Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/03/2011

Ch. 29.9m - Nos moyens sensoriels : l'odorat.

 

Symphonie de l'Harmonieux - Mélodie de l'existence.

-

Carnet de notes de cinquante années de réflexions sur

la motivation d'exister et la valeur de nos croyances.

-

Avant d'aborder l'essentiel de mon propos de ce jour, je tiens à relayer l' appel angoissé du professeur Christian de Duve, prix Nobel de médecine, lancé dans les colonnes du journal la Libre Belgique, ce 20 février 2011 en appui de celui du 21 mars 2010 et de son dernier livre, pour une prise de conscience par les autorités de notre planète du danger que représente la prolifération de l'espèce humaine ... en péril d'autodestruction ...

Je suggère à ceux qui me font l'honneur de me lire, de profiter de l'ampleur d'audience que constitue les blogs de la « Libre » pour provoquer un effet « boule de neige » en transmettant le message par un simple « copier-coller » de l'appel du professeur, reproduit ci-dessous :

« Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie »

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. »

« L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit »

« Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. »

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. »

« La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. »

« La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. »

« Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains  par la sélection naturelle. »

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. »

-----

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ...

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient « leur fonds de commerce » dans un sens plus conforme aux réalités futures afin d'éviter « une sélection naturelle » par le massacre des plus faibles ...

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!!

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

-----

Voir aussi l'article du journal La Libre Belgique, de  Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l'explosion »  donnant l'essentiel d'un rapport de l'ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité ... lien ci-après  :  http://www.lalibre.be/actu/international/article/645934/p...

-----

Propos d'un octogénaire provenant

d'un milieu foncièrement chrétien,

élevé dans cette foi et en ayant bénéficié

de tous les avantages, mais subi les contraintes,

et qui a consacré les dix années

qui viennent de s'écouler à

s'interroger sur les motivations d'exister

et la valeur des croyances.

Il s'avoue agnostique par loyauté de pensée

avec l'athéisme comme hypothèse de réflexion.

-------

Publication tous les vendredis à 9 heures 15

Les matières publiées sont reprises dans la liste des DOSSIERS (à droite)

créés dans le site (e-monsite) permettant la consultation

de sujets traités dans l'ouvrage ou ailleurs

Cliquez sur le poste pour l'obtenir immédiatement

-----

Ch. 29.9m  -  Nos moyens sensoriels : l'odorat.

 

Nous avons, précédemment (voir 29.9c - le toucher et 29.9d - la vue) évoqué les  moyens que la vie, par sélection en  faveur des mieux adaptés, s'est ingéniée, dès ses premiers balbutiements, à doter le premier être vivant autonome de moyens performants de perception de son milieu extérieur ...

C'est ainsi que se développa sa première faculté de contact avec son environnement, c'est-à-dire  le toucher, ... indispensable à son existence mise en danger par la prolifération locale qui le força à muter , ... Cette faculté du toucher, associée et complémentaire à la mobilité,  le différenciait de l'ensemble des premiers êtres vivants stationnaires ...  Le toucher, comme tous les sens qui équiperont les êtres mobiles, lui imposera une organisation interne complexe des cellules pour assumer une ou des fonctions indispensables à sa survie ...

C'est ainsi que l'être animal le plus primaire, comme le lombric ou ver de terre, dispose d'une organisation interne plus sophistiquée que le plus performant des végétaux ce qui lui permet d'une part la mobilité et d'autre part la perception du monde extérieur par le toucher ... Pour assurer ces fonctions, il est doté, comme les végétaux, d'un système circulatoire pour alimenter ses tissus et d'un tube digestif pour transformer les matières nutritives en énergie et les éliminer ensuite ... : en ce qui concerne le lombric, en excrétant un complexe argilo-humique favorable à la fertilité des sols...

La seconde faculté de perception du monde extérieur et la plus importante, qui s'imposa aux êtres vivants mobiles fut la vue ...

Le toucher ne permet qu'une zone d'action limitée à l'environnement immédiat ... C'est par tâtonnement que les êtres aveugles se déplacent et cherchent leur nourriture ou perçoivent les dangers  ...

Ce fut ainsi que, très tôt, dans l'environnement marin, se développa une faculté de perception des rayons lumineux que les corps opaques révélaient par leur présence : La vue ... Ce fut la plus importante « trouvaille » de l'évolution ... parce qu'elle offrait aux êtres mobiles la possibilité d'explorer non seulement leur environnement immédiat, mais aussi les plus lointains ... Avec le développement de son intelligence, l'animal humain, hors de l'eau, créera les instruments adéquats à explorer jusqu'aux zones les plus éloignées de l'espace ...

C'est la raison pour laquelle, il m'a semblé assez logique de prolonger mon étude sur la vue, en abordant les éléments de l'environnement que cette faculté lui a permis d'apprécier ... d'étudier ... et même de transformer ou dominer : Voir les chapitres suivants : l'eau (29.9e), l'air et le vent (29.9f), la soleil (29.9g), la Terre (29.9h), la vie (29.9i), le feu (29.9j), la lune (29.9k), les étoiles (29.9l) ...

Aussi, ce chapitre sur l'odorat va-t-il continuer mon étude sur ces « outils » que la vie et l'évolution nous ont offerts pour apprécier le monde extérieur et nous en servir ... en complétant ainsi cette analyse des outils dont l'évolution nous a gratifié en nous dotant de l'odorat et de l'ouïe ... essentiels à notre perception de l'environnement et en terminant par le gout, faculté « de luxe » qui nous autorise les plaisirs de la table ...

L'odorat ou l'olfaction :

L'odorat nous permet d'analyser les substances odorantes volatiles qui circulent dans l'air ... Chez les êtres marins, il est associé ou remplacé par le gout ou palpation buccale  ...

Cette fonction, qui occupe 10 cm² de la surface de la muqueuse nasale, fait partie de l'ensemble de nos moyens de perception sensorielle, les autres étant : la visuelle, l'auditive, la tactile, la gustative, la temporelle (perception de la durée, du rythme et de la simultanéité), d'espace (localisation par le lobe pariétal) ...

La muqueuse olfactive est composée de neurones olfactifs ... cette muqueuse secrète un mucus destiné à son lavage permanent et à sa lubrification ... Les neurones présentent des cils qui transmettent au bulbe olfactif ou lobe olfactif, situé dans la zone corticale du lobe frontal du cerveau des vertébrés ... Ce sont des protéines ou molécules de transport qui véhiculent les informations jusqu'au bulbe olfactif ... Les neurones olfactifs, de même que les neurones  gustatifs se renouvellent tous les mois ou deux mois ...

Les humains et les primates ont un odorat assez peu performant contrairement aux mammifères, notamment le chien domestique qui a une quantité de neurones olfactifs 15 fois supérieures ... Quant aux insectes, leur perception olfactive se fait par les pattes ou les antennes ...

Le cerveau enregistre chez l'humain, surtout le civilisé, des souvenirs affectifs qui seront associées à une odeur, un parfum : Enfant, si je sortais des bras de mon père, mon frère disait : « Tu sens papa » ...  Les vieilles personnes ont des odeurs caractéristiques de leur temps qui évoquent des souvenirs d'antan ... Les lieux ont leur odeur et suscitent des réminiscences et des états d'âme que nous avons construits dans le souvenir : les églises, les écoles, les sacristies, les cures ... les boulangeries, épiceries, boucheries, drogueries ... les intérieurs, les lieux intimes ou personnels ... les vêtements portés, l'intérieur des voitures, ... et le neuf, lui aussi peut être évocateur ...

Les parfums sont associés à la spiritualité et au sacré : odeur d'encens, de cierges, de vêtements sacrés ... on parle aussi d'« odeur de sainteté » alors que personne ne l'a jamais perçue ...

Il semblerait que le nouveau-né ne dispose de la vue complète qu'après un certain temps, ... pour trouver le sein maternel, il se guide sur l'odeur du lait de sa mère et la reconnaît par la suite son odeur corporelle ...

