vin est comme le sexe, il fait tomber les défenses (Gérard Bessette)

Le vin, c’est la lumière du soleil captive dans l’eau. (Galilée)

L’art et le vin servent au rapprochement des peuples. (Johann Wolfgang von Goethe)

C’est la pénicilline qui guérit les hommes, mais c’est le bon vin qui les rend heureux. (Alexander Fleming qui a découvert la pénicilline)

L’humour c’est de l’eau de l’au-delà mêlée au vin d’ici-bas. (Jean Arp)

La mort est un petit oiseau qui vient chaque jour se désaltérer dans ta coupe de vin. (Achille Chavée)

Chez nous, les hommes devraient naître plus heureux et joyeux qu’ailleurs, mais je crois que le bonheur vient aux hommes qui naissent là ou l’on trouve de bons vins … (Léonard de Vinci)

Je me vante d’avoir grandi, mûri, vieilli dans la familiarité du vin ; à le tutoyer dès l’enfance, on perd l’esprit d’intempérance et de gloutonnerie ; on acquiert, on forme son goût personnel. (Colette)

Je suis entrée dans le monde du vin sans autre formation professionnelle qu’une gourmandise certaine des bonnes bouteilles. (Colette)

Le vin est la partie intellectuelle d’un repas. Les viandes et les légumes n’en sont que la partie matérielle. (Alexandre Dumas)

On peut ne pas aimer les carottes, les salsifis, la peau du lait cuit. Mais le vin ! Autant voudrait-on détester l’air qu’on respire, puisque l’un et l’autre sont également indispensables. (Marcel Aymé)

Le vin est ce qu’il y a de plus civilisé au monde. (François Rabelais)

Le vin console les tristes, rajeunit les vieux, inspire les jeunes, soulage les déprimés du poids de leurs soucis. (George Gordon, lord Byron)

Le vin est semblable à l’homme : on ne saura jamais jusqu’à quel point on peut l’estimer et le mépriser, l’aimer et le haïr, ni de combien d’actions sublimes ou de forfaits monstrueux il est capable. (Charles Baudelaire)

Chacun tient à son vin, et où qu’on aille, c’est toujours la même histoire. (Pline l’Ancien)

-----

Je tiens aussi, comme je le fais chaque fois, à soutenir une « action de solidarité » envers les malchanceux de la terre en profitant de toutes les occasions qui se présentent pour lancer un appel de s'(impôt)ser une contribution régulière mensuelle (un ordre permanent de quelques euros en période de crise) en faveur des ONG (Offices Non Gouvernementaux) qui sont indispensables et ne peuvent rien faire sans nous(Contactez votre organisme financier) « Il vaut mieux allumer une chandelle dans l'obscurité que maudire l'obscurité » disait Confucius, aussi appelons l'action « chandelle ».

L'idéal serait de provoquer un effet "boule de neige" en francophonie en faisant circuler le message parmi les internautes.

Afin de bien documenter cet appel, voici un lien important qui permet de mieux sensibiliser tout un chacun sur la nécessité d'une action utile de solidarité envers les malchanceux du monde et plus particulièrement ceux d'Haïti.

http://asautsetagambades.hautetfort.com/media/02/00......

-----

 

06/05/2011

Ch. 29.10d - Les plaisirs de l'existence : Le Bordeaux.

 

Symphonie de l'Harmonieux - Mélodie de l'existence.

-

Carnet de notes de cinquante années de réflexions sur

la motivation d'exister et la valeur de nos croyances.

-

Avant d'aborder l'essentiel de mon propos de ce jour, je tiens à relayer l'appel angoissé du professeur Christian de Duve, prix Nobel de médecine, lancé dans les colonnes du journal la Libre Belgique, ce 20 février 2011 en appui de celui du 21 mars 2010 et de son dernier livre, pour une prise de conscience par les autorités de notre planète du danger que représente la prolifération de l'espèce humaine ... en péril d'autodestruction ...

Je suggère à ceux qui me font l'honneur de me lire, de profiter de l'ampleur d'audience que constitue les blogs de la « Libre » pour provoquer un effet « boule de neige » en transmettant le message par un simple « copier-coller » de l'appel du professeur, reproduit ci-dessous :

« Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie »

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. »

« L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit »

« Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. »

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. »

« La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. »

« La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. »

« Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains  par la sélection naturelle. »

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. »

-----

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ...

