Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/05/2011

Ch. 29.10d - Les plaisirs de l'existence : Le Bordeaux.

 

Symphonie de l'Harmonieux - Mélodie de l'existence.

-

Carnet de notes de cinquante années de réflexions sur

la motivation d'exister et la valeur de nos croyances.

-

Avant d'aborder l'essentiel de mon propos de ce jour, je tiens à relayer l'appel angoissé du professeur Christian de Duve, prix Nobel de médecine, lancé dans les colonnes du journal la Libre Belgique, ce 20 février 2011 en appui de celui du 21 mars 2010 et de son dernier livre, pour une prise de conscience par les autorités de notre planète du danger que représente la prolifération de l'espèce humaine ... en péril d'autodestruction ...

Je suggère à ceux qui me font l'honneur de me lire, de profiter de l'ampleur d'audience que constitue les blogs de la « Libre » pour provoquer un effet « boule de neige » en transmettant le message par un simple « copier-coller » de l'appel du professeur, reproduit ci-dessous :

« Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie »

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. »

« L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit »

« Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. »

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. »

« La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. »

« La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. »

« Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains  par la sélection naturelle. »

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. »

-----

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ...

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient « leur fonds de commerce » dans un sens plus conforme aux réalités futures afin d'éviter « une sélection naturelle » par le massacre des plus faibles ...

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!!

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

-----

Voir aussi l'article du journal La Libre Belgique, de  Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l'explosion »  donnant l'essentiel d'un rapport de l'ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité ... lien ci-après  : http://www.lalibre.be/actu/international/article/64......

-----

Propos d'un octogénaire provenant

d'un milieu foncièrement chrétien,

élevé dans cette foi et en ayant bénéficié

de tous les avantages, mais subi les contraintes,

et qui a consacré les dix années

qui viennent de s'écouler à

s'interroger sur les motivations d'exister

et la valeur des croyances.

Il s'avoue agnostique par loyauté de pensée

avec l'athéisme comme hypothèse de réflexion,

dont voici une synthèse :


Publication deux fois par mois.

Les matières publiées sont reprises dans la liste des DOSSIERS (à droite)

créés dans le site (e-monsite) permettant la consultation

de sujets traités dans l'ouvrage ou ailleurs

Cliquez sur le poste pour l'obtenir immédiatement

-----

 

« Être … exister …», est l’expression lapidaire incontournable d’un mécanisme fondamental, qui est permanent et perpétuel dans l’Univers, Einstein l’ayant succinctement résumé dans sa formule « E=mc² » … exister dans un mouvement éternel est la fonction de la matière dans l’univers-total … qui a produit un bourgeon, notre univers qui éclatera en fin d’existence … il a produit la vie, phénomène aléatoire, sur une planète partiellement éteinte, la Terre, détachée de son étoile en évolution, le Soleil, … la vie a produit, entre autres, l’homme et l’intelligence … qui ont produit la pensée … la pensée à produit le raisonnement et la connaissance … Finalement, ces entités intelligentes, en bout de chaîne de la sélection, sont devenues capables de manipuler cette matière dont ils proviennent, les exposant au danger de s’en prendre à des forces fondamentales qu’ils ne maîtriseront peut-être jamais totalement … : Hiroshima, Nagasaki, Tchernobyl, Fukushima …

-------

Ch. 29. 10d – Les plaisirs de l’existence : le vin de Bordeaux.

Le vignoble de Bordeaux est circonscrit aux limites culturales de la vigne dans le département de la Gironde qui est le plus grand de France (10.000 km2), créé à la Révolution française le 22 décembre 1789 (anciennes provinces de Guyenne et Gascogne) … Le Bordelais est une région viticole dont la renommée est mondiale et réputée pour sa production parmi les meilleurs vins au monde …

Burdigala, nom latin de Bordeaux, fut fondé au IIIe siècle av. J.-C … Port intérieur, bien situé sur la Gironde devint rapidement une ville d’embouchure située sur une avancée du plateau landais … En 56 av. J.C. c’était déjà un comptoir commercial avec aqueduc, temples, amphithéâtres et curie qui contrôlait les routes de l’étain et du plomb … En 48 av. J-C, la ville acquiert le statut prestigieux de municipe de droit latin … Entre 40 et 60 sont implantés sur les coteaux nord de la rive gauche les premiers plans de vignes du Bordelais … En 70 Bordeaux fut capitale administrative de la province romaine d’Aquitaine … au IIIe et IVe siècle, la ville fut malheureusement victime de la révolte des empereurs des Gaules (généraux qui prendront le pouvoir pendant une quinzaine d’années) ainsi que les Bagaudes, bandes armées de brigands, de soldats déserteurs, d’esclaves et de paysans sans terre qui rançonnaient le nord-ouest de la Gaule…