Les inflammations nasales (rhume et allergie) peuvent entraîner la perte de l'odorat, ainsi que l'âge, le tabagisme et l'usage intensif et régulier de solvants et pesticides ...

Il existe des « nez », êtres humains qui ont un odorat tellement subtil qu'ils parviennent à déterminer des milliers de senteurs différentes ... Ils sont capables d'analyser la « fragrance » (sensation olfactive) d'un produit et juger de sa valeur intrinsèque, suivant la variation de sa qualité et de son intensité au fil du temps ... Les critères utilisés font souvent référence à une épice ou une fleur ...

En œnologie, la « dégustation » se fait en trois étapes,... par la vue on juge de la « robe »,... ensuite par la bouche on « goute",... mais surtout on le hume par le « nez », pour apprécier le « bouquet » ...

Le vin est un breuvage qui fait plus appel aux facultés olfactives de l'homme que les autres boissons ... on ne boit pas le vin à grandes gorgées comme la bière ... on le garde en bouche entre la langue et le palais, avant de l'avaler, pour laisser les « parfums » dégagés par l'alcool, monter dans la cavité olfactive du nez qui les traduit au cerveau en plaisirs gustatifs ... Il en va de même avec les « alcools secs » et les liqueurs

1. Le professionnel ou l'amateur averti s'assure d'abord que le matériel est propre et adéquat (bord légèrement incurvés vers le centre d'environ un tiers, pour concentrer les parfums) ...

2. On procède au « premier nez » (l'olfaction superficielle) pour faire ressortir les parfums avant d'avoir fait tourner le vin dans le verre ... cela permet de surprendre l'odeur qui s'est accumulée sous le bouchon ... elle indique souvent les conditions climatiques des vignes juste avant les vendanges : odeurs chaudes, enivrantes = vins du sud ... froides, métalliques indiquent une provenance nordique ...

3. On procède alors au « deuxième nez » qui ressort après avoir fait tourner le vin dans le verre pour l'oxygéner ... ces odeurs alors peuvent se définir (voir plus loin)  ...

4. En cas de doute en dégustation professionnelle, on « fait parler le vin » qui est « muet du nez » en le remuant violemment ... ce qui peut faire découvrir certains défauts ...

On a soin aussi de « mirer » le liquide, entre chaque opération, en le faisant tourner pour juger de sa « prise » sur le verre et de sa couleur ; ensuite le « humer » avec le nez et enfin le « lamper » (le maintenir entre la langue et le palais, pour faire monter les parfums au nez, avant de l'avaler)

Les Parfums du vin :

Le vocabulaire est incroyablement vaste et fait appel à toutes les senteurs de la gastronomie et même de parfums incongrus comme de cuir, de sanglier (cahors), de goudron, de pierre à fusil, de craie mouillée, de pétrole... et aussi de pain grillé(Sauternes), de fleurs séchées, de fumé, de cacao (Maury), de poivrons grillés ... et de produits chimiques comme iode et de défauts comme : de dioxyde de soufre  ou sulfure d'hydrogène ...

Mais on appréciera surtout l'immense vocable vinicole imagé destiné à surprendre autant que donner « l'eau à la bouche » que les artistes de la table se sont ingéniés à découvrir pour rendre leurs propos alléchants ...

Ils s'inspireront tous de ce que la nature et la table nous offrent pour agrémenter notre existence :

De la végétation et des bois, les « parfums » seront : herbacé, de foin, de tabac, de champignon, de levure fraîche, de truffe, de cèpe, de sous-bois, d'humus ... de bois vert, de chêne, de santal ... de résine...

Des fruits, les parfums seront : de citron, de pamplemousse, de pomme, de poire, de coing, d'ananas, de banane, de prune, d'abricot, de pêche, de cassis, de framboise, de mûre, de fruits confits ou cuits ... de pruneau, de figue, de noix ...

De fleurs, ils seront : de violette, de rose, de muguet ...

Et de pâtisserie : de miel, de vanille, de beurre ...

-----

Voici, pour terminer, quelques citations d'auteurs célèbres qui ont évoqué cette essentielle et appréciée faculté dont la nature nous a gratifié et que nous avons « intellectualisée » pour susciter d'heureuses réminiscences ...

Sans la participation de l'odorat, il n'y a point de dégustation complète.  (Anthelme Brillat-Savarin)

Nos yeux, nos oreilles, notre odorat, notre goût diffèrent, créent autant de vérités qu'il y a d'hommes sur la terre.  (Guy de Maupassant)

L'odorat est le sens de l'imagination.  (Jean-Jacques Rousseau)

Parmi les cinq sens, la vue, l'ouïe et l'odorat connaissent moins d'interdit que le toucher et le goût.  (Léonard de Vinci)

L'argent n'a pas d'odeur d'où qu'il vienne.  (Juvénal)

L'argent n'a pas d'odeur, mais la pauvreté en a une.  (Paul Léautaud)

Les psychanalyste sont les égoutiers de l'âme ; l'odeur pénétrante de leur profession les suit jusque dans leur vie privée.  (Arthur Koestler)

L'odeur est l'intelligence des fleurs.  (Henry de Montherlant)

La  haine, pour celui qui ne hait point, c'est un peu comme l'odeur de l'ail pour qui n'en a pas mangé.  (Jean Rostand)

Le mal s'apparente à un gaz : il n'est pas facile à voir, mais il est repérable à l'odeur.  Il est plus souvent stagnant, réparti en nappe étouffante.  (Amélie Nothomb)

Le souvenir est le parfum de l'âme. (George Sand)

Il reste toujours un peu de parfum à la main qui donne des roses.  (Proverbes du Panda)

-----

Je tiens aussi, comme je le fais chaque semaine, à soutenir une « action de solidarité » envers les malchanceux de la terre en profitant de toutes les occasions qui se présentent pour lancer un appel de s'(impôt)ser une contribution régulière mensuelle (un ordre permanent de quelques euros en période de crise) en faveur des ONG (Offices Non Gouvernementaux) qui sont indispensables et ne peuvent rien faire sans nous (Contactez votre organisme financier) « Il vaut mieux allumer une chandelle dans l'obscurité que maudire l'obscurité » disait Confucius, aussi appelons l'action « chandelle ».

L'idéal serait de provoquer un effet "boule de neige" en francophonie en faisant circuler le message parmi les internautes.

Afin de bien documenter cet appel, voici un lien important qui permet de mieux sensibiliser tout un chacun sur la nécessité d'une action utile de solidarité envers les malchanceux du monde et plus particulièrement ceux d'Haïti.

http://asautsetagambades.hautetfort.com/media/02/00/17752...

-----

 

 

 

18/03/2011

Ch. 29.9l - Les trésors de l'existence : les étoiles

 

Symphonie de l'Harmonieux - Mélodie de l'existence.

-

Carnet de notes de cinquante années de réflexions sur

la motivation d'exister et la valeur de nos croyances.

-

Avant d'aborder l'essentiel de mon propos de ce jour, je tiens à relayer l' appel angoissé du professeur Christian de Duve, prix Nobel de médecine, lancé dans les colonnes du journal la Libre Belgique, ce 20 février 2011 en appui de celui du 21 mars 2010 et de son dernier livre, pour une prise de conscience par les autorités de notre planète du danger que représente la prolifération de l'espèce humaine ... en péril d'autodestruction ...

Je suggère à ceux qui me font l'honneur de me lire, de profiter de l'ampleur d'audience que constitue les blogs de la « Libre » pour provoquer un effet « boule de neige » en transmettant le message par un simple « copier-coller » de l'appel du professeur, reproduit ci-dessous :

« Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie »

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. »

« L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit »

« Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. »

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. »

« La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. »

« La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. »

« Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains  par la sélection naturelle. »

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. »

-----

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ...

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient « leur fonds de commerce » dans un sens plus conforme aux réalités futures afin d'éviter « une sélection naturelle » par le massacre des plus faibles ...