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient « leur fonds de commerce » dans un sens plus conforme aux réalités futures afin d'éviter « une sélection naturelle » par le massacre des plus faibles ...

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!!

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

-----

Voir aussi l'article du journal La Libre Belgique, de  Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l'explosion »  donnant l'essentiel d'un rapport de l'ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité ... lien ci-après  : http://www.lalibre.be/actu/international/article/64......

-----

Propos d'un octogénaire provenant

d'un milieu foncièrement chrétien,

élevé dans cette foi et en ayant bénéficié

de tous les avantages, mais subi les contraintes,

et qui a consacré les dix années

qui viennent de s'écouler à

s'interroger sur les motivations d'exister

et la valeur des croyances.

Il s'avoue agnostique par loyauté de pensée

avec l'athéisme comme hypothèse de réflexion,

dont voici une synthèse :


Publication deux fois par mois.

Les matières publiées sont reprises dans la liste des DOSSIERS (à droite)

créés dans le site (e-monsite) permettant la consultation

de sujets traités dans l'ouvrage ou ailleurs

Cliquez sur le poste pour l'obtenir immédiatement

-----

 

« Être … exister …», est l’expression lapidaire incontournable d’un mécanisme fondamental, qui est permanent et perpétuel dans l’Univers, Einstein l’ayant succinctement résumé dans sa formule « E=mc² » … exister dans un mouvement éternel est la fonction de la matière dans l’univers-total … qui a produit un bourgeon, notre univers qui éclatera en fin d’existence … il a produit la vie, phénomène aléatoire, sur une planète partiellement éteinte, la Terre, détachée de son étoile en évolution, le Soleil, … la vie a produit, entre autres, l’homme et l’intelligence … qui ont produit la pensée … la pensée à produit le raisonnement et la connaissance … Finalement, ces entités intelligentes, en bout de chaîne de la sélection, sont devenues capables de manipuler cette matière dont ils proviennent, les exposant au danger de s’en prendre à des forces fondamentales qu’ils ne maîtriseront peut-être jamais totalement … : Hiroshima, Nagasaki, Tchernobyl, Fukushima …

-------

Ch. 29. 10d – Les plaisirs de l’existence : le vin de Bordeaux.

Le vignoble de Bordeaux est circonscrit aux limites culturales de la vigne dans le département de la Gironde qui est le plus grand de France (10.000 km2), créé à la Révolution française le 22 décembre 1789 (anciennes provinces de Guyenne et Gascogne) … Le Bordelais est une région viticole dont la renommée est mondiale et réputée pour sa production parmi les meilleurs vins au monde …

Burdigala, nom latin de Bordeaux, fut fondé au IIIe siècle av. J.-C … Port intérieur, bien situé sur la Gironde devint rapidement une ville d’embouchure située sur une avancée du plateau landais … En 56 av. J.C. c’était déjà un comptoir commercial avec aqueduc, temples, amphithéâtres et curie qui contrôlait les routes de l’étain et du plomb … En 48 av. J-C, la ville acquiert le statut prestigieux de municipe de droit latin … Entre 40 et 60 sont implantés sur les coteaux nord de la rive gauche les premiers plans de vignes du Bordelais … En 70 Bordeaux fut capitale administrative de la province romaine d’Aquitaine … au IIIe et IVe siècle, la ville fut malheureusement victime de la révolte des empereurs des Gaules (généraux qui prendront le pouvoir pendant une quinzaine d’années) ainsi que les Bagaudes, bandes armées de brigands, de soldats déserteurs, d’esclaves et de paysans sans terre qui rançonnaient le nord-ouest de la Gaule…

On ignore le sort du vignoble après l’écroulement du monde romain … Au XIIe siècle, l’Aquitaine devient un duché anglais suite au remariage d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenet, comte d’Anjou et roi d’Angleterre sous le nom d’Henri II et le commerce viticole se développa à partir de la région des Graves … Au XIIIe siècle, la prise de La Rochelle (exportateur des vins bordelais) par le roi de France permet à Bordeaux de devenir l’exportateur privilégié des vins vers l’Angleterre, ce qui favorise l’extension du vignoble bordelais … Les vignerons des alentours de Bordeaux eurent longtemps le privilège de vendre leurs vins dits clair « claret » en priorité avant l’arrivée des vins du Haut-pays (Gaillac, Cahors…) bloqué jusque Toussaint et fin d’année … ce qui était un avantage, les vins se conservant mal … Au XIVe siècle, Clément V s’installe à Avignon et neuf papes après lui … Ils consommèrent largement et avec plaisir les grands crus de Graves qu’ils faisaient venir par voie fluviale …