On ignore le sort du vignoble après l’écroulement du monde romain … Au XIIe siècle, l’Aquitaine devient un duché anglais suite au remariage d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenet, comte d’Anjou et roi d’Angleterre sous le nom d’Henri II et le commerce viticole se développa à partir de la région des Graves … Au XIIIe siècle, la prise de La Rochelle (exportateur des vins bordelais) par le roi de France permet à Bordeaux de devenir l’exportateur privilégié des vins vers l’Angleterre, ce qui favorise l’extension du vignoble bordelais … Les vignerons des alentours de Bordeaux eurent longtemps le privilège de vendre leurs vins dits clair « claret » en priorité avant l’arrivée des vins du Haut-pays (Gaillac, Cahors…) bloqué jusque Toussaint et fin d’année … ce qui était un avantage, les vins se conservant mal … Au XIVe siècle, Clément V s’installe à Avignon et neuf papes après lui … Ils consommèrent largement et avec plaisir les grands crus de Graves qu’ils faisaient venir par voie fluviale …

Époque moderne et contemporaine : En 1599, Henri IV fait venir des techniciens hollandais pour drainer les zones marécageuses de France et augmenter la surface cultivable, dont bénéficièrent les zones humides entourant Bordeaux … Les hommes d’affaire néerlandais en profitent pour acheter à bas-prix des terrains et les valoriser, … Ils introduisirent de nouvelles méthodes commerciales et propagèrent l’usage de boissons nouvelles (chocolat, café, thé, … bières fortes, gin …) … Ces habiles commerçants communiquèrent aussi leur goût pour le vin blanc doux et les vins rouges foncés (vins noirs) comme nous les connaissons aujourd’hui … Ce sont eux aussi qui traverseront la frontière espagnole proche, pour y répandre leurs nouveautés … dont les premiers vins de Porto dont ils seraient à l’origine … Dans cette « mutation vinicole régionale », les négociants de grands crus bordelais s’inspirèrent de l’engouement anglais que la famille Pontac avait créé pour sa production exportée, pour les imiter et mettre en valeur leur production … Ce fut à cette époque que naissent les premiers grands crus bordelais (les graves du Médoc, du sauternais et ceux de la région de Blaye et de Bourg) … Il faudra cependant attendre le Second Empire (1852 à 1870) pour que les grands vins rouges de Saint-Émilion, Fronsac et Pomerol s’installent à leur tour au premier rang de la production viticole bordelaise ….

La région viticole du bordelais se situe de part et d’autres de la Gironde :

Pour les cartes cliquez : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vignoble_de_Bordeaux

Les terroirs du vignoble de Bordeaux sont situés de part et d’autres de l’estuaire de la Gironde et de ses deux fleuves, la Garonne et la Dordogne … Il est classé AOC (Appellation Origine Contrôlée) … Production moyenne : 1.699.000 hl sur 38.490 ha ...

Bordeaux clairets : proche des vins qui étaient envoyés en Angleterre au Moyen-âge, d’une couleur rouge légère (entre le Bordeaux rouge et le rosé) apprécié en été pour piquenique et cuisine exotique …

Bordeaux supérieur : classé AOC-AOP (Appellation Origine Contrôlée-Appellation Origine Protégée) Production 519.000 hl sur 9.000 ha pour les rouges avec certificat de qualité, au moins 21 ans d’âge, élevés en fut de chêne minimum 12 mois … et 2.400 hl sur 214 ha pour les blancs, ils doivent provenir de cépage sauvignon, sémillon, muscadet …

Crémant de Bordeaux : vin blanc ou rosé mousseux, surtout destiné à l’apéritif à la base de cocktails … il est issu pour 70 % de cépages principaux avec une seconde fermentation en bouteilles, remuage et dégorgement … Suivant le sucre ajouté, il est brut, demi-sec ou doux … Production 100 ha sur toute la Gironde en utilisant les galeries naturelles des rives de la Garonne et de la Dordogne, propice à la prise de mousse et l’élevage de ces vins …

Le Médoc : s’étend sur la rive gauche de la Gironde, de Saint-Vivien-de-Médoc au nord jusqu’à Bordeaux au sud … Cultivé depuis les Romains, mais mise en valeur du terrain, des graves (gravier et sable) depuis les 16e et 17e siècle … sa renommée a franchi les frontière …)  on y élève le médoc, le haut-médoc, le saint-estèphe, le pauillac, le saint-julien, le moulis-en-médoc, l’istrac-médoc, et le margaux …