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!!

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

-----

Voir aussi l'article du journal La Libre Belgique, de  Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l'explosion »  donnant l'essentiel d'un rapport de l'ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité ... lien ci-après  :  http://www.lalibre.be/actu/international/article/645934/p...

-----

Propos d'un octogénaire provenant

d'un milieu foncièrement chrétien,

élevé dans cette foi et en ayant bénéficié

de tous les avantages, mais subi les contraintes,

et qui a consacré les dix années

qui viennent de s'écouler à

s'interroger sur les motivations d'exister

et la valeur des croyances.

Il s'avoue agnostique par loyauté de pensée

avec l'athéisme comme hypothèse de réflexion.

-------

Publication tous les vendredis à 9 heures 15

Les matières publiées sont reprises dans la liste des DOSSIERS (à droite)

créés dans le site (e-monsite) permettant la consultation

de sujets traités dans l'ouvrage ou ailleurs

Cliquez sur le poste pour l'obtenir immédiatement

-----

 

Ch. 29.9l  -  Les trésors de l'existence : les étoiles.

 

Étoile : Astre visible comme un point lumineux, la nuit. (Grand Robert) remarque : ce sens inclut les planètes et parois les météores appelées aussi étoiles filantes.

Pour les scientifiques, une étoile est une sphère de plasma dont le diamètre (plusieurs centaines de kilomètres) et la densité sont telles  que la région centrale (le cœur) atteint la température nécessaire (de l'ordre du million de kelvins au minimum) à l'amorçage de réactions de fusion nucléaire. (d'après Wikipédia)

Une étoile est donc un immense réacteur nucléaire qui « rayonne » une énergie dont peuvent bénéficier des « planètes » orbitant dans son champ d'action ...

Elle est essentiellement composée d'hydrogène et d'hélium ... L'hélium est un gaz dit rare produit lors de la nucléosynthèse stellaire (ensemble des réactions de fusion nucléaire qui ont lieu à l'intérieur des étoiles et dont le résultat est la production de la plupart des noyaux atomiques)

Les étoiles sont regroupées au sein de galaxies : Notre galaxie s'appelle la Voie lactée qui contient plusieurs centaines de milliards d'étoiles (sic)

Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voute céleste sont suffisamment proches pour que notre regard les relie par des lignes imaginaires en traçant des figures sur la voute céleste ... Dans l'espace tridimensionnel réel, les étoiles d'une constellation sont très dispersées en réalité et nous paraissent regroupées dans le ciel ... Les anciens, en les reliant par des lignes, ont fait des figures de celles dont la proximité le permettait ... dont le Zodiaque qui est de nos jours divisé en douze constellations (Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau et Poissons) ...  Ptolémée (90 à 168 de notre ère) a fait l'inventaire de 36 autres figures et 48 constellations qui seront utilisées en occident sans changement pendant 1000 ans ...

Les astronomes ont différencié différents types d'étoiles :

les naines brunes sont des étoiles « manquées » qui n'ont pas été suffisamment massive pour démarrer des réactions ...

Les naines rouges sont les plus petites étoiles qui brûlent lentement leur carburant ce qui leur assure une longue existence, dont font partie 80 % des étoiles de notre galaxie et notre plus proche voisine Proxima du Centaure ...

Les naines jaunes, de taille moyenne, dont notre soleil, à la fin de leur existence, elles évoluent en géante rouge qui, en expulsant ses couches externes dévoile une naine blanche (à remarquer que les astronomes ne classent les étoiles qu'en naines ou en géantes) ...

Les géantes rouges annoncent la fin d'une étoile qui a épuisé son principal carburant l'hydrogène ...

Les géantes bleues : étoiles très chaudes et brillantes, très massives (dix fois plus que le Soleil), elles consomment rapidement leur hydrogène pour devenir une supergéante rouge et fabriquent des éléments lourds, fer, nickel, chrome, cobalt, titane ...

Les naines blanches sont les résidus de l'évolution des étoiles de faible masse dont le Soleil, leur densité moyenne est telle qu'une cuillère à thé de naine blanche aurait sur Terre le poids d'un éléphant ...

Les naines noires ... Les naines blanches, au bout d'une dizaine de milliards d'années, deviennent invisibles (L'Univers, vieux de 13,7 milliards d'années est encore trop jeune pour avoir produit des naines noires) après sa mort, le Soleil deviendra une naine blanche puis une naine noire dans environ 15 milliards d'années ...

Les étoiles à neutrons sont très petites, mais très denses ... ce sont des vestiges d'étoiles très massives dont le cœur s'est contracté pour atteindre des valeurs de densité extraordinairement élevées, comparables à celles du noyau atomique (le noyau atomique est la région située au centre d'un atome ... le noyau est constitué de protons et de neutrons (les nucléons) ... la taille d'un noyau d'atome est de 10-15 mètres et celle d'un atome 10-10 mètres) Si le noyau de l'étoile morte est trop massif pour devenir une étoile à neutron, il se contracte pour former un trou noir ...

Les étoiles variables leur luminosité varie de façon perceptible sur des périodes de temps très courtes, parfois de façon spectaculaire comme ... ce phénomène fut constaté dès le XVIe siècle par simple comparaison visuelle avec les voisines ... Les moyens actuels permettent évidemment de suivre et mesurer ces variations ... Strictement parlant toutes les étoiles sont variables, mais très lentement suivant leur évolution ... causée par les taches solaires qui ralentissent le processus d'évolution ce qui est le cas pour le Soleil ...

-----

L'étoile la plus proche du soleil est Alpha du Centaure, comprenant trois étoiles ... une étoile binaire ou système binaire (deux étoiles orbitant autour d'un centre de gravité, appelée Alpha centauri A et Alpha centauri B) et une naine rouge Proxima Centauri, moins lumineuse mais la plus proche du Soleil ... Ce serait une bonne candidate à avoir des planètes comme la nôtre capable d'abriter la vie ... mais susciter la l'intelligence et la pensée est une autre affaire quand l'archéologie par l'étude des vestiges nous a fait constater l'immense complexité du processus historique qui a présidé à l'émergence de l'homme et au développement de ses capacités de maîtriser et de transformer la matière .

Sommes-nous les seuls à posséder cette capacité ?

Est-il possible qu'il existe d'autres planètes favorables a l'émergence de la vie et de l'intelligence créatrice et novatrice  ... ?  Sommes-nous les seuls « êtres » à avoir développé dans l'univers cette dangereuse mais confortable faculté ? ...

Les conditions à réunir pour y arriver sont tellement aléatoire dans notre modèle qu'il est presqu'impossible de les rassembler tellement les "avatars" qu'ont rencontrés les descendants des "singes" pour parvenir à notre degré de civilisation, furent considérables ...  les plaçant souvent à la limite de l'extinction ...

Aussi, à ce propos je me permets de renvoyer le lecteur  à l'étude que j'ai publiée, le 25 février, au chapitre 29.9i intitulé la vie,  détaillant le long et hasardeux parcours, couverts d'embuches qui fut celui de la vie jusqu'à l'émergence de nos ancêtres humanoïdes ...

En voici le « survol » : 1. Création de molécules organiques simples ... 2. Construction de structures de base constituées de phospholipides ... 3. Création d'une première forme de génome et production de molécules d'ARN-enzymes ... 4. Remplacement de ceux-ci par des protéines-enzymes et apparition des ribozymes ... 5. Émergence de L'ADN qui remplace l'ARN dans le rôle de support du génome ... avec apparition de l'organisation actuelle des organismes vivants ...