Époque moderne et contemporaine : En 1599, Henri IV fait venir des techniciens hollandais pour drainer les zones marécageuses de France et augmenter la surface cultivable, dont bénéficièrent les zones humides entourant Bordeaux … Les hommes d’affaire néerlandais en profitent pour acheter à bas-prix des terrains et les valoriser, … Ils introduisirent de nouvelles méthodes commerciales et propagèrent l’usage de boissons nouvelles (chocolat, café, thé, … bières fortes, gin …) … Ces habiles commerçants communiquèrent aussi leur goût pour le vin blanc doux et les vins rouges foncés (vins noirs) comme nous les connaissons aujourd’hui … Ce sont eux aussi qui traverseront la frontière espagnole proche, pour y répandre leurs nouveautés … dont les premiers vins de Porto dont ils seraient à l’origine … Dans cette « mutation vinicole régionale », les négociants de grands crus bordelais s’inspirèrent de l’engouement anglais que la famille Pontac avait créé pour sa production exportée, pour les imiter et mettre en valeur leur production … Ce fut à cette époque que naissent les premiers grands crus bordelais (les graves du Médoc, du sauternais et ceux de la région de Blaye et de Bourg) … Il faudra cependant attendre le Second Empire (1852 à 1870) pour que les grands vins rouges de Saint-Émilion, Fronsac et Pomerol s’installent à leur tour au premier rang de la production viticole bordelaise ….

La région viticole du bordelais se situe de part et d’autres de la Gironde :

Pour les cartes cliquez : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vignoble_de_Bordeaux

Les terroirs du vignoble de Bordeaux sont situés de part et d’autres de l’estuaire de la Gironde et de ses deux fleuves, la Garonne et la Dordogne … Il est classé AOC (Appellation Origine Contrôlée) … Production moyenne : 1.699.000 hl sur 38.490 ha ...

Bordeaux clairets : proche des vins qui étaient envoyés en Angleterre au Moyen-âge, d’une couleur rouge légère (entre le Bordeaux rouge et le rosé) apprécié en été pour piquenique et cuisine exotique …

Bordeaux supérieur : classé AOC-AOP (Appellation Origine Contrôlée-Appellation Origine Protégée) Production 519.000 hl sur 9.000 ha pour les rouges avec certificat de qualité, au moins 21 ans d’âge, élevés en fut de chêne minimum 12 mois … et 2.400 hl sur 214 ha pour les blancs, ils doivent provenir de cépage sauvignon, sémillon, muscadet …

Crémant de Bordeaux : vin blanc ou rosé mousseux, surtout destiné à l’apéritif à la base de cocktails … il est issu pour 70 % de cépages principaux avec une seconde fermentation en bouteilles, remuage et dégorgement … Suivant le sucre ajouté, il est brut, demi-sec ou doux … Production 100 ha sur toute la Gironde en utilisant les galeries naturelles des rives de la Garonne et de la Dordogne, propice à la prise de mousse et l’élevage de ces vins …

Le Médoc : s’étend sur la rive gauche de la Gironde, de Saint-Vivien-de-Médoc au nord jusqu’à Bordeaux au sud … Cultivé depuis les Romains, mais mise en valeur du terrain, des graves (gravier et sable) depuis les 16e et 17e siècle … sa renommée a franchi les frontière …)  on y élève le médoc, le haut-médoc, le saint-estèphe, le pauillac, le saint-julien, le moulis-en-médoc, l’istrac-médoc, et le margaux …

Ces vins furent surtout reconnus au 16e et 17e siècle … la vinification, longue et minutieuse, (éraflage, foulage, macération, fermentation, assemblage, avec un soutirage tous les trois mois) exige une grande expérience des professionnel, ainsi le marc de raisin sera pressé et dégusté pour juger de la quantité qui doit être incorporée dans le vin final …