Ces vins furent surtout reconnus au 16e et 17e siècle … la vinification, longue et minutieuse, (éraflage, foulage, macération, fermentation, assemblage, avec un soutirage tous les trois mois) exige une grande expérience des professionnel, ainsi le marc de raisin sera pressé et dégusté pour juger de la quantité qui doit être incorporée dans le vin final …

Les Graves : s’étendent au sud de Bordeaux, le long de la rive gauche de la Garonne, jusqu’au canton de Langon … (Ils se nomment pessac-léognan, graves, graves-supérieures, cérons) … Ils doivent leur nom (grave ou gravier) à leur sol pauvre recouvert de gros graviers qui restituent à la vigne, le soir, la chaleur du soleil, … la Garonne y joue aussi le rôle de régulateur thermique et une forêt de pins les protège des grosses intempéries … Les premières vignes y furent plantées il y a 2.000 ans …

Le pape Clément V qui avait un vignoble familial au château de Roquetaillade, faisait la promotion du vin, d’Oxford à Rome … Au Moyen-âge, Aliénor, duchesse d’Aquitaine, (1124-1204) étant devenue reine d’Angleterre, les échanges entre Bordeaux et Londres s’intensifièrent … Montesquieu (1689-1755), baron de la Brède (au sud de Bordeaux), philosophe, écrivain, mais avant tout vigneron se fit l’ambassadeur des vins de la région tant à Paris qu’en Grande-Bretagne …

Le Sauternais : enclave au sud de celui de Graves … vins blancs liquoreux … (Terroirs : Barsac, Sauternes, Bommes, Fargues, Preignac) … on y produit le fameux Château d’Yquem, premier grand cru … Une légende raconte qu’un propriétaire rentra trop tard pour rentrer ses vendanges qui avaient trop mûri et semblait pourri, le vendangea quand même et fut surpris de constater que la présence de « pourriture noble » apportait une qualité particulière à l’arôme du vin … L’eau froide de la rivière Ciron sous le couvert végétal de la forêt des Landes provoque, en automne, des brouillards matinaux favorisant le Botyris cinerea, cette pourriture noble …

La récolte, en tri successifs, demande un soin particulier pour ne cueillir que les grappes ou les grains en bonne maturité … Les Néerlandais qui ont développé les vignobles à vin blanc dans la région ont amené la technique du soufrage (mèche de soufre mise à bruler dans les barriques) pour stopper la fermentation … Vin de dessert, mais aussi associé au foie gras … et aux crustacés et viandes blanches, cuisine exotique au safran et gingembre ou aussi la cuisine des légumes et les fromages bleus …

L’Entre-deux-Mers :Région du département de la Gronde qui s’étend entre la Dordogne et la Garonne … Avec un paysage très vallonné, il doit son nom « entre-deux-mers » au phénomène de mascaret : brusque surélévation de l’eau d’un fleuve ou d’un estuaire provoqué par l’onde de la marée montante lors des grandes marées, qui se produit surtout lors des équinoxes, les plus spectaculaires se rencontrant aux embouchures du Quiantang en Chine, de la Severn en Angleterre et de l’Amazone au Brésil …

On y produit un vin blanc sec, quelques liquoreux et un peu de rouge : l’entre deux mers (blanc) ; Les premières-côtes-de-bordeaux (blancs) ; les-cotes-de-Bordeaux-saint-macaire (blanc) ; le cadillac (liquoreux) ;le loupiac (liquoreux) ; le sainte-croix–du-mont (liquoreux) ; le cadillac-côtes–de-bordeaux (rouges) ; le bordeaux-haut-benauge (rouges) ;le graves-de-vayres (rouges, blancs, et moelleux) ; le sainte-foy-bordeaux (rouges, blancs et moelleux) … On y trouve aussi le Bordeaux-clairet, un rosé …

Le libournais : Pays des célèbre vins « Pomerol » ; « Saint-Émilion » du « Château Petrus de Pommerol » et les grands crus classés de Saint-Émilion … Il est délimité au sud par la Dordogne, à l’est et au nord par les limites du département de la Gironde et à l’ouest par la rivière, l’isle … Le port de Libourne a été un lieu de chargement des vins depuis 1270 sur des « gabarres », bateau fluvial ou maritime à fond plat … qui naviguaient avec un faible tirant d’eau … L’Australie fut découverte avec un navire de ce type …