D'autre part, le développement de la vie sur Terre a connu de nombreuses phases d'extinction ... Citons-en les principales :

Il y a 500 Ma (millions d'années) : disparition des premiers mollusques et premiers insectes arthropodes ...  De 435 à 440 Ma grande glaciation qui produit deux extinctions massives ... 365 Ma Nouvelle extinction de 70 % des espèces ...  245 à 352 Ma extinction massive de 95 % des espèces vivantes ... 225 Ma élimination des premiers reptiles mammaliens qui évoluèrent ensuite en différentes lignées de carnivores et herbivores ... 195 Ma disparition de 20 % des espèces marines et la plupart des reptiles sauf les tortues et les oiseaux ainsi que les dernier grands amphibiens ... 65 Mia 50 % des espèces meurent, les dinosaures non aériens compris ...

Suivant le professeur de Duve, cette extinction est due à la chute d'un gros astéroïde, il y a 65 millions d'annnées, à Chicxulub dans la péninsule de Yucatan au Mexique ... Comme dit le professeur « N'était un énorme boulet tombé du ciel, les dinosaures en seraient peut-être toujours à parcourir la terre, les mammifères mèneraient une existence précaire à l'ombre des grands reptiles et nous ne serions pas là pour le constater »

Et si nous sommes là en maître de la Terre, jusqu'à la mettre en danger, ce fut également à la suite de nombreux « accidents » dûs au hasard qui ont poussé un mammifère arboricole des forets équatoriales à s'adaptater aux divers milieux que les circonstances climatiques ou environnementales lui ont imposées ...

L'histoire des « grands singes » fut loin d'être un « fleuve tranquille » ... Les anthropoïdes et les hominidés dans leur évolution subirent de nombreuses périodes à la limite de l'extinction, ou encoururent des mutations stériles comme celles qui éliminèrent les Néandertaliens ...

Le développement du cerveau de notre ancêtre primate subira les lois inexorables de la sélection qui favorisent les facultés que nécessite l'adaptation d'un être vivant à ses conditions de milieu et de survie ... Chez l'homme ce fut l'utilisation des mains et des doigts (bout des pattes avant) qui favorisa le développement du cerveau ... (Voir dans la colonne de droite 29.7 intelligence et pensée ainsi que 29.8a cohérence et déduction et 29.8b l'associativité) ... Dans ces chapitres,  je développe la difficile évolution de l'homo sapiens jusqu'à l'explosion actuelle de sa population et de son savoir l'amenant à maîtriser dangereusement la matière jusqu'à menaçer certaine d'épuisement.

En conclusion, il ressort de tout ce développement que la probabilité de l'existence d'une autre intelligence capable de produire la pensée abstraite est quasi nulle, étant donné le parcours "miraculeux" que fut celui des civilisations qui l'ont produite...  Peut-on supposer aussi que le hasard nous aurait fait découvrir "par accident" une pensée "supérieure" existant dans l'Univers ? ... Je ne le ne crois pas, à l'analyse approfondie et sérieuse des produits de cette pensée abstraite, on peut en conclure qu'elle est essentiellement du domaine de l'introspection personnelle ou générale, née de l'utilisation poussée du language qui favorise la dialectique ...

LA PENSÉE EST SANS DOUTE UNE "TROUVAILLE" DE L'HOMO SAPIENS.

-----

En ce qui concerne les aléas qu'ont rencontrés notre espèce pour arriver jusqu'à nous, il est intéressant de signaler qu'une théorie sérieuse, dite de la catastrophe de Toba, existe qui affirme que l'évolution humaine fut affectée par l'éruption du super volcan de Toba, il y a environ entre 71.000 et 73.000 ans ... Le volcan où se trouve actuellement la « caldeira » du lac Toba dans l'île de Sumatra (île indonésienne située sur l'équateur), entra en éruption avec une force supérieure à 3.000 fois celle de l'éruption du mont Saint Helens aux USA en 1980 qui entraîna une extinction de la vie locale ... Dans les 6 années qui suivirent la catastrophe de Toba, il y eu le plus fort dépôt de sulfure volcanique sur la Terre connu lors des 110.000 dernières années, causant une probable déforestation complète en Asie du Sud-est et un refroidissement des océans de 3 à 3.5 degré ... Cette éruption provoqua un âge glaciaire entraînant un effondrement de la population humaine et animale ... Signalons aussi que, suivant certains auteurs, c'est à cette époque que se situe aussi la glaciation de Würm ...

-----

 

Le chant des étoiles.

 

Ô voutes d'étoiles, précieux diamants

Rayonnant dans le ciel, en coiffe de la Terre

Que la  Belle de Nuit, honorant ses amants,

Porte amoureusement, ravie du mystère.

 

Les déesses de nuit veillent, contemplatives

De la beauté du ciel en constellations

Que le Grand Concepteur, en des nuits fort actives,

Créa, pour assouvir ses folles passions.

 

Près de la grande ourse, leurs yeux d'étoiles cherchent

La fière polaire, trônant dans les cieux

Si haut dans l'espace, qu'on dirait qu'elle perche,

Ardente tout la haut pour qu'on la voit mieux.

 

En leurs nuits de veille, elles se donnent aux amants

Les yeux aux étoiles, lutinent les planètes

Taquinent l'espace du bout de la lorgnette,

Pour découvrir ce que recèlent les chamans.

 

Amantes fidèles, elles se font la promesse

De s'aimer plus encor, en activant le feu

De leurs ébats du soir, qui mettent dans leurs yeux

Les étoiles du ciel, gage de leur tendresse.

 

-----

 

Voici quelques citations d'auteurs célèbres qui ont évoqué les étoiles et se sont interrogés sur le mystère de leurs tracés nocturnes, interpretés en messages de l'au-delà

Ce sont les étoiles, les étoiles tout là-haut qui gouvernent notre existence  (William Shakespeare dans le Roi Lear)

Ce qui est admirable, ce n'est pas que le champ des étoiles soit si vaste, c'est que l'homme l'ait mesuré (Anatole France)

Il y a des gens qui observent les règles de l'honneur, comme on observe les étoiles, de très loin  (Vicor Hugo)

Deux choses remplissent mon esprit d'une admiration et d'un respect incessant : le ciel étoilé au-dessus de moi et la loi morale en moi  (Emmanuel Kant)

Il est grand temps de rallumer les étoiles (Guillaume Apollinaire)

L'espoir est comme le ciel des nuits : il n'est pas coin si sombre où l'œil qui s'obstine ne finisse par découvrir une étoile (Octave Feuillet)

Tout travail est noblesse que l'on accroche à une étoile  (Raoul Follereau)

Dieu est l'ami du silence.  Les arbres, les fleurs et l'herbe pousse en silence.  Regarde les étoiles, la lune et le soleil, comment ils se meuvent silencieusement  (Mère Teresa)

Bach est un astronome qui découvre les plus merveilleuses étoiles.  Beethoven se mesure à l'univers.  Moi, je ne cherche qu'à exprimer l'âme et le cœur de l'Homme.  (Frédéric Chopin)

Du chaos naît une étoile.  (Charlie Chaplin)

Celui qui s'oriente sur l'étoile ne se retourne pas.  (Léonard de Vinci)

L'idéal est pour nous ce qu'est une étoile pour le marin.  Il ne peut être atteint mais il demeure un guide.  (Albert Schweitzer)

Les étoiles sont nos ancêtres ; nous sommes des poussières d'étoiles : c'est une des grandes découvertes de l'astronomie contemporaine.  (Trinh Xuan Thuan)

-----

Depuis six mille ans, la guerre

Plait aux peuples querelleurs,

Et Dieu perd son temps à faire

Les étoiles et les fleurs.