Les Graves : s’étendent au sud de Bordeaux, le long de la rive gauche de la Garonne, jusqu’au canton de Langon … (Ils se nomment pessac-léognan, graves, graves-supérieures, cérons) … Ils doivent leur nom (grave ou gravier) à leur sol pauvre recouvert de gros graviers qui restituent à la vigne, le soir, la chaleur du soleil, … la Garonne y joue aussi le rôle de régulateur thermique et une forêt de pins les protège des grosses intempéries … Les premières vignes y furent plantées il y a 2.000 ans …

Le pape Clément V qui avait un vignoble familial au château de Roquetaillade, faisait la promotion du vin, d’Oxford à Rome … Au Moyen-âge, Aliénor, duchesse d’Aquitaine, (1124-1204) étant devenue reine d’Angleterre, les échanges entre Bordeaux et Londres s’intensifièrent … Montesquieu (1689-1755), baron de la Brède (au sud de Bordeaux), philosophe, écrivain, mais avant tout vigneron se fit l’ambassadeur des vins de la région tant à Paris qu’en Grande-Bretagne …

Le Sauternais : enclave au sud de celui de Graves … vins blancs liquoreux … (Terroirs : Barsac, Sauternes, Bommes, Fargues, Preignac) … on y produit le fameux Château d’Yquem, premier grand cru … Une légende raconte qu’un propriétaire rentra trop tard pour rentrer ses vendanges qui avaient trop mûri et semblait pourri, le vendangea quand même et fut surpris de constater que la présence de « pourriture noble » apportait une qualité particulière à l’arôme du vin … L’eau froide de la rivière Ciron sous le couvert végétal de la forêt des Landes provoque, en automne, des brouillards matinaux favorisant le Botyris cinerea, cette pourriture noble …

La récolte, en tri successifs, demande un soin particulier pour ne cueillir que les grappes ou les grains en bonne maturité … Les Néerlandais qui ont développé les vignobles à vin blanc dans la région ont amené la technique du soufrage (mèche de soufre mise à bruler dans les barriques) pour stopper la fermentation … Vin de dessert, mais aussi associé au foie gras … et aux crustacés et viandes blanches, cuisine exotique au safran et gingembre ou aussi la cuisine des légumes et les fromages bleus …

L’Entre-deux-Mers :Région du département de la Gronde qui s’étend entre la Dordogne et la Garonne … Avec un paysage très vallonné, il doit son nom « entre-deux-mers » au phénomène de mascaret : brusque surélévation de l’eau d’un fleuve ou d’un estuaire provoqué par l’onde de la marée montante lors des grandes marées, qui se produit surtout lors des équinoxes, les plus spectaculaires se rencontrant aux embouchures du Quiantang en Chine, de la Severn en Angleterre et de l’Amazone au Brésil …

On y produit un vin blanc sec, quelques liquoreux et un peu de rouge : l’entre deux mers (blanc) ; Les premières-côtes-de-bordeaux (blancs) ; les-cotes-de-Bordeaux-saint-macaire (blanc) ; le cadillac (liquoreux) ;le loupiac (liquoreux) ; le sainte-croix–du-mont (liquoreux) ; le cadillac-côtes–de-bordeaux (rouges) ; le bordeaux-haut-benauge (rouges) ;le graves-de-vayres (rouges, blancs, et moelleux) ; le sainte-foy-bordeaux (rouges, blancs et moelleux) … On y trouve aussi le Bordeaux-clairet, un rosé …

Le libournais : Pays des célèbre vins « Pomerol » ; « Saint-Émilion » du « Château Petrus de Pommerol » et les grands crus classés de Saint-Émilion … Il est délimité au sud par la Dordogne, à l’est et au nord par les limites du département de la Gironde et à l’ouest par la rivière, l’isle … Le port de Libourne a été un lieu de chargement des vins depuis 1270 sur des « gabarres », bateau fluvial ou maritime à fond plat … qui naviguaient avec un faible tirant d’eau … L’Australie fut découverte avec un navire de ce type …

Zone du Fronsadais : Fronsac et canon-fronsac

Zone autour de Pomerol : pommerol et lalande-de–pomerol

Zone autour de Saint-Emilion : saint-émilion, saint-émilion grand cru, montagne-saint-émilion, saint-georges-saint-émilion, lussac-saint-émilion, puisseguin-saint-émilion ;

Plus à l’Est : castillon-côtes-de-bordeaux et francs-côtes-de-bordeaux ;