Zone du Fronsadais : Fronsac et canon-fronsac

Zone autour de Pomerol : pommerol et lalande-de–pomerol

Zone autour de Saint-Emilion : saint-émilion, saint-émilion grand cru, montagne-saint-émilion, saint-georges-saint-émilion, lussac-saint-émilion, puisseguin-saint-émilion ;

Plus à l’Est : castillon-côtes-de-bordeaux et francs-côtes-de-bordeaux ;

Le Blayais et le Bourgeais : de la rive droite de la Gironde la frontière du département de Charente-Maritime … la région s’étend sur 5.000 hectares autour des villes de Blaye et de Bourg … (blaye, côte-de-blaye, côtes-de-bourg, blaye-côtes-de-bordeaux) …

Les vins rouges du Blayais accompagnent bien les viandes rouges et les fromages (civet, petit gibier, navarin et gigot d’agneau, rôti, entrecôte et côte de bœuf, canard, fromage de chèvre sec et de brebis) les vins blancs secs et aromatiques vont avec les fruits de mer, une poêlée de Saint-Jacques, les poissons en sauce et les tourtes au saumon …

Classification officielle des vins de Bordeaux établie à la demande de l’empereur Napoléon III pour l’exposition universelle de Paris de 1855 furent classés en importance du premier au cinquième cru … Ils venaient tous de la région du Médoc sauf le Château Haut-Brion des Graves … Les blancs furent limités à la variété liquoreuse des Sauternes et Barsac … Depuis le Château Cantemerle a été ajouté comme cinquième cru et le château Mouton Rothschild passa du second à premier cru … Voir ce classement à http://fr.wikipedia.org/wiki/Classification_officielle_de...


-----

 

Pour terminer, voici quelques phrases célèbres à la gloire du vin :

L’homme doit au vin d’être le seul animal à boire sans soif (Pline l’Ancien)

Le vin est le miroir de l’homme (Alcée – poète lyrique – 700 – 600 avt J-C)

Je ne sais que deux choses qui gagnent à vieillir : le vin et un amant (Félix Lope De Vega)

Celui qui désire une vie de bonheur avec une belle femme ressemble à celui qui veut jouir du goût du vin en ayant la bouche toujours pleine. (George Bernard Shaw)

Il suffit à la foule de la vue de sang pour lui en donner la soif, comme la première coupe de vin est le prélude d’une longue débauche. (George Gordon, lord Byron)

Qu’est-ce que vous regardez ? C’est la carte routière ? – Non ! C’est la carte des vins. C’est pour éviter les bouchons ! (Raymond Devos)

L’homme doit au vin d’être le seul animal à boire sans soif. (Pline l’Ancien)

Au teint, on juge l’étoffe ; au bouquet, le vin ; à l’odeur, la fleur ; au langage, l’homme. (Charles Cahier)

Certainement, Dieu est un très bon-enfant d’avoir donné le vin à l’homme. Si j’avais été Dieu, j’en aurais gardé la recette pour moi seul. (Théophile Gautier)

Pour connaître l’origine et la qualité d’un vin, il n’est pas nécessaire de boire le tonneau entier (Oscar Wilde)

Les hommes sont comme les vins : lorsqu’ils deviennent meilleurs en vieillissant, c’est qu’ils sont d’une très grande qualité. (Philippe bouvard)

Il est bon de traiter l’amitié comme les vins et de se méfier des mélanges. (Colette)

Les vieux amis sont comme les vieux vins qui, en perdant de leur verdeur et de leur montant, gagnent en chaleur suave. (Charles-Augustin Sainte-Beuve)

Les hommes sont comme les vins : avec le temps, les bons s’améliorent et les mauvais s’aigrissent. (Cicéron)


-----

 

Je tiens aussi, comme je le fais chaque semaine, à soutenir une « action de solidarité » envers les malchanceux de la terre en profitant de toutes les occasions qui se présentent pour lancer un appel de s'(impôt)ser une contribution régulière mensuelle (un ordre permanent de quelques euros en période de crise) en faveur des ONG (Offices Non Gouvernementaux) qui sont indispensables et ne peuvent rien faire sans nous (Contactez votre organisme financier) « Il vaut mieux allumer une chandelle dans l'obscurité que maudire l'obscurité » disait Confucius, aussi appelons l'action « chandelle ».

L'idéal serait de provoquer un effet "boule de neige" en francophonie en faisant circuler le message parmi les internautes.

Afin de bien documenter cet appel, voici un lien important qui permet de mieux sensibiliser tout un chacun sur la nécessité d'une action utile de solidarité envers les malchanceux du monde et plus particulièrement ceux d'Haïti.

http://asautsetagambades.hautetfort.com/media/02/00......

-----

 

Les commentaires sont fermés.