(Victor Hugo – La chanson des rues et des bois)

-----

Aimer jusqu’à la déchirure

Aimer trop, aimer mal,

Tenter, sans force et sans armure,

D’atteindre l’inaccessible étoile

(Jacques Brel)

-----

Je tiens aussi, comme je le fais chaque semaine, à soutenir une « action de solidarité » envers les malchanceux de la terre en profitant de toutes les occasions qui se présentent pour lancer un appel de s'(impôt)ser une contribution régulière mensuelle (un ordre permanent de quelques euros en période de crise) en faveur des ONG (Offices Non Gouvernementaux) qui sont indispensables et ne peuvent rien faire sans nous (Contactez votre organisme financier) « Il vaut mieux allumer une chandelle dans l'obscurité que maudire l'obscurité » disait Confucius, aussi appelons l'action « chandelle ». L'idéal serait de provoquer un autre effet "boule de neige" en francophonie en faisant circuler le message parmi les internautes

Afin de bien documenter cet appel, voici un lien important qui permet de mieux sensibiliser tout un chacun sur la nécessité d'une action utile de solidarité envers les malchanceux du monde et plus particulièrement ceux d'Haïti.

http://asautsetagambades.hautetfort.com/media/02/00/17752...

 

-----

 

 

 

 

 

11/03/2011

Ch. 29.k - Les trésors de l'existence : La Lune

 

Symphonie de l'Harmonieux - Mélodie de l'existence

-

Carnet de notes de cinquante années de réflexions sur

la motivation d'exister et la valeur de nos croyances

-

Avant d'aborder l'essentiel de mon propos de ce jour, je tiens à relayer l' appel angoissé du professeur Christian de Duve, prix Nobel de médecine, lancé dans les colonnes du journal la Libre Belgique, ce 20 février 2011 en appui de celui du 21 mars 2010 et de son dernier livre, pour une prise de conscience par les autorités de notre planète du danger que représente la prolifération de l'espèce humaine ... en péril d'autodestruction ...

Je suggère à ceux qui me font l'honneur de me lire, de profiter de l'ampleur d'audience que constitue les blogs de la « Libre » pour provoquer un effet « boule de neige » en transmettant le message par un simple « copier-coller » de l'appel du professeur, reproduit ci-dessous :

« Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie »

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. »

« L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit »

« Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. »

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. »

« La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. »

« La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. »

« Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains  par la sélection naturelle. »

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. »

-----

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ...

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient « leur fonds de commerce » dans un sens plus conforme aux réalités futures afin d'éviter « une sélection naturelle » par le massacre des plus faibles ...

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!!

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

-----

Voir aussi un article du journal La Libre Belgique, de  Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l'explosion »  donnant l'essentiel d'un rapport de l'ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité ... Voir le lien ci-après  :  http://www.lalibre.be/actu/international/article/645934/p...

-----

Propos d'un octogénaire provenant

d'un milieu foncièrement chrétien,

élevé dans cette foi et en ayant bénéficié

de tous les avantages, mais subi les contraintes,

et qui a consacré les dix années

qui viennent de s'écouler à

s'interroger sur les motivations d'exister

et la valeur des croyances.

Il s'avoue agnostique par loyauté de pensée

avec l'athéisme comme hypothèse de réflexion.

-------

Publication tous les vendredis à 9 heures 15

Les matières publiées sont reprises dans la liste des DOSSIERS (à droite)

créés dans le site (e-monsite) permettant la consultation

de sujets traités dans l'ouvrage ou ailleurs

Cliquez sur le poste pour l'obtenir immédiatement

-----

 

Ch. 29k  -  Les trésors de l'existence : La lune.

 

La lune est une planète satellite de la terre, qui décrit autour de celle-ci une orbite elliptique en 27 jours 7 heures 43  minutes et 11 secondes(révolution sidérales) (Grand Robert).

Diamètre : 3.474 km ... Distance moyenne terre-lune : 384.400 km ... soit un peu plus d'une seconde-lumière ... elle s'éloigne de la Terre d'environ 3,8 centimètres par an ...

La Lune présente, vue de la Terre, une face cachée et une face visible ... qui provient de sa rotation orbitale particulière due à un phénomène qui s'est produit antérieurement,  provoquant un freinage de sa rotation due aux marées et aux forces conjuguées résultant de sa gravitation autour de la Terre et du Soleil ...

La Lune, n'étant plus active, est beaucoup plus « refroidie » que la Terre, toujours en fusion sous sa croûte ... C'est ce qui donne à la Terre une température favorable à la vie et à la liquéfaction de l'eau ...  Il y a plus de 4,5 milliards d'années, la surface de la Lune était un océan de magma liquide ...  Éteinte, la croûte lunaire est composée d'une grande diversité d'éléments : thorium, uranium, silicium, oxygène, magnésium, titane, fer, calcium, hydrogène, potassium et aluminium ...  La croûte lunaire est recouverte d'une couche poussiéreuse appelée régolite, inégalement répartie sur sa  surface, variant de 3 à 5 mètres dans les mers lunaires à 10 à 20 mètres sur les hauts plateaux  ...  Il semblerait qu'un petit noyau existerait, plus ou moins fluide ...

Il est à signaler que le terme mers lunaires ou maria lunaires, provient d'une fausse appréciation des premiers astronomes qui avaient estimé que les larges et sombres plaines basaltiques révélées par leurs lunettes,  étaient de vrais mers et océans comme sur la Terre ... De là, le nom latin de maria au pluriel et mare au singulier qui veut dire mer ...

Les voyageurs de l'espace : dénommés astronautes (du grec astron, étoile) pour les pays anglo-saxons,  cosmonautes (du grec Kosmos,univers)  pour les Russes, spationautes (du latin spatium, espace) pour les européens et taïkonautes (du chinois taïkong, espace) pour les Chinois) ...

Youri Gagarine  fut en 1961, le premier cosmonaute ou astronaute à voyager dans l'espace avec le vol le plus court en une seule orbite ...  La première femme dans l'espace fut Valentina Terechkova en 1963 ... Depuis lors,  le 10 décembre 2006, le cap symbolique du millième astronaute a été atteint par l'américain Mark Polanski ... Ces missions ont été accomplies par 449 personnes différentes, soit 280 Américains, 99 Russes et 64 de différentes nationalités, dont 31 européens (9 Français et deux Belges) ...  Le plus jeune avait 25 ans  (Herman Titov) et le plus âgé (John Glenn) avait 78 ans ...  Sur les 449 personnes, il y avait 44 femmes dont une française (Claudie Haigneré) ... 12 astronautes ont marché sur la Lune sur les 24 faisant partie des missions (tous américains), le premier étant Neil Armstrong le 21 juillet 1969 (mission Apollo 11) ... On ne prévoit plus l'alunissage de l'homme avant une bonne dizaine d'années ...  Malheureusement, on déplore le décès en mission spatiale de 18 personnes ...  L'Homme a  passé 29.927 jours dans l'espace soit près de 82 ans ...

L'établissement de missions lunaires de longues durées est liées à la possibilité d'exploiter les glaces d'eau, cependant les radiotélescopes braqués sur les cratères polaires révèlent que ces glaces d'eau sont plus rares qu'escomptées  et de plus, une étude des échantillons de sol ramenés, en août 2010, par la mission Apollo relance l'hypothèse que la Lune serait très sèche...

L'origine de la Lune est au cœur d'un débat scientifique qui évoque de nombreuses hypothèses dont la plus acceptée est celle d'un impact géant du à la collision entre la jeune Terre et Théia, un objet de la taille de Mars que la Terre aurait éliminé par impact, en l'éjectant dans l'espace et en le détruisant ...  environ 2 % de l'impacteur resté en orbite, aurait produit un anneau et par accrétion de cet anneau aurait formé la Lune ... Les conséquences de cette collision auraient été majeures pour notre planète et serait à la base du développement de la vie complexe ...

On peut dire que la Lune est la sœur de la Terre et que Théia est son père, sacrifié pour l'engrosser de la vie ...  en effet :

1. Cette collision aurait permis à la Terre de devenir plus massive par l'absorption de sa jumelle ...

2. La gravité de la Terre s'est accrue par l'impact ... On peut estimer que la « proto-Terre » avant cet impact géant était très semblable à Vénus (troisième planète du système solaire par sa masse et sa taille et presqu'aussi grande que la Terre ... (périmètre équatorial 38.025 km, celui de la Terre 40.000 km.) L'accroissement de la gravité a permis de mieux retenir les gaz de l'atmosphère primitive avec la conséquence que les comètes qui nous ont heurtés se sont désintégrées pour faire place à une quantité d'eau équivalente à toute celle présente sur Terre ...