Le Blayais et le Bourgeais : de la rive droite de la Gironde la frontière du département de Charente-Maritime … la région s’étend sur 5.000 hectares autour des villes de Blaye et de Bourg … (blaye, côte-de-blaye, côtes-de-bourg, blaye-côtes-de-bordeaux) …

Les vins rouges du Blayais accompagnent bien les viandes rouges et les fromages (civet, petit gibier, navarin et gigot d’agneau, rôti, entrecôte et côte de bœuf, canard, fromage de chèvre sec et de brebis) les vins blancs secs et aromatiques vont avec les fruits de mer, une poêlée de Saint-Jacques, les poissons en sauce et les tourtes au saumon …

Classification officielle des vins de Bordeaux établie à la demande de l’empereur Napoléon III pour l’exposition universelle de Paris de 1855 furent classés en importance du premier au cinquième cru … Ils venaient tous de la région du Médoc sauf le Château Haut-Brion des Graves … Les blancs furent limités à la variété liquoreuse des Sauternes et Barsac … Depuis le Château Cantemerle a été ajouté comme cinquième cru et le château Mouton Rothschild passa du second à premier cru … Voir ce classement à http://fr.wikipedia.org/wiki/Classification_officielle_de...


-----

 

Pour terminer, voici quelques phrases célèbres à la gloire du vin :

L’homme doit au vin d’être le seul animal à boire sans soif (Pline l’Ancien)

Le vin est le miroir de l’homme (Alcée – poète lyrique – 700 – 600 avt J-C)

Je ne sais que deux choses qui gagnent à vieillir : le vin et un amant (Félix Lope De Vega)

Celui qui désire une vie de bonheur avec une belle femme ressemble à celui qui veut jouir du goût du vin en ayant la bouche toujours pleine. (George Bernard Shaw)

Il suffit à la foule de la vue de sang pour lui en donner la soif, comme la première coupe de vin est le prélude d’une longue débauche. (George Gordon, lord Byron)

Qu’est-ce que vous regardez ? C’est la carte routière ? – Non ! C’est la carte des vins. C’est pour éviter les bouchons ! (Raymond Devos)

L’homme doit au vin d’être le seul animal à boire sans soif. (Pline l’Ancien)

Au teint, on juge l’étoffe ; au bouquet, le vin ; à l’odeur, la fleur ; au langage, l’homme. (Charles Cahier)

Certainement, Dieu est un très bon-enfant d’avoir donné le vin à l’homme. Si j’avais été Dieu, j’en aurais gardé la recette pour moi seul. (Théophile Gautier)

Pour connaître l’origine et la qualité d’un vin, il n’est pas nécessaire de boire le tonneau entier (Oscar Wilde)

Les hommes sont comme les vins : lorsqu’ils deviennent meilleurs en vieillissant, c’est qu’ils sont d’une très grande qualité. (Philippe bouvard)

Il est bon de traiter l’amitié comme les vins et de se méfier des mélanges. (Colette)

Les vieux amis sont comme les vieux vins qui, en perdant de leur verdeur et de leur montant, gagnent en chaleur suave. (Charles-Augustin Sainte-Beuve)

Les hommes sont comme les vins : avec le temps, les bons s’améliorent et les mauvais s’aigrissent. (Cicéron)


-----

 

Je tiens aussi, comme je le fais chaque semaine, à soutenir une « action de solidarité » envers les malchanceux de la terre en profitant de toutes les occasions qui se présentent pour lancer un appel de s'(impôt)ser une contribution régulière mensuelle (un ordre permanent de quelques euros en période de crise) en faveur des ONG (Offices Non Gouvernementaux) qui sont indispensables et ne peuvent rien faire sans nous (Contactez votre organisme financier) « Il vaut mieux allumer une chandelle dans l'obscurité que maudire l'obscurité » disait Confucius, aussi appelons l'action « chandelle ».

L'idéal serait de provoquer un effet "boule de neige" en francophonie en faisant circuler le message parmi les internautes.

Afin de bien documenter cet appel, voici un lien important qui permet de mieux sensibiliser tout un chacun sur la nécessité d'une action utile de solidarité envers les malchanceux du monde et plus particulièrement ceux d'Haïti.

http://asautsetagambades.hautetfort.com/media/02/00......

-----