3. Cet impact aurait été vital pour notre planète en grossissant son noyau ... Combiné à la rotation de la Terre, l'impact est à l'origine  de la magnétosphère (région entourant un objet céleste dans laquelle les phénomènes physiques sont dominés ou organisés par son champ magnétique comme la Terre, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune) ... La magnétosphère nous protège des radiations mortelles du vent solaire ...

4.  Suite à l'accroissement du noyau devenu plus massif et diffusant une plus forte énergie, la roche en fusion du manteau serait montée vers la surface en créant des volcans ... libérant des gaz et provoquant l'effet de serre qui permit à la Terre de se réchauffer et de provoquer de la vapeur d'eau et des nuages ...  l'autre moitié de toute l'eau volcanique serait retombée sur la Terre sous forme de pluie ...

5. Théia aurait également contribué à la stabilité des climats et des températures ... Après avoir été pulvérisée en nous heurtant, Théia aurait laissé des débris en orbite autour de la Terre, provenant  d'elle-même et du manteau de la « proto-Terre » ... Ces débris ont d'abord produit un anneau qui s'est ensuite amalgamé pour former la Lune ... L'attraction de la Lune sur la Terre provoque le phénomène de « précession des équinoxes » qui est le lent changement de l'axe de rotation de la Terre ... qui dure environ 25.800 années en décrivant une sorte de cône ... Il est provoqué par le couple qu'exercent les forces de marées de la Lune et du Soleil sur le renflement équatorial de la Terre ... Ce phénomène aurait déjà été découvert pas Hipparque aux environs de 130 avant J-C. ...

SANS CETTE LUNE SI MASSIVE, l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre serait chaotique, oscillant de façon irrégulière à l'échelle des temps géologiques, quasiment de 0 à 90°, LES CLIMATS CHANGERAIENT DU TOUT AU TOUT, CE QUI AURAIT ÉTÉ TRÈS DÉFAVORABLE AU DÉVELOPPEMENT DES FORMES VIVANTES ÉVOLUÉES, surtout sur les continents, biotope de l'homme ...

 

-----

 

La Lune dans le passé : en 450 avant J.C, Démocrite y voyait « des montagnes élevées et des vallées creuses » ...  Pour  Aristote (-384 à -322) la Lune est une sphère lisse et inaltérable et son disciple Cléarque de Soles, explique les taches lunaires par le fait que la Lune est un miroir qui réfléchit le paysage terrestre, malgré Plutarque cette théorie prévalut jusqu'à Galilée au 15 ème siècle avec la théorie d'un monde imparfait sous la Lune et parfait au-dessus ... Plutarque (46-125) pensait que c'était une terre céleste, les zones sombres et régulières étant remplie d'eau  (en latin Maria : mers au pluriel) et les hauts plateaux de couleur claire furent baptisés Terrae  ...  Galilée (1564-1642) en développant sa lunette, a découvert en observant la Lune, qu'il s'y trouve des montagnes qu'il estime hautes de 7.000 mètres ...

-----

 

Le chant de la Lune.

 

Voyeuse inassouvie, présente en son ciel noir

Compagne de la nuit qui se pique d'étoiles,

Tu lorgnes les amants, qui se cachent le soir

Cherchant la passion qu'ils trouvent sous le voile.

 

Les oiseaux de la nuit ont les yeux grands ouverts

Pour guetter lapereaux et tendres tourterelles

Tièdes endormies sous de grandes tonnelles,

En rêvant encore de beaux espaces verts.

 

La lune attend le jour,  en début d'accordailles

Avec les matins clairs,  qui animent les coqs,

Et  les semeurs debout, déjà prêts aux semailles,

Les laboureurs penchés sur le fer de  leur soc.

 

Douce amante du ciel, toute belle de nuit

En coiffe d'étoiles, et habit de déesse

Qui se drape de soie, en très belle princesse

Qu'on fêtera le soir, à l'heure de minuit.

 

Amie de nos nuits, veillant notre sommeil

Comme une compagne, belle amante attentive,

Gardienne du repos, en quête d'un réveil

Par songes malveillants,  troublant nos nuits festives.

 

-------

 

Citations d'auteurs célèbres qui ont évoqué la  Lune et lui ont donné ses lettres de noblesse en la nommant « Reine de la Nuit » :

La gloire, astre tardif, Lune sereine et sombre qui se lève sur les tombeaux.  (Victor Hugo)

La lune est pleine et on ne sait pas qui l'a mise dans cet état.  (Alphonse Allais)

De deux choses lune ... l'autre, c'est le soleil.  (Jacques Prévert)

Ce que je préférerais, c'est d'aimer la terre comme j'aime la lune et de n'effleurer sa beauté que des yeux.  (Friedrich Nietzsche)

La preuve que la lune est habitée, c'est qu'il y a de la lumière.  (Francis Blanche)

La lune de miel est finie quand le mari cesse d'aider sa femme à faire la vaisselle et qu'il la fait tout seul.  (Robert Rocca)

La lune est le soleil des statues.  (Jean Cocteau)

L'homme qui aime normalement sous le soleil, adore frénétiquement sous la lune  (Guy de Maupassant)

La lune est le rêve du soleil.  (Paul Klee)

Le génie de Newton a consisté à dire que la lune tombe, alors que tout le monde voit bien qu'elle ne tombe pas.  (Paul Valéry)

La rêverie est le clair de lune de la pensée. (Jules Renard)

Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt.  (Proverbe chinois)

Il ne sert à rien à l'homme de gagner la lune s'il vient à perdre la Terre.  (François Mauriac)

Visez toujours la lune.  Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles.  (Les Brown)

J'aime penser que la lune est là, même si je ne la regarde pas.  (Albert Einstein)

Les mathématiciens étudient le soleil et la lune et oublient ce qu'ils ont sous les pieds. (Diogène)

 

-----

 

Je tiens aussi, comme je le fais chaque semaine, à soutenir une « action de solidarité » envers les malchanceux de la terre en profitant de toutes les occasions qui se présentent pour lancer un appel de s'(impôt)ser une contribution régulière mensuelle (un ordre permanent de quelques euros en période de crise) en faveur des ONG (Offices Non Gouvernementaux) qui sont indispensables et ne peuvent rien faire sans nous (Contactez votre organisme financier) « Il vaut mieux allumer une chandelle dans l'obscurité que maudire l'obscurité » disait Confucius, aussi appelons l'action « chandelle ». L'idéal serait de provoquer un autre effet "boule de neige" en francophonie en faisant circuler le message parmi les internautes

Afin de bien documenter cet appel, voici un lien important qui permet de mieux sensibiliser tout un chacun sur la nécessité d'une action utile de solidarité envers les malchanceux du monde et plus particulièrement ceux d'Haïti.

http://asautsetagambades.hautetfort.com/media/02/00/17752...

 

-----

04/03/2011

Ch. 29.9j - Les trésors de l'existence : Le feu

 

Symphonie de l'Harmonieux - Mélodie de l'existence

-

Carnet de notes de cinquante années de réflexions sur

la motivation d'exister et la valeur de nos croyances

-

Avant d'aborder l'essentiel de mon propos de ce jour, je tiens à relayer l' appel angoissé du professeur Christian de Duve, prix Nobel de médecine, lancé dans les colonnes du journal la Libre Belgique, ce 20 février 2011 en appui de celui du 21 mars 2010 et de son dernier livre, pour une prise de conscience par les autorités de notre planète du danger que représente la prolifération de l'espèce humaine ... en péril d'autodestruction ...

Je suggère à ceux qui me font l'honneur de me lire, de profiter de l'ampleur d'audience que constitue les blogs de la « Libre » pour provoquer un effet « boule de neige » en transmettant le message par un simple « copier-coller » de l'appel du professeur, reproduit ci-dessous :

« Bandeaux » que le professeur de Duve a mis en exergue dans son livre «Génétique du péché originel  -  le poids du passé sur l'avenir de la vie »

« Tirant parti des pouvoirs de leur cerveau, les humains ont proliféré au-delà de toute mesure et exploité à leur profit une part importante des ressources de la planète. »

« L'histoire de l'humanité est une succession perpétuelle de guerres et de conflit »

« Si elle continue dans la même direction, l'humanité va au -devant d'épreuves épouvantables, sinon de sa propre perte. »

« La sélection naturelle a privilégié indistinctement toutes les qualités personnelles susceptibles de contribuer au succès immédiat des individus. »

« La sélection naturelle a privilégié les traits favorisant la cohésion à l'intérieur des groupes et l'hostilité entre groupes différents. »

« La sélection naturelle n'a pas privilégié la prévoyance et la sagesse nécessaires pour sacrifier des avantages immédiats aux exigences de l'avenir. »

« Le péché originel n'est autre que la faille inscrite dans les gènes humains  par la sélection naturelle. »

« La seule possibilité de rédemption à l'égard du péché originel génétique vient du pouvoir humain unique d'agir contre la sélection naturelle. »

-----

Autrement dit pour simplifier et dans les principales lignes, afin de livrer l'essentiel des recommandations du professeur (quatrième partie de son livre), il est urgent pour sauvegarder l'avenir de l'humanité, d'adopter une politique contraignante de limitation des naissances et d'une juste répartition du potentiel des « ressources » de notre planète ... au détriment d'un confort à rééduquer ...

Solennellement et étant donné l'audience essentielle qu'elles ont sur l'humanité, il fait appel aux religions et plus particulièrement à celles du « livre » pour qu'elles revoient « leur fonds de commerce » dans un sens plus conforme aux réalités futures afin d'éviter « une sélection naturelle » par le massacre des plus faibles ...

PRÉOCCUPONS-NOUS DE L'AVENIR DE NOTRE DESCENDANCE... ELLE EST EN GRAND DANGER ... !!!

Il n'est pas trop tard, mais il est temps ... disait déjà Paul-Henri Spaak à la tribune des Nations-Unies, le 28 septembre 1948, en terminant son fameux « discours de la peur » devant les risques d'une guerre mondiale entre l'Est et l'Ouest qui aurait entraîné une extermination d'une partie de l'humanité.

Article du journal La Libre Belgique, de Agathe Mahuet mis en ligne le 1 mars, intitulé « Population mondiale : la régulation ou l’explosion » donnant l’essentiel d’un rapport de l’ONU, insistant sur la nécessité de réduire les niveaux de fécondité … Voir le lien ci-après : http://www.lalibre.be/actu/international/article/645934/p...

-----

Propos d'un octogénaire provenant

d'un milieu foncièrement chrétien,

élevé dans cette foi et en ayant bénéficié

de tous les avantages, mais subi les contraintes,

et qui a consacré les dix années

qui viennent de s'écouler à

s'interroger sur les motivations d'exister

et la valeur des croyances.

Il s'avoue agnostique par loyauté de pensée

avec l'athéisme comme hypothèse de réflexion.

-------

Publication tous les vendredis à 9 heures 15

Les matières publiées sont reprises dans la liste des DOSSIERS (à droite)

créés dans le site (e-monsite) permettant la consultation de sujets traités dans l'ouvrage ou ailleurs

Cliquez sur le poste pour l'obtenir immédiatement

-----

 

Ch. 29.9j  -  Les trésors de l'existence : Le Feu.



LE FEU est un dégagement d'énergie calorifique et de lumière accompagnant la combustion vive. (Grand Robert).

Les anciens, admirant le feu, ont cru que c'était un trésor céleste que l'homme avait dérobé aux dieux  ...  (Fénelon - Traité de l'existence de Dieu)

L'homme a dominé le monde quand il a maîtrisé le feu qui éloignait les fauves, éclairait les grottes, trouait la nuit, rendait les aliments digeste, protégeait du froid ... c'était une puissance céleste qui exprimait sa colère par des orages enflammant arbres et forêts ...

Les anciens considéraient le feu comme une manifestation de la divinité - Une colonne de feu conduisait Moïse et lui apparut dans un buisson (le buisson ardent) ... L'Esprit Saint apparut aux apôtres sous la forme de langue de feu ...  L'ange exterminateur brandissait une épée de feu ...

Il était classifié comme la quatrième force (la chaleur), les trois autres étant celles de :

1. Distance ( gravitation, magnétiques, électromagnétiques, électrostatique)

2. Contact (frottement)

3. Cohésion ou liaison (atomes, molécules, ions).

Depuis Lavoisier, on considère le feu comme un pur phénomène physique.

Le feu provoque la combustion qui est une réaction d'oxydoréduction produisant de la chaleur  - Il exige un comburant qui fait brûler et un combustible qui brûle - certains corps donnent une flamme d'explosion lors d'un choc, d'un changement de pression ou d'une surchauffe locale (déflagration, explosion, détonation) (Hachette).

La réaction de combustion ne se produit que si on réunit trois éléments :

1. Un combustible : un solide (bois, papier, carton, tissu ...) ou  un liquide (essence, huile, gazole ...) ou un gaz (butane, propane ...) ou un métal (sodium, magnésium, aluminium, fer ...)

2. Un comburant : en général l'air ambiant et plus particulièrement un de ses composants le dioxygène ou plus simplement l'oxygène

3. Une énergie d'activation : généralement de la chaleur (par frottement du souffre d'une allumette sur une partie rugueuse ... ou par l'action de la pierre à briquet ... ou en enflammant de l'amadou avec des étincelles, résultant du choc d'un caillou ferrugineux sur un silex ... ou au contact d'une autre flamme ...

-----

Le feu occupe une place importante dans l'histoire des hommes qui le divinise dans la plupart  des cultures.

Domestication du feu par les humains : On a trouvé des restes de foyer à sur le site archéologique de « Gesher Benot Ya'agov » en Israël, au bord du Jourdain, datant d'environ 790.000 ans, l'endroit semble avoir été occupé par des êtres intelligents capables de faire du feu ...

L'homme, malgré l'évolution de son intelligence a toujours craint le feu comme tous les êtres vivants ... Il lui attribuait un pouvoir surnaturel ... qui dépassait son entendement et semblait provenir du ciel comme envoyé du soleil ... comme lui, il réchauffait, il brûlait, il éclairait ... L'homme s'en fit un ami qui rendait sa nourriture plus digeste, éloignait les fauves et le protégeait du froid ...

Aussi dès que son intelligence lui fit lever les yeux au ciel, pour y comprendre les raisons de tous les phénomènes qui encombraient son entendement, fut-il envahit de crainte en constatant son insignifiance face à ce qu'il percevait comme son univers : le ciel, le soleil, la nuit, la pluie, l'orage, le vent et tous les êtres vivants, plantes et animaux ... Quant au feu il le considéra comme un envoyé du soleil qui régnait dans le ciel en disparaissant la nuit pour faire place à la lune et aux étoiles ... L'homme n'aura de cesse à le capturer pour le garder, l'entretenir et finalement le produire ...

L'histoire rapporte que les hommes et les Égyptiens en particulier, ont toujours mis le soleil au sommet de leur panthéon ... et considérait le feu comme son expression ou une manifestation de son pouvoir ...

Les anciens Perses (l'Iran actuel) dont le mazdéisme fut la première religion monothéiste avec le judaïsme,  avait pour dieu Ahura Mazda, qui régla le désordre initial en créant le ciel et la Terre ... Plus tard le prophète Zarathoustra (Zoroastre pour les grecs) établira une réforme qui attribuait au feu le symbole de la divinité ... La Perse antique vénérait autant Ahura Mazda que Mithra, divinité solaire, que les grecs orthographiaient Mitra, ... Ahura Mazda étant devenu le dieu du feu ...

Dans la mythologie grecque, le feu a été volé aux dieux et c'est Prométhée qui l'a donné aux Hommes ... Athènes et Delphes avaient un feu qui brûlait sans cesse ... Chez les Romains, des prêtresses de Vesta avaient mission d'entretenir un feu ...

La Bible condamne à la peine de mort sur le bûcher les hommes coupables de sodomie (Lévitique 20,13)

L'ordalie ou jugement de Dieu par le feu se  pratiquait surtout au Moyen-âge ... L'accusé qui devait prouver son innocence était soumis à « l'épreuve du feu » ... soit par le fer rouge qu'il fallait porter dans les mains (expression : mettre sa main au feu) ... ou marcher sur un soc de charrue chauffé à blanc ...  ... ou encore traverser un bucher  ... : la guérison des brûlures prouvait  l'innocence ...

Dans le même ordre d'idée, l'ordalie du fromage et du pain consistait a gaver le coupable ... s'il étouffait, il était coupable (d'où l'expression : rester en travers de la gorge) ... et l'ordalie de la croix, au temps de Charlemagne, qui  consistait à ligoter les coupables sur une croix, les bras à l'horizontale : était exécuté le premier qui baissait les bras ... ce serait l'origine de l'expression "baisser les bras" ....

Le feu a toujours été considéré comme le supplice suprême utilisé par les forces du mal dans les pratiques judéo-chrétiennes ... Les damnés étaient éternellement brulés dans les feux de l'enfer avec des démons pour les tourmenter ... (On n'ose imaginer le supplice ...)   pourtant de nos jours, certains y croient encore ...  Les sorciers ou sorcières dont Jeanne d'Arc et des hérétiques comme Savonarole  (moine réformateur controversé par les chrétiens et défendu par les protestants) furent brûlés en place publique, l'une en  1431 à Rouen et l'autre en 1498 à Florence ...

Parmi les condamnés célèbres à la peine par le feu citons :

En 1314, Jacques de Molay ( Grand  Maître des Templiers) ; En 1415, Jean Hus (réformateur tchèque) ; en 1440, Gilles de Rais (compagnon de Jeanne d'Arc) ;  en 1589, l'assassin de Henri III, Jacques Clément (tué par les gardes et dont le corps fut écartelé et brûlé pour qu'il ne connaisse pas le « repos éternel » ) ; en 1600, Giordano Bruno à Rome (moine dominicain) ; ; en 1610,   Ravaillac (assassin de Henti IV, supplicié pendant un jour avant le bûcher) ;   en 1680, La Voisin ( messes noires et affaires des poisons)

-----

Dix-neuvième et vingtième siècle :  La vapeur et l'électricité supplantent  progressivement le feu qui prend une valeur symbolique de confort, de quiétude, d'union ... mais aussi de fête et de pratique religieuse ...

De tous temps, le feu produit par la flamme d'une bougie ou d'un cierge a procuré aux hommes un sentiment de réconfort et de réjouissance ... Depuis la mèche enduite de suif des chandelles du passé,  jusqu'aux bougies sophistiquées de nos jours, les fabricants s'ingénient à nous offrir leurs plus belles trouvailles pour illuminer nos réjouissances ...

Cependant,  les cierges qu'on allume devant les symboles ou représentations religieuses font partie d'une pratique d'invocation à laquelle se conforment toujours de nombreux croyants de nos jours ...

Lors de la fête de Hanoucca, commémorant le miracle de  la fiole d'huile qui se remplit miraculeusement, les Juifs allument le chandelier à neuf branches (l'Hanoukkia) ... Ils allument également des luminaires ou des bougies pour honorer l'entrée du Shabbat, Sabbat en français ( jour de l'abstention, c'est-à-dire du repos) pour respecter le prescrit de l'Exode 20:8-11 ... par extension on appelle maintenant année sabbatique une période d'arrêt de travail d'un an ...

Le feu des braises dans l'encensoir balancé par des acolytes pour les maintenir rougeoyantes, la fumée de l'encens que le prêtre y ajoute pour que celle-ci s'élève comme une prière vers le ciel et l'utilisation des cendres qui en résultent pour marquer le front, lors des cérémonies de la semaine sainte, rappelant ainsi aux fidèles qu'ils sont poussière et retourneront à la poussière ... sont autant de manifestations symboliques largement pratiquées lors des rites religieux actuels ...

 

-----

 

Le chant du feu.

 

Tel l'envoyé ardent,

Il s'en vint sur la terre

Ravager les arpents,

Des forêts, faire guerre.

 

L'homme s'en fit un dieu

S'inclina devant lui,

L'adora en ses lieux,

Surtout quand vint la nuit.

 

L'homme s'en fit un frère

Qui éloignait les fauves,

Consolait ses misères

Par sa chaleur qui sauve.

 

L'homme s'en fit l'ami,

A son ventre soumis,

Transformant ses repas

Digérés sans trépas.

 

L'homme s'est allié

A ce fils de l'enfer

Pour fabriquer l'acier

Plus dur que n'est le fer.

 

Grand sorcier d'un autre âge,

Cher ami de nos soirs

Près de l'âtre volage

Nos rêves sont espoir.

-----

 

Pour terminer l'évocation de ce phénomène qui nous ravit et nous terrorise tout à la fois, je vais citer quelques grands auteurs qui n'ont pas manqué de le célébrer  ou  d'en faire un symbole...

Si le feu brûlait ma maison, qu'emporterai-je ?  J'aimerais emporter le feu ... (Jean Cocteau)

La fibre la plus coriace doit s'amollir dans le feu de l'amour.  Si elle ne fond pas, c'est que le feu n'est pas assez fort   (Gandhi)

L'absence diminue les médiocres passions, et augmente les grandes, comme le vent éteint les bougies, et allume le feu.   (François de La Rochefoucauld)

Le feu qui semble éteint souvent dort  sous la cendre  (Pierre Corneille)

Le feu qui me brûle est celui qui m'éclaire  (Étienne de La Boétie)

Se noyer est une mort affreuse, car on meurt à petit feu  (La foire aux cancres, paroles d'élèves par Jean-Charles)

Nous rencontrons l'amour qui met nos cœurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendre (Tristan L'Hermite)

Le peuple, le feu et l'eau sont des forces indomptables  (Phoclyde de Milet, poète grec)

Dès qu'on dit feu Untel, c'est qu'Untel s'est éteint  (Léo Campion)

La gloire c'est la fumée sans feu dont on parle tant  (Jules Renard)

Fumée, rêverie du feu  (Jules Renard)

Gardez-vous un amour pour vos jours de vieillesse.  Allumez de bonne heure un feu pour votre hiver  (Victor Hugo)

Quelle chose merveilleuse serait la société des hommes, si chacun mettait de son bois au feu, au lieu de pleurnicher sur des cendres  (Alain)

Hiver froid :  ventre à table et dos au feu  (dicton)

-----

 

Je tiens aussi, comme je le fais chaque semaine, à soutenir une « action de solidarité » envers les malchanceux de la terre en profitant de toutes les occasions qui se présentent pour lancer un appel de s'(impôt)ser une contribution régulière mensuelle (un ordre permanent de quelques euros en période de crise) en faveur des ONG (Offices Non Gouvernementaux) qui sont indispensables et ne peuvent rien faire sans nous (Contactez votre organisme financier) « Il vaut mieux allumer une chandelle dans l'obscurité que maudire l'obscurité » disait Confucius, aussi appelons l'action « chandelle ». L'idéal serait de provoquer un autre effet "boule de neige" en francophonie en faisant circuler le message parmi les internautes

Afin de bien documenter cet appel, voici un lien important qui permet de mieux sensibiliser tout un chacun sur la nécessité d'une action utile de solidarité envers les malchanceux du monde et plus particulièrement ceux d'Haïti.

http://asautsetagambades.hautetfort.com/media/02/00/17752...

 

